Principal / Des analyses

Tests d'hépatite: de «A» à «G»

Des analyses

La ruse des maladies virales, telles que l'hépatite, est que l'infection se produit en un instant, mais le patient peut même ne pas savoir pendant longtemps qu'il est infecté. Diagnostiquer avec précision la maladie et sélectionner l'aide au traitement nécessaire dans les tests effectués à temps. Parlons-en plus en détail.

Quels tests avez-vous pour l'hépatite?

L'hépatite est une maladie inflammatoire du foie. Cela peut être à la fois aigu et chronique. Les maladies virales les plus courantes. Il existe actuellement sept types principaux de virus de l'hépatite - les groupes A, B, C, D, E, F et G. Toutefois, quel que soit le type de virus, la maladie présente au début un état similaire: inconfort dans l'hypochondre droit, température, faiblesse, nausées, douleurs partout, urines foncées, jaunisse. Tous ces symptômes sont une raison pour le dépistage de l'hépatite.

Vous devez savoir que la maladie peut se transmettre de différentes manières: par l’eau et la nourriture contaminées, par le sang, la salive, sexuellement, en utilisant des produits d’hygiène, comme des rasoirs, des serviettes, des ciseaux à ongles. Par conséquent, si les symptômes n'apparaissent pas (et que la période d'incubation peut durer jusqu'à deux mois, voire davantage), mais que vous souhaitez être infecté, le test de dépistage de l'hépatite doit être effectué dès que possible.

En outre, les travailleurs médicaux, le personnel de sécurité, les spécialistes de la manucure et de la pédicure, les dentistes, en un mot toutes les personnes dont le travail quotidien est en relation avec le matériel biologique d’autres personnes, devraient être testées régulièrement. Le test est également présenté aux spécialistes dont les activités professionnelles impliquent des voyages dans des pays exotiques.

Hépatite A ou maladie de Botkin

C'est ce qu'on appelle un virus à ARN de la famille des Picornaviridae. Le virus étant transmis par les articles ménagers et les aliments, la maladie est également appelée «maladie des mains sales». Symptômes typiques de tout type d'hépatite: nausée, fièvre, douleurs articulaires, faiblesse. Puis la jaunisse apparaît. La période d'incubation dure en moyenne 15-30 jours. Il existe des formes aiguës (ictériques), subaiguës (anicotriques) et subcliniques (asymptomatiques).

Les anticorps anti-VHA-IgG (anticorps de la classe IgG dirigés contre le virus de l'hépatite A) peuvent être utilisés pour détecter l'hépatite A. En outre, ce test permet de déterminer la présence d'immunité au virus de l'hépatite A après la vaccination. Cette étude est particulièrement nécessaire pendant les épidémies. En présence de signes cliniques d'hépatite A et de contact avec le patient, une cholestase (violation de la sortie de la bile) est prescrite. Anti-HAV-IgM (anticorps de classe IgM dirigés contre le virus de l'hépatite A). Dans les mêmes indications, un test est effectué pour la détermination du virus à ARN dans le sérum sanguin par la méthode de la réaction en chaîne de la polymérase (PCR) dans le plasma.

L'hépatite B

Il est causé par le virus HBV de la famille des gépadnavirus. L'agent pathogène est très résistant aux hautes et basses températures. L'hépatite B est un grave danger: environ 2 milliards de personnes dans le monde sont infectées par ce virus et plus de 350 millions de personnes sont malades.

La maladie se transmet par des objets tranchés, du sang et des liquides biologiques lors des rapports sexuels. La période d'incubation peut durer de 2 à 6 mois. Si, pendant cette période, vous n'identifiez pas et ne commencez pas à traiter la maladie, elle peut passer d'un stade aigu à un stade chronique. Le cours de la maladie passe avec tous les symptômes caractéristiques de l'hépatite. Contrairement à l'hépatite A, l'hépatite B est plus fortement altérée. Plus souvent développer un syndrome cholestatique, exacerbations, il peut y avoir un cours prolongé, ainsi que des rechutes de la maladie et le développement du coma hépatique. La violation des règles d'hygiène et les rapports sexuels occasionnels non protégés sont des motifs justifiant un test.

Pour identifier cette maladie, des tests quantitatifs et qualitatifs permettant de déterminer HBsAg (antigène de surface de l'hépatite B, antigène de HBs, antigène de surface du virus de l'hépatite B, antigène australien) sont prescrits. Les indications de l'analyse quantitative sont interprétées comme suit: et = 0,05 UI / ml - positif.

L'hépatite C

Maladie virale (anciennement appelée «hépatite non-A, non-B») transmise par le sang contaminé. Le virus de l'hépatite C (VHC) est un flavivirus. Il est très stable dans l'environnement externe. Trois protéines structurales du virus ont des propriétés antigéniques similaires et déterminent la production d’anticorps anti-noyau du VHC. La période d'incubation de la maladie peut durer de deux semaines à six mois. La maladie est très commune: dans le monde, environ 150 millions de personnes sont infectées par le virus de l'hépatite C et risquent de développer une cirrhose ou un cancer du foie. Chaque année, plus de 350 000 personnes meurent d'une maladie du foie liée à l'hépatite C.

L'hépatite C est rusée car elle peut être dissimulée à la vue d'autres maladies. La jaunisse dans ce type d'hépatite est rare, l'élévation de la température n'est pas toujours observée. Dans de nombreux cas, la fatigue chronique et les troubles mentaux étaient les seules manifestations de la maladie. Il existe également des cas où des personnes, porteuses et porteurs du virus de l'hépatite C, n'ont présenté aucune manifestation de la maladie depuis des années.

La maladie peut être diagnostiquée à l'aide d'une analyse qualitative d'Anti-HCV-total (anticorps anti-antigènes du virus de l'hépatite C). La détermination quantitative du virus à ARN est effectuée par PCR. Le résultat est interprété comme suit:

  • non détecté: aucun ARN de l'hépatite C détecté ou une valeur inférieure à la limite de sensibilité de la méthode (60 UI / ml);
  • 108 UI / ml: le résultat est positif avec une concentration d'ARN de l'hépatite C supérieure à 108 UI / ml.

