Principal / Les symptômes

Numération sanguine pour la cirrhose et les signes cliniques de la maladie

Les symptômes

A propos de la cirrhose du foie dans les résultats du test sanguin, on peut dire des écarts par rapport à la norme de nombreux indicateurs. Mais il convient de noter que cette maladie ne peut être diagnostiquée sans un examen complet du patient.

Le foie est le centre biochimique de tout l'organisme. Il produit des protéines et les décompose, il joue un rôle central dans le métabolisme des glucides, les graisses et le cholestérol sont décomposés et synthétisés dans le foie, la bilirubine est synthétisée et la bile se forme, l'azote est décomposé, le foie décompose diverses toxines et substances nocives devenues inutiles des hormones stéroïdes, des amines biogènes. et d'autres substances.

La cirrhose est une pathologie très complexe, car le foie remplit un très grand nombre de fonctions différentes. Et dans cette maladie, le nombre de cellules hépatiques saines d'hépatocytes est en diminution constante et leur place est prise en charge par le tissu conjonctif en expansion, qui constitue normalement le squelette, ou le squelette mou du foie. Quels processus intervenant dans cet organe peuvent indiquer une cirrhose au médecin lors de l'examen, ainsi que modifier les résultats des analyses de sang?

Signes cliniques de cirrhose

La cirrhose du foie fait référence aux maladies qui ne surviennent pas soudainement. Par conséquent, si vous vous présentez à la clinique et dites au médecin que vous devez passer des tests sanguins, car tout à coup vous avez une suspicion de cirrhose du foie, il haussera les épaules.

La cirrhose n'est pas une infection sexuellement transmissible. Dans le cas d'une chlamydia lente, une personne peut ne rien ressentir, mais selon les tests sanguins, il est possible d'identifier avec précision une «mauvaise» infection si le patient l'a contractée par accident il y a quelques jours.

La cirrhose du foie se rappelle de manière persistante pendant plusieurs années. Bien avant l’apparition de ses premiers signes depuis de nombreuses années, le patient traitait divers troubles chroniques du tissu hépatique. Ils sont causés par l’abus d’alcool, les hépatites virales chroniques B et C, dues à une pathologie auto-immune. Le patient traite la maladie sous-jacente depuis de nombreuses années et la cirrhose en est le résultat naturel. Une personne ressent des signes spécifiques, une indisposition, voit le reflet de son visage dans le miroir. Il existe des symptômes qui permettent, sans aucun indicateur de sang dans la cirrhose du foie, de suspecter avec précision cette pathologie dans la plupart des cas.

Quels sont les symptômes de la cirrhose? Le patient présente les symptômes suivants:

  • des nausées, une perte d'appétit, des vomissements rares, une lourdeur de l'estomac, des éructations, une distension abdominale et une intolérance aux aliments gras sont des signes de syndrome dyspeptique;
  • émaciation progressive mais constante du patient jusqu'à la cachexie;
  • symptômes asthéno-végétatifs, tels qu'irritabilité et faiblesse, dépression et insomnie, baisse d'activité et maux de tête - en tant que manifestation d'une insuffisance hépatique;
  • des troubles endocriniens, tels qu'une diminution du désir et de la puissance sexuels, une violation du cycle mensuel jusqu'à l'aménorrhée complète;
  • douleur et inconfort dans l'hypochondre droit, ce qui se produit lors de l'étirement de la capsule élargie du foie. Ils sont perturbés aux stades initiaux puis, lorsque le foie diminue de volume pendant la cirrhose, cette sensation de lourdeur et de pression disparaît;
  • Au stade actif de la cirrhose hépatique, il peut y avoir une augmentation de la température corporelle, même avec des frissons et des sueurs;
  • chez les patients atteints de cirrhose du foie, on définit souvent le syndrome de la jaunisse; parfois, la sclérotique et la muqueuse buccale sont colorées en jaune; la jaunisse est particulièrement prononcée dans la cirrhose biliaire, qui s'accompagne d'une stase biliaire;
  • les patients atteints de cirrhose sont généralement pâles, ils sont causés par une anémie, symptôme d'insuffisance hépatique (en cas de déficit en protéines, il n'y a rien pour fabriquer des globules rouges). La pâleur est particulièrement prononcée aux stades avancés de la cirrhose, lors du développement du saignement causé par les varices œsophagiennes;
  • Un symptôme caractéristique de la cirrhose est l'apparition de varicosités - télangiectasies sur la peau. Leur taille est comprise entre un millimètre et 1 cm 2. La pulsation des étoiles peut être déterminée sur l'œil, et si la télangiectasie est petite, vous pouvez légèrement tirer la peau ou appuyer dessus, et cette pulsation sera détectée;
  • érythème palmaire, ou paumes hépatiques. Ainsi appelle rouge vif, couleur symétrique de la plante des pieds et des paumes;
  • un prurit peut accompagner l'évolution de la cirrhose, en particulier persistante, douloureuse et nocturne;
  • saignements, ecchymoses, saignements de nez, syndrome hémorragique;
  • aux stades avancés, le patient a une odeur hépatique de bouche, qui a un arôme sucré caractéristique, que d'autres ressentent. C'est un désordre métabolique des acides aromatiques;
  • une augmentation significative de l'abdomen avec l'accumulation de liquide libre dans la cavité abdominale, ou ascite;
  • enfin, l'expansion des veines de la paroi abdominale antérieure dans différentes directions par rapport au nombril, ce que l'on appelle le symptôme de la "tête de méduse".

Chez les patients atteints de diverses formes de cirrhose, gynécomastie, atrophie testiculaire et perte de cheveux peuvent également être rarement observés, en raison d'un «effondrement» complet de la synthèse d'hormones stéroïdiennes, d'une couleur de la langue rouge vif avec une surface lisse et laquée (perturbation du métabolisme des vitamines) et d'autres symptômes.

En conséquence, tout se termine par des troubles neuropsychiatriques - une encéphalopathie hépatique, qui se traduit par une somnolence, un comportement inadéquat, une désorientation du patient dans l’espace, le temps et soi, et ces troubles sont les précurseurs d’un coma hépatique inévitable avec la mort ultérieure. La raison en est l’incapacité à utiliser l’ammoniac accumulé dans le foie, en tant que produit final du métabolisme des protéines. Avec la cirrhose, les cellules hépatiques deviennent de moins en moins pleines, le cycle de l'ornithine, qui convertit l'ammoniac en urée, qui est excrété dans les reins, commence à s'arrêter et le cerveau est empoisonné par des substances azotées toxiques.

Il ressort clairement de cette revue succincte que le diagnostic de cirrhose du foie repose essentiellement sur les symptômes cliniques, sur les antécédents du patient et sur des méthodes de recherche instrumentales et visualisantes, telles que la biopsie du tissu hépatique. Mais tous les symptômes sont dus soit à une résistance élevée du tissu hépatique au flux sanguin porte, soit à la violation de nombreuses fonctions du foie.

Nous proposons également de passer un petit test sur la santé du foie, sur 12 questions.

Les tests de cirrhose révèlent un très grand nombre de troubles très variés, le foie étant, comme il a été dit plus haut, la principale usine chimique du corps. Et pourtant, si les symptômes ci-dessus ne suffisent pas, comment alors déterminer la cirrhose de l'analyse ou, plus précisément, confirmer tous les processus de laboratoire? Bien sûr, l'analyse biochimique du sang la plus informative.

Test sanguin biochimique

En effectuant une étude biochimique, vous devez savoir que l'analyse biochimique du sang dans la cirrhose du foie suggère différents syndromes de laboratoire:

  • Syndrome de cytolyse. L'intégrité des cellules du foie est brisée, leur contenu est libéré dans le sang.

