Principal / Des analyses

Fournir des soins d'urgence pour les coliques du foie

Des analyses

La colique hépatique (biliaire) est le résultat de la progression des calculs biliaires. Les patients chez qui la présence de calculs interfère avec l’écoulement naturel de la bile dans le duodénum ont besoin périodiquement d’un traitement en urgence contre la colique hépatique.

Les statistiques montrent que la douleur paroxystique dépasse tous les 10 hommes et toutes les 5 femmes. Toute pathologie associée au foie et à la vésicule biliaire peut provoquer un état de colique hépatique nécessitant des premiers soins urgents.

Causes et symptômes

La colique hépatique se produit en raison du chevauchement des canaux de sortie de la bile. En d'autres termes, la bile ne peut pas quitter librement le corps. En essayant de résister aux cailloux ou au sable, il affecte les tissus musculaires de la vésicule biliaire et de ses canaux, ce qui provoque leur spasme, ce qui provoque une douleur insupportable pour le patient.

Les provocateurs de spasmes sont les facteurs suivants:

  • Recouvrement total ou partiel des voies biliaires avec des cailloux ou du sable;
  • Cholécystite et autres pathologies chroniques de la vésicule biliaire et du foie;
  • Le stress;
  • Dépendance à l'alcool;
  • L'utilisation d'aliments gras ou fumés en grande quantité;
  • Effort physique excessif associé à une inclinaison fréquente du corps.

La manifestation de cette douleur chez la femme est associée à des changements cycliques dans le corps. Ils surviennent souvent au cours du dernier trimestre de la grossesse, du post-partum et des menstruations.

La maladie biliaire se manifeste par des accès de douleur aiguë, dont la durée varie de 30 minutes à 24 heures.

Les coliques hépatiques surviennent le plus souvent le soir ou la nuit, ce qui se manifeste du côté droit de l'abdomen dans les côtes. Les manifestations de la douleur augmentent quand une personne inspire.

Si les premiers secours dans l'attaque n'ont pas été fournis à temps, des complications graves telles qu'une pancréatite ou une obstruction intestinale peuvent se développer.

Un traitement d'urgence contre la colique biliaire est fourni si le patient présente les symptômes suivants:

  • Syndrome de douleur intense sous les côtes droites de la nature perçante ou coupante, qui s'étend progressivement à d'autres parties du corps;
  • Nausées paroxystiques sévères;
  • Cal prend une teinte claire, presque blanche, et l'urine s'assombrit.
  • Lors de la palpation de la région du foie, le patient ressent une gêne, une tension musculaire évidente est ressentie.
  • Selles perturbées, se manifestant par la constipation ou la diarrhée;
  • Vomissements récurrents, après lesquels le patient ne ressent aucun soulagement.

En cas de colique, il est préférable que le patient soit couché du côté droit en pliant les genoux. Cette posture aidera à réduire la douleur.

Un appel immédiat au personnel médical est requis lorsque de telles manifestations d’une attaque s’ajoutent aux principaux symptômes:

  • Température corporelle élevée;
  • La peau devient jaunâtre ou de couleur pâle;
  • Transpiration accrue;
  • Ballonnements.

Action urgente

La première action en urgence contre la colique hépatique est de faire appel à une brigade d’ambulances.

Jusqu'à l'arrivée des spécialistes, le patient reçoit les premiers soins à domicile.

Algorithme d'action pour réduire la manifestation des symptômes de la colique biliaire:

  • Rassurez le patient en lui expliquant que les médecins ont déjà été appelés et bénéficieront d'une assistance qualifiée;
  • Donnez au patient un analgésique qui soulage les spasmes. Étant donné la présence de nausées sévères et de vomissements persistants, il est préférable d'administrer un anesthésique par voie intramusculaire.
  • Placez un coussin chauffant sous le côté droit du patient, car la chaleur soulage efficacement les spasmes.

Il est possible d’utiliser la chaleur pour soulager les spasmes uniquement en sachant que le patient ne présente pas de dysfonctionnement biliaire et qu’il n’ya pas de mouvement de calculs le long du système biliaire. Dans ces cas, les procédures thermiques sont interdites. Si le diagnostic préliminaire du patient n'a pas été réalisé, il est impossible de risquer: il vaut mieux refuser les procédures thermiques.

Il est strictement interdit de prendre certaines mesures au cours des soins d’urgence pour la colique biliaire:

  • Avant l'arrivée de spécialistes, pour déplacer le patient ou lui permettre de se déplacer de manière autonome: vous devez lui assurer une tranquillité d'esprit totale;
  • Tout sondage, massage, massage à l'endroit de la localisation de la douleur est interdit;
  • Donner à un patient à manger ou à boire, sous forme de nourriture et de liquide, créera un nouveau lot de bile produite, ce qui renforcera les symptômes.

Les médecins détermineront le traitement à suivre afin d'éliminer la cause des symptômes douloureux.

Diagnostic et traitement

Après son hospitalisation, le patient devra prescrire les mesures de diagnostic nécessaires pour déterminer les causes de la colique hépatique.

Ceux-ci incluent de telles enquêtes:

  • Un test sanguin confirmera ou infirmera la présence d'un processus inflammatoire;
  • Une analyse d'urine peut signaler une jaunisse;
  • La radiographie révèle dans 15% des cas la présence de calculs dans la vésicule biliaire;
  • Le diagnostic par ultrasons permet non seulement de détecter la présence de calculs, mais également d’établir leur taille et leur emplacement exact.

Si les calculs viennent tout juste de commencer leur formation et sont de très petite taille, les ultrasons ne peuvent pas toujours les reconnaître. Dans ce cas, appliquez des méthodes de diagnostic complexes ou combinées.

Le traitement de la colique hépatique s'effectue de deux manières: thérapeutique et chirurgicale.

Le traitement de la maladie vise à éliminer la douleur et à soulager les spasmes. On prescrit au patient un régime strict qui inclut le rejet complet des aliments salés, gras et fumés. Dans ce cas, le premier jour après l'hospitalisation, un refus complet de manger est indiqué. Un point important dans le traitement alimentaire consiste à augmenter la quantité de liquide consommée quotidiennement.

Les complications qui se manifestent dans le processus inflammatoire de la vésicule biliaire et dans le mouvement des calculs y sont traitées uniquement par une intervention chirurgicale.

Aidez les remèdes populaires

De nombreux patients, confrontés à des manifestations de coliques biliaires, préfèrent utiliser des recettes de médecine traditionnelle dans leurs méthodes de prophylaxie. Il faut noter immédiatement qu’ils ne peuvent être utilisés qu’après consultation préalable du médecin et un test d’absence de réaction allergique aux composants contenus dans la formulation.

N'importe lequel, même le moyen le plus efficace de la médecine traditionnelle ne peut pas guérir la cause de la colique rénale! Leur utilisation est indiquée uniquement en association ou à des fins prophylactiques.

Le jus d'une ampoule diluée dans de l'eau bouillie dans des proportions de 1 pour 1. Prendre avant les repas pour 1 cuillère à soupe. l

On porte à ébullition 50 g de séné et la même quantité d'écorce d'argousier dans une casserole remplie d'eau (500 ml). Après ils ont réduit le feu et les tourments pendant une demi-heure.

