Principal / Des analyses

Intoxication alcoolique au foie: symptômes

Des analyses

Tout le monde sait que le foie souffre le plus de l'alcool. C’est cet organe qui subit d’abord le choc puissant des toxines et des poisons, ce qui entraîne l’entrée de l’éthanol dans le corps. Mais pour que le foie souffre, il n'est pas nécessaire de le "submerger" avec de l'alcool, le "nettoyeur" du corps ne souffre pas moins de l'abondance de graisses, d'aliments frits, du tabagisme et du stress constant.

Bien entendu, la question la plus courante est de savoir comment traiter le foie après une intoxication alcoolique. En outre, les moyens et méthodes permettant d’améliorer l’état du corps à la maison sont d’un grand intérêt. Cela est tout à fait faisable, surtout si la personne elle-même souhaite ardemment améliorer sa santé et ne jamais recommencer à boire.

Qu'est-ce que l'alcool signifie

Détruit le travail des organes internes et nuit à la santé de l'alcool éthylique - la base principale de toute boisson alcoolisée. Et c'est précisément pour neutraliser et nettoyer le corps de celui-ci et le foie travaille avec une triple charge avec une consommation excessive. Mais lorsque l'alcool est trop consommé, le foie ne supporte tout simplement pas la charge. L'éthanol toxique commence à détruire les hépatocides (cellules du foie). Au fil du temps, ils sont remplacés par du tissu conjonctif fibreux.

Il a été établi que même la quantité minimale d'éthanol introduite dans l'organisme entraîne une menace toxique puissante et est extrêmement préjudiciable à la santé.

Danger du foie

Le foie traite environ 90% de l'éthanol ingéré. Les travaux sur la détoxification (nettoyage) des systèmes internes se déroulent en plusieurs étapes. L'éthanol lui-même pendant le clivage produit le métabolite le plus dangereux - l'acétaldéhyde. Selon ses caractéristiques, cette substance est similaire à l'acide cyanhydrique toxique. C'est au cours des processus de division de l'alcool éthylique et de production de poisons que se produit un effet négatif et destructeur sur l'organe du foie - l'intoxication alcoolique du foie.

Pathologies menaçantes

Le foie a des pouvoirs magiques pour se réparer. Mais sa régénération est un long processus. Et ce n'est possible que s'il existe des conditions favorables. Il est difficile d'inclure l'intoxication alcoolique en tant que telle. Compte tenu de cet impact négatif, le foie ne peut pas récupérer seul. Dans le contexte d'une consommation constante de boissons alcoolisées, une personne peut développer un certain nombre de situations dangereuses. En particulier:

  • la cirrhose;
  • l'hépatite;
  • hépatomégalie;
  • fibrose du tissu hépatique.

Ce à quoi la personne devra faire face et quelle complication traiter ultérieurement dépend de la présence des facteurs suivants:

  1. L'état du foie.
  2. Tolérance à l'éthanol.
  3. Poids, sexe et taille d'une personne.
  4. La capacité d'un organe à produire des enzymes scindant l'alcool.

Par conséquent, les médecins vous recommandent vivement de respecter scrupuleusement les normes de sécurité en matière de consommation d'alcool établies. C'est environ 40 grammes d'alcool fort pour les hommes, pour les femmes, la dose est réduite de moitié. En ce qui concerne les autres boissons, cela donne un verre de mousse ou 100 ml de vin.

Les premiers signes d'empoisonnement du foie

Pour comprendre ce qu'est l'intoxication du foie et comment se manifeste ce trouble, il faut connaître les symptômes de l'intoxication. C'est avec ces signes qu'il devient évident que l'organe du foie nécessite le salut et le rétablissement immédiat. Ainsi, les premiers signaux d'alarme concernant les problèmes sont les suivants:

  • aggravation de la libido;
  • dysfonction érectile;
  • couleur jaune des tissus muqueux et épidermiques;
  • problèmes de sommeil, insomnie, réveils nocturnes fréquents;
  • fatigue constante qui se développe très rapidement.

Ce sont ces symptômes d'intoxication alcoolique du foie qui parlent de dommages toxiques à l'organe. Et cela signifie qu'il est temps de prendre des mesures pour sa restauration. De plus, sans retarder l'événement indéfiniment - car l'état du foie se détériorera rapidement. Pour aider à la conduite d'activités de guérison peuvent venir:

  1. Recettes folkloriques.
  2. Médicaments.

Mais avant de commencer un traitement, vous devriez consulter un médecin. Cela doit être fait pour établir l'étendue des dommages au foie et la désignation d'un régime de traitement compétent. Il ne sera pas superflu de recevoir des informations et quels médicaments seront les meilleurs dans la lutte pour la restauration de l'organe du foie.

Les principes de base de la thérapie de rééducation

Le traitement de l'intoxication hépatique et la restauration des parties endommagées des médecins sont divisés en plusieurs étapes. Il y en a plusieurs et chacune des étapes est importante à sa manière.

Régénération des tissus hépatiques endommagés

Toutes les cellules du foie ne meurent pas sous l'influence de l'alcool éthylique. Certains hépatocides, même après une longue action destructrice, conservent la capacité de rétablir et de rétablir les activités passées.

La formation de nouveaux hépatocides

Ces activités visent à l’émergence de nouvelles cellules hépatiques. Cette méthode de traitement est assez longue, mais son volume n’est pas très étendu. Après tout, la formation de cellules jeunes prend beaucoup de temps, mais chaque hépatocide mort est remplacé par plusieurs nouveaux.

La création de nouvelles cellules jeunes et puissantes dans le foie peut prendre plusieurs années. Et cela ne sera possible qu'avec la création de toutes les conditions nécessaires et favorables.

Pour permettre à la cellule hépatique d’acquérir de nouvelles cellules, les conditions suivantes sont nécessaires:

  1. Manque de situations stressantes.
  2. L'absence totale de mauvaises habitudes (tabagisme, alcool).
  3. Maintien constant d'un régime alimentaire sain et compétent.

Ce n’est que grâce au travail de nouveaux et puissants hépatocides que le foie peut récupérer complètement. Et rappelez-vous leur perte due à la fonction d'intoxication à l'alcool.

Élargissement cellulaire

Cette méthode de récupération est une sauvegarde. L'organe hépatique applique une telle méthode de réanimation de ses capacités perdues lorsque les hépatocides ne sont pas capables de se régénérer complètement. Dans ce cas, les cellules saines restantes commencent à augmenter leur volume et remplacent ainsi les morts. Ce mécanisme de réanimation du foie est très efficace, mais temporaire.

Il faut comprendre que toutes les méthodes visant à restaurer le foie ne seront efficaces qu'avec l'absence totale d'alcool dans la vie du patient.