Ce syndrome peut être diagnostiqué aux stades initial et intermédiaire de la cirrhose, où il existe encore de nombreuses cellules hépatiques. Dans ce cas, les transaminases ALT et AST, les isoenzymes de la lactate déshydrogénase augmentent, une hyperbilirubinémie se produit (la fraction directe augmente). Vous trouverez également dans le sang une teneur élevée en vitamine B12, le fer.

Les enzymes ALT et AST, marqueurs de la cytolyse et de l'augmentation du nombre d'hépatites virales aiguës, associées à la cirrhose reflètent la désintégration progressive de la disparition de son propre tissu hépatique. Par conséquent, généralement chez les patients atteints de cirrhose, les paramètres de la transaminase sont bien entendu beaucoup plus élevés que la normale, mais n'atteignent généralement pas 200 unités. Et seulement au stade terminal, où il ne reste plus rien des cellules du foie, ces indicateurs de la biochimie baissent fortement;

  • Syndrome de cholestase de laboratoire, lorsque les voies biliaires sont touchées et détruites.

Un excès de phosphatase alcaline, gamma-glutamyl transpeptidase, leucine aminopeptidase, taux de cholestérol élevé et phospholipides apparaît dans le sang, ainsi qu'une concentration élevée de bilirubine et d'augmentation de la concentration d'acides biliaires et de bêta-lipoprotéines. Une augmentation de la bilirubine directe, une augmentation de la concentration en acides biliaires est caractéristique de la cholestase;

Le foie commence à ralentir la synthèse de diverses substances. La concentration sérique de la protéine totale diminue en raison de la fraction albumine, un faible taux de prothrombine et de cholestérol est retrouvé (rappelez-vous, dans le cas d'une cholestase isolée, elle augmente - dans ce cas, elle va dans le sang et ce résultat indique une diminution de sa synthèse). L'activité de l'enzyme cholinestérase diminue, la concentration en ammoniac et les composés aromatiques, les phénols et les acides aminés libres, que le foie n'est plus en mesure de convertir en protéines, augmentent progressivement.

En cas de cirrhose stable sans ajout de symptômes d’encéphalopathie hépatique, le niveau d’ammoniac dans le sérum sanguin augmente légèrement, ne dépassant pas 50% de la limite supérieure de la normale. Si l'ammoniac augmente une fois et demie à deux fois, cela sera alors caractéristique de l'encéphalopathie, qui indique l'approche du coma hépatique;

  • Syndrome de trouble de la coagulation sanguine - syndrome hémorragique de laboratoire.

Avec la cirrhose du foie, la capacité de synthèse des protéines est fortement réduite, de sorte qu'il n'y a rien qui puisse produire des facteurs de coagulation sanguine. Au cours de l'hémostasiogramme, le nombre de facteurs 7, 2,9 diminuera. La cirrhose profonde et l'insuffisance hépatocellulaire entraînent une diminution de la synthèse des facteurs 1, 5 et 13. En outre, la destruction massive et continue des cellules hépatiques élimine de nombreuses substances thromboplastiques dans le sang.

Dans le sang, une coagulation intravasculaire se produit constamment avec une fibrinolyse ultérieure. En conséquence, tous ces facteurs de coagulation sont utilisés et, selon les données du coagulogramme, cette affection de la cirrhose est appelée coagulopathie liée à la consommation;

  • Enfin, on peut également distinguer le syndrome dit de laboratoire d'inflammation immunitaire.

Au début de la cirrhose, il se produit une réaction immunitaire au cours de laquelle la concentration de gamma-globulines dans le sérum augmente, ce qui est particulièrement caractéristique dans le contexte d'une diminution du taux d'albumine. Les indicateurs des échantillons de thymol et sublimés changent de manière significative et le rapport des sous-populations de lymphocytes change au cours des analyses immunitaires.

Ces nombreuses données biochimiques du sang dans la cirrhose sont loin d'être épuisées. Si nous rappelons que le métabolisme hormonal est perturbé, nous pouvons donner un exemple d'une telle participation de l'aldostérone. Le patient développe un état d'augmentation de la consommation de potassium et d'hydrogène sur fond d'hyperaldostéronisme. Pourquoi est-il pris?

Chez un patient normal, une aldostérone ayant servi sa vie est détruite dans les hépatocytes. Lorsque la cirrhose des hépatocytes diminue et que l'aldostérone s'accumule. En conséquence, l’équilibre eau-sel est perturbé, car l’aldostérone continue de fonctionner "au-delà de toute mesure", et la teneur en potassium et en magnésium dans le sang diminue. En outre, chez les patients atteints de cirrhose avancée, la quantité de sodium diminue et, même si elle est retenue dans l'organisme, elle peut passer dans le liquide intercellulaire et ascitique avec formation d'un œdème congestif, malgré l'épuisement général et la perte de poids du patient.

Test sanguin général

En règle générale, la numération globulaire diminue la numération plaquettaire. La raison en est une diminution de la synthèse des protéines, un hypersplénisme ou une augmentation de la taille de la rate due à une hypertension portale et à une dégradation accrue des plaquettes. Ils seront également consommés en excès en raison de la coagulation intravasculaire disséminée et du syndrome hémorragique.

Le taux d'hémoglobine diminue de manière significative, l'indice de couleur diminue. Après tout, l'hémoglobine est une protéine et il n'y a pas d'endroit où la prendre, la synthèse protéique du foie diminue progressivement. Pour la même raison, le nombre d'érythrocytes diminue également et le syndrome d'anémie survient. Au stade terminal, un patient atteint de cirrhose saigne et, en cas d'hypersplénisme ou de rate hypertrophiée, les globules rouges sont ensuite détruits par le passage.

Étant donné que la cirrhose provoque une inflammation immunitaire, une leucocytose relative est observée pendant assez longtemps, mais il n’ya pas non plus de moyen de la construire aux stades terminaux, il existe un «déficit d’approvisionnement» persistant dans la moelle osseuse et une leucopénie survient dans le sang. Ces échos d'inflammation immunitaire et la libération dans le sang d'une grande variété de substances provenant de cellules hépatiques détruites provoquent une augmentation longue et significative de la RSE, qui peut durer des années.

Ainsi, la cirrhose du foie est l’une des maladies les plus complexes parmi les diagnostics de laboratoire. Le tableau est divisé en plusieurs syndromes de laboratoire, qui peuvent cependant également se produire dans d'autres maladies du foie. Mais le diagnostic définitif de la cirrhose est actuellement impossible sans méthodes de diagnostic instrumental et de biopsie du foie.

Quels tests avez-vous en cas de suspicion de cirrhose?

La cirrhose du foie est une maladie caractérisée par des modifications de la structure du tissu hépatique causées par la mort des hépatocytes et par leur remplacement par le tissu conjonctif. La maladie est souvent asymptomatique, même aux derniers stades de développement. Les analyses en cas de cirrhose du foie permettent d’identifier le niveau de dysfonctionnement des cellules du foie, la gravité de la maladie et de prévoir son évolution.

Causes de la cirrhose

Contrairement aux idées reçues, l’alcoolisme chronique est un facteur bien défini du développement de la cirrhose, mais n’en est pas la seule cause possible.

Quels autres facteurs causent cette maladie:

  • hépatite virale chronique;
  • hépatite auto-immune;
  • intoxication chronique au travail (benzène, naphtalènes, métaux lourds);
  • médicaments (antibiotiques, anti-inflammatoires non stéroïdiens, cytostatiques, contraceptifs hormonaux);
  • troubles induits génétiquement du métabolisme du cuivre ou du fer;
  • maladies des voies biliaires, provoquant une stase biliaire chronique dans les conduits hépatiques.