Dans le bouillon obtenu, mettez un peu de raisins secs et faites bouillir encore 15 minutes.

Après refroidissement complet, l'extrait liquide d'églantier est ajouté au mélange cicatrisant.

Le traitement avec ce remède devrait durer au moins deux semaines par jour. La prise du médicament est effectuée avant les repas pour 1 cuillère à soupe. l

Méthodes de prévention

Si les coliques hépatiques ont été arrêtées à temps et correctement, le pronostic du succès du traitement est positif.

Cependant, quel que soit le type d'effet thérapeutique, il est important de respecter certaines règles préventives après un traitement réussi, afin que l'attaque ne se reproduise plus.

  1. Une alimentation équilibrée qui élimine l'utilisation de produits "nocifs". Vous devez manger en petites portions 5 à 6 fois par jour. Il est important de minimiser l'apport en sel et d'augmenter l'apport liquidien quotidien.
  2. Activité physique rémunérée et correctement répartie, qui comprend la natation, des promenades quotidiennes au grand air, des exercices de gymnastique simples.
  3. Limitation du stress psychologique et des situations stressantes.
  4. Passage des examens préventifs annuellement et selon les indications.

Manifestations de coliques pendant la grossesse

Pendant la grossesse, la croissance rapide du fœtus crée une charge supplémentaire sur le système musculo-squelettique et les organes internes.

Les manifestations de coliques hépatiques pendant la grossesse sont une conséquence de maladies chroniques du foie et de la vésicule biliaire, dont les symptômes sont exacerbés en raison de nombreux changements dans le corps de la femme.

Les tentatives indépendantes de traiter les coliques du foie et leurs causes pendant la grossesse ne sont pas autorisées!

Compte tenu de la gravité de la pathologie, les femmes enceintes ayant précédemment reçu un diagnostic de problèmes de foie et de voies biliaires doivent consulter régulièrement des experts afin de prévenir une attaque de coliques.

La meilleure prophylaxie pour les futures mères est de maintenir un régime alimentaire doux. Une nourriture bien choisie ne permettra pas non seulement aux coliques du foie de se manifester, mais améliorera également le bien-être général de la femme enceinte et affectera au mieux le développement de son futur bébé.

Colique biliaire

La maladie biliaire est une maladie grave qui touche un quart des hommes et des femmes. Sur l'apparition de la maladie, certains vont le savoir sur la table d'opération. Colique biliaire - une complication de la cholélithiase, provoquant de graves accès de douleur. Lors de coliques, une personne peut perdre le contrôle de elle-même en raison d'une douleur intense, de la température corporelle et de l'augmentation de la pression. Les vomissements peuvent commencer. Fournir une assistance en temps opportun - une chance pour un traitement rapide et la vie. Essayons de comprendre les causes et les symptômes de la maladie, considérons le diagnostic.

Causes de la colique biliaire

Colique biliaire - douleur intense accompagnée de plusieurs symptômes supplémentaires. Il y a une maladie, des coliques ou une douleur intense au côté lorsque les calculs ferment les canaux ou se logent dans le cou de la vésicule biliaire. Il est dangereux que les calculs ferment le conduit, la bile peut se disperser dans le sang et entraîner la destruction de la vésicule biliaire. Lorsqu'il n'y a pas d'écoulement de bile, la pression dans la vessie augmente, ses parois s'étirent graduellement et la douleur apparaît.

Les principales causes de JCB:

  • La formation de pierres dans la bulle.
  • Dyskinésie - dysfonctionnement des conduits contractiles.
  • Bile épaisse.
  • Pathologie congénitale, structure anormale du système biliaire et conduits excessivement rétrécis.
  • La présence d'infections intestinales dans le corps.

La maladie se manifeste chez les adultes et les jeunes patients. Cela dépend des caractéristiques internes de l'organisme, du niveau de vie, de la présence de facteurs contributifs dans l'environnement humain. Il se développe également en raison du travail acharné.

La colique biliaire se manifeste souvent dans une catégorie de citoyens:

  • Personnes plus âgées.
  • Femmes prenant des contraceptifs.
  • Les personnes en surpoids sujettes à l'obésité.

Le malaise se manifeste dans l'enfance, il est associé à des pathologies à la naissance. La maladie présente des symptômes, l’essentiel est de les identifier correctement et dans le temps.

Symptômes de la colique biliaire - comment déterminer la présence de la maladie dans le temps

Le symptôme principal est une forte douleur coupante au niveau du côté ou de la région du foie. La première cause est le stress, l’exercice excessif, les aliments gras et l’abus d’alcool et de tabac.

Les symptômes de la colique biliaire sont classés en fonction de l'intensité de la douleur:

  • Douleur coupante sévère;
  • Piercing;
  • Douleur aiguë et déchirante;
  • La présence de crises de douleur.

La localisation de la douleur dépend de l'endroit où elle projette la vésicule biliaire. La douleur est notée dans l'hypochondre droit, le bas du dos, l'omoplate ou l'avant-bras. Parfois, la douleur est ressentie dans la région du cœur. En outre, par la nature du syndrome de la douleur disparaît complètement d'une crise cardiaque. Parfois, le patient peut identifier de manière incorrecte les symptômes de la douleur et une assistance en temps voulu ne sera pas fournie. Assurez-vous de connaître les symptômes de JCB.

Les symptômes suivants sont des nausées et des vomissements. La manifestation d'un goût amer désagréable dans la bouche. Augmentation possible de la température corporelle, de la pression et du pouls. Habituellement, le patient se comporte de manière agitée, se précipite, essayant de trouver une position confortable en raison de la douleur croissante. L'abdomen lors de la palpation est enflé et tout contact provoque une douleur vive, en particulier dans l'hypochondre droit. Un diagnostic fiable n’est établi que de manière clinique. Le patient devra passer une échographie pour réussir les tests.

Principes de base du diagnostic:

  1. Échographie immédiate de la vessie, du foie, du pancréas et de l’estomac. Vous permet de déterminer rapidement la présence de pierres piégées dans le canal, le rétrécissement et l'état général du système des canaux biliaires.
  2. Échographie avec petit-déjeuner cholérétique - évaluation de la capacité fonctionnelle et de la contractilité du corps.
  3. Sondage - vous permet de déterminer la quantité et la qualité de l'analyse de la bile.
  4. Cholécystographie - Les rayons X déterminent l’atteinte des organes et leur état général.
  5. Cholangiographie - injection de contraste par voie intraveineuse.
  6. Gastroduodenoscopy - L'étude de la surface interne de l'estomac et du duodénum est en cours.

Soins d'urgence pour la colique biliaire, quel traitement appliquer

Si vous soupçonnez une maladie des calculs biliaires ou une colique, le patient a besoin de soins d'urgence. Parfois, le processus devient irréversible. Quel algorithme d'actions aidera le patient souffrant de colique biliaire?