Les patients atteints d'hépatite B et de C. Le risque de cancer du foie inclut les patients atteints d'hépatite B et C. Jusqu'à 80% des cas de cancer primitif du foie dans le monde sont enregistrés chez des porteurs chroniques de ces formes de la maladie.

Hépatite D ou hépatite delta

Il ne se développe qu'en présence du virus de l'hépatite B. Les méthodes d'infection sont similaires à celles de l'hépatite B. La période d'incubation peut durer d'un mois et demi à six mois. La maladie est souvent accompagnée d'œdème et d'ascite (hydropisie abdominale).

La maladie est diagnostiquée à l'aide d'une analyse du virus sérique de l'hépatite D dans le sérum sanguin par la méthode de la réaction en chaîne de la polymérase (PCR) avec détection en temps réel, ainsi que d'une analyse des anticorps IgM (virus de l'hépatite delta, IgM anti, HD-IgM). Un résultat de test positif indique une infection aiguë. Un résultat de test négatif enregistre son absence, une période d'incubation précoce de la maladie ou un stade avancé. Le test est indiqué chez les patients chez qui on a diagnostiqué l'hépatite B, ainsi que chez les consommateurs de drogues injectables.

La vaccination contre l'hépatite B protège contre l'infection à l'hépatite D.

L'hépatite E

L'infection est souvent transmise par la nourriture et l'eau. Le virus est souvent détecté chez les résidents des pays chauds. Les symptômes sont similaires à ceux de l'hépatite A. Dans 70% des cas, la maladie est accompagnée de douleurs dans l'hypochondre droit. Chez les patients, la digestion est perturbée, l'état de santé général se dégrade, puis la jaunisse commence. Avec l'hépatite E, l'évolution grave de la maladie, entraînant la mort, est plus courante que pour les hépatites A, B et C. Il est recommandé de réaliser l'étude après avoir visité des pays où le virus est répandu (Asie centrale, Afrique).

La maladie est détectée lors du test Anti-HEV-IgG (anticorps de la classe IgG dirigés contre le virus de l'hépatite E). Un résultat positif indique la présence d'une forme aiguë de la maladie ou indique une vaccination récente. Négatif - sur l'absence d'hépatite E ou sur le rétablissement.

L'hépatite F

Ce type de maladie est actuellement mal compris et les informations recueillies à ce sujet sont contradictoires. Il existe deux agents responsables de la maladie, l'un dans le sang, l'autre dans les selles d'une personne ayant reçu une transfusion de sang infecté. Le tableau clinique est le même que pour les autres types d’hépatite. Un traitement qui serait directement dirigé sur le virus de l'hépatite F lui-même n'a pas encore été développé. Par conséquent, un traitement symptomatique est effectué.

En plus des tests sanguins, l'urine et les matières fécales sont examinées pour détecter cette maladie.

L'hépatite G

Il ne se développe qu'avec la présence d'autres virus de cette maladie - B, C et D. On le trouve chez 85% des toxicomanes qui injectent des substances psychotropes avec une aiguille non désinfectée. L'infection est également possible lors de l'application de tatouages, perçage d'oreille, acupuncture. La maladie est transmise par un rapport sexuel. Pendant longtemps, cela peut continuer sans symptômes graves. L’évolution de la maladie ressemble à bien des égards à l’hépatite C. Les conséquences de la forme aiguë de la maladie peuvent être: un rétablissement, la formation d’une hépatite chronique ou un vecteur du virus à long terme. La combinaison avec l'hépatite C peut entraîner une cirrhose.

Pour identifier la maladie, vous pouvez utiliser l'analyse pour la détermination de l'ARN (ARN du HGV) dans le sérum. Les indications pour le test sont préalablement enregistrées hépatite C, B et D. Il est également nécessaire de réussir le test pour les toxicomanes et ceux qui sont en contact avec eux.

Préparation pour le test d'hépatite et la procédure

Pour les tests portant sur tous les types d'hépatite B, le sang est prélevé dans une veine. La prise de sang se fait le matin à jeun. La procédure ne nécessite pas de formation particulière, mais la veille, il est nécessaire de s’abstenir de toute surcharge physique et émotionnelle, d’arrêter de fumer et de boire de l’alcool. Les résultats des tests sont généralement disponibles un jour après le prélèvement sanguin.

Déchiffrer les résultats

Les tests d'hépatite peuvent être qualitatifs (ils indiquent la présence ou non d'un virus dans le sang) ou quantitatifs (établir la forme de la maladie, aider à contrôler l'évolution de la maladie et l'efficacité du traitement). Seul un spécialiste des maladies infectieuses peut interpréter l'analyse et établir un diagnostic sur la base du test. Cependant, examinons de manière approximative les résultats des tests.

Analyse pour l'hépatite "négative"

Un résultat similaire suggère qu'aucun virus de l'hépatite n'a été détecté dans le sang - une analyse qualitative a montré que la personne testée était en bonne santé. Les erreurs ne peuvent pas être, car l'antigène se manifeste déjà dans le sang pendant la période d'incubation.

Il est possible de parler d’un bon résultat d’une analyse quantitative si la quantité d’anticorps dans le sang est inférieure à la valeur seuil.

Test d'hépatite "positif"

Dans le cas d'un résultat positif, après un certain temps (à la discrétion du médecin), une seconde analyse est effectuée. Le fait est qu'une quantité accrue d'anticorps peut être provoquée, par exemple, par le fait que le patient a récemment souffert d'une forme aiguë d'hépatite et que des anticorps sont toujours présents dans le sang. Dans d'autres cas, un résultat positif indique une période d'incubation, la présence d'une hépatite aiguë ou virale ou confirme que le patient est porteur du virus.

Selon la législation russe, les résultats des tests sérologiques concernant les marqueurs de l'hépatite virale parentérale sont transmis aux services d'enregistrement et d'enregistrement des maladies infectieuses des centres de surveillance sanitaire et épidémiologique concernés.

Si le test a été réalisé de manière anonyme, ses résultats ne peuvent pas être acceptés pour fournir des soins médicaux. Si le résultat du test est positif, vous devez contacter un médecin spécialisé dans les maladies infectieuses pour planifier un nouvel examen et le traitement nécessaire.