En outre, une cirrhose idiopathique est possible lorsque la cause ne peut pas être identifiée. Ceci est généralement caractéristique de la cirrhose biliaire primitive chez les jeunes femmes, lorsque pour des raisons inconnues, la bile commence à stagner dans les petits canaux, provoquant ainsi leur inflammation et leur nécrose.

La cirrhose, qui se développe au fil des années, modifie l’appareil héréditaire des cellules du foie, entraînant l’apparition de générations d’hépatocytes pathologiquement altérés et provoquant un processus immuno-inflammatoire.

Diagnostic de laboratoire de la cirrhose

Si vous soupçonnez cette maladie, les tests suivants sont effectués:

  • marqueurs des virus de l'hépatite,
  • numération globulaire complète;
  • biochimie sanguine: aminotransférases, bilirubine, protéines totales, fractions protéiques, etc.
  • analyse d'urine;
  • sang occulte fécal.

Les marqueurs du virus de l'hépatite permettent de déterminer l'une des causes possibles de la maladie du foie, une analyse de sang occulte dans les selles permettant de révéler l'une des complications possibles (saignement des varices œsophagiennes).

Aucune analyse de sang pour la cirrhose du foie ne doit être envisagée isolément: ils ont une valeur diagnostique et pronostique uniquement en combinaison.

CBC

Un test sanguin pour une maladie du foie est effectué avec comptage des cellules sanguines, y compris les plaquettes.

La cirrhose est caractérisée par une diminution du nombre de cellules sanguines. La congestion veineuse causée par cette pathologie conduit à l'apparition du syndrome d'hypersplénisme, caractérisé par une augmentation à la fois de la taille de la rate et de son activité. Normalement, cet organe détruit les cellules sanguines endommagées et âgées: les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes, et son activité accrue entraîne, respectivement, l'anémie, la leucopénie et la thrombocytopénie. Des modifications similaires sont caractéristiques des stades avancés de la cirrhose.

Une augmentation de la VS indique un processus inflammatoire lent. En outre, cela peut être dû à une modification du rapport entre les protéines du sang.

  • hémoglobine: 130-160 g / l pour les hommes, 120-140 g / l pour les femmes;
  • globules rouges: 4-5x10 12 / l pour les hommes, 3-4x10 12 / l pour les femmes;
  • leucocytes: 4,9 x 10 9 / l;
  • plaquettes: 180-320x10 9 / l;
  • ESR - 6-9 mm / h.

Indicateurs biochimiques

Puisque le foie est l'organe dans lequel la plupart des protéines du corps et de nombreuses enzymes (qui sont des protéines par leur structure) sont synthétisées, une altération de la fonction des hépatocytes modifie en conséquence le statut biochimique du sang.

Bilirubine

Cette substance est formée par la destruction de l'hémoglobine et de la myoglobine. La bilirubine elle-même est toxique: le foie la récupère et la retire de la bile. L'augmentation de son nombre indique la destruction des hépatocytes et la stagnation des voies biliaires. Cependant, dans 40% des cas, la bilirubine avec cirrhose du foie ne dépasse pas la plage normale.

Norme - 8,5-20,5 μmol / l.

Aminotransférase

Ou des transaminases, des enzymes que l'on trouve dans tous les tissus du corps. L’alanine aminotransférase (ALT), dont les concentrations maximales sont détectées dans les hépatocytes, et l’aspartate aminotransférase (AcT), dont le maximum est présent dans le muscle cardiaque, sont particulièrement intéressantes, mais les cellules hépatiques en contiennent également en quantité suffisante. Des taux élevés de transaminases dans le sang indiquent la destruction des hépatocytes. Dans la cirrhose, les transaminases augmentent légèrement (1,5 à 5 fois) par rapport aux modifications survenant dans l'hépatite, car le processus n'est plus aussi actif que dans l'inflammation aiguë. La normalisation des taux de transaminases dans le sang peut indiquer des stades avancés de cirrhose et une réduction du nombre d'hépatocytes.

Norma ALT 7-40 UI / l; AsT - 10-30 UI / l.

Gammaglutamyltranspeptidase

Une autre enzyme, normalement située à l'intérieur des cellules. Une augmentation isolée de sa concentration sanguine dans la cirrhose indique une atteinte hépatique toxique; en association avec une augmentation du cholestérol sanguin et une augmentation de la bilirubine, une augmentation de la gamma-glutamyl transpeptidase (les deux orthographes sont autorisés) indique une cholestase intrahépatique (stase biliaire dans le foie).

Norme 10-71 U / l pour les hommes et 6-42 U / l pour les femmes.

Phosphatase alcaline

L'enzyme contenue dans les cellules des parois des canaux biliaires du foie. Quand ils sont endommagés, le contenu dans le sang augmente. En outre, une augmentation des taux peut indiquer une cholestase intrahépatique.

Norme - 80-306 U / l.

Albumines

Protéines sanguines synthétisées dans le foie. En cas de violation de ses fonctions, la quantité d'albumine plasmatique diminue.

Norme: 35-50g / l, ce qui représente 40-60% de la protéine sanguine totale.

Gamma globulines

C'est un complexe d'immunoglobulines. Avec la cirrhose du foie, leur contenu dans le plasma sanguin augmente, indiquant que la composante auto-immune est liée au processus inflammatoire.

Norm: 12-22% dans le sérum.

Temps de prothrombine

Le temps de formation du caillot de prothrombine dans le plasma sanguin, l’analyse indiquant l’état du système de coagulation. Étant donné que toutes les protéines du système de coagulation sont synthétisées dans les hépatocytes, la mort des cellules hépatiques entraîne une violation de la coagulation du sang. À des fins pronostiques, ils n’utilisent souvent pas les indicateurs réels du temps de prothrombine, mais un et ses dérivés - un rapport normalisé international, qui est déterminé en comparant le taux de formation de caillots à la norme de référence; ajusté pour le ratio international.

Norme 11-13.3 s, INR: 1.0-1.5.

Fer de lactosérum

Peut indiquer l'une des causes du développement de la cirrhose - une pathologie génétique qui provoque un trouble du métabolisme du fer, l'hémachromatose. Dans le même temps, le fer s'accumule de manière excessive dans les cellules du foie, affectant ainsi les hépatocytes de manière toxique.

La norme est de 11-28 μmol / l pour les hommes et de 6,6-26 μmol / l pour les femmes.

Analyse d'urine

Bien qu’il soit le plus souvent utilisé pour évaluer l’état des reins, un test d’urine peut donner une idée de certaines des fonctions du foie. La cirrhose du foie provoque une augmentation du taux de bilirubine dans le sang et est excrétée dans les urines, elle modifie les tests. La bilirubine apparaît dans l'urine, ce qui ne devrait pas être normalement. La quantité d'urobilinogène, un dérivé de la bilirubine, augmente également, ce qui est généralement absent dans l'urine du matin et de 5 à 10 mg dans l'urine quotidienne.

Valeur prédictive

Les données de laboratoire sont utilisées pour déterminer la gravité de la maladie. En règle générale, Child-Pugh est utilisé.

Hémogramme complet pour la cirrhose du foie

Ce sont les analyses en cas de cirrhose du foie qui révèlent cette maladie aux premiers stades de développement et aident à déterminer son traitement. Avec la cirrhose du foie, ses cellules normales sont remplacées par des cellules fibreuses. Le foie cesse de fonctionner normalement. Le stade auquel la maladie est détectée détermine dans quelle mesure et comment le patient vivra. Pour éviter la détection de la cirrhose à un stade avancé de son développement, il est important, à titre de mesure préventive, de subir des examens et des analyses de sang plus fréquents. Après tout, l’apparition de la maladie ne se manifeste pas, seuls les résultats peuvent être diagnostiqués.