Les premiers secours d'urgence sont les suivants:

  • Patient libre de vêtements serrés.
  • Fournir une position couchée sur le côté droit.
  • Présentez des analgésiques, par exemple Promedol.
  • Assurez-vous que les vomissements ne commencent pas et que le patient ne s'étouffe pas. Dans le cas d'un effet émétique, l'utilisation d'un antispasmodique dans des comprimés est inacceptable.
  • Vous pouvez fixer un coussin chauffant chaud au point sensible, s’il est fermement établi qu’il s’agit d’une colique biliaire.
  • Si un patient a une attaque de cholécystite aiguë, quelque chose de froid devrait être appliqué sur le côté droit. Cela empêchera le développement de la péritonite.

L'utilisation de coussins froids ou chauffants est possible si le diagnostic de la maladie du patient est connu. Dans tous les cas, une hospitalisation urgente est requise. Antispasmodiques - une des options pour soulager la douleur et assister le patient avec JCB.

Le patient peut ne pas appliquer à l'hôpital, vous devez entrer dans l'outil, qui détend les muscles lisses des voies biliaires. La pierre qui chevauche les canaux, se déplace et se déplace progressivement dans l'intestin. Les petites pierres sortent sans chirurgie, bien que rarement. Les médecins n'approuvent pas l'utilisation d'antispasmodiques. Un tel traitement est considéré comme conservateur, mais il mène à une impasse, la pathologie ne disparaît pas. Des pierres sont présentes à la sortie de la bile et sont capables de la bloquer à nouveau soudainement, ce qui entraînera une inflammation sévère ou le développement d'une péritonite.

La seule option de traitement correcte est la chirurgie (cholécystectomie). Pendant la chirurgie, les chirurgiens retirent la vessie et, plus tard, la bile pénètre dans l'intestin. Après le retrait de l'organe malade, il convient de bien prendre soin de la nutrition et du mode de vie. L'utilisation d'aliments gras, d'alcool et de maltraitance physique conduira à la reprise de la maladie. Les pierres peuvent réapparaître et provoquer une libération de bile dans le sang. Cela aboutira à la mort du patient.

Il est préférable de prescrire l'opération après une colique biliaire, lorsque l'attaque est libérée, l'état du patient s'est stabilisé. Dans un autre cas, cela aura des conséquences tragiques. Lorsque la colique hépatique est prescrite pour boire un traitement antibiotique qui soulage le processus inflammatoire. Si la bile est épaisse et qu'il y a stagnation, alors qu'il n'y a pas de calculs, les médecins prescrivent des préparations biliaires qui éliminent la bile du corps.

La colique biliaire est une complication grave de la maladie des calculs biliaires, survient chez les hommes et les femmes. Cette pathologie met la vie en danger, vous ne devriez pas la courir. Si les coliques se produisent à intervalles fréquents, demandez l'aide d'un chirurgien, peut-être que l'ablation de la vésicule biliaire sera la seule solution. Si le patient souffre de colique biliaire, une colique hépatique est possible, vous devrez faire attention à la nutrition. Ne mangez pas d'aliments gras et épicés, frits et fumés. La table principale - viande et légumes cuits à la vapeur, régime végétal. Il devrait abandonner l'alcool et le tabac.

Les principaux médicaments pour la réception de la colique biliaire

Aux premiers spasmes de la paroi musculaire de la vessie, il est nécessaire de prendre les médicaments Drotaverinum, No-shpu ou Papaverin, pour effectuer des injections par voie intramusculaire. Cela accélère l'action des médicaments essentiels. Si les coliques biliaires ne disparaissent pas au bout de quelques heures, il est nécessaire d'appeler d'urgence une ambulance. Le patient a une cholécystite aiguë, ce qui nécessite un principe de traitement différent et d'autres médicaments.

Méthodes de soulagement de la douleur à la maison:

  1. Buvez du jus d'oignons, mélangé avec du miel, à consommer avant les repas.
  2. Décoctions d'herbe de séné et d'écorce d'argousier. Lorsque la décoction est présente, ajoutez les raisins secs et laissez bouillir pendant 15 minutes. A consommer avant les repas pendant 2 semaines.
  3. Le sorbitol est rempli d'eau de Borjomi et se boit l'estomac vide. Utilisez une fois par mois.
  4. Boire après avoir mangé du jus ou manger un morceau de citron.

Ces méthodes aident à éliminer les coliques biliaires à la maison et deviennent une sorte de prévention de son apparition future.

Prévention des calculs biliaires

Les mesures préventives visent à prévenir l’apparition de calculs dans la vessie. Les activités commencent par des étapes simples:

  • Traitement opportun de la maladie des calculs biliaires - élimination des calculs.
  • Définissez un régime alimentaire comprenant des vitamines et une nutrition équilibrée appropriée.
  • Évitez le stress, menez un mode de vie sain.
  • Répartissez uniformément les charges tout au long de la journée.
  • Débarrassez-vous des mauvaises habitudes.

Aux premières manifestations de la maladie des calculs biliaires, il vaut la peine d’aider immédiatement le patient. Si des complications surviennent, passez l'examen et retirez l'organe touché. L'issue de l'opération dépend de l'état du patient, de son âge et de la complexité de la maladie.

Selon les médecins, le traitement de la cholélithiase se fait immédiatement dès les premiers symptômes, ce qui évite parfois de retirer la vessie, en se limitant à des calculs. Régime alimentaire, prise des médicaments nécessaires, mode de vie sain - une garantie que vous ne rencontrerez pas de maladie des calculs biliaires Coliques - un phénomène désagréable et douloureux dans la forme négligée, il n'est pas nécessaire de porter à un tel état. Une bonne nutrition est un excellent état de santé tout au long de la vie.

Premiers soins dans l'attaque de la colique biliaire

Patient atteint de la maladie des calculs biliaires, douleurs paroxystiques dans l'hypochondre droit, irradiant dans la moitié droite du cou, sous l'omoplate droite, nausée, vomissements répétés, faiblesse.

La peau est pâle et humide; langue sèche, recouverte de fleurs grises; VAN 18 en 1 min; pouls faible, fréquent; hypotension modérée; l'abdomen est très douloureux dans l'hypochondre droit. Symptôme Ortner fortement positif.

Tactiques Infirmières:

Préparer le matériel, les outils, les médicaments:

• un système pour perfusion intraveineuse, des seringues pour injection IV, IM et SC, un garrot, prépare tout le nécessaire pour déterminer le groupe sanguin et le facteur Rh;

• une solution d'atropine à 0,1%, une solution à 2% de papavérine, une solution à 2% non-absorbante, une solution à 2% de baralgin, une solution de polyglucine, de la réopolyglucine, une solution saline physiologique dans des flacons de 500 ml; Omnopon, Promedol, diphenhydramine, solution à 50% de dipyrone 2 ml, Relanium (amp.).

194.48.155.245 © studopedia.ru n'est pas l'auteur des documents publiés. Mais offre la possibilité d'une utilisation gratuite. Y a-t-il une violation du droit d'auteur? Nous écrire | Commentaires

Désactiver adBlock!
et actualisez la page (F5)
très nécessaire

Colique biliaire - soins d'urgence

Coliques biliaires - une manifestation de la maladie de calculs biliaires. Il se manifeste par des crises douloureuses pouvant durer de quelques minutes à plusieurs heures. Ils apparaissent dans l'hypochondre droit, puis se propagent dans tout l'abdomen. Si une personne souffre de colique biliaire, des soins d'urgence doivent être prodigués immédiatement. Sinon, une pancréatite, une cholécystite, une occlusion intestinale et d'autres complications se produiront.