Le choix du traitement du foie

Étant impliqué dans la sélection d'un médicament approprié pour le traitement, il est nécessaire de prendre en compte le degré d'atteinte des organes à l'éthanol. Et il faut comprendre que même avec l'utilisation des moyens les plus avancés, rien ne garantit que le foie récupérera complètement. Par conséquent, il est très important de consulter au préalable un médecin pour obtenir le schéma thérapeutique optimal

Le traitement peut être effectué dans la clinique. Mais avec une lésion légère, une action radicale n'est pas nécessaire. Mais dans le cas d'intoxications plus graves, des médicaments et un régime alimentaire spécial sont associés à la thérapie. Il est permis de compléter le traitement et la guérison populaire.

Quel est utilisé en thérapie

La liste des médicaments utilisés avec succès pour traiter le foie comprend les outils suivants:

  1. Restaurer
  2. Pour stimuler la régénération cellulaire.
  3. Moyens pour renforcer la membrane cellulaire.
  4. Médicaments dont le travail vise à nettoyer le foie.

Lors de la création des conditions nécessaires favorables aux hépatocides, les cellules hépatiques réanimeront indépendamment leurs fonctions.

Le traitement d'un foie endommagé commence par la prise de phospholipides. Ces substances appartiennent aux hépatoprotecteurs et sont destinées à la restauration de l'organe. Leur travail est le suivant:

  • préservation des structures cellulaires;
  • protection du corps contre l'influence de facteurs agressifs;
  • neutralisation active des résidus d'alcool dans le foie.

Ces médicaments comprennent des médicaments efficaces tels que Essentiale, Phosphogliv, Essliver. Les principes actifs de ces agents pénètrent dans les cellules du foie touchées et les activent pour récupérer. Pour que les processus de régénération se déroulent à un rythme accéléré, les médicaments sont prescrits sur la base d'acides aminés essentiels (vitamines du groupe B, acide folique). Le médicament Gard Nano est l’un des représentants les plus efficaces de cette classe de médicaments.

Pour renforcer la structure cellulaire, des médicaments complexes sont prescrits (par exemple, Coopers Neo). Parallèlement aux travaux sur la régénération du foie, il est nécessaire de prendre des mesures visant à le nettoyer des résidus d’éthanol. Les médicaments à base de chardon sont souvent utilisés à ces fins (Geptral, Legalon, Gepabene, Silimar ou Karsil).

Une condition préalable est de suivre un régime médical spécial, qui est développé et prescrit par le médecin. En cours de traitement, le patient doit surveiller régulièrement l’état du sang. Selon les résultats des tests, le médecin corrigera le traitement.

Conditions spéciales

Il convient de rappeler que si dans certaines zones du foie, un tissu fibreux stable s'est déjà formé, ces zones touchées ne peuvent plus être restaurées. Et après un abus prolongé d'alcool, le foie ne peut être rétabli que dans le contexte d'une totale sobriété. Par conséquent, avant de commencer à travailler sur le rétablissement de la santé du foie, vous devez vous débarrasser de votre dépendance à l'alcool.

Si le patient fait de l’alcoolisme, le foie ne pourra pas continuer le travail de récupération, même avec l’aide de médicaments efficaces.

Après une longue boisson alcoolisée, il est possible de ramener l’organe du foie dans l’ordre avec un mode de vie sain et l’utilisation régulière de médicaments bien choisis. Mais le traitement sur ordonnance n'est pas recommandé. Quel type de médicaments, le moment et la dose de leur admission ne seront prescrits que par un médecin spécialiste.

Aide des guérisseurs populaires

L'une des méthodes les plus accessibles de traitement du foie est l'utilisation de la médecine traditionnelle. Pour la récupération et la régénération du corps et son maintien dans un état sain, divers médicaments sont utilisés, fabriqués à base de plantes et plantes médicinales telles que:

  • renouée;
  • artichaut;
  • Le millepertuis;
  • l'immortelle;
  • feuille d'or;
  • absinthe;
  • le thym est rampant.

Cette matière première est utilisée pour la fabrication de décoctions et de teintures. Mais avant d'adopter des plantes médicinales, vous devriez consulter votre médecin. Nous ne devons pas oublier que ces herbes ont un certain nombre de contre-indications et, si elles ne sont pas utilisées correctement, peuvent être nocives.

Un autre succès et productif (à propos, et le plus sûr) est l’utilisation du kvas de betterave avec l’ajout de sel et de sucre pour restaurer le foie. Cette boisson augmente efficacement le niveau de sodium dans le sang. L'échauffement du foie avec l'utilisation de compresses à base de lin et de compresses de maïs s'est également révélé excellent (ces procédures doivent être approuvées par un médecin).

Résumer

Le foie est un organe unique du corps humain capable de se régénérer et de s'auto-guérir. Et c’est l’une des parties les plus importantes du corps qui est le plus susceptible d’être détruite sous l’abus d’un abus prolongé d’alcool. Et la force d'une personne pour aider le foie à faire face à la destruction et à la mettre en ordre. Mais vous devriez savoir comment et quoi faire pour cela, afin de ne pas vous nuire encore plus.

Par conséquent, avant de vous lancer dans le traitement d'un foie souffrant (même avec des dommages mineurs), vous devriez toujours consulter un médecin. Un spécialiste expérimenté donnera tous les conseils nécessaires, aidera au choix des médicaments et élaborera un plan optimal de traitement et de régime. Vous ne devez pas vous approvisionner prématurément en médicaments, en vous fiant aux conseils de voisins ou à la publicité. Rappelez-vous que chaque organisme est individuel et nécessite une approche individuelle appropriée.

Types d'intoxication hépatique et leurs conséquences

Le foie appartient à un groupe d'organes qui remplissent non seulement leurs tâches directes (dans ce cas, il s'agit d'excréter de la bile pour la transformation ultérieure des aliments), mais qui agissent également comme un bouclier protecteur pour le corps. Ce filtre naturel vous permet d'éliminer rapidement les toxines accumulées dans le corps et aide également à vous débarrasser de diverses substances nocives.

Mais l'aide de ce corps ne peut être attendue que lorsqu'une personne l'aide dans son travail défensif. Si un patient est intoxiqué par le foie, l'organe est constamment surchargé ou une défaillance du mode de fonctionnement se produit, les cellules du foie sont détruites et l'incapacité de faire face aux tâches. C'est pourquoi la santé d'une telle barrière naturelle doit être traitée avec un soin particulier.

Quand survient l'intoxication?

Il existe deux options pour le développement d'événements qui favorisent le développement d'une intoxication du foie:

La première catégorie consiste à classer l'activité professionnelle, ce qui conduit à diverses lésions du foie. Les substances hépatotoxiques dans ce cas sont rarement appelées venin hépatique. Souvent, ces toxines pénètrent dans le corps humain par le système digestif. Beaucoup moins souvent, les médecins enregistrent les cas d'ingestion de poisons spécifiques par inhalation (par les organes du système respiratoire). Dans cette situation, le poison est absorbé directement dans le sang par les poumons.