À propos de la maladie

Une cirrhose du foie est une maladie caractérisée par une modification des tissus du foie, conduisant avec le temps à une insuffisance hépatique, à une augmentation de la pression dans les affluents de la veine porte et en soi. C'est une maladie chronique qui évolue avec le temps.

Les causes de la cirrhose sont différentes, principalement:

  • alcoolisme;
  • hépatite virale;
  • pierres de la vésicule biliaire;
  • intoxication toxique;
  • infection par les helminthes;
  • maladies auto-immunes.

Les symptômes de la maladie sont les suivants:

  • une personne se sent faible, fatiguée rapidement;
  • le sommeil est perturbé;
  • la perte de poids se produit;
  • changer de couleur d'urine;
  • des démangeaisons sont observées dans la peau;
  • la digestion est cassée;
  • une personne devient irritable, apathique, facilement excitée;
  • il peut y avoir une augmentation de la température.

Au cours des stades avancés du développement de la maladie, la peau et la sclérotique ophtalmique jaunissent, une douleur apparaît dans la région du foie, la personne tombe malade et vomit.

Le diagnostic de la cirrhose du foie repose sur les éléments suivants: une échographie est réalisée, une biopsie tissulaire est effectuée, des analyses de sang pour la cirrhose du foie sont prises.

Quels tests sanguins doivent être effectués pour diagnostiquer la maladie

Quels tests doivent passer pour diagnostiquer la maladie? Une analyse de sang pour la cirrhose du foie peut être divisée en sous-groupes suivants:

  • biochimie Les indicateurs de la bilirubine, de l'aspart-aminotransférase et de l'alanine-aminotransférase sont étudiés. Selon les indicateurs obtenus, le foie est évalué et la cirrhose est détectée;
  • les enzymes sont analysées pour la détection de l'inflammation, car c'est dans le contexte d'un processus inflammatoire de longue durée que la cirrhose commence souvent à se développer;
  • Lorsque la cirrhose est détectée chez un patient, des tests sont effectués pour déterminer la cause de sa survenue. Grâce à ces analyses, le médecin prescrit le bon traitement;
  • des études supplémentaires sont en cours pour confirmer le diagnostic. Par exemple, un examen informatique est attribué.

Afin de diagnostiquer avec précision la cirrhose du foie, il est nécessaire d’examiner en profondeur votre corps afin de connaître les principaux indicateurs des échantillons de foie. Lorsque le patient se rendra au centre médical, un médecin effectuera des tests sanguins généraux. Il sera nécessaire de prendre de l’urine et des selles pour examen. Ensuite, la direction pour la livraison des analyses biochimiques sera écrite, après quoi une conclusion peut être faite sur la présence de la maladie et l'état du foie. Vous aurez également besoin d'une biopsie du foie.

A propos des tests sanguins pour la maladie

La maladie elle-même et sa cause peuvent être déterminées par un test sanguin.

1. La première chose qu'un patient doit faire est de passer une formule sanguine complète. Son résultat indique s’il existe un processus inflammatoire dans le corps du patient. Les numérations sanguines pour la cirrhose du foie lors du décodage sont les suivantes:

  • les niveaux d'hémoglobine diminuent. L'indice d'hémoglobine normal chez les femmes est d'au moins 120 g / l, chez les hommes d'au moins 130 g / l;
  • le nombre de globules blancs augmente;
  • il y a des changements dans la composition en protéines du sang;
  • ESR augmente. Pour les hommes, ce chiffre dépasse 10 mm / h, pour les femmes - 15 mm / h;
  • teneur réduite en albumine.

2. En plus de l'analyse générale, des tests hépatiques sont effectués pour détecter la présence de la maladie:

  • les indicateurs de l'enzyme hépatique aspart-aminotransférase ou AST ne doivent pas dépasser 41 U / L. Dans la cirrhose du foie, l'analyse devrait montrer une augmentation, ce qui signifie que les cellules du foie meurent. AST est jugé sur la profondeur de la lésion;
  • L'enzyme hépatique normale ALT ou alanine aminotransférase doit se situer dans une plage d'au moins 0,5 µmol et d'au plus 2 µmol. Les analyses de sang pour le cancer du foie et la cirrhose AST et ALT peuvent être cinq fois ou plus supérieures à la normale. ALT détermine le volume du foie affecté;
  • du fait que les cellules du foie meurent, l’indice de déshydrogénase lactique augmente;
  • La phosphatase alcaline normale ne devrait pas dépasser 140 UI / l. En présence d'une maladie, leur augmentation se produit;
  • une augmentation de la gamma-glutamyl transpeptidase peut entraîner des troubles du tractus biliaire. Avec l'abus de boissons alcoolisées, ce chiffre augmente également. Sa valeur normale ne doit pas dépasser 61 UI / l pour les hommes, la moitié pour les femmes pour les femmes.

Les principaux indicateurs indiquant que le patient est atteint de cirrhose sont les valeurs d'alanine aminotransférase et d'aspartate aminotransférase. Ils déterminent le fonctionnement du foie.

3. Des échantillons de foie sont prélevés pour déterminer la cause de la cirrhose. Ce sont les indicateurs suivants:

  • pour la détection du test de dépistage de l'hépatite C chronique pour détecter la présence d'anticorps dirigés contre des antigènes nucléaires;
  • test est donné pour la détection des anticorps contre les virus de l'hépatite B et C;
  • la céruloplasmine est déterminée à détecter la dystrophie hépatocérébrale;
  • afin de s'assurer que le patient est malade de cirrhose biliaire, il est nécessaire de prélever un échantillon pour détecter la présence d'anticorps anti-mitochondriaux;
  • La connaissance du taux d'antitrypsine alpha1 permet de déterminer l'indicateur de fer et ainsi de s'assurer que le patient n'a pas d'hémopathie.

Si le patient a une cirrhose du foie, des modifications des hormones du sang se produisent, car la synthèse de nombreuses d'entre elles se produit dans le foie. Les analyses d'hormones, si le patient a détecté cette maladie, feront apparaître des taux élevés d'œstrogène, d'insuline et de testostérone abaissés.

A propos de l'analyse biochimique

Cette analyse conclut à quel stade se trouve la maladie. Les indicateurs de biochimie suivants sont vérifiés:

  • la bilirubine;
  • la globuline;
  • l'haptoglobine;
  • enzymes hépatiques spéciales (arginase, fructose-1-phosphataldolase),
  • temps de prothrombine;
  • phosphatase alcaline;
  • alanine aminotransférase et aspartate aminotransférase.

Avec la maladie, ils augmentent.

La valeur des indicateurs: cholestérol, albumine, urée et prothrombine, au contraire, avec la maladie diminue.

La bilirubine dans la cirrhose du foie est un indicateur clé de la biochimie. Il est caractérisé par 2 états: direct (gratuit) et indirect (associé). La norme de la bilirubine liée n’excède pas 4,3 µmol / l.

Avec l'augmentation de ces indicateurs, le patient changera de couleur dans les selles, la sclérotique de la peau et des yeux prendra une teinte jaunâtre, une peau démangeante apparaîtra.

Le taux de bilirubine libre ne dépasse pas 17,1 µmol / l. Les indicateurs de bilirubine libre avec cirrhose du foie augmentent. Les indicateurs de la bilirubine totale doivent être dans l'intervalle spécifié: de 8,5 µmol / l à 20,5.

Le médecin analysera toutes les transcriptions reçues des tests passés et diagnostiquera.