Symptômes de la colique biliaire

Une assistance d'urgence devrait être fournie après l'apparition de tels symptômes de colique biliaire:

  • vomissements répétés;
  • des nausées;
  • douleur aiguë sous la côte droite (peut être administrée au dos, au cou, à l'épaule, à l'omoplate droite et parfois à tout l'abdomen).

Une attaque douloureuse commence généralement la nuit. Il devient plus fort lors d'une respiration et lorsque la personne tourne sur le côté gauche. La douleur est légèrement réduite si vous vous couchez du côté droit (vous pouvez plier les jambes au niveau des articulations du genou).

Il est également nécessaire d'appeler les médecins et de fournir immédiatement une assistance urgente lors de l'apparition de coliques biliaires, lorsque la douleur est accompagnée de fièvre, de pâleur ou de jaunissement de la peau. Certains patients ont des ballonnements. C'est un autre symptôme alarmant, même si la douleur est devenue moins prononcée.

Soins d'urgence pour la colique biliaire

Ceux qui fournissent des soins d’urgence aux coliques biliaires doivent adhérer à cet algorithme d’action:

  1. Rassurez le patient qui est dans un état d'agitation.
  2. Placez-le sur le côté droit en plaçant un coussin chauffant sous le corps (la chaleur éliminera les spasmes des muscles lisses).
  3. Donnez-lui un médicament antispasmodique (No-shpu, Atropine, Promedol, Pantopon, etc.).

Si un patient vomit à plusieurs reprises, un antispasmodique doit être administré par voie intramusculaire. Well élimine la douleur à 0,1% d’atropine à une dose de 0,5 à 1,0 ml et à 2% de Pantopon à une dose de 1 ml. Dans les cas graves, injectez 1 ml d'une solution à 1% de chlorhydrate de morphine avec de l'atropine. En cas d'infection des voies biliaires et en l'absence de vomissements, des antibiotiques à large spectre peuvent être utilisés, par exemple Nikodin. Même si tous les symptômes d’une telle pathologie disparaissent, il faut s’abstenir de manger.

Sur cette urgence à domicile pour la colique biliaire doit être complétée, puis l'algorithme d'action implique une hospitalisation, et parfois une intervention chirurgicale. Si un patient doit être transporté pendant une longue période, une solution de glucose contenant une solution de novocaïne et des antispasmodiques pour ambulances est introduite dans le véhicule de l’ambulance.

Colique biliaire

La colique biliaire est une vive attaque de douleur qui se produit dans la région de la vésicule biliaire ou de ses conduits. Elle est causée par une obstruction de la circulation de la bile par le corps humain ou par un spasme des muscles lisses.

Parmi les principales causes de coliques figurent les calculs biliaires, une violation du régime alimentaire pour les maladies chroniques du tractus gastro-intestinal, la fatigue nerveuse et l'exercice. La plupart des patients ont une question, que faire et comment soulager un spasme douloureux. La séquence des actions dépend en grande partie de la cause de l'attaque.

Causes des spasmes de la vésicule biliaire

Le syndrome des coliques biliaires a deux types d’origine:

  • Fonctionnel. Caractéristique pour les jeunes enfants et les adolescents. La douleur est due à la structure des organes internes ou aux particularités de leur fonctionnement.
  • Non fonctionnel. La douleur survient à la suite d'une obstruction mécanique qui entrave le flux normal de bile du corps. Ces raisons provoquent des attaques chez les femmes et les hommes d'âge moyen et plus avancé. Selon les statistiques, le corps féminin est plus susceptible de souffrir de cholélithiase.


Un certain nombre de maladies affectent l’apparition des coliques:

  • maladie de calculs biliaires;
  • dyskinésie biliaire;
  • des anomalies de la structure de la vésicule biliaire et des conduits;
  • cholécystite aiguë;
  • pancréatite biliaire;
  • perturbation de la vésicule biliaire;
  • la giardiase;
  • une crise d'appendicite;
  • la colite;
  • ulcère gastroduodénal.

La colique biliaire peut être causée par des causes indirectes. Ceux-ci incluent l'état psycho-émotionnel instable, l'augmentation du stress sur le corps, le stress, le non-respect de la routine et du régime quotidiens, les mauvaises habitudes.

Nos lecteurs recommandent

Notre lecteur régulier a recommandé une méthode efficace! Nouvelle découverte! Les scientifiques de Novosibirsk ont ​​identifié le meilleur moyen de restaurer la vésicule biliaire. 5 ans de recherche. Auto-traitement à la maison! Après l'avoir examiné attentivement, nous avons décidé de l'offrir à votre attention.

Le mécanisme de formation de la douleur en ce moment n'est pas compris avec précision. Les experts ont identifié plusieurs types de coliques:

  • obstruction des conduits;
  • un spasme du canal biliaire s'est formé;
  • un grand calcul passait par un canal étroit.

La force du syndrome douloureux dépend de la localisation du spasme. Cela est dû au fait que la vésicule biliaire, ses muqueuses et ses conduits réagissent de différentes manières à la douleur. Dans la région du canal cervical, la douleur est modérée. Dans les conduits eux-mêmes, c'est aigu. Le spasme le plus commun de la vésicule biliaire se produit lorsqu'une pierre pénètre dans le canal. Cela est dû à la tentative réflexe du conduit de pousser la pierre plus loin et de la retirer du corps. En conséquence, il y a une diminution de l'apport sanguin du site, une stagnation de la bile et un processus inflammatoire ultérieur, qui s'accompagne d'une infection.

Symptômes de la maladie

La vésicule biliaire peut tomber malade en cas de prédisposition à la cholélithiase ou à d'autres maladies du système digestif ou du système biliaire.

Les symptômes de la colique biliaire surviennent principalement le soir ou la nuit, après l’apparition de la cause. La douleur est localisée dans l'hypochondre droit. Lorsque des douleurs coliques cholédochées se forment dans l’abdomen, légèrement au-dessus du nombril.

La douleur peut irradier vers l'omoplate ou la clavicule, mais aussi ceindre l'hypochondre, en fonction du motif de leur formation. Les sensations désagréables sont transmises au foie. Il y a un sentiment d'éclatement. Les patients ressentent le désir de desserrer la ceinture, de s'incliner sur le côté ou vers l'avant.

Les symptômes de spasmes de la vésicule biliaire causés par la giardiase ou la dyskinésie ont une douleur modérée. Dans le cas d'une attaque de la maladie des calculs biliaires, la douleur est vive, ondulante, insupportable. Dans certains cas, les coliques peuvent présenter des signes de maladie cardiaque: douleur au côté gauche de la poitrine, angine de poitrine.

Dans les coliques biliaires causées par la dyskinésie et la giardiase, les symptômes incluent une salivation excessive et des nausées. Les vomissements surviennent en cas d'attaque de la maladie de calculs biliaires. Dans une telle situation, après un vomissement avec des inclusions bilieuses, il se produit un soulagement net.

La colique cholédochique a des caractéristiques caractéristiques:

  • goût amer;
  • haute température;
  • urine foncée;
  • blanchiment fécal;
  • Jaune de la peau et blanc des yeux.