L'hépatite n'est pas une phrase, dans la plupart des cas, la forme aiguë de la maladie est complètement guérie, l'hépatite chronique, dans le respect de certaines règles, ne modifie pas fondamentalement la qualité de la vie. L'essentiel est de détecter le virus à temps et de commencer à le combattre.

Coût de l'analyse

Dans des cliniques privées à Moscou, vous pouvez passer des tests pour identifier et spécifier le virus de l'hépatite. Ainsi, une analyse qualitative de l'hépatite A coûte en moyenne 700 roubles, le même montant pour l'hépatite B; mais un test quantitatif pour l'antigène de surface du virus de l'hépatite B coûtera environ 1 300 roubles. La définition du virus de l'hépatite G est de 700 roubles. Mais une analyse plus complexe, la détermination quantitative de l’ARN du virus de l’hépatite C par PCR, coûte environ 2 900 roubles.

À l'heure actuelle, le diagnostic de l'hépatite ne présente aucune difficulté, en particulier dans les régions centrales des pays développés. Mais pour éviter de telles maladies, il ne faut pas négliger les règles d'hygiène personnelle. Il faut aussi se rappeler que les contacts sexuels occasionnels peuvent causer des maladies. La vaccination constituera la meilleure défense contre les maladies possibles - elle est pratiquée avec succès depuis longtemps contre la plupart des virus de l'hépatite.

Test sanguin pour l'hépatite B

17 mai 2017, 21h30 Article d'expert: Nova V. Izvozchikova 1 19 010

Afin de ne pas devenir l'otage d'une maladie ictérique, vous devez systématiquement faire un test de dépistage de l'hépatite B. Il comprend des tests sanguins de laboratoire pour détecter la présence de marqueurs viraux et d'anticorps dirigés contre eux. Réalisé le matin et l'estomac vide. Avec un résultat positif, un diagnostic secondaire est établi. Les résultats du diagnostic sont comparés aux indications précédentes et aux normes médicales indiquées dans des tableaux spéciaux. Lorsqu'un virus de l'hépatite B est détecté, les médecins prescrivent un traitement et un régime.

Test d'hépatite

Il est impossible de détecter la présence d’ADN du virus de l’hépatite B dans le sang sans tests spéciaux. Des suspicions peuvent survenir aux stades pancréatique et ictérique de la maladie. L'hépatite virale B étant transmise dans la vie quotidienne et constituant une affection très courante, les médecins recommandent de prendre systématiquement des tests sanguins pour le diagnostic. Le sang est prélevé pour analyse PCR le matin de 8 à 11 heures. La procédure est effectuée à jeun, la prise de nourriture a lieu au plus tard il y a 10 heures. Les aliments frits, gras et épicés, les boissons alcoolisées, les agrumes et les pâtisseries peuvent être consommés au moins 48 heures avant la collecte du matériau et vous pouvez fumer au moins 2 heures.

Un test sanguin pour l'hépatite B doit être effectué à:

  • virus présumé de l'hépatite B;
  • maladie du foie;
  • préparation à la chirurgie;
  • examen de personnes appartenant à des groupes à risque (médecins, forces de l'ordre, pompiers);
  • de la grossesse.

Avant la livraison, il est possible de ne prendre que de l'eau pure.

Déchiffrer les résultats d'analyse

Afin d'identifier les hépatites B et c chez un patient, du sang est prélevé pour la détermination des anticorps de la classe LgM. Le décodage de l'analyse de l'hépatite b dépend de la présence de ces anticorps et de leur concentration chez le patient. Pour clarifier l'image de la présence du virus de l'hépatite et de sa pathologie dans l'organisme, le matériel est utilisé pour les anticorps de différentes catégories. Le tableau ci-dessous indique quels anticorps déterminent et pourquoi:

Les analyses sont à la fois qualitatives et quantitatives. Cela signifie que la présence d'anticorps seuls indique la présence ou l'absence de virus dans l'organisme - qualitatif; les changements de concentration et la comparaison avec le nombre requis d'éléments qui combattent le virus sont appelés quantitatifs. Les tests d'hépatite B peuvent être effectués une fois ou une fois, si nécessaire. Les résultats du test peuvent être "positifs" (présence du virus sous forme aiguë ou chronique) ou "négatifs" (absence d'invasion).

Tableau d'indicateurs

Un indice VHB satisfaisant, que l’on trouve dans ces études, est une concentration de 105 copies / ml. Un résultat inférieur à ce chiffre donne un résultat négatif. Au-dessus du sang, il est reconnu que l'hépatite est infectée. Si les résultats sont écrits sur l'absence d'antigènes tels que HBsAg, HBeAg, DNA HBV - le virus est manquant. Lorsque l'anti-HBsAb est détecté à n'importe quelle concentration, une analyse supplémentaire est indiquée.

Initialement, ils vérifient la présence d'un marqueur précoce - une protéine, qui est le matériau de construction de l'enveloppe du virus de l'hépatite. Si c'est le cas, le résultat est considéré comme positif. La concentration d'un tel virus est calculée à l'aide d'indices dont les valeurs sont indiquées dans des tableaux spéciaux. En présence d'anti-HBs, les médecins notent le processus de récupération du patient, au moment où ils apparaissent, remplaçant l'anti-HBe (anticorps réagissant au virus).

Déviations des indicateurs

Le diagnostic des marqueurs de l'hépatite B dans le sang peut donner une fausse interprétation. En cas de co-invasion avec des virus de l'hépatite B et D ou un virus séronégatif, les résultats peuvent être interprétés de manière incorrecte. Une série de marqueurs indiquant la présence d'une invasion est observée chez des patients en bonne santé ayant déjà subi une forme latente de la maladie et qui sont immunisés contre le virus. Les médecins recommandent le dépistage secondaire de l'hépatite, quels que soient les résultats. Si les tests de détection d'antigènes sont positifs, un nouveau diagnostic du sang est nécessaire.