Détermination de la gravité

Déterminer la gravité de la maladie en utilisant les résultats de la recherche. Dans ce cas, utilisez la classification de Child-Pugh.

La cirrhose du foie est une pathologie assez commune et l'une des causes de décès les plus courantes. Parmi les nombreux symptômes de cette maladie figurent divers tests de laboratoire.

Quels tests montrent la cirrhose

De nombreuses études aident au diagnostic de la cirrhose: une analyse générale de l'urine, du sang, des matières fécales, mais les principaux sont une variété de tests biochimiques.

Les études immunologiques peuvent aider dans une certaine mesure: elles sont nécessaires pour établir la cause de la cirrhose.

En outre, les résultats des tests de cirrhose du foie: bilirubine, albumine, temps de prothrombine ainsi que d’autres signes aident à établir la gravité de la maladie.

Le principal test de laboratoire permettant de diagnostiquer la cirrhose est l'analyse sanguine biochimique.

Tests d'urine pour la cirrhose du foie

En raison du fait que la pathologie du foie ne peut qu'affecter le reste du corps, l'analyse générale de l'urine se modifie. Dans la phase active du processus, on peut trouver des protéines, des cylindres, ainsi que des globules rouges, des leucocytes et de la bilirubine.

Dans l’analyse normale de ces inclusions dans l’urine, il n’ya pas ou elles se retrouvent en petite quantité: protéines jusqu’à 0,03 g, érythrocytes simples, cylindres ne pouvant être que hyalins, le reste étant pathologiques, leucocytes jusqu’à 3 unités dans le champ de vision des hommes et jusqu’à 5 unités Chez les femmes, la bilirubine est complètement absente.

Numération sanguine dans la cirrhose du foie

En général, l'analyse du sang en cas de cirrhose du foie a les modifications suivantes: le niveau d'hémoglobine diminue, les leucocytes augmentent dans la phase active. Normalement, l’hémoglobine chez l’homme n’est pas inférieure à 130 g / l, et chez la femme elle n’est pas inférieure à 120 g / l, les leucocytes se situent dans l’intervalle de 4 à 9 * 10⁹ / l.

Avec la cirrhose du foie, la RSE accélère à plus de 10 mm / h chez l'homme et à plus de 15 mm / h chez la femme. Une augmentation de la vitesse de sédimentation des érythrocytes - indique le plus souvent un processus inflammatoire dans le corps.

Une modification de la RSE dans la cirrhose du foie est associée non seulement aux phénomènes inflammatoires réels, mais également à des modifications de la composition en protéines du sang: la teneur en albumine diminue.

Biochimie sanguine pour la cirrhose du foie

Les modifications principales et les plus spécifiques sont les paramètres biochimiques du sang dans la cirrhose du foie. Les valeurs suivantes changent:

  • Bilirubine - toutes ses fractions augmentent
  • Transaminase - alanine et aspartate aminotransférase - augmentation
  • Gamma-glutamyl transpeptidase - augmente
  • Phosphatase alcaline - augmente
  • Albumine - en déclin
  • Globulins - augmenter
  • Prothrombine - diminue
  • Le temps de prothrombine augmente
  • Urée - diminue
  • Le cholestérol diminue
  • Haptoglobine - augmente
  • Enzyme spécifique hépatique - augmentation

Quel est le taux de bilirubine dans la cirrhose du foie? La bilirubine est un produit de la dégradation de l'hémoglobine des globules rouges, qui est traitée dans le foie. La bilirubine existe sous deux formes - libre et liée. De plus, lors du calcul de la quantité de bilirubine dans la cirrhose du foie, la valeur totale est également prise en compte.

Dans le sang, la bilirubine existe sous forme libre. Dans le foie, elle est liée et neutralisée. Après quoi, elle quitte le foie avec un flux de bile et est ensuite complètement excrétée dans les fèces. Parce que Cette substance a une couleur jaune-vert, c'est ce qui cause la couleur des matières fécales.

En outre, une augmentation de la bilirubine dans la cirrhose du foie explique également le jaunissement de la peau - ce produit reste principalement sous forme non liée et tombe avec le sang sur la peau et les muqueuses. Parce que La bilirubine libre est une substance toxique, elle provoque des démangeaisons cutanées.

L'augmentation à long terme de la bilirubine dans la cirrhose du foie au système nerveux est particulièrement dangereuse. Ceci explique en grande partie l'apparition d'une encéphalopathie hépatique.

Les taux de bilirubine sont indiqués ci-dessous:

Total - 8,5 à 20,5 µmol / l

Libre (indirect) - jusqu'à 17,1 µmol / l

Bound (straight) - jusqu'à 4,3 µmol / l

Les indicateurs de bilirubine dans la cirrhose du foie peuvent être plusieurs fois plus élevés que ces chiffres, ce qui est particulièrement observé à mesure que la maladie progresse.

Tests enzymatiques pour la cirrhose du foie

Avec cette pathologie, il y a une augmentation de toutes les enzymes hépatiques, qu'elles soient spécifiques ou non. L'augmentation du niveau des enzymes non spécifiques peut non seulement parler de maladies du foie, mais la violation d'indicateurs d'analyse d'enzymes spécifiques n'est possible qu'en cas de cirrhose du foie.

Les enzymes non spécifiques comprennent les transaminases, la gamma-glutamyl transpeptidase, la phosphatase alcaline. Les valeurs normales de ces analyses sont:

Gamma-glutamyltranspeptidase - jusqu'à 61 UI / l chez l'homme et jusqu'à 36 UI / l chez la femme

Transaminase - jusqu'à 40 UI

Phosphatase alcaline - jusqu'à 140 UI / l

En biochimie sanguine avec cirrhose du foie, on détermine une augmentation du niveau des enzymes spécifiques suivants: arginase, fructose-1-phosphataldolase, nucléotidase, etc. Ils sont des marqueurs d'une fonction hépatique anormale.

La cirrhose du foie provoque d'autres modifications de l'analyse biochimique du sang. Ainsi, la composition en protéines du sang change: il y a une diminution de l'albumine inférieure à 40 g / l et une augmentation des globulines.

L'urée est réduite à moins de 2,5 mmol / l, le cholestérol est inférieur à 2 mmol / l. Augmente l'haptoglobine - un indicateur du processus inflammatoire.

Quels autres tests montrent une cirrhose?

En plus de ce qui précède, il y a des changements dans le statut hormonal, ainsi que immunologique. Dans la cirrhose biliaire primitive, on trouve des anticorps dans les membranes mitochondriales dans le sang.

Les changements hormonaux sont dus au fait que de nombreuses hormones sont synthétisées dans le foie. Un test sanguin pour les hormones avec une cirrhose du foie peut révéler une diminution de la quantité de testostérone et une augmentation de l'œstrogène.

En outre, l'insuline augmente - la substance responsable de l'utilisation du glucose.

Comment déterminer la sévérité du processus sur l'analyse?

Certaines numérations sanguines sont utilisées pour déterminer la gravité de Child-Pugh. C'est la bilirubine, l'albumine, le temps de prothrombine. Un certain niveau correspond à un nombre de points particulier. Plus le score total est élevé, plus la cirrhose est lourde.

Ce tableau prend également en compte d'autres signes: ascite, encéphalopathie et nutrition.

Qu'est-ce que la bilirubine, l'albumine, le temps de prothrombine et d'autres facteurs fournissent 1 point pour la cirrhose du foie? Indicateurs de bilirubine - moins de 2 mg%, albumine - plus de 3,5 g%, le temps de prothrombine (PTV) augmenté de 1 à 3 secondes (la norme étant de 11 à 16 secondes), l'ascite et l'encéphalopathie ne le sont pas, la nourriture est bonne.