En plus de ces symptômes, les coliques biliaires sont caractérisées par une distension abdominale et des sensations douloureuses lors de la palpation. La douleur est localisée aux points de la vésicule biliaire et des conduits. Taper sur les arcs thoraciques, surtout du côté droit, provoque également de la douleur.

Une attaque de colique biliaire a 3 conséquences possibles:

  • La douleur a disparu sans effets visibles sur la santé. Dans une telle situation, il est courant de parler de dyskinésie biliaire ou de blocage temporaire des conduits. La cause exacte peut être diagnostiquée par échographie et radiographie de contraste. En fonction des résultats, le spécialiste prescrit un traitement.
  • La colique biliaire ne passe pas. En cas de syndrome douloureux aigu, il est nécessaire de fournir les premiers soins: donner des antispasmodiques, des analgésiques, refuser temporairement de manger et de boire, appeler une ambulance.
  • Le syndrome de la douleur a disparu, mais l'état de santé général ne s'est pas amélioré. Cette situation suggère le développement de processus inflammatoires dans la vésicule biliaire. Une consultation chirurgicale urgente est présentée au patient.

Premiers secours pour la colique biliaire

Des soins d'urgence en cas de colique biliaire peuvent s'avérer nécessaires chez les patients souffrant de maladies du système biliaire. Toutes les manipulations visent à stabiliser le bien-être et à soulager la douleur. L'algorithme d'aide consiste en l'exécution séquentielle d'un certain nombre d'actions:

  • Vêtements serrés Avec le patient, il est nécessaire d'enlever tous les vêtements à l'étroit. L'abdomen et l'hypochondrie sont particulièrement importants.
  • La bonne position. Le patient doit être du bon côté. Une attaque perçante dans cette position est moins ressentie.
  • Analgésique En cas de cholélithiase, il est nécessaire d'administrer un médicament anesthésique ou d'attendre qu'un médecin urgentiste injecte l'anesthésique par voie intramusculaire.
  • Médicaments antispasmodiques. Un traitement antispasmodique est autorisé pour les spasmes musculaires. Les ambulanciers injectent de l'euphylline. En l'absence de réflexe nauséeux, des médicaments sont utilisés sous forme de comprimés.
  • Sec et chaud. Lorsque le syndrome de la douleur causée par la colique biliaire, vous pouvez faire chauffer la chaleur sèche. Il est appliqué à la zone de douleur.
  • Chill Une compresse froide apparaît sur la zone du côté droit dans le cas où l'attaque est provoquée par une exacerbation de la cholécystite. Refroidir le point sensible permet d’éliminer l’apparence de péritonite.


Il faut comprendre que les compresses froides et chaudes aident à soulager les spasmes dans les situations où le diagnostic est connu avec précision, et les crises sont apparues plusieurs fois auparavant. Dans les cas où toutes les manipulations n'ont pas donné de résultat positif, il est nécessaire d'hospitaliser le patient.

Traitement de la maladie

Le traitement des coliques biliaires commence par un diagnostic précis de la cause qui les a provoquées. En fonction de cela, un traitement sera prescrit. À des fins de diagnostic, des tests par ultrasons, radiographie, urine générale et analyses de sang sont utilisés.

Maladie biliaire

S'ils se trouvent dans la vésicule biliaire ou dans des canaux de calcul de différentes tailles, leur retrait est indiqué. Lorsque les formations sont de petite taille, des méthodes conservatrices sont utilisées. Ils consistent en l’usage de drogues, de pierres fendues. Si les pierres ont des dimensions allant jusqu'à 2,5 centimètres, le concassage par ultrasons ou laser est autorisé. En cas d'accumulation importante de calculs et de dysfonctionnement de la vésicule biliaire, une intervention chirurgicale est appliquée.
Cholécystite aiguë ou chronique. Le traitement principal consiste à suivre un régime alimentaire approprié et à prendre des antibiotiques. Également utilisé un traitement symptomatique visant à l'élimination de la douleur.

Stase biliaire

La colique biliaire peut être causée par la stase biliaire, en l'absence de problèmes évidents. Dans cette situation, les médicaments sont utilisés pour améliorer le flux de bile du corps. Aliments diététiques et exercices thérapeutiques présentés.

Syndrome douloureux aigu

En cas de douleur intense, il est nécessaire de prendre des médicaments antispasmodiques. En l'absence de vomissements, utilisez No-silo, Drotaverin, Duspatalin. Les médicaments visent à soulager les spasmes des muscles lisses. A également montré des médicaments de haute efficacité Spazgan, Took.
Lorsque coliques hépatiques, ils sont appelés biliaires, causés par différentes raisons, montré numéro de régime alimentaire 5. Il vise à normaliser le travail des organes digestifs. Le menu excluait les produits provocateurs. Il est interdit d'utiliser des plats frits, épicés, salés ou fumés, des boissons gazeuses, des boissons alcoolisées. La nourriture est produite en petites portions. Le principe de fragmentation est maintenu.

Comme exercices physiques recommandés des exercices thérapeutiques. Il vise à améliorer le flux de bile du corps. L'ensemble des exercices est sélectionné individuellement par le médecin traitant.

La colique biliaire est efficacement traitée avec des décoctions à base de plantes et des jus de légumes. Les jus de betterave, carotte, concombre sont utilisés. Bien enlever les pierres du corps et améliorer la sortie de la bile, thé à la menthe, infusion d'airelles, une décoction de menthe, chélidoine et Potentilka d'oie. Il est nécessaire de traiter la maladie déjà aux stades initiaux, dès l'apparition des premières coliques.

Qui a dit qu'il est impossible de guérir une maladie grave de la vésicule biliaire?

  • Plusieurs manières ont essayé, mais rien n'y fait.
  • Et maintenant, vous êtes prêt à profiter de toute occasion qui vous procurera un sentiment de bien-être tant attendu!

Il existe un traitement efficace pour la vésicule biliaire. Suivez le lien et découvrez ce que les médecins recommandent!

Que faire avec une attaque de colique du foie

La colique hépatique ou biliaire est caractérisée par une douleur intense. Cette condition nécessite des soins d'urgence, un diagnostic approfondi et un traitement. Le plus souvent, les coliques hépatiques surviennent soudainement le soir ou la nuit. Vous découvrirez les symptômes de la colique biliaire, l'algorithme de premiers secours et les médicaments utilisés pour traiter la colique biliaire dans notre article.

Premiers soins pour une attaque de colique du foie

Les premiers secours sont fournis au patient par des personnes proches au moment de l’attaque douloureuse. Ce secourisme. Qu'est ce que c'est

Premiers soins pré-médicaux pour les patients atteints de colique biliaire:

  • Appelez une brigade d'ambulances;
  • Apaiser le patient;
  • Assurer le respect du repos au lit avant l'arrivée des médecins. Les mouvements brusques et la tension des muscles de la paroi abdominale augmentent la douleur;
  • Donner au patient une position forcée, c'est-à-dire le coucher du côté droit. Cela allégera quelque peu sa condition.
  • De nombreuses sources médicales recommandent d'utiliser la chaleur sèche sur la région du foie (bouillotte) pour l'aider. Toutefois, il convient de noter que si la convulsion a eu lieu pour la première fois et que le patient n’avait pas reçu de diagnostic de cholélithiase, il n’était pas nécessaire de recourir à la chaleur, car une appendicite, une cholécystite ou une hépatite, en vertu de laquelle la chaleur est contre-indiquée, peut être masquée sous une colique hépatique;
  • Ne pas donner à boire et à nourrir le patient. Cela ne fait que provoquer une nouvelle attaque douloureuse;
  • En assistant, il est possible de prendre de la nitroglycérine sous la langue (1 comprimé). Il aide à soulager les spasmes et à réduire la douleur.
  • À leur arrivée, les médecins les informent de leurs actes.