Autres tests d'hépatite B

L'hépatite B a tendance à être asymptomatique, sans changer la couleur de la peau ni causer de nausée, de faiblesse ou d'autres réactions indésirables. Détecter la présence d'un virus n'est possible qu'avec un test sanguin. Les antigènes (substances qui permettent de détecter la présence d'un virus dangereux) ne sont déterminés que par des procédés de décodage en laboratoire effectués lors d'une analyse sérologique, et de manière non équivalente. Des tests sanguins pour les anticorps IgM et IgG et en plus de l'antigène HBsAg aideront à déterminer la présence du virus. Il n'y a pas d'autres moyens et méthodes pour déterminer l'hépatite.

Forme aiguë

La forme aiguë de l'hépatite B prend en moyenne 30 à 180 jours. Il peut avoir une manifestation symptomatique et passer inaperçu. Le niveau d'ACT et d'ALT sous forme aiguë augmente presque 10 fois la mesure souhaitée. La bilirubine sérique reste dans la ligne de valeur valide et ne s'écarte pas des indicateurs. Un antigène tel que HBeAg apparaît dans le sang et HBsAg atteint une concentration élevée. De plus, la maladie devient chronique.

Forme chronique

Avec l'évolution chronique de la maladie, les indicateurs de transaminase ALT, AST et GGT sont multipliés par 2 et restent à ce niveau pendant environ 180 jours. Provoque souvent une insuffisance rénale et une cirrhose du foie peut être observée. Par la suite, la concentration d'ACT et d'ALT diminue fortement pour devenir 10 fois inférieure à la valeur régulée. HBsAg est beaucoup plus élevé que la valeur désirée. HBeAg disparaît, des anticorps apparaissent dans le sang. Les indicateurs sont instables et diffèrent les uns des autres.

Quand faut-il une nouvelle analyse?

Des tests supplémentaires sont effectués avec le résultat positif de la présence d'anticorps contre le virus dans le sang d'une personne. Sur la base des premiers tests, les médecins supposent une infection par l'hépatite B, mais la conclusion finale est tirée après des tests avancés secondaires. En outre, un autre diagnostic de sang de laboratoire est effectué après la vaccination selon des périodes strictement définies.

Si le résultat est négatif, les médecins recommandent de faire un don de sang supplémentaire pour clarifier le résultat. Si les indicateurs des deux diagnostics ont des valeurs différentes, un test sanguin supplémentaire pour les marqueurs est effectué. Les résultats changent ou de fausses indications sont données pendant la grossesse, les températures sont plus élevées que les mesures, l'oncologie ou une préparation inappropriée à la reddition.

Que faire si une hépatite B est détectée?

Le nom de la maladie est génial, mais les médecins ne conseillent pas de paniquer. La maladie est considérée comme curable, mais dans 10% des cas, elle se transforme en une forme dangereuse et entraîne des conséquences négatives en cas de traitement inapproprié ou d’ignorance de la maladie. Lorsqu'un virus est détecté, le médecin prescrit un traitement et un régime. Il est nécessaire de procéder systématiquement au diagnostic de l'hépatite et de surveiller la dynamique du processus. Au stade du traitement, la restauration et le maintien du système immunitaire du patient ainsi que l’observance du travail et du repos jouent un rôle important. Les membres de la famille vivant dans la même pièce sont vaccinés.

Tests d'hépatite B:
tout sur le diagnostic primaire de la maladie

Le diagnostic opportun de l'hépatite B peut améliorer le pronostic de la maladie et réduire le risque de complications graves telles que le cancer et la cirrhose du foie. Un diagnostic précoce est extrêmement important, ne serait-ce que parce qu'il laisse le temps de déterminer les indications du traitement antiviral et de mener une immunoprophylaxie.

Au stade actuel, il existe 2 types de tests sanguins utilisés pour diagnostiquer l'hépatite B:

marqueurs de l'hépatite B;

tests quantitatifs et qualitatifs pour l'ADN de l'hépatite B.

Dans cet article, nous allons parler en détail des deux méthodes de recherche, trouver comment et quand se faire tester pour l'hépatite B, ce qui constitue un test pour l'ADN, les anticorps et le mystérieux marqueur hbsag et quels peuvent être les résultats de ces analyses.

Méthodes de diagnostic immunologique

Il existe de nombreuses méthodes de diagnostic immunologique, bien qu’elles ne soient pas clairement classées, ce qui peut prêter à confusion. Dans les deux cas, la base de chacun d’eux est la méthode de dosage immunoenzymatique, ou prochainement ELISA.

Un peu de théorie sur ELISA

Pour comprendre le fonctionnement de l’ELISA, il est nécessaire de traiter certains concepts et termes fondamentaux.

Marqueurs - substances circulant dans le sang, indiquant qu'une personne est malade. Les marqueurs de l'hépatite B peuvent être des antigènes et des anticorps dirigés contre eux.

Antigènes - toute substance étrangère qui pénètre dans l'organisme, provoquant la formation d'anticorps protecteurs. Les principaux antigènes du virus de l'hépatite B sont l'antigène de surface hbsAg, la protéine centrale du virus hbcAg et hbеAg, qui n'est pas inclus dans la structure du virus mais qui se forme au cours de sa réplication.

Les anticorps sont des protéines qui se forment individuellement dans le corps pour chaque antigène de l'hépatite B.

Les anticorps se lient aux antigènes et entrent dans des réactions immunochimiques complexes, qui peuvent être fixées de différentes manières. C'est l'essence de l'ELISA. Par exemple, si un comprimé de diagnostic est appliqué avec un réactif avec des anticorps anti-hbsag, alors, lorsque du sang d'un patient séropositif est ajouté, des complexes antigène-anticorps se forment, qui permettent de juger de la maladie.

Sur quel marqueur faire un test sanguin pour suspicion d'hépatite B

Le premier marqueur du VHB est l’antigène australien ou HbsAg. Il s’agit d’une protéine de l’enveloppe du virus, déterminée par la méthode ELISA déjà 4 à 8 semaines après l’infection. HbsAg est présent dans tous les systèmes de dépistage pour le diagnostic primaire.

Le mécanisme d'infection par l'hépatite B est similaire à celui de certaines autres infections et la clinique de toute hépatite est indiscernable. Il est donc nécessaire de procéder à une analyse non seulement de l'hépatite B, mais de manière complexe.