Indépendamment de la façon dont le poison du foie pénètre dans le sang, il provoque la mort des hépatocytes - les cellules du foie. La médecine moderne identifie quelques mécanismes d'action des toxines sur cet organe:

  • Direct. Fournit un effet direct sur les cellules lors de leur mort ultérieure.
  • Indirect. Implique des troubles circulatoires dans les vaisseaux du foie. De ce fait, les cellules ne reçoivent pas assez d'oxygène et de nutrition, mourant au total.

Les principales causes d'intoxication sont généralement:

  • médicaments
  • l'alcool,
  • les drogues,
  • sous-produits industriels
  • poisons d'origine végétale.

Ces raisons deviennent un signal pour démarrer le processus pathologique. Dans le même temps, les symptômes cliniques sont presque identiques, indépendamment de ce qui a spécifiquement servi de catalyseur à l’empoisonnement.

Selon des statistiques non tacites, un cinquième des antibiotiques couramment utilisés entraînent de nombreux effets secondaires affectant la fonction hépatique. Dans les cas avancés, ils sont fatals.

En plus du groupe d'antibiotiques, les médecins recommandent un traitement particulièrement prudent du foie pendant la période d'hormonothérapie. Si vous ignorez les recommandations du médecin traitant concernant le traitement d'entretien du foie, cela peut contribuer à la formation de calculs biliaires et au développement de la cholestase.

Une attention particulière est accordée à la situation lorsqu'une personne prend plusieurs drogues particulièrement dangereuses. Mais l'exemple le plus frappant de dommages au foie de leur choix est la dépendance à l'alcool, qui se traduit dans le foie par une intoxication chronique. En plus d'influencer cet organe, l'abus d'alcool entraîne la destruction du cerveau et des reins.

Intoxication chronique aux drogues

Au cours des dernières années, des dommages au foie associés à la toxicomanie du patient. C'est la défaite de cet organe qui incite souvent le toxicomane à se rendre à la clinique pour un traitement supplémentaire de la toxicomanie elle-même.

Pire encore, même en période de rémission avec ce type de dépendance, l’état de l’organe laisse beaucoup à désirer. Cela est dû à un certain nombre d'impuretés que les fabricants de "potions" ajoutent à la composition des médicaments. Il s'agit de:

  • l'iode
  • permanganate de potassium,
  • acide acétique.

La prolifération des métabolites, ainsi que leur contenu spécifique et l'activité des enzymes, s'expliquent par le fait que chaque toxicomane préfère des dosages différents et des médicaments différents.

Intoxication hépatique médicamenteuse

Les symptômes d'intoxication à un médicament sont presque toujours identiques, quel que soit le médicament pris avant le patient. Dans le même temps, le respect des conditions de traitement et de la posologie spécifique vous permet d’ajuster l’effet des toxines sur le corps afin que son effet ne soit pas si important. Mais si le patient est en auto-traitement, dépasse la dose autorisée, il a très rapidement développé une hépatite toxique.

Les principales sources d'intoxication sont appelées médicaments de ces groupes:

  • les sulfamides,
  • antiviral,
  • tuberculose,
  • anti-inflammatoire,
  • antipyrétique
  • cardiologique,
  • pour la perte de poids,
  • antidépresseurs
  • antifongique,
  • hormonal,
  • antitumoral.

Le problème central dans ce cas est la possibilité que des poisons se manifestent immédiatement au cours de la phase aiguë de l’intoxication, et plus tard. Dans le second cas, il y a une accumulation de toxines pendant une longue période et ensuite, lorsque l'organe est endommagé aussi sérieusement que possible, le patient ne sera pas en mesure de rétablir complètement les cellules fonctionnelles au niveau d'origine en peu de temps. Dans cette situation, on diagnostique chez le patient une dystrophie adipeuse, une cirrhose ou même une nécrose tissulaire à grande échelle.

Il convient également de noter que différents médicaments affectent le foie de différentes manières. Certains commencent à attaquer "sur le front", c'est-à-dire détruisent directement les hépatocytes. Il y a ceux qui bloquent les canaux pour le passage de la bile ou perturbent l'alimentation du foie.

Intoxication alcoolique du foie

Discutant des diverses lésions du foie, les gens ordinaires se souviennent presque toujours principalement de l’abus de boissons contenant de l’alcool. La nature chronique de l’empoisonnement ajoute aux problèmes, car le dysfonctionnement du corps ne donne pas une indication claire de lui-même. La nécrose hépatique massive n’est pas moins dangereuse, elle est due à l’usage de fortes doses d’alcool à la fois et sur une courte période.

Selon les experts, l’alcool constitue en soi une menace importante pour le fonctionnement du corps humain sans défaillance. Mais avec le développement de la technologie moderne, il est devenu évident qu’en plus de l’éthanol contenu dans l’alcool, les buveurs devraient se méfier des nombreuses impuretés. Ces derniers sont encore plus dangereux que l'alcool lui-même. Ainsi, le désir d’épargner lors de l’achat d’alcool de qualité médiocre peut entraîner une hospitalisation à l’hôpital.

Ce qui fait plaisir ici, c’est qu’au stade initial de l’ivresse liée à l’alcool, il est encore possible de mettre l’organe en ordre. Avec la bonne approche, le foie sera en mesure de restaurer sa fonctionnalité presque complètement. Mais cela ne fonctionne que si le patient refuse de continuer à consommer de l'alcool et accepte également une cure de rééducation.

Lorsque l'alcool pénètre dans l'organisme par le foie, il est converti en acétaldéhyde. Cette substance est hautement toxique, même dans le contexte de l'alcool lui-même.

Outre le fait que l'acétaldéhyde tue directement les cellules du foie, il contribue également à la violation du métabolisme des graisses, provoquant ainsi l'accumulation de dépôts graisseux, même dans les cellules saines. Donc, le patient gagne une dystrophie graisseuse, empêchant le corps d'accomplir ses tâches.

Poisons d'origine industrielle et végétale

Non moins long est le traitement du foie en cas de lésion de ses cellules avec des toxines de groupes industriels et végétaux. Dans le premier cas, les travailleurs sont généralement avertis qu'ils doivent travailler avec des substances dangereuses pour le corps.

En ce qui concerne les substances les plus courantes de la catégorie des poisons dans les entreprises, il convient de noter ici:

  • l'arsenic avec des composés apparentés, ce qui est caractéristique de la métallurgie;
  • le phosphore, que l’on trouve dans la fabrication d’engrais agricoles, ainsi que dans les ateliers des usines métallurgiques;
  • pesticides en agriculture;
  • produits de raffineries
  • les aldéhydes des industries chimiques et médicales,
  • phénols pour créer des antiseptiques.

Dans de telles situations, les variantes chroniques de l'évolution de la maladie et les versions aiguës des maladies sont également courantes. Dans ce cas, la première variante implique une exposition régulière à des doses relativement faibles.

Les poisons appartenant au segment des plantes ne sont pas moins dangereux. Les champignons sont aussi ici. Le plus souvent, l'intoxication est due à de tels représentants de la flore:

L'impact commence par le système digestif, se terminant par le foie.