Soins d'urgence pour le patient

Le personnel de l'ambulance procède à un examen du patient à des fins de diagnostic et de traitement d'urgence de la colique biliaire. L'algorithme de prise en charge d'urgence des coliques comprend les mesures suivantes:

  • Par voie intramusculaire ou intraveineuse, l'un des antispasmodiques est injecté: No-shpa, Papaverin, sulfate d'atropine;
  • Analgésiques intramusculaires ou intraveineux pour douleur intense (Baralgin, Ketorol, Ketonav);
  • Dans la fourniture de soins médicaux, appliquez des médicaments antiémétiques (Reglan).

Les autres actions des médecins dépendent de la présence ou de l’arrêt de l’attaque:

  • Si la colique biliaire est apparue pour la première fois, le patient est hospitalisé pour confirmer le diagnostic.
  • Si cette pathologie n'est pas apparue pour la première fois et que l'attaque a été arrêtée au stade préhospitalier, le patient est laissé chez lui et il est recommandé de consulter le médecin traitant dans les prochains jours pour adapter le plan de traitement et le régime alimentaire;
  • S'il n'a pas été possible d'arrêter la colique hépatique lors de la deuxième attaque, alors l'hospitalisation à l'hôpital chirurgical est indiquée pour déterminer les causes de l'attaque de douleur prolongée.

Causes de la douleur dans l'hypochondre droit

La principale cause de douleur dans l'hypochondre droit est une violation du flux de bile de la vésicule biliaire dans l'intestin.

Processus pathologiques qui perturbent le flux naturel de la bile:

  • La présence de calculs dans la vésicule biliaire et les voies biliaires (maladie des calculs biliaires);
  • Helminthiases avec une accumulation importante de vers dans la vésicule biliaire et ses canaux;
  • La dyskinésie biliaire est une violation du flux de bile du foie vers la vésicule biliaire;
  • Malformations congénitales des voies biliaires (sténose, courbure, etc.);
  • Anomalies de la vésicule biliaire (congénitale et acquise).

Les facteurs prédisposants au développement de coliques biliaires dans les maladies des voies biliaires sont:

  • Fort effort excessif psycho-émotionnel;
  • Repas lourd;
  • L'utilisation d'aliments, de boissons et d'aliments interdits (gras, frits, épicés, épicés, alcoolisés);
  • Travail physique dur;
  • Long séjour dans une position pliée.

Symptômes de colique du foie

La durée d'une crise douloureuse varie de quelques minutes à plusieurs heures.

Les signes de coliques hépatiques, qui constituent le tableau clinique de cette situation d'urgence:

  • Le symptôme pathologique principal est une douleur intense dans l'hypochondre droit. De plus, la douleur peut être donnée à la main droite, sous l'omoplate ou la clavicule;
  • Nausées sévères et vomissements répétés;
  • Faiblesse, manque d'appétit;
  • Position forcée dans la pose de "l'embryon". Il devient plus facile pour une personne de s’allonger du côté droit avec les jambes sur le ventre;
  • Sueur gluante et froide;
  • Peau pâle;
  • Le patient a peur;
  • Augmentation de la formation de gaz dans l'abdomen;
  • Violation de la chaise sous forme de diarrhée ou vice versa constipation;
  • La température corporelle augmente souvent;
  • Tachycardie (palpitations cardiaques).

Si l'attaque est prolongée, les symptômes de la jaunisse obstructive peuvent être détectés:

  • Couleur jaune de la peau et des muqueuses;
  • La peau est sèche et pique;
  • Bière de couleur d'urine;
  • Lumière cal.

Traitement de pathologie

Le plan de traitement est élaboré individuellement pour chaque patient et dépend du facteur étiologique. Le traitement peut être conservateur et chirurgical.

Dans la cholélithiose, un traitement chirurgical visant à éliminer le tartre est effectué.

Dans les processus inflammatoires du système biliaire, un traitement anti-inflammatoire et antibactérien est indiqué.

Le traitement complet des coliques comprend:

  • Traitement médicamenteux;
  • Thérapie de régime;
  • Observance d'un régime bénin (dans les premiers jours de repos au lit, alternance de périodes de sommeil et de veille, refus de faire de l'exercice).

Médicamenteux

Plusieurs groupes de médicaments sont utilisés pour aider et traiter les coliques biliaires.

Que faire avec les coliques biliaires: régime alimentaire, analgésiques, algorithme de soins d'urgence

L’attaque des coliques biliaires se produit généralement spontanément, le plus souvent le soir. Il se caractérise par une douleur intense pouvant durer de quelques minutes à une heure.

Ignorer ce symptôme ne résout pas le problème, le plus souvent, le patient nécessite des soins médicaux d'urgence. La colique biliaire se manifeste pour de nombreuses raisons et nécessite un traitement spécifique. Les caractéristiques de telles manifestations sont prises en compte dans nos informations.

  • 1 Concept et code selon ICD-10
  • 2 raisons
  • 3 symptômes de la colique biliaire
  • 4 diagnostics
  • 5 premiers secours
  • 6 Traitement des spasmes de la vésicule biliaire
    • 6.1 Comment soulager la douleur à la maison?
    • 6.2 régime
  • 7 Prévision et prévention d'une attaque

1. Le concept et le code de la CIM-10

Dans la Classification internationale des maladies, la colique gastrique se distingue par le code K-80 et désigne les pathologies de la vésicule biliaire (cholélithiase).

2. Causes

La survenue de coliques biliaires est généralement précédée de certains facteurs négatifs. Un tel état peut survenir après une erreur alimentaire, une surcharge physique et émotionnelle, une exacerbation de la maladie sous-jacente de la vésicule biliaire et du système digestif dans son ensemble.

Causes courantes de coliques biliaires:

  • Violation de la perméabilité des voies biliaires due à des calculs de cisaillement. Le blocage des canaux peut être localisé à la sortie de la vésicule biliaire, dans le canal commun ainsi que dans la région de la papille de Fater.
  • Dyskinésie des voies biliaires - une violation de la perméabilité fonctionnelle. Il peut être congénital et acquis, généralement après des infections et des blessures antérieures.
  • Processus infectieux dans la vésicule biliaire et les organes voisins.
  • Les tumeurs de la vésicule biliaire et de ses canaux, qui entravent également le flux normal de la bile.
  • Troubles de l'alimentation: trop manger, manger de grandes quantités d'aliments gras. Cela provoque une sécrétion excessive de bile qui peut provoquer une attaque.
  • Le stress et la surcharge physique peuvent causer des problèmes au corps.

Chez les femmes, les coliques biliaires se produisent beaucoup plus souvent que chez les hommes. Cette prédisposition est due aux particularités de la structure du corps.