Par exemple, après un rapport sexuel non protégé avec un partenaire douteux, il n’est pas mauvais de subir un test sanguin rapide pour les hépatites B et C, l’infection à VIH des 1er et 2e types, ainsi que la syphilis. Parallèlement, lorsque les symptômes de l'hépatite apparaissent, le médecin peut vous prescrire une étude primaire complète sur les principaux virus de l'hépatite, qui détecte l'IgM anti-VHA, l'HBsAg et les anticorps totaux anti-VHC.

Ainsi, le diagnostic de laboratoire de l'hépatite virale B ne doit être effectué que sur prescription d'un médecin qui choisit le cadre de l'étude en fonction des résultats de l'examen et de l'interview du patient. Les tentatives de diagnostic de l'hépatite B à l'aide de tests de laboratoire n'ont aucune signification pratique et peuvent entraîner des conclusions erronées sur leur santé.

Le diagnostic de laboratoire de l'hépatite B ne doit être effectué que sur ordonnance du médecin.

Analyse pour l'antigène australien (antigène de surface du VHB)

Le test sanguin de recherche de HbsAg pour le diagnostic initial de l'hépatite B ne nécessite pas de formation particulière - il suffit de ne pas fumer 30 minutes avant l'étude. Le matériel d'analyse est le sang d'une veine.

Le matériel de test de l'hépatite B est du sang provenant d'une veine.

Il n'y a que deux résultats possibles de l'étude:

HBsAg est déterminé. Un résultat positif peut indiquer une hépatite B aiguë, une infection chronique active et un portage asymptomatique.

HBsAg n'est pas défini. Un résultat négatif de l'analyse est observé en l'absence d'hépatite B active, au stade de la récupération et en raison de l'immunité post-vaccination.

D'autres marqueurs d'hépatite peuvent être utilisés pour le diagnostic initial. Dans ce cas, leur résultat est évalué ensemble.

Ne confondez pas cette étude avec beaucoup d'autres associées à l'hépatite B: analyse avant la vaccination et le début du traitement, contrôle de leur efficacité, détermination de la forme et du stade de la maladie. Ces études définissent d’autres tâches pour elles-mêmes, utilisent différents marqueurs et sont interprétées à leur manière.

Le diagnostic initial établi par la méthode ELISA est préliminaire et doit être confirmé par une analyse virologique.

À propos des analyses de décodage par la méthode ELISA, lisez le document spécial.

Diagnostic virologique de l'hépatite B

Le diagnostic virologique implique l'isolement et l'identification du virus. Pour détecter le matériel génétique du virus de l'hépatite B dans le sang, la méthode PCR-RT est utilisée - réaction en chaîne par polymérase en temps réel. À l'aide d'un équipement de PCR complexe, il est possible de détecter et de reconnaître l'ADN du VHB (virus de l'hépatite B) même s'il est contenu en petite quantité. Dans le même temps, une évaluation qualitative et quantitative du résultat est possible.

Détermination qualitative de l'ADN du virus de l'hépatite B (VHB)

Un test PCR de haute qualité sur l'ADN du VHB confirme la présence du virus de l'hépatite B dans le sang, ce qui est très important dans les cas où le diagnostic est incertain. Des mutations du virus peuvent provoquer des modifications de HBsAg et HBeAg, qui dans ce cas ne seront pas déterminées par ELISA. Dans le même temps, cela n’a aucun effet sur le pronostic de la maladie et le risque de complications.

Un avantage important de cette méthode est le fait que l’ADN du VHB apparaît dans le sang avant l’antigène australien, ce qui permet d’utiliser une analyse PCR qualitative pour un diagnostic précoce de l’hépatite B chez les personnes présentant un risque élevé d’infection.

Il est recommandé de ne pas fumer 30 minutes avant de prendre le test PCR.

Il existe cinq indications principales pour compliquer un test de qualité de l'ADN du VHB:

  • confirmation d'un test positif par ELISA;
  • suspicion d'infection avec des résultats discutables du test ELISA;
  • infection mixte;
  • une maladie hépatique chronique dont la cause n'est pas claire;
  • contrôle de la thérapie antivirale.

Pour l'analyse, le sang est prélevé dans une veine. Une préparation spéciale pour la procédure n'est pas nécessaire, bien qu'il soit recommandé de ne pas fumer 30 minutes avant l'analyse.

Une analyse PCR de haute qualité implique 2 résultats possibles:

  • négatif si l'ADN du virus de l'hépatite B n'est pas détecté;
  • positif si le matériel génétique du virus dans le sang est déterminé.

La sensibilité de la PCR est proche de 100% et n'est limitée que par la limite inférieure de mesure du matériel de diagnostic. Il convient toutefois de rappeler que l'ADN du virus n'est pas toujours détecté chez les porteurs asymptomatiques. En savoir plus sur la notion d ’« État porteur »dans l’article« Les porteurs du virus de l’hépatite B ».

Test d'hépatite B et C

L'hépatite est un processus inflammatoire qui se produit dans les cellules hépatiques, entraînant la destruction de cellules (hépatocytes) et empêchant le corps de remplir pleinement ses fonctions. Dans les formes chroniques de la maladie, les cellules hépatiques endommagées ne récupèrent pas complètement et elles sont remplacées par du tissu conjonctif. Cela, à son tour, conduit à une modification de la structure de l'organe, au développement de la cirrhose et même au cancer du foie (carcinome hépatocellulaire).

IMPORTANT! Malheureusement, l'hépatite peut passer sans symptômes spécifiques. Dans ce cas, le diagnostic n’est possible que lors d’un examen de laboratoire.

Pour votre commodité, des programmes complets de dépistage en laboratoire ont été mis au point, notamment des indicateurs clés pour le dépistage primaire.

Quels sont les virus de l'hépatite connus?

  • un
  • b
  • c
  • d
  • e

L'un des plus résistants est le virus de l'hépatite A (également appelé maladie de Botkin). Il conserve ses propriétés infectieuses dans l’eau, la nourriture, les jouets, la vaisselle et les articles ménagers à la température ambiante pendant plusieurs semaines, à -20 ° C pendant plusieurs années. Pour l'infection, seules quelques particules virales suffisent.