Comment déterminer l'empoisonnement?

Tous les symptômes d'atteinte hépatique toxique sont déterminés en fonction de la manière dont l'intoxication a eu lieu et du degré d'intoxication.

Le tableau clinique de l’empoisonnement chronique implique les signes suivants, qui ne se font pas toujours sentir immédiatement:

  • insuffisance hépatique, qui progresse lentement,
  • la cirrhose,
  • jaunisse
  • hémorragie
  • les veines d'araignée,
  • troubles de la mémoire
  • attention réduite
  • incapacité à se concentrer
  • ascite

En outre, l'évolution de la maladie implique l'expansion des veines sous-cutanées du nombril. Dans le même temps, les manifestations peuvent ne pas être ressenties avant longtemps. Mais dans le processus d’empoisonnement aigu, une personne a des problèmes de santé en quelques jours. Dans de tels cas, les symptômes sont les suivants:

  • douleur dans l'hypochondre droit;
  • fièvre avec fièvre jusqu'à 39 degrés;
  • maux de tête;
  • état flasque général;
  • douleurs musculaires et articulaires;
  • vomissements et nausées;
  • saignements même en se brossant les dents (des gencives);
  • teinte jaunâtre de la peau et de la sclérotique;
  • matières fécales blanchies;
  • urine foncée;
  • taille du corps élargie.

Une attention particulière doit être accordée à la nécrose massive aiguë des cellules hépatiques. Ses caractéristiques distinctives sont le développement rapide de la maladie, des symptômes sévères, la survenue de la mort très bientôt, sinon de fournir à la victime une assistance médicale qualifiée à temps.

Intoxication chez les enfants

Chez les enfants, diverses lésions hépatiques sont beaucoup moins fréquentes que chez les adultes. Les experts attribuent cela au fait que l'on prescrit rarement aux bébés des médicaments graves ayant un effet négatif sur cet organe.

Fondamentalement, les bébés mettent leur foie en danger lors de farces, lorsqu'ils consomment une fois une énorme dose d'un médicament ou prennent de l'alcool.

Dans ce cas, l'enfant crève presque immédiatement, la température augmente. Dans ce scénario, vous devez immédiatement livrer la miette au centre médical pour un diagnostic et un traitement plus poussés. Aucun médicament de l'intoxication du corps ne peut être délivré indépendamment!

Dans cette situation, les parents peuvent être encouragés par le fait qu’avec un accès rapide à l’hôpital, ainsi qu’une période de convalescence adéquate, le foie peut pleinement restaurer sa fonctionnalité.

Traitement des dommages au foie

Quel que soit le type d'intoxication suspecté, le traitement des lésions hépatiques toxiques doit être effectué sous la stricte surveillance du personnel médical.

En cas de développement aigu de la maladie, appelez immédiatement une ambulance, expliquez les symptômes et exprimez les suspicions concernant le diagnostic. À l'hôpital, la victime reçoit un repos au lit, une nutrition spéciale et une détoxification ultérieure du corps à l'aide d'antidotes. Plus tard, un traitement symptomatique est prescrit avec la participation de médicaments visant à protéger le foie et à contribuer à sa régénération. Le traitement implique souvent l’utilisation de médicaments cholérétiques et de vitamines.

Si les complications hépatiques se sont fait sentir soudainement et que l'ambulance n'est pas encore arrivée, les mesures relatives aux soins préhospitaliers devraient inclure les points suivants:

  • fournir du repos;
  • lavage gastrique;
  • réception des sorbants;
  • prendre des hépatoprotecteurs;
  • réception du cholagogue.

Des procédures de plasmaphérèse, d'hémosorption et d'hémodialyse sont également effectuées à l'hôpital, en fonction de la prescription du médecin traitant.

Symptômes de toxicité hépatique alcoolique

L'intoxication alcoolique du foie présente des symptômes prononcés. L'alcool est le poison le plus répandu sur notre planète. Malheureusement, à notre époque, l'attitude envers les boissons alcoolisées est assez différente de ce qu'elle était littéralement il y a 10 ans. En grande quantité, cette substance nocive affecte directement le système nerveux central, ainsi que la santé neurologique et mentale de l'homme. L'alcool, comme les autres poisons, pénètre dans l'organisme et provoque une intoxication. Qu'est-ce qui menace réellement un tel poison pour le corps?

Pour déterminer la quantité d'alcool dans le sang et le traitement, utilisez généralement la méthode d'analyse standard attribuée aux drogues. Le contenu normal est de 0,4 ppm. C'est cette dose que l'organisme peut «digérer» sans endommager les cellules. Si la dose dépasse cette limite, les médecins appellent un tel phénomène l’intoxication alcoolique. Bien entendu, un tel liquide affecte directement le fonctionnement du foie, cet organe étant considéré comme une sorte de «filtre». Le foie est responsable de l'élimination des toxines du sang en créant de l'urée et en la faisant sortir par les voies urinaires, c'est-à-dire la miction. Il n’ya généralement pas d’empoisonnement avec un travail intensif du foie.

À l’heure actuelle, l’intoxication alcoolique est considérée comme un état proche des actes inconscients qui peuvent nuire non seulement au propriétaire, mais aussi aux personnes qui l’entourent. Bien entendu, il est impossible de contrôler la quantité de ppm à la maison. Par conséquent, les gens sont habitués à déterminer l'état d'intoxication à l'œil. Les symptômes d'intoxication apparaissent généralement après quelques heures.

En médecine, les experts distinguent plusieurs degrés d’intoxication alcoolique, à savoir:

Ivresse légère

Avec elle, une personne reste tout à fait adéquate et peut être responsable de ses actes et de ses paroles, comme on dit, "il a bu pour son humeur". Mais il convient de rappeler qu’il existe un tel groupe de personnes génétiquement prédisposées aux maladies du foie et que même de faibles doses d’alcool peuvent conduire à une intoxication et, dans le pire des cas, à des lésions du foie. Après le retrait de l'alcool du sang (le lendemain matin), les symptômes sont généralement absents et le traitement n'est pas nécessaire.

Degré d'intoxication

A ce stade, une personne a l'air fatiguée. Mauvaise coordination et contact visuel. Dans 50% des cas, la personne devient agressive et colérique. Dans les 50% restants, au contraire, il devient apathique et ne s'intéresse qu'à l'alcool. Il convient également de noter qu'il a des difficultés d'élocution, une réaction typique aux insultes. Sensibilité réduite aux changements de température et à la douleur. Après une intoxication corporelle, une personne ressent: maux de tête, apathie envers les autres, soif, et devient également très irritable. Ces symptômes sont généralement traités avec des médicaments qui éliminent les toxines du corps.

Intoxication sévère

Dans ce cas, la personne s'évanouit simplement et une hospitalisation est donc nécessaire. La complication la plus grave est le coma. Il y a miction involontaire, ainsi qu'un acte de défécation. Habituellement, après une intoxication aussi grave, la personne ne se souvient pas de ce qu’elle faisait et de ce qui se passait.

Bien sûr, les deux premières étapes ne semblent pas aussi effrayantes que la dernière. Mais les deux premiers ont leurs propres dangers, qui continueront à nécessiter un traitement. La première chose à craindre est l'intoxication chronique à l'alcool et l'intoxication de tout le corps. En d'autres termes, c'est une maladie qui entraîne de plus en plus de vies humaines, et son nom est l'alcoolisme. Il est très important de savoir que toute quantité d'alcool nuit au foie et, même après l'élimination des toxines, peut entraîner des complications. Le traitement dans ce cas doit commencer par les aspects mentaux. Les symptômes qui apparaissent "le matin" sont traités beaucoup plus rapidement. L’intoxication alcoolique n’est pas rare, car elle mérite d’être doutée en tant que boisson alcoolisée. Les préparatifs qui sont souvent annoncés à la télévision sont très efficaces. Ils fournissent une assistance fonctionnelle au foie pour l'élimination des substances toxiques du corps. Dans ce cas, le traitement est efficace et sans conséquences graves pour le corps. N'hésitez pas à prendre des drogues après avoir bu de l'alcool, car cela vous sauvera la vie.

Avec une ingestion régulière d'alcool dans le corps, le foie ne remplit pas sa tâche principale, ce qui a pour conséquence une substance telle que l'acétaldéhyde. Il a un effet sur le cortex cérébral et, avec une petite phase d'intoxication le matin, une «gueule de bois» perceptible est ressentie.

N'oubliez pas que la consommation régulière de boissons alcoolisées pendant un certain temps entraînera nécessairement une maladie telle que la cirrhose du foie et, à l'avenir, un coma hépatique et le stade final sera la mort.

L'intoxication alcoolique entraîne toujours certaines conséquences.

Après l’empoisonnement, les symptômes ne tardent pas à se manifester, ils se manifestent ainsi:

  • Mal de tête Cela peut se manifester par une pression ou une douleur lancinante lors de bruits forts. Cela est dû à l'effet néfaste de l'alcool sur les vaisseaux, ou plutôt à l'expansion des veines et des artères.
  • Nausée ou vomissement. Une substance appelée éthanol est responsable de ces symptômes. Il affecte le cervelet, qui est responsable de l'orientation dans l'espace.
  • Vertiges et désorientation. La cause fondamentale est le même éthanol. L'intoxication alcoolique passe dans ce cas après l'élimination de cette toxine du corps.
  • Soif et sécheresse dans la bouche. Ces symptômes sont dus à une diminution de certaines hormones responsables de la libération d'urée dans le corps.

Ainsi, le tableau général de l'intoxication à l'alcool se développe. L'alcool affecte l'ensemble du corps et, avec une consommation fréquente et importante, il peut provoquer des processus irréversibles dans le travail fonctionnel d'une personne. Assurez-vous de prendre des médicaments qui soutiennent le corps dans son ensemble et le sortir de l'état d'intoxication alcoolique.

Bien entendu, la prévention est la consommation modérée de boissons alcoolisées. Il convient également de prendre des médicaments contenant de grandes quantités de vitamines. Afin d'éviter toute intoxication, il n'est pas nécessaire qu'une personne renonce complètement à l'alcool, mais il convient de surveiller la dose de très près.

En outre, il est utile de rappeler quelques règles simples lors de la prise de telles substances toxiques:

  • Ne mélangez pas différents types de boissons alcoolisées.
  • Ne buvez pas d’alcool sans avoir préalablement consommé de la nourriture.
  • Après avoir pris de l'alcool, assurez-vous de fournir au corps des aliments contenant du glucose.
  • Utilisez du charbon actif ou des analogues pour maintenir le foie et son intégrité.

Le traitement ne cause généralement pas de difficultés. Mais, en cas d'intoxication grave, la personne est hospitalisée. Dans cet état, le travail de tous les systèmes du corps est perturbé, ce qui entraîne de lourdes conséquences. Par conséquent, il n'est pas nécessaire d'essayer de guérir vous-même le «patient déjà évident»: il est tout à fait possible qu'après la prochaine prise d'alcool, le foie ait déjà commencé à s'effondrer.

Le traitement va généralement très bien, mettez des compte-gouttes et effectuez certains tests. En outre, le médecin doit procéder à un examen du foie et déterminer l'étendue des dommages, le cas échéant. Après avoir passé tous les tests et effectué toutes les procédures, le spécialiste assignera les préparatifs nécessaires à l'entretien du corps.

Le foie remplit un grand nombre de fonctions dans le corps. L'un d'eux est protecteur. La glande digestive agit comme un filtre. Elle fait passer du sang à travers elle-même, le nettoyant des toxines. Mais qu'advient-il des poisons dans l'organe?

Les toxines sanguines, persistantes dans le foie, l’affectent. Certaines substances neutralisent le fer, mais avec une dose importante et une exposition forte ou régulière, des cellules hépatiques meurent. Les toxines de divers groupes peuvent avoir un effet néfaste. Les symptômes d'intoxication sont très similaires. Alors comment distinguer quel foie empoisonné? Et surtout, comment aider une personne dans cette situation?

L'intoxication hépatique peut survenir accidentellement, au cours d'une activité professionnelle ou intentionnellement. Les substances hépatotoxiques sont également appelées poisons du foie. Comment entrent-ils dans le corps humain? Le moyen principal est la nourriture. Il est également possible d'ingérer des poisons par le système respiratoire. Dans ce cas, ils sont absorbés dans le sang des poumons. Presque tous les poisons du foie provoquent la mort des hépatocytes (cellules du foie). Il existe deux mécanismes d'action des toxines sur le foie.

  1. Effets directs sur les hépatocytes et leur mort.
  2. La circulation sanguine est altérée dans les vaisseaux hépatiques, de sorte que les cellules ne reçoivent pas d'oxygène, ne se nourrissent pas et ne meurent pas.

Que peut causer une intoxication du foie? Les poisons hépatiques suivants existent:

  • les médicaments;
  • substances industrielles;
  • l'alcool;
  • poisons végétaux.

Ils provoquent divers processus pathologiques dans le foie, mais diffèrent par un tableau clinique similaire.

Intoxication médicamenteuse du foie

Les médicaments, pris à une dose déterminée par un médecin, ont un léger effet toxique. Mais si la dose a été largement dépassée, une hépatite toxique se développe.

L'intoxication hépatique avec des médicaments peut survenir en raison de l'utilisation de:

  • les sulfonamides ("Biseptol", "Sulfaméthoxazole", "Sulfasalazine", "Sulfacétamide", etc.);
  • médicaments antiviraux (interférons, "amantadine");
  • médicaments antituberculeux (rifampicine, isoniazide, névirapine, tétracyclines, oxacilline);
  • médicaments anti-inflammatoires et antipyrétiques (nimésulide, célécoxib, sulindak, acide acétylsalicylique, analgin, paracétamol);
  • médicaments largement utilisés en cardiologie ("Amiodarone", statines, "Labetalol", "Methyldopa", "Pelentan");
  • médicaments pour perdre du poids (Orlistat);
  • les antidépresseurs (fluoxétine, carbamazépine, phénytoïne);
  • médicaments antifongiques (fluconazole, kétoconazole);
  • les hormones (stéroïdes anabolisants, androgènes, œstrogènes);
  • agents antitumoraux.

Le caractère insidieux de ces poisons réside dans le fait qu’ils peuvent provoquer une intoxication aiguë en raison de la consommation d’une dose importante du médicament et cachés en raison de l’effet cumulatif. Une personne en sait déjà au stade de la dégénérescence graisseuse, de la cirrhose ou de la nécrose hépatique massive.

Les médicaments ont des mécanismes différents de dommages au foie. Certains provoquent une nécrose (mort) des hépatocytes, d'autres affectent les voies biliaires, les bloquant, d'autres - sur les vaisseaux, perturbant le trophisme (nutrition) de l'organe.

Intoxication alcoolique du foie

L'empoisonnement toxique du foie par l'alcool se produit lors d'une utilisation excessive de boissons contenant de l'alcool. C'est chronique. C'est, formé depuis longtemps. Il existe également une nécrose hépatique aiguë et massive, mais elle est rare, avec l’utilisation simultanée de très fortes doses d’alcool.

L'alcool lui-même peut provoquer une intoxication du foie à une dose supérieure à 20-30 grammes / jour. Mais les produits modernes à base d'alcool, outre l'éthanol et l'eau, contiennent beaucoup d'impuretés plus dangereuses que l'alcool lui-même. Cet alcool de mauvaise qualité est une cause fréquente de dommages au foie.

Au début, l’intoxication alcoolique est toujours réversible et à la fin de la maltraitance, la fonction hépatique va progressivement se rétablir presque complètement. Mais si les gens continuent à abuser de l'alcool, des changements irréversibles se produisent dans le corps.

Le fait est que tout l’alcool qui est entré dans le sang passe par le foie, où il est transformé par l’enzyme alcool déshydrogénase en acétaldéhyde. L'acétaldéhyde est beaucoup plus toxique que l'éthanol lui-même. Il tue non seulement les hépatocytes, mais perturbe également le métabolisme des graisses, provoquant une accumulation de graisses dans des cellules saines. La dystrophie graisseuse du foie se produit et il ne peut pas remplir ses fonctions normalement.

Impact sur le foie des poisons végétaux et industriels

Les personnes travaillant dans le secteur manufacturier sont souvent confrontées à des substances toxiques pour le foie.

Les poisons hépatotropes industriels comprennent:

  • arsenic et ses composés (métallurgie);
  • phosphore (industrie métallurgique, production et utilisation d’engrais agricoles);
  • pesticides, insecticides (agriculture);
  • produits pétroliers;
  • aldéhydes (industrie chimique, médicale);
  • phénols (production et utilisation d'antiseptiques).

Des lésions hépatiques aiguës et chroniques sont possibles. L'intoxication chronique à l'exposition à de petites doses est plus courante.

Les poisons végétaux sont représentés par les alcaloïdes des plantes et des champignons suivants:

  • héliotrope;
  • croix
  • gorchak rose;
  • Grèbe pâle.

Les toxines végétales, agissant sur la glande digestive, causent de graves dommages.

Le tableau clinique de l'intoxication hépatique dépend de la nature du déroulement de l'intoxication. Il existe une évolution aiguë et chronique et une nécrose massive des hépatocytes.

douleur dans le foie

Comment se manifeste l'intoxication hépatique?

  1. En cas d'intoxication chronique, il peut y avoir une absence ou des signes mineurs. L’insuffisance hépatique évolue lentement et se transforme en cirrhose. Quelques mois plus tard, jaunisse, hémorragies, varicosités, signes de lésions cérébrales (perte de mémoire, attention, déclin mental), ascite (liquide dans la cavité abdominale), "tête de méduse" ( expansion des veines saphènes autour du nombril).
  2. L'intoxication aiguë commence à se produire après 2 à 3 jours. Il y a des cas où il est asymptomatique. Cela dépend du type de poison et de sa gravité.

Signes de toxicité hépatique aiguë:

  • douleur dans le foie (hypochondre droit);
  • fièvre jusqu'à 38–39 ° C, mal de tête, faiblesse, malaise, douleurs aux articulations et aux muscles;
  • nausée, vomissement;
  • saignements (du nez, des gencives lors du brossage des dents), hémorragies cutanées mineures, hématomes;
  • encéphalopathie (signes de lésions cérébrales - agitation ou léthargie, troubles de la coordination, orientation, tremblements des membres et de la tête);

Jaune de la peau et de la sclérotique, matières fécales décolorées, urine de couleur bière foncée;

  • lors de la palpation du foie, il se sent élargi, dense, tendu et douloureux.
  • Il existe un type d'intoxication hépatique aiguë: la nécrose massive aiguë des hépatocytes. Il se caractérise par la foudre, des symptômes graves et une mort rapide. L'encéphalopathie dans cette pathologie est plus prononcée, peut développer un œdème cérébral, une hypoglycémie, une forte diminution de la pression artérielle. La nécrose massive aiguë des hépatocytes peut entraîner la mort en quelques jours.

    En cas d'intoxication hépatique aiguë, il est nécessaire de demander de l'aide médicale d'urgence et de se faire soigner exclusivement à l'hôpital. On montre au patient le repos au lit, une nutrition spéciale, la détoxification du foie, l’utilisation d’antidotes, des médicaments qui protègent le foie et accélèrent la régénération, des médicaments cholérétiques, des vitamines.

    Comment soulager l'intoxication du foie à la maison avant l'arrivée de l'ambulance?

    1. Allongez-vous et créez la paix pour le corps.
    2. Laver l'estomac avec une solution saline ou de l'eau.
    3. Buvez du charbon actif.
    4. Si disponible, vous pouvez prendre Essentiale, Phosphogliv ou d’autres hépatoprotecteurs.
    5. Buvez des médicaments cholérétiques ou de collection.

    Les préparations de détoxication du foie comprennent: les vitamines C, B, Heptral, Essentiale, Holosas, Cholensim, Enterosorb, Lactofiltrum. Si nécessaire, une plasmaphérèse, une hémosorption, une hémodialyse sont effectuées.

    Une alimentation avec une intoxication hépatique doit être observée dès le début de la maladie et pendant plusieurs mois. Il est interdit de boire de l'alcool, de fumer, il est nécessaire de manger souvent et de manière fractionnée. Du régime devrait être exclu:

    • aliments gras;
    • aliments frits;
    • aliments épicés, salés, fumés et épicés;
    • sauces, mayonnaise, conserves, ketchup.