3. Symptômes de la colique biliaire

Pour déterminer l'attaque de la colique biliaire est facile, il suffit de connaître les manifestations caractéristiques.

Quels sont les symptômes de la colique biliaire:

  1. Forte douleur dans l'hypochondre droit, s'étendant jusqu'au dos, au cou et même couvrant toute la cavité abdominale.
  2. L'attaque commence le soir ou la nuit.
  3. Un soulagement est causé par une posture couchée sur le côté droit avec les jambes repliées sur le ventre. En se tournant vers la gauche, la douleur s'intensifie.
  4. Augmentation de la température lors d'une attaque.
  5. Les matières fécales deviennent incolores, l'urine devient brune saturée.
  6. Nausées et même vomissements sans soulagement.
  7. La jaunissement de la peau peut se développer avec une attaque à long terme.
  8. Avec des attaques répétées, le patient se sent beaucoup mieux entre les deux.

Les attaques d'intensité variable peuvent durer de quelques minutes à quelques jours.

Dans tous les cas, de telles conditions nécessitent une intervention médicale et une hospitalisation urgente. Bien que les coliques biliaires conduisent rarement au développement de complications, il est nécessaire d'éliminer la cause principale de ces pathologies afin d'éliminer le risque de récurrence des crises.

4. Diagnostic

La colique biliaire indique généralement la formation de calculs biliaires. Il se manifeste sous la forme d'un spasme des muscles lisses de la cavité abdominale en réponse à la présence d'entités étrangères dans le corps.

La colique biliaire est l’un des symptômes de la maladie des calculs biliaires. Par conséquent, même avec des manifestations mineures, il faut examiner le patient.

Quels tests aideront à identifier le problème:

  • Des tests sanguins et urinaires généraux indiqueront un processus inflammatoire possible dans le corps.
  • L’étude des matières fécales - le coprogramme permettra d’analyser le fonctionnement et les problèmes éventuels du travail du tube digestif.
  • L'examen et la palpation de l'abdomen du patient aideront à déterminer l'emplacement et la cause de la douleur.
  • Une échographie permettra de constater le blocage des calculs.

5. Première urgence

La douleur dans les coliques biliaires est très intense et le patient doit donc recevoir un traitement d'urgence.

Avant l'arrivée d'une ambulance, il n'est pas autorisé à donner au patient un médicament contre la douleur, ce qui compliquerait alors le diagnostic. Cependant, il est nécessaire de connaître le bon algorithme pour les premiers secours dans de telles affections.

Comment aider:

  • Détachez les vêtements de compression.
  • Le patient est retourné du côté droit.
  • Fournir un accès gratuit à l'air frais.
  • Si l'attaque s'est produite sur le fond de la maladie de calculs biliaires, un coussin chauffant peut être fixé au côté droit.
  • Si la douleur est causée par une exacerbation de la cholécystite, il est préférable d'utiliser une compresse froide, qui empêche le développement de la péritonite.
  • Pour les douleurs d'étiologie incertaine, n'hésitez pas à appeler un médecin.

Habituellement, les patients «expérimentés» utilisent des médicaments prescrits par le médecin traitant. Quand on utilise la maladie de calculs biliaires, promedol ou atropine.

Un spasme de la vésicule biliaire peut être enlevé après l'introduction de l'aminophylline. D'autres médicaments sont inefficaces et, même en soulageant la douleur, ils ne résolvent pas le problème principal. C'est pourquoi les soins d'urgence lors d'une attaque incluent l'hospitalisation urgente du patient à l'hôpital pour un examen et un traitement plus poussés.

6. Traitement des spasmes de la vésicule biliaire

La colique biliaire ne doit pas être considérée comme une maladie distincte. En dépit du fait que l’attaque est facilement éliminée par l’introduction d’antispasmodiques, le traitement implique généralement la prise de médicaments supplémentaires.

L’effet du traitement médicamenteux peut être obtenu si la taille des calculs n’excède pas 5 mm; sinon, aucun traitement conservateur n’est utilisé, un retrait rapide des calculs est recommandé.

Quels médicaments sont utilisés:

  • Pour le soulagement de la douleur: antispasmodiques.
  • Avec le développement du processus inflammatoire dû à une infection bactérienne progressive - médicaments antibactériens.
  • Des médicaments cholérétiques sont utilisés pour améliorer la sortie de la bile avec un développement excessif et des conduits libres.

6.1. Comment soulager la douleur à la maison?

Une légère attaque de colique biliaire peut être éliminée indépendamment. Des antispasmodiques appropriés sont généralement utilisés à cet effet. Cela peut être "No-shpa" et "Papaverin" dans les pilules et les injections.

Le patient est recommandé au repos au lit et au repos maximum.

Lorsque vous déplacez des pierres, vous ne pouvez pas utiliser de médicaments cholérétiques qui peuvent aggraver la situation.

En règle générale, les recettes folkloriques et les médicaments spéciaux sont indiqués pour la cholestase prononcée sans localisation dans les canaux du calcul.

6.2. Régime alimentaire

La condition principale pour une reprise réussie est un aliment diététique spécial. Le plus souvent, ce sont les erreurs de rationnement qui provoquent une attaque de colique biliaire. Il est donc impératif d’ajuster votre régime alimentaire pour tenir compte des éventuels problèmes d’écoulement biliaire.

Ce qui devra abandonner:

  • Esprits
  • Nourriture grasse.
  • Produits fumés.
  • Produits semi-finis.
  • Nourriture frite.
  • Salinité et les cornichons.
  • Sauces et assaisonnements épicés et épicés.
  • Produits de farine fraîche.
  • Pâtisserie bonbons.
  • Boissons gazeuses.
  • Produits laitiers à haute teneur en graisse.

Le régime alimentaire doit comprendre des aliments équilibrés et faciles à digérer. Ce sont des soupes faibles en gras, de la viande bouillie et du poisson cuit à la vapeur.

Vous pouvez manger des légumes bouillis et cuits à la vapeur, des fruits cuits au four et des compotes. La cuisson fraîche est préférable de remplacer les croûtons, ainsi que d'introduire dans la ration des produits à base de farine grossière.

Dans les premiers jours qui suivent l'attaque, le patient a besoin de restrictions strictes, puis le régime se développe progressivement et est complété par de nouveaux plats.

7. Prévision et prévention d'une attaque

Malgré le syndrome douloureux prononcé, cette pathologie a de très bonnes prédictions. Avec une détection rapide, lorsque les fonctions de l'organe ne sont pas altérées, l'élimination des calculs par la méthode laparoscopique sera efficace.

Habituellement, après un traitement adéquat, les crises ne se reproduisent plus et, lors du passage à un régime alimentaire, les facteurs négatifs contribuant au spasme musculaire disparaissent.

La survenue de coliques biliaires est généralement précédée de certaines erreurs nutritionnelles, ainsi que de stress et de surcharge physique. Une douleur intense est causée par un spasme musculaire dans la localisation d'un corps étranger - des calculs ou des tumeurs de l'organe, ainsi que par une altération de la perméabilité des voies biliaires.