L'infection est possible par le biais de produits alimentaires (légumes, fruits, baies et fruits de mer qui n'ont pas été traités thermiquement); lors de l’utilisation d’eau provenant de réservoirs (sources, ruisseaux, sources), qui n’a pas été soumise à une ébullition. Il est également possible voie de transmission du ménage en cas de non-respect des règles d'hygiène personnelle, en utilisant des ustensiles courants, des jouets. La maladie est caractérisée par des épidémies. La maladie chronique est absente; Un vaccin a été développé pour le prévenir.

L'un des virus les plus résistants parmi les virus de l'hépatite. Il peut prolonger ses propriétés infectieuses.

L'infection est possible lors de la réalisation de diverses procédures et manipulations associées à la violation de l'intégrité de la peau et des muqueuses; lors de contacts sexuels non protégés avec un partenaire infecté; d'une mère infectée à un nouveau-né.

Près de 90% des patients sont complètement guéris. L'hépatite virale B devient chronique chez environ 10% des patients. Sans traitement, l'hépatite chronique peut entraîner une fibrose, une cirrhose et un cancer du foie. Un vaccin a été développé pour sa prévention.

Il est moins stable dans l'environnement que le virus de l'hépatite B, mais conserve néanmoins ses propriétés infectieuses pendant 30 minutes à une température de + 60 ° C.

L'infection est possible lors de la réalisation de diverses procédures et manipulations associées à la violation de l'intégrité de la peau et des muqueuses; lors de contacts sexuels non protégés avec un partenaire infecté; d'une mère infectée à un nouveau-né.

La forme aiguë de la maladie avec récupération ultérieure ne se développe que chez 20 à 30% des patients. La majorité des hépatites C infectées (70 à 80%) deviennent chroniques.

C'est un virus "défectueux". Il ne possède des propriétés infectieuses qu'en présence du virus de l'hépatite B - une forme indépendante de la maladie est impossible. Toutefois, une infection simultanée par les hépatites virales B et D, ou une infection par l'hépatite virale D dans le contexte de l'hépatite virale chronique est possible. lors de contacts sexuels non protégés avec un partenaire infecté; d'une mère infectée à un nouveau-né.

La résistance dans l'environnement est inférieure à celle du virus de l'hépatite A. L'infection est possible par le biais de produits alimentaires (légumes, fruits, baies et fruits de mer qui n'ont pas été traités à la chaleur); lors de l’utilisation d’eau provenant de réservoirs (sources, ruisseaux, sources), qui n’a pas été soumise à une ébullition.

Ce type d'hépatite est particulièrement dangereux pour les femmes enceintes, car c'est chez elles que l'hépatite E conduit le plus souvent au développement d'une insuffisance hépatique aiguë, à la perte du fœtus et à la mort. Selon l'OMS, la mortalité par l'hépatite virale E chez les femmes enceintes atteint 20-25%. La maladie chronique est absente.

Déchiffrer un test sanguin pour l'hépatite B

L'hépatite B est l'une des maladies les plus dangereuses de notre époque.

Elle est causée par un virus qui pénètre dans le corps lorsque le sang entre en contact avec du matériel biologique infecté, y compris ceux qui restent sur des accessoires de manucure, des instruments médicaux et des machines à tatouer qui n'ont pas été désinfectés correctement. Le virus peut également être transmis par contact sexuel.

L’analyse de l’hépatite B permet de diagnostiquer la maladie en prenant le sang d’un patient.

L'infection se produit par les voies sexuelle et domestique, le type de propagation est hématogène (par le sang). Lorsqu'il est infecté, le virus pénètre dans les hépatocytes (cellules du foie), qui sont produits à l'avenir. Par le sang, la maladie se propage rapidement dans tout le corps. Le virus B (VHB) se caractérise par une résistance élevée aux effets de la température et de l'acide, et est capable de maintenir ses propriétés dommageables pendant six mois.

Quels tests sanguins avez-vous pour l'hépatite B?

Si l'hépatite B présente les premiers symptômes, il est nécessaire de passer des tests avant de commencer le traitement et le traitement. Un test sanguin est une méthode fiable pour installer une infection par l'hépatite. Réalisé en laboratoire. Le matériel de test de l'hépatite B est administré l'estomac vide: au moins 8 heures après le dernier repas.

Pour détecter le virus de l'hépatite B dans le sang, on utilise trois types de tests qui caractérisent la présence du virus dans le sang:

  • analyse de la présence d'ADN du VHB dans le matériau par des études de réaction en chaîne de la polymérase;
  • Etude qualitative de la présence de la protéine IgG anti-HBc et de l'antigène HBsAg (présents chez les personnes en bonne santé, infectées et malades);
  • analyse pour la détection des protéines HBeAg et Anti-HBc IgM (caractérise l'aggravation de la maladie).

Pour être complet, il est recommandé de mener simultanément des recherches sur plusieurs marqueurs.

Tests immunologiques pour l'hépatite B

Les tests les plus courants de l'hépatite B sont immunologiques. Leur essence est de détecter les anticorps dans le sang produits par le corps ou le foie. Les échantillons sont qualitatifs et quantitatifs. Les tests d'hépatite B et leur transcription contiennent généralement des informations sur plusieurs protéines caractéristiques. Au cours du test, les anticorps suivants sont testés:

Il survient aux premiers stades de l'infection avant l'apparition des signes cliniques.

Un marqueur positif indique la présence d'un virus, mais se retrouve également chez des personnes en parfaite santé. Si moins de 0,05 UI / ml est présent dans le sang, le résultat est considéré comme négatif. Si la concentration de l'anticorps est supérieure, le test est considéré comme positif.

On le trouve chez presque tous les patients infectés. Maintenir les indicateurs à un niveau élevé peut indiquer une transformation de la maladie en une forme chronique de l'évolution. Un marqueur positif indique la présence de la maladie dans la période d'exacerbation, de récupération prolongée. AgHBe est un très mauvais signe. Le patient est très contagieux. Normalement, les protéines ne sont pas détectées dans le sang.