2 points sont donnés pour les indicateurs suivants: bilirubine - 2-3 mg%, albumine - 2,8-3,5 g%, PTV - augmenté de 4-6 s, l'ascite est exprimée modérément, encéphalopathie légère, nutrition moyenne.

3 points sont fournis avec les chiffres: bilirubine - plus de 3 mg%, albumine - moins de 2,8 g%, PTV - augmenté de plus de 6 s, ascite significative, nutrition réduite à l'épuisement, encéphalopathie sévère.

Le score total déterminera la classe de cirrhose du foie: 5-6 - A (légère), 7-9 - B (modérée), 10-15 - C (sévère).

S'il vous plaît noter ce matériel!

Et partagez des informations intéressantes avec des amis!

La cirrhose du foie est une maladie chronique caractérisée par des modifications de la structure du foie, une prolifération du tissu conjonctif et un dysfonctionnement d'un organe vital. Pendant longtemps, la maladie évolue sous une forme asymptomatique, car les tissus «humains filtrants» sont sujets à la récupération et à la régénération. Cependant, sous l'influence de facteurs pathogènes subissent des processus irréversibles qui détruisent finalement le foie, peuvent causer une invalidité, la mort.

Description générale du diagnostic

Pour obtenir une dynamique positive de la maladie, il est nécessaire de réagir rapidement aux symptômes alarmants, de réaliser les tests nécessaires pour la cirrhose du foie et de suivre un traitement conservateur. Mais quels sont les signes de ce diagnostic fatal? C'est:

  • foie hypertrophié à la palpation;
  • décoloration de la peau;
  • gonflement accru des membres inférieurs;
  • douleur juste sous les côtes;
  • veines d'araignée sur la peau;
  • maille vasculaire sur la sclérotique de l'oeil;
  • signes de dyspepsie de gravité variable;
  • faiblesse générale.

Il est important de préciser que la couleur de la peau atteinte de cirrhose devient jaune, pâle; alors que les selles sont de consistance instable. Le patient reste dans un état de malaise perpétuel, et les nausées matinales progressent progressivement vers des réflexes nauséeux prolongés avec séparation du sang. Ces symptômes sont caractéristiques de la forme avancée de la maladie, mais pour éviter cela, un diagnostic opportun et un traitement complexe ultérieur sont nécessaires.

Diagnostic de la maladie

Pour comprendre la forme sous laquelle ce diagnostic fatal prévaut, il est nécessaire de commencer l'examen en rendant visite au thérapeute avec un résumé de ses plaintes. Cette visite sera suivie d'une consultation avec un spécialiste spécialisé dans la collecte de données sur l'anamnèse, des examens cliniques et des études de laboratoire détaillées.

Le principal diagnostic est une échographie de l’organe affecté, mais il peut aussi être nécessaire de recourir à une laparoscopie et à une biopsie lorsque le dernier test de laboratoire détermine ou réfute la présence de cellules cancéreuses dans le foie.

Une analyse sanguine de la cirrhose du foie est une étude fondamentale en laboratoire qui montre l’évolution du processus pathologique et de ses complications. Déterminer la maladie et établir un diagnostic final - une question d'un jour, ce problème de santé doit donc être traité avec des scrupules spéciaux.

Tests requis

Si le médecin soupçonne une maladie rapide appelée «cirrhose du foie», il recommande alors au patient clinique d'effectuer un test complet de sang et d'urine, un test de selles et de nombreux tests biochimiques en laboratoire. Mais qu'est-ce qui donne un tel diagnostic, quelles informations le spécialiste fournit-il sur l'état de santé réel du patient?

La numération globulaire complète montre une forte diminution de l'hémoglobine, une augmentation du nombre de leucocytes, un bond de l'indicateur de la VS. De tels résultats suggèrent déjà des pensées anxieuses et confirment une nouvelle fois l'exacerbation du processus inflammatoire dans le corps. Un saut dans la RSE dans un tel tableau clinique indique une diminution du niveau d'albumine, caractéristique d'une forme progressive de cirrhose. La faible teneur en hémoglobine contribue en outre au développement de l'anémie ferriprive avec l'affaiblissement ultérieur de la réponse immunitaire du corps.

Des modifications irréversibles sont également observées dans les tests de laboratoire sur l'urine. Par exemple, les protéines, les globules blancs, les cylindres, les érythrocytes et la bilirubine apparaissent dans la composition chimique. Si nous parlons du matériel biologique d'une personne en bonne santé, ces indicateurs prévalent en quantité minimale, voire inexistante. Alternativement, la présence de globules rouges est considérée comme normale, les protéines dans une quantité allant jusqu’à 0,03 g, les leucocytes jusqu’à 3 unités. Mais la bilirubine doit être complètement absente de la composition de l'urine, sinon il existe une pathologie hépatique étendue.

Nos lecteurs recommandent

Notre lecteur régulier a recommandé une méthode efficace! Nouvelle découverte! Les scientifiques de Novosibirsk ont ​​révélé le meilleur remède contre la cirrhose. 5 ans de recherche. Auto-traitement à la maison! Après l'avoir examiné attentivement, nous avons décidé de l'offrir à votre attention.

La cirrhose du foie est une maladie caractérisée par des modifications de la structure du tissu hépatique causées par la mort des hépatocytes et par leur remplacement par le tissu conjonctif. La maladie est souvent asymptomatique, même aux derniers stades de développement. Les analyses en cas de cirrhose du foie permettent d’identifier le niveau de dysfonctionnement des cellules du foie, la gravité de la maladie et de prévoir son évolution.

Causes de la cirrhose

Contrairement aux idées reçues, l’alcoolisme chronique est un facteur bien défini du développement de la cirrhose, mais n’en est pas la seule cause possible.

Quels autres facteurs causent cette maladie:

hépatite virale chronique; hépatite auto-immune; intoxication chronique au travail (benzène, naphtalènes, métaux lourds); médicaments (antibiotiques, anti-inflammatoires non stéroïdiens, cytostatiques, contraceptifs hormonaux); troubles induits génétiquement du métabolisme du cuivre ou du fer; maladies des voies biliaires, provoquant une stase biliaire chronique dans les conduits hépatiques.

En outre, une cirrhose idiopathique est possible lorsque la cause ne peut pas être identifiée. Ceci est généralement caractéristique de la cirrhose biliaire primitive chez les jeunes femmes, lorsque pour des raisons inconnues, la bile commence à stagner dans les petits canaux, provoquant ainsi leur inflammation et leur nécrose.

La cirrhose, qui se développe au fil des années, modifie l’appareil héréditaire des cellules du foie, entraînant l’apparition de générations d’hépatocytes pathologiquement altérés et provoquant un processus immuno-inflammatoire.

Diagnostic de laboratoire de la cirrhose

Si vous soupçonnez cette maladie, les tests suivants sont effectués:

marqueurs des virus de l'hépatite, numération globulaire complète; biochimie sanguine: aminotransférases, bilirubine, protéines totales, fractions protéiques, etc. analyse d'urine; sang occulte fécal.

Les marqueurs du virus de l'hépatite permettent de déterminer l'une des causes possibles de la maladie du foie, une analyse de sang occulte dans les selles permettant de révéler l'une des complications possibles (saignement des varices œsophagiennes).

Aucune analyse de sang pour la cirrhose du foie ne doit être envisagée isolément: ils ont une valeur diagnostique et pronostique uniquement en combinaison.

CBC

Un test sanguin pour une maladie du foie est effectué avec comptage des cellules sanguines, y compris les plaquettes.