Il est possible de faire face à la crise et de soulager l’état du patient à la maison, mais avec ce symptôme, il est impératif que vous consultiez un médecin et que vous subissiez des examens complémentaires pour détecter les maladies de la vésicule biliaire.

Colique hépatique - premiers secours

La colique hépatique ou biliaire est un complexe symptomatique qui complique l'évolution de la maladie des calculs biliaires et de certaines autres maladies du système hépatobiliaire.

Le premier et principal symptôme de la colique du foie est la douleur. Une attaque de douleur survient généralement soudainement. De plus, le patient ne peut même pas soupçonner l'existence d'un problème au niveau du foie ou des voies biliaires avant le développement du tableau clinique de la colique hépatique.

En règle générale, les patients indiquent clairement le lien entre certains facteurs provoquants et l'apparition de la douleur. Ceux-ci comprennent:

  • consommation abondante d'aliments gras et épicés;
  • l'alcool;
  • le stress;
  • travail physique pénible, surtout dans une position inclinée du corps;
  • l'hypothermie;
  • chez les femmes - les derniers mois de la grossesse, la période après l'accouchement, la période de menstruation.

Les coliques hépatiques sont plus fréquentes le soir ou la nuit. Il peut s'écouler dans les 30 à 60 minutes ou continuer jusqu'au lendemain. La douleur est intense, la nature de sa coupe, perçant, brûlant.

Les symptômes

La source de la douleur est localisée dans la zone sous-costale droite, irradiant à l'épaule, l'omoplate, la clavicule. Le patient est dans une position forcée, le plus souvent dans la «position fœtale» - sur le côté, les jambes pliées aux genoux et tirées au menton. Il y a un comportement agité, pâleur, sueur froide.

La douleur accompagne souvent d'autres symptômes:

  • des nausées;
  • vomissements répétés, après lesquels cela ne devient pas plus facile;
  • flatulences;
  • constipation ou diarrhée;
  • augmentation du rythme cardiaque;
  • augmentation de la température;
  • symptômes de jaunisse obstructive avec coliques prolongées (peau et muqueuses d'ikterichnost, prurit, couleur foncée de l'urine et décoloration des matières fécales).

Aide à la colique hépatique

L'algorithme des actions comprend les premiers soins pré-médicaux que peuvent fournir les proches ou les proches du patient, ainsi que des soins médicaux professionnels.

Premiers secours

Les coliques hépatiques se rapportant à des conditions urgentes, la première étape consiste à appeler un médecin ou une brigade d’ambulances.

Le patient devrait être couché du côté droit. Il est nécessaire de vous conformer aux restrictions imposées aux mouvements brusques, car l’activité peut entraîner une douleur accrue.

Recommandé par certaines sources d’imposition de chaleur ou de froid sur la zone de l’hypochondre appropriée ne doit pas être utilisé avant l’examen du médecin et le diagnostic. Par exemple, en présence d'une cholécystite ou d'une hépatite, une exposition à la chaleur (bouillotte, bain chaud) provoquera une activation brutale du processus inflammatoire et une détérioration au lieu du soulagement attendu.

Vous ne devez donner ni nourriture ni boisson au patient - toute ingestion de nourriture dans le tractus gastro-intestinal peut déclencher la libération de bile et, partant, aggraver la situation.

Idéalement, avant un examen médical, il est préférable de ne prendre aucun médicament, en particulier dans le cas du premier épisode de ce type dans la vie d'un patient. Les effets des médicaments peuvent rendre le diagnostic plus difficile. Mais dans certains cas (âge avancé, comorbidités, sévérité des symptômes coliques), un médicament antispasmodique peut être injecté (No-spa, Baralgin, Spazmalgon, etc.). Sous forme de comprimés, ces médicaments ne sont pas utilisés dans les soins d'urgence.

S'il n'y a pas d'antispasmodiques dans l'armoire à pharmacie du domicile, vous pouvez utiliser la nitroglycérine - ½ ou 1 comprimé de 0,5 mg sous la langue.

Bien et, bien sûr, il est nécessaire d'informer le personnel médical qui est arrivé à l'appel de ses actions, en précisant le nom et la posologie des médicaments.

Premiers secours

Tout d'abord, l'équipe d'ambulances ou le médecin local doit diagnostiquer les coliques hépatiques en fonction des symptômes du patient et de l'examen physique. Ensuite, il est nécessaire de procéder à un diagnostic différentiel avec des maladies qui présentent des symptômes similaires.

Le traitement médicamenteux consiste à utiliser des médicaments antispasmodiques (platifilline 0,2% dans 2 ml / m; sulfate d'atropine 0,1% dans 1 ml / m; pas de spa ou drotavérine 2% dans 2-4 ml / m, papavérine à 2% dans 2 ml / m, dans / au goutte à goutte).

En cas de syndrome douloureux sévère, il est recommandé d'associer antispasmodiques à des analgésiques (baralgin 5 ml IM, IV; analgine 50% 2 ml IM / cétorolac 1 ml IM, jusqu'à des analgésiques narcotiques - morphine, tramadol) et antiémétiques. drogues (cerrucal).

Si l'attaque a été arrêtée, il est nécessaire d'envoyer le patient chez le thérapeute dans les prochains jours pour obtenir des recommandations sur le régime alimentaire et le traitement. Souvent, la nomination de méthodes d'examen supplémentaires pour clarifier et clarifier la maladie qui a provoqué une attaque de coliques.

Avec la poursuite d'une attaque non cultivée pendant plus de 5 heures, le problème de l'hospitalisation d'urgence au service de chirurgie est résolu.

Soins hospitaliers

À l'hôpital, poursuivez l'introduction d'analgésiques et de médicaments antispasmodiques, surveillez attentivement l'état du patient. Un ensemble de mesures de diagnostic est assigné pour clarifier le diagnostic et contrôler le déroulement de l'attaque.

Si la douleur et les autres symptômes ne sont pas éliminés pendant longtemps, le problème de la chirurgie est résolu. Avec une tendance positive, le traitement de la cause de la colique hépatique se poursuit.

Publications Sur Le Diagnostic Du Foie

Est-il possible de guérir complètement le foie gras du foie

L'hépatite

Hépatose grasse du foie: traitement médicamenteux de la maladiePour le traitement du foie, nos lecteurs ont utilisé avec succès le Duviron Duo.

Maladies du foie - causes, symptômes, diagnostic, traitement, remèdes populaires, régime alimentaire, nettoyage et prévention

Les symptômes

Qu'est ce qu'un foieEn une minute, des millions de réactions chimiques se produisent dans le foie avec la synthèse de protéines sanguines, d'acide biliaire, la neutralisation de substances nocives, l'accumulation de glucose nécessaire et sa décomposition en composants.

Métastases au foie: symptômes indiquant un problème

Les symptômes

Les maladies oncologiques occupent toujours l'une des premières places de la liste des maladies dont meurent les gens. Dans la plupart des cas, cela est dû au fait que les cellules cancéreuses se métastasent vers d'autres organes vitaux.

Encéphalopathie hépatique

Les symptômes

L'encéphalopathie hépatique (ci-après PE) est un trouble neuropsychiatrique qui se développe sur le fond d'une insuffisance hépatique de toute origine. L'encéphalopathie hépatique complique le stade final de la maladie du foie.