    Les aliments suivants doivent être présents quotidiennement dans le régime:

    • viande maigre (lapin, poulet, dinde);
    • poisson;
    • les légumineuses;
    • noix, fruits secs;
    • fruits, légumes;
    • beurre et huile végétale;
    • produits laitiers.

    Lorsque vous travaillez dans des conditions associées au risque d'intoxication hépatique chronique, le régime alimentaire doit être maintenu en permanence et les produits laitiers doivent être consommés quotidiennement.

    Nettoyer le foie à la maison à l'aide de remèdes traditionnels est possible, mais cela ne peut être fait que s'il n'y a pas d'allergie aux composants.

    Pour le traitement de l'intoxication hépatique à domicile

    • l'avoine (bouillie de lait liquide à base d'avoine - un demi-verre est utilisé 5 fois par jour);
    • infusion de feuilles et de baies d'argousier (vous pouvez boire sans restrictions);
    • huile d'argousier (½ cuillère à soupe 3 fois par jour);
    • thé aux fruits d'aubépine (1 cuillère à soupe par tasse d'eau bouillante, mais vous devez faire attention à ceux qui ont une pression artérielle basse);
    • jus de pommes de terre crues fraîches.

    La détoxification du foie à la maison peut être effectuée avec les produits suivants: brocoli et toutes sortes de chou, oignons, ail. Dans le régime alimentaire, vous devez ajouter du glutathion et de l'extrait de chardon, qui possèdent de bonnes propriétés neutralisantes.

    Que faire à la maison si le foie fait mal? L'auto-prescription de médicaments est exclue, car un mauvais choix de médicament peut aggraver la situation.

    Soulager la douleur des remèdes populaires en utilisant:

    • jus de raifort;
    • mélange de raifort et de lait (4 cuillères à soupe de raifort râpé mélangé avec un verre de lait et porté à 90 ° C, à utiliser dans les 24 heures);
    • infusion de menthe;
    • infusion d'absinthe, sauge, genévrier (4 cuillères à soupe de la collection pour insister dans un litre d'eau bouillante, boire un verre 3 fois par jour);
    • Mangez 2 jaunes d'œufs crus, buvez un verre d'eau minérale tiède et allongez-vous pendant 2 heures sous une couverture. Placez un coussin chauffant sous votre droite.

    Les remèdes populaires sont de bons secours en cas d'intoxication chronique ou d'intoxication aiguë de gravité modérée ou légère. Pour les lésions toxiques graves, une hospitalisation immédiate est fortement recommandée.

    Le foie est le principal responsable de la lutte contre les poisons entrant dans notre corps. Et, bien que tout le monde sache qu’il se régénère et qu’il restaure sa fonctionnalité même avec de nombreux dégâts, l’empoisonnement peut avoir de graves conséquences. Les symptômes de dommages toxiques à la glande digestive principale sont similaires pour divers facteurs toxiques. Douleur dans l'hypochondre droit, jaunisse, nausée, vomissements, fièvre, hémorragie - ce sont des signes d'hépatite aiguë due à des toxines.

    Le traitement de l'intoxication est un long processus. Il devrait être complet et se dérouler sous la supervision d'un médecin. Vous pouvez utiliser les méthodes traditionnelles et traditionnelles.

    Le foie est l'organe le plus important du corps humain. Il veille à protéger et à neutraliser les effets négatifs des composants toxiques et toxiques. Cependant, agissant en tant que filtre spécifique, le foie risque une intoxication quotidienne. Les toxines, persistantes dans les cellules de la glande, affectent l’organe.

    L'empoisonnement toxique du foie est une affection dangereuse pouvant entraîner des maladies plus complexes (insuffisance rénale et coma, cirrhose, hépatite toxique). Il existe différents types d'empoisonnement, mais les symptômes et les manifestations cliniques sont souvent identiques ou similaires.

    L'intoxication hépatique peut être provoquée par un certain nombre de raisons. Les substances hépatotoxiques pénètrent principalement dans l'organisme et se concentrent dans le tube digestif par ingestion d'aliments. L'intoxication par des poisons par le système respiratoire peut également être envisagée, mais ces cas sont assez rares (15%).

    Les poisons hépatiques qui pénètrent dans le foie avec du sang provoquent la mort des cellules des glandes (hépatocytes). Selon le degré de complexité de la maladie et son type, il existe différentes méthodes de traitement et leurs effets. Il existe deux types d'exposition aux toxines:

    • L'effet direct des composants hépatotoxiques sur les cellules du foie avec leur décès ultérieur;
    • Circulation sanguine altérée dans des cellules de divers degrés de complexité et de localisation. Une telle condition peut entraîner une privation d'oxygène des hépatocytes et leur atrophie supplémentaire (la mort).

    Les poisons hépatiques peuvent être de différents types et types. Parmi les principales distinctions:

    • Médicaments (dans la plupart des cas - surdosage ou mauvaise prise de médicaments);
    • Substances industrielles (en particulier - les substances volatiles qui pénètrent par les voies respiratoires);
    • Alcool (intoxication hépatique à 85%)
    • Poisons végétaux (substances nocives fortes provenant de champignons, de plantes).

    Une intoxication grave de la glande survient principalement en cas d'ingestion incontrôlée de médicaments appartenant au groupe des antibiotiques, des analgésiques (analgésiques, le plus souvent). Ces cas sont en premier lieu - 50%. L’abus d’alcool et de drogues (38%) est un symptôme dangereux moins provocateur.

    Dans le processus de réception périodique de composés éthyle et de composants narcotiques nocifs de toute origine, les cellules du foie meurent de faim, ce qui entraîne leur atrophie supplémentaire et leur mort. Dans de telles situations, un traitement important est l’élimination complète du composant provoquant.

    Les processus pathologiques irréversibles qui provoquent des toxines provoquent différents symptômes. La maladie et le diagnostic de la clinique peuvent également varier en fonction du type d'empoisonnement.

    Intoxication médicamenteuse

    Tous les médicaments (d'origine végétale ou artificielle) ont un effet cicatrisant et toxique parallèle sur le corps humain. La différence est seulement dans la quantité et le dosage. La substance active peut également s'accumuler et être éliminée après une longue période. Par conséquent, même l'arrêt de l'ingestion ne signifie pas la suspension de l'intoxication.

    Surdosage de médicaments - la principale cause de maladies aiguës nécessitant un traitement urgent. Il est principalement nécessaire d'éliminer les toxines du corps et d'arrêter le processus dans les foyers d'accumulation existants.

    Le danger d'une overdose de médicaments est de provoquer une intoxication aiguë en l'absence de symptômes de la maladie. Souvent, une personne en apprend déjà sur les dommages au foie en phase difficile. Un effet cumulatif caché peut entraîner une dégénérescence graisseuse du foie, une cirrhose ou même une nécrose massive. Les médicaments ont différents mécanismes de destruction:

    • Nécrose des hépatocytes;
    • Impact sur les voies biliaires;
    • Bloquer les voies biliaires;
    • Troubles de l'alimentation du foie dus à une obstruction des vaisseaux organiques.

    Médicaments dangereux pouvant dans certains cas provoquer l’accumulation de composants toxiques:

    • Sulfaméthoxazole, biseptol;
    • Antiviraux à base d’interféron (amantadine);
    • Antituberculeux: Oxacilline, Isoniazide, Rifampicine;
    • Antipyrétiques: Analgin, Paracetamol, Celecoxib;
    • Préparations pour le système cardiovasculaire: Amiodarone, Pelentan, Labetalol;
    • Des médicaments pour contrôler et réduire le poids;
    • Antidépresseurs et sédatifs: fluoxétine, phénytoïne;
    • Antifongique à base de fluconazole ou de kétoconazole;
    • Médicaments hormonaux à base d'œstrogènes, de stéroïdes et d'androgènes;
    • Préparations pour traiter et ralentir la croissance des tumeurs malignes: Belustin, Benzotef, BiKNU, Bilumid, Blastocin, Depostat, Doksol.

    L'intoxication du foie sur le fond de la consommation continue est la cause la plus fréquente de complications graves et de modifications des fonctions de la glande. Cela est probablement dû non pas au fait qu’il existe une utilisation constante d’éthanol, mais au fait que, dans le contexte d’une grande quantité de boissons alcoolisées, une personne ne consomme pas d’aliments sains riches en acides aminés et en graisses saines.

    Le régime alimentaire du patient se raréfie des minéraux et oligo-éléments nécessaires. En conséquence, il y a le foie (et pas seulement) à jeun. Le corps utilise les réserves existantes dans le corps et, en leur absence, se produit une déstabilisation des fonctions hépatiques. Les cellules hépatiques saines sur le fond de l'atrophie constante de manque d'oxygène et meurent. En conséquence, les cellules saines assument les tâches des personnes déjà endommagées - le foie augmente d’abord en taille et, en cas de troubles graves - diminue (coma hépatique).

    Il existe 4 stades d’intoxication alcoolique du foie. Dans les deux premiers stades, il est possible de restaurer complètement toutes les fonctions antérieures du foie, même si la glande est touchée (pas plus de 40%). La récupération survient dans le contexte d'un changement complet de régime alimentaire, de la prise de médicaments cholérétiques, du nettoyage du corps et de la prise d'hépatoprotecteurs pour maintenir la fonction hépatique.

    Diet + no alcohol est une occasion de normaliser le travail d'un organisme aussi important. Les signes de toxicité hépatique au cours des deux derniers stades (3 et 4) sont considérablement compliqués en raison d’une grande partie des lésions organiques. Le foie peut être endommagé de 70%. Cette situation est irréversible pour le patient. La qualité et la longévité sont considérablement réduites.

    Discuter d'une vie saine et bien remplie après le traitement ne l'est pas. En outre, le dernier 4ème stade de l’alcoolisme est associé à des complications telles que la nécrose complète et partielle des cellules du foie avec le fonctionnement impossible de l’organisme tout entier. Il y a une intoxication générale dans le futur - la mort.

    La prise de stupéfiants, de mélanges, affecte négativement le corps dans son ensemble. Et puisque le foie traite et soulage le corps des effets nocifs de tous les composants nocifs, le fer, avec l'utilisation constante de substances narcotiques (en particulier de produits synthétiques), accumule en lui-même tous les composants toxiques.

    Souvent, les patients ne peuvent déterminer aucun état pathologique du foie et le diagnostic en est déjà à des étapes plus complexes et plus dangereuses du développement de la maladie sous-jacente. Il en résulte des maladies du foie compliquées (insuffisance hépatique, mort cellulaire, cirrhose, hépatite).

    L'élimination et la cessation de l'utilisation de composés narcotiques ne peuvent pas garantir l'auto-guérison de l'organe, comme dans le cas d'une intoxication à l'alcool. Cela nécessitera un nettoyage complet du corps et un traitement de restauration à long terme.

    Empoisonnement par des pesticides industriels

    Le traitement du foie lors de l'intoxication par des produits chimiques industriels est l'un des plus difficiles. Le plus souvent, il s'agit de lésions organiques aiguës et chroniques. Parmi les provocateurs dangereux figurent:

    • L'arsenic (dans la métallurgie);
    • Phosphore (entreprises agricoles et métallurgiques);
    • Pesticides (production d'engrais);
    • Raffinage des produits pétroliers;
    • Aldéhydes (industrie chimique);
    • Phénols (production pharmaceutique).

    Il est important d’effectuer un traitement prophylactique visant à éliminer davantage les composés accumulés dans le corps. La négligence à long terme du traitement se heurte à une accumulation excessive de composés chimiques et à une intoxication du foie dans les formes aiguës.

    Parmi les intoxications hépatiques les plus dangereuses, qui sont fatales à 80%, même avec un traitement rapide, il existe une intoxication liée à la prise d'ingrédients à base de plantes. Les alcaloïdes (poisons d’origine naturelle) sont concentrés en grande quantité dans les plantes suivantes:

    • Gorchak rose;
    • Grèbe pâle;
    • Krestovik;
    • Héliotrope;
    • Belladonna.

    Les symptômes d'intoxication dépendent du degré de complexité de la maladie ainsi que du type d'empoisonnement. Cependant, il existe une clinique commune d'empoisonnement, caractéristique de tout degré d'intoxication:

    • Douleurs aiguës et douloureuses dans l'hypochondre droit;
    • Température élevée avec transpiration accrue (jusqu'à 41 degrés);
    • Fièvre et crampes;
    • Des vertiges;
    • Nausées, vomissements et selles molles;
    • Maux de tête, qui ne sont pas éliminés avec l'aide d'anesthésiques;
    • Pupilles dilatées, manque de constriction des pupilles à la lumière;
    • La couleur jaune des yeux, de la peau;
    • Distension abdominale, douleur à la palpation;
    • Forte diminution de la pression artérielle.

    Publications Sur Le Diagnostic Du Foie

    L'hépatite C est-elle transmise par la salive?

    Des analyses

    On connaît aujourd'hui sept souches, désignées par les lettres de l'alphabet latin, dont les plus courantes sont A, B, C.Façons de transmettre le virusLa principale cause d'infection par l'hépatite C est le sang car il contient une grande quantité de virus.

    Ce qui fait mal sous le foie

    La cirrhose

    Pour le traitement du foie, nos lecteurs ont utilisé avec succès le Duviron Duo. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
    Lire la suite ici...

    L'hépatite E

    La cirrhose

    L'hépatite E est une pathologie assez grave caractérisée par des lésions virales du foie. Un autre trait distinctif des autres types de maladies est qu’elles évoluent souvent favorablement et aboutissent à la guérison.

    Prévention des maladies du foie

    Les régimes

    La maladie du foie est l’un des problèmes urgents de la gastro-entérologie et de l’hépatologie. Son dysfonctionnement est accompagné d'un trouble du travail d'autres organes internes, d'un degré plus élevé du tube digestif.