La cirrhose est caractérisée par une diminution du nombre de cellules sanguines. La congestion veineuse causée par cette pathologie conduit à l'apparition du syndrome d'hypersplénisme, caractérisé par une augmentation à la fois de la taille de la rate et de son activité. Normalement, cet organe détruit les cellules sanguines endommagées et âgées: les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes, et son activité accrue entraîne, respectivement, l'anémie, la leucopénie et la thrombocytopénie. Des modifications similaires sont caractéristiques des stades avancés de la cirrhose.

Une augmentation de la VS indique un processus inflammatoire lent. En outre, cela peut être dû à une modification du rapport entre les protéines du sang.

hémoglobine: 130-160 g / l pour les hommes, 120-140 g / l pour les femmes; globules rouges: 4-5x1012 / l pour les hommes, 3-4x1012 / l pour les femmes; leucocytes: 4,9 x 109 / l; plaquettes: 180-320x109 / l; ESR - 6-9 mm / h.

Indicateurs biochimiques

Puisque le foie est l'organe dans lequel la plupart des protéines du corps et de nombreuses enzymes (qui sont des protéines par leur structure) sont synthétisées, une altération de la fonction des hépatocytes modifie en conséquence le statut biochimique du sang.

Cette substance est formée par la destruction de l'hémoglobine et de la myoglobine. La bilirubine elle-même est toxique: le foie la récupère et la retire de la bile. L'augmentation de son nombre indique la destruction des hépatocytes et la stagnation des voies biliaires. Cependant, dans 40% des cas, la bilirubine avec cirrhose du foie ne dépasse pas la plage normale.

Norme - 8,5-20,5 μmol / l.

Aminotransférase

Ou des transaminases, des enzymes que l'on trouve dans tous les tissus du corps. L’alanine aminotransférase (ALT), dont les concentrations maximales sont détectées dans les hépatocytes, et l’aspartate aminotransférase (AcT), dont le maximum est présent dans le muscle cardiaque, sont particulièrement intéressantes, mais les cellules hépatiques en contiennent également en quantité suffisante. Des taux élevés de transaminases dans le sang indiquent la destruction des hépatocytes. Dans la cirrhose, les transaminases augmentent légèrement (1,5 à 5 fois) par rapport aux modifications survenant dans l'hépatite, car le processus n'est plus aussi actif que dans l'inflammation aiguë. La normalisation des taux de transaminases dans le sang peut indiquer des stades avancés de cirrhose et une réduction du nombre d'hépatocytes.

Norma ALT 7-40 UI / l; AsT - 10-30 UI / l.

Gammaglutamyltranspeptidase

Une autre enzyme, normalement située à l'intérieur des cellules. Une augmentation isolée de sa concentration sanguine dans la cirrhose indique une atteinte hépatique toxique; en association avec une augmentation du cholestérol sanguin et une augmentation de la bilirubine, une augmentation de la gamma-glutamyl transpeptidase (les deux orthographes sont autorisés) indique une cholestase intrahépatique (stase biliaire dans le foie).

Norme 10-71 U / l pour les hommes et 6-42 U / l pour les femmes.

Phosphatase alcaline

L'enzyme contenue dans les cellules des parois des canaux biliaires du foie. Quand ils sont endommagés, le contenu dans le sang augmente. En outre, une augmentation des taux peut indiquer une cholestase intrahépatique.

Norme - 80-306 U / l.

Protéines sanguines synthétisées dans le foie. En cas de violation de ses fonctions, la quantité d'albumine plasmatique diminue.

Norme: 35-50g / l, ce qui représente 40-60% de la protéine sanguine totale.

Gamma globulines

C'est un complexe d'immunoglobulines. Avec la cirrhose du foie, leur contenu dans le plasma sanguin augmente, indiquant que la composante auto-immune est liée au processus inflammatoire.

Norm: 12-22% dans le sérum.

Temps de prothrombine

Le temps de formation du caillot de prothrombine dans le plasma sanguin, l’analyse indiquant l’état du système de coagulation. Étant donné que toutes les protéines du système de coagulation sont synthétisées dans les hépatocytes, la mort des cellules hépatiques entraîne une violation de la coagulation du sang. À des fins pronostiques, ils n’utilisent souvent pas les indicateurs réels du temps de prothrombine, mais un et ses dérivés - un rapport normalisé international, qui est déterminé en comparant le taux de formation de caillots à la norme de référence; ajusté pour le ratio international.

Norme 11-13.3 s, INR: 1.0-1.5.

Fer de lactosérum

Peut indiquer l'une des causes du développement de la cirrhose - une pathologie génétique qui provoque un trouble du métabolisme du fer, l'hémachromatose. Dans le même temps, le fer s'accumule de manière excessive dans les cellules du foie, affectant ainsi les hépatocytes de manière toxique.

La norme est de 11-28 μmol / l pour les hommes et de 6,6-26 μmol / l pour les femmes.

Analyse d'urine

Bien qu’il soit le plus souvent utilisé pour évaluer l’état des reins, un test d’urine peut donner une idée de certaines des fonctions du foie. La cirrhose du foie provoque une augmentation du taux de bilirubine dans le sang et est excrétée dans les urines, elle modifie les tests. La bilirubine apparaît dans l'urine, ce qui ne devrait pas être normalement. La quantité d'urobilinogène, un dérivé de la bilirubine, augmente également, ce qui est généralement absent dans l'urine du matin et de 5 à 10 mg dans l'urine quotidienne.

Valeur prédictive

Les données de laboratoire sont utilisées pour déterminer la gravité de la maladie. En règle générale, Child-Pugh est utilisé.

Les points sont déterminés pour chaque indicateur et leur montant total est calculé.

Cirrhose compensée - 5-6 points (classe A). Cirrhose sous-compensée - 7-9 points (classe B). Cirrhose décompensée - 10-15 points (classe C).

Si chez les patients atteints de cirrhose de Child-Pugh compensée, le taux de survie à un an est de 100% et de 85 ans à deux ans, puis chez les patients atteints de cirrhose sous-compensée, tombant à 81% et 57%, respectivement, et chez les patients atteints de cirrhose de classe C - 45 % et 35%.

Si nous parlons d'espérance de vie, elle atteint 20 ans pour les patients atteints de cirrhose de classe A, alors qu'elle chute à un an chez les patients atteints de cirrhose de classe C.

Selon des critères étrangers, la transplantation hépatique est montrée à 7 points dans Child-Pugh. Le besoin de transplantation est élevé chez les patients atteints de cirrhose de classe C.

La cirrhose du foie est une maladie lente, souvent accompagnée d'un petit nombre de symptômes. Des analyses cliniques aideront à identifier la gravité de la maladie dans cette maladie du foie, à élaborer des tactiques de traitement et à déterminer le pronostic.

La cirrhose du foie est une maladie chronique caractérisée par des modifications de la structure du foie, une prolifération du tissu conjonctif et un dysfonctionnement d'un organe vital. Pendant longtemps, la maladie évolue sous une forme asymptomatique, car les tissus «humains filtrants» sont sujets à la récupération et à la régénération. Cependant, sous l'influence de facteurs pathogènes subissent des processus irréversibles qui détruisent finalement le foie, peuvent causer une invalidité, la mort.

Description générale du diagnostic

Pour obtenir une dynamique positive de la maladie, il est nécessaire de réagir rapidement aux symptômes alarmants, de réaliser les tests nécessaires pour la cirrhose du foie et de suivre un traitement conservateur. Mais quels sont les signes de ce diagnostic fatal? C'est:

foie hypertrophié à la palpation; décoloration de la peau; gonflement accru des membres inférieurs; douleur juste sous les côtes; veines d'araignée sur la peau; maille vasculaire sur la sclérotique de l'oeil; signes de dyspepsie de gravité variable; faiblesse générale.