Il existe deux types d'anticorps anti-HBc: les IgG et les IgM. La présence d'IgM dans le sang est un signe de l'évolution de la forme aiguë, de la grande infectiosité du patient et de la possibilité de transformer la maladie en une forme chronique. Normalement, la présence d'IgM n'est pas autorisée. L'IgG est un indicateur favorable. Le marqueur indique l’immunité du corps contre l’hépatite B.

Si un marqueur est détecté dans le sang, on peut tirer une conclusion sur l'évolution favorable de la maladie et la formation d'une immunité protectrice chez le patient.

  • Anti-HBs.

Le marqueur signale la récupération et la formation d'immunité.

Détection de l'ADN du VHB par PCR

Pour l'examen de laboratoire et la détection de la présence d'un diagnostic d'hépatite B dans le sang à l'aide de la méthode de la PCR. La façon dont la réaction en chaîne par polymérase est considérée est la plus récente dans le domaine de la détection des maladies.

Le décodage final montre s'il existe des traces de la présence du gène de l'agent pathogène dans les cellules du foie.

Si tous les principes sont suivis pendant l'étude, le résultat est absolument exact. La méthode est utilisée pour le diagnostic, utilisée dans le processus de traitement et la thérapie antivirale.

  1. La PCR de haute qualité sur le total n'a que deux sens: «détecté» et «non détecté». La procédure est effectuée pour chaque patient suspecté d'hépatite. Avec une sensibilité moyenne du test PCR comprise entre 10 et 500 UI / ml, avec de faibles taux d'ADN viral dans le sang, aucun matériel génétique ne sera détecté.
  2. PCR quantitative. Contrairement aux données qualitatives, cela n'indique pas seulement l'hépatite B. L'analyse quantitative indique dans quelle mesure la norme d'une personne en bonne santé est loin des indicateurs du patient en termes numériques. La méthode permet d’évaluer le stade de la maladie et de prescrire un traitement. La sensibilité du test PCR en suivi quantitatif est supérieure à celle de la méthode qualitative. La base est le compte de l'ADN détecté, qui est exprimé en copies par millilitre ou IU / ml.

De plus, la PCR quantitative permet de mieux comprendre les effets du traitement et l'exactitude du traitement choisi. Selon la quantité de matériel génétique viral, il peut être décidé de raccourcir la durée du traitement ou, au contraire, de le prolonger et de le renforcer.

Test sanguin biochimique pour l'hépatite B

La méthode d'analyse biochimique est nécessaire pour obtenir un tableau clinique complet de l'évolution de la maladie. Cette méthode de diagnostic permet de comprendre le travail des organes internes (foie, reins, vésicule biliaire, thyroïde et autres). Le décodage permet de comprendre le taux métabolique dans l'organisme, les pathologies possibles du métabolisme. Des indicateurs détaillés indiqueront un manque de vitamines, de macronutriments et de minéraux nécessaires à la santé et à la vie des personnes.

Vous pouvez faire un test d'hépatite dans n'importe quel autre centre de diagnostic (Invitro, Gemotest, etc.). Le test sanguin biochimique pour la détection de l'hépatite B comprend les composants suivants.

Analyse quantitative de l'enzyme ALT (AlAt)

Cette enzyme se trouve le plus souvent à des concentrations élevées dans les hépatites aiguës et chroniques. La substance est contenue dans les cellules du foie et, avec des lésions organiques traversant le sang, pénètre dans les vaisseaux sanguins.

Le nombre et la concentration dans le sang au cours d'une maladie virale étant en constante évolution, des recherches sont effectuées au moins une fois par trimestre. L’ALT reflète non seulement l’activité du virus de l’hépatite, mais également son degré de dégradation du foie. Le niveau d'ALAT augmente avec la quantité croissante de substances toxiques d'origine hépatique et en présence du virus.

Analyse quantitative de l'enzyme AST

La protéine est un composant des organes les plus importants de l'homme: le foie, le tissu nerveux, le tissu rénal, le squelette et les muscles. L'enzyme est impliqué dans la construction du muscle le plus important - le coeur. Un AST élevé chez un patient atteint d'hépatite B peut indiquer une fibrose du foie. Une situation similaire se produit lorsque l'alcool, la drogue ou tout autre dommage toxique aux cellules du foie.

Les indicateurs de surchauffe sont un signe d'atteinte hépatique au niveau cellulaire. Lors du diagnostic, il est nécessaire de prendre en compte le ratio AST et ALT (coefficient de Rytis). Une augmentation simultanée de la concentration des deux enzymes est un signe de nécrose du foie.

Bilirubine

La substance se forme dans la rate et le foie, à la suite de la dégradation de l'hémoglobine dans leurs tissus. Ce composant fait partie de la bile. Il existe deux fractions de protéines: la bilirubine directe (liée) et la bilirubine indirecte (libre). Avec une augmentation de la bilirubine liée au sang, il est logique de suspecter une hépatite ou d'autres lésions du foie. Il est directement lié à la cytolyse des cellules du foie.

Si la quantité de bilirubine indirecte augmente, il est probable qu'il existe une lésion de tissu parenchymal ou un syndrome de Gilbert. Le niveau élevé de bilirubine selon les résultats de l'analyse peut être une conséquence de l'obstruction des voies biliaires. Lorsque le niveau de bilirubine est supérieur à 30 micromoles par litre, le patient présente un teint ictérique, l'urine s'assombrit et le blanc des yeux change de couleur.

Albumine

La synthèse de cette protéine se produit dans le foie. Si sa quantité est réduite, cela indique une diminution de la synthèse des enzymes dans l'organisme en raison de l'apparition de lésions graves des cellules du foie.

Protéines totales

Si la quantité de protéines totales devient nettement inférieure à la norme acceptée, cela indique un ralentissement du fonctionnement du foie.

GGT (GGTP)

Une enzyme utilisée dans la détection de la jaunisse obstructive et de la cholécystite. Une augmentation du taux de GGT est un signe d'atteinte hépatique toxique. Peut être provoqué par l'alcoolisme chronique et l'usage incontrôlé de drogues. La protéine est particulièrement sensible aux toxines et à l'alcool, sous leur influence, son activité se développe rapidement. Le maintien d'une concentration élevée de GGT dans le sang pendant une longue période parle de lésions hépatiques graves.

Créatinine

C'est un produit du métabolisme des protéines qui se produit dans le foie. Une chute brutale du niveau est un signe de ralentissement de l'orgue.

Fractions de protéines

Une diminution du niveau des fractions de protéines est un signe de pathologie hépatique.

Analyse de décodage pour l'hépatite B et les valeurs sont normales

Le diagnostic de l'hépatite B est une étude cumulative d'indicateurs. Seule leur analyse complète permet de tirer des conclusions sur l’infection du patient. Considérons l'analyse de décodage de l'hépatite B. À titre de comparaison, le taux de substances dans le sang.

Test sanguin pour les marqueurs de l'hépatite B et C

L'hépatite est une maladie caractérisée par des lésions des tissus fonctionnels du foie. Le virus pénètre dans le corps par le sang. Atteindre le parenchyme, il provoque le développement d'un processus aigu. Le patient est dangereux pour les autres avant l'apparition des premiers symptômes cliniques. Le pic de contagion se situe au cours des trois dernières semaines de la période d’incubation et des 14 premiers jours de la période inflammatoire. Un test sanguin pour les marqueurs de l'hépatite B et C est la méthode de diagnostic la plus fiable. Par ce biais, déterminez le facteur qui a provoqué la détérioration de la santé.

L'hépatite B peut se développer dans l'un des scénarios suivants:

  • Arthralgique - le patient ressent un malaise général, des douleurs articulaires. Les grosses articulations osseuses n'augmentent pas, leur structure ne souffre pas et la peau ne change pas de couleur. L'élévation de température n'est pas observée.
  • Allergique - éruption cutanée, démangeaisons et hyperthermie. Après l'apparition de la période ictérique dans le tableau clinique, il y a un assombrissement de l'urine, un jaunissement de la sclérotique, une décoloration des fèces.
  • Dyspeptique - appétit pire, problèmes avec le système digestif.
  • Asténo-végétatif - faiblesse dans tout le corps, fatigue chronique, aversion pour le tabac.

L'hépatite B est de deux types, cholestatique et fulminante. Dans ce dernier cas, le corps du patient est affecté à la vitesse de l'éclair. Cela est dû au fait que les anticorps protecteurs infectent non seulement les virus, mais aussi les hépatocytes. Cette variété ne se produit pas chez les patients présentant un déficit immunitaire. On ne le trouve pas non plus chez les personnes qui se droguent.

L'hépatite C a six génotypes, aucun d'entre eux n'a de vaccin. Seulement 20% des patients ont une chance de se rétablir complètement. Les premiers symptômes surviennent le plus souvent 3 mois après l’infection. Dans le tableau clinique, l'état de santé, la fatigue et l'apathie sont médiocres. Ces signes sont caractéristiques de nombreuses maladies.

L'hépatite C chronique s'accompagne souvent de manifestations extrahépatiques. Parmi eux, on trouve la porphyrie tardive, la cryoglobulinémie mixte, la glomérulonéphrite de type mésangiocapillaire, le lichen plan. Pour éviter des complications graves, le patient doit suivre les recommandations du médecin.

Le traitement ne peut être effectué sans connaître la cause exacte de la maladie. La principale méthode d’examen diagnostique de l’hépatite virale C consiste à déterminer les anticorps produits dans le corps après la pénétration de l’agent pathogène. Au stade initial, ils ont un caractère non spécifique. Par conséquent, dans le premier mois après l'infection, il est assez difficile d'identifier la pathologie. Lorsque l'hépatite virale est effacée, les symptômes apparaissent en cas de cirrhose du foie.

Indications de rendez-vous

Un test sanguin pour l'hépatite B est prescrit dans les cas suivants:

  • Lors de la préparation à la vaccination.
  • Pour confirmer l'efficacité du vaccin.
  • Lors de la détermination de l'antigène HBs.

Une étude clinique est réalisée si les symptômes de l'hépatite virale sont présents et l'analyse des marqueurs d'autres espèces a donné des résultats négatifs. L'hépatite B est diagnostiquée en raison de la présence de l'antigène HbsAg, la protéine HBeAg. Du sang est prélevé sur le patient pour déterminer sa concentration.

L'examen diagnostique pour confirmer l'hépatite C est prescrit si:

  • Il y a eu une augmentation du niveau d'AST et d'ALT.
  • Opération assignée.
  • Il y avait un besoin de manipulations parentérales.
  • Symptômes identifiés caractéristiques de la pathologie virale.
  • Dans le tableau clinique, il y a une cholestase. C'est ce qu'on appelle la maladie, provoquant une diminution de la bile dans le duodénum.
  • Le patient mène un style de vie asocial.
  • Le patient souffre de dépendance par voie intraveineuse.

L'analyse est prescrite dans la période de préparation à la conception d'un enfant. L'hépatite B peut aller de la mère à l'enfant. Cela se produit pendant le travail difficile ou pendant l'allaitement. Un diagnostic opportun aidera à réduire le risque d'infection. Une femme enceinte subit un test d'hépatite à trois reprises: lors de l'inscription, au deuxième trimestre, avant l'accouchement.

Des signes tels qu'une hypertrophie du foie, des éructations, un syndrome douloureux, la jaunisse, une dyspepsie, des démangeaisons peuvent être la raison d'un examen imprévu. Dans la forme chronique de l'hépatite C, le patient présente un malaise général, une éruption cutanée sur la peau, des problèmes de sommeil et une lourdeur à l'estomac. Dans l'hépatite C, la présence d'antigènes tels que IgM du VHC, IgM du VHC du Nord et IgM de base du VHC est enregistrée dans le sang.

Types d'analyses

Pour déterminer la cause de symptômes non spécifiques, le médecin examine le matériel biologique pour:

  • Anticorps contre les particules virales - ceux-ci incluent les immunoglobulines, qui sont produites par le système immunitaire. Les IgM sont détectés dans la phase aiguë de l'hépatite B, les IgG en présence d'immunité.
  • Antigènes viraux - La présence d'HBsAg, d'HBcAg, d'HBeAg et de D-Ag indique une maladie virale.

Ceci est effectué en utilisant le procédé de réaction en chaîne de la polymérase. L’état du foie est évalué en fonction de la