Il est important de préciser que la couleur de la peau atteinte de cirrhose devient jaune, pâle; alors que les selles sont de consistance instable. Le patient reste dans un état de malaise perpétuel, et les nausées matinales progressent progressivement vers des réflexes nauséeux prolongés avec séparation du sang. Ces symptômes sont caractéristiques de la forme avancée de la maladie, mais pour éviter cela, un diagnostic opportun et un traitement complexe ultérieur sont nécessaires.

Commencez l'examen par une visite chez le thérapeute

Diagnostic de la maladie

Pour comprendre la forme sous laquelle ce diagnostic fatal prévaut, il est nécessaire de commencer l'examen en rendant visite au thérapeute avec un résumé de ses plaintes. Cette visite sera suivie d'une consultation avec un spécialiste spécialisé dans la collecte de données sur l'anamnèse, des examens cliniques et des études de laboratoire détaillées.

Nos lecteurs recommandent

Notre lecteur régulier a recommandé une méthode efficace! Nouvelle découverte! Les scientifiques de Novosibirsk ont ​​révélé le meilleur remède contre la cirrhose. 5 ans de recherche. Auto-traitement à la maison! Après l'avoir examiné attentivement, nous avons décidé de l'offrir à votre attention.

Le principal diagnostic est une échographie de l’organe affecté, mais il peut aussi être nécessaire de recourir à une laparoscopie et à une biopsie lorsque le dernier test de laboratoire détermine ou réfute la présence de cellules cancéreuses dans le foie.

Une analyse sanguine de la cirrhose du foie est une étude fondamentale en laboratoire qui montre l’évolution du processus pathologique et de ses complications. Déterminer la maladie et établir un diagnostic final - une question d'un jour, ce problème de santé doit donc être traité avec des scrupules spéciaux.

Tests requis

Test sanguin général

Si le médecin soupçonne une maladie rapide appelée «cirrhose du foie», il recommande alors au patient clinique d'effectuer un test complet de sang et d'urine, un test de selles et de nombreux tests biochimiques en laboratoire. Mais qu'est-ce qui donne un tel diagnostic, quelles informations le spécialiste fournit-il sur l'état de santé réel du patient?

La numération globulaire complète montre une forte diminution de l'hémoglobine, une augmentation du nombre de leucocytes, un bond de l'indicateur de la VS. De tels résultats suggèrent déjà des pensées anxieuses et confirment une nouvelle fois l'exacerbation du processus inflammatoire dans le corps. Un saut dans la RSE dans un tel tableau clinique indique une diminution du niveau d'albumine, caractéristique d'une forme progressive de cirrhose. La faible teneur en hémoglobine contribue en outre au développement de l'anémie ferriprive avec l'affaiblissement ultérieur de la réponse immunitaire du corps.

Des modifications irréversibles sont également observées dans les tests de laboratoire sur l'urine. Par exemple, les protéines, les globules blancs, les cylindres, les érythrocytes et la bilirubine apparaissent dans la composition chimique. Si nous parlons du matériel biologique d'une personne en bonne santé, ces indicateurs prévalent en quantité minimale, voire inexistante. Alternativement, la présence de globules rouges est considérée comme normale, les protéines dans une quantité allant jusqu’à 0,03 g, les leucocytes jusqu’à 3 unités. Mais la bilirubine doit être complètement absente de la composition de l'urine, sinon il existe une pathologie hépatique étendue.

Test d'urine de laboratoire

L'analyse des selles contient également des informations précieuses sur l'évolution du diagnostic dans le corps. C'est déjà évident visuellement: la couleur des masses fécales a changé, sa décoloration s'est produite, l'apparition d'une teinte argileuse s'est produite. Un tel changement s'explique par l'absence de l'enzyme, la stercobiline, qui donne aux matières fécales une couleur brune. Ce symptôme devrait déjà alerter la patiente, car il indique un problème grave du foie et de la vésicule biliaire. Il est également possible de libérer des caillots sanguins avec des masses fécales, associées à une inflammation et à une expansion des hémorroïdes. Le fauteuil du patient est cassé, il est remarquable par son instabilité: certains patients souffrent de diarrhée chronique, d'autres de constipation.

En cas de suspicion de cirrhose du foie, il est impératif de réaliser des tests sanguins biochimiques, déterminants pour la formulation du diagnostic final. Avec une maladie caractéristique, la composition biochimique du sang change et les indicateurs individuels ne correspondent pas à la plage normale. Dans ce cas, nous parlons des valeurs suivantes:

bilirubine élevée dans toutes les fractions; un saut dans les indicateurs de l'Avt, du GGT et de la phosphatase alcaline; croissance des globulines et des enzymes hépatiques; le déclin de l'urée et du cholestérol; haptoglobine élevée.

Séparément, il convient de rappeler que la bilirubine, en tant que produit de la dégradation des globules rouges et de l’hémoglobine, est traitée dans le foie et excrétée dans les fèces. Avec la cirrhose, son accumulation dans le plasma dépasse la norme, ce qui explique le jaunissement de la peau, des muqueuses et de la sclérotique des yeux. De plus, c'est une enzyme toxique qui, avec une concentration élevée dans le sang, provoque des démangeaisons cutanées, un gonflement accru des membres inférieurs. Avec le diagnostic spécifié, la valeur de la bilirubine totale augmente plusieurs fois tout en dépassant simultanément 100 μmol / l.

Un tel diagnostic détaillé permet de déterminer non seulement la maladie elle-même, mais également sa forme, son stade. Les tests de laboratoire sont considérés comme des moyens supplémentaires de dépister la cirrhose et les principaux médecins appellent échographie de l’organe touché et laparoscopie. En cas de doute, il peut également être urgent de mener des recherches immunologiques. Par exemple, la présence de membranes mitochondriales, une diminution de la testostérone, une augmentation de l'œstrogène et une augmentation de l'insuline ne sont pas exclus. De tels changements hormonaux sont également caractéristiques du diagnostic spécifié, aident à choisir un régime de traitement adéquat. Avec un diagnostic correct, le patient après un traitement intensif a une chance de bénéficier d’une longue période de rémission et de salut du foie affecté.

Qui a dit qu'il est impossible de guérir la cirrhose du foie?

De nombreux moyens ont été essayés, mais rien n'y fait… Et maintenant, vous êtes prêt à tirer parti de toute occasion qui vous procurera un bien-être tant attendu!

Un remède efficace pour le traitement du foie existe. Suivez le lien et découvrez ce que les médecins recommandent!

Publications Sur Le Diagnostic Du Foie

Régime athérogène

Des analyses

Il a été démontré que le nombre de vésicules endocytiques augmente de plus de 1/2 fois lorsque les lapins sont soumis à un régime athérogène au cours des deux premières semaines d'expérience dans les cellules de l'artère endothéliale plus de 1/2 fois [Bobryshev Yu.

6 traitements pour les polypes de la vésicule biliaire

La cirrhose

Maladies du tractus gastro-intestinal - une cause fréquente de consultation médicale. Mais une place particulière n'est pas attribuée à la pathologie la plus courante - les polypes de la vésicule biliaire.

Régime avec des pierres dans la vésicule biliaire

Les régimes

La maladie des calculs biliaires est une maladie assez commune du tractus gastro-intestinal. Il se caractérise par la formation de calculs biliaires ou de conduits.

Fonction hépatique dans le corps humain

Les régimes

Le foie est la plus grande glande de sécrétion externe du corps humain. Elle secrète son secret dans le duodénum. Ce corps a reçu son nom du mot «four». Cela est dû au fait que cette glande est l'organe le plus chaud du corps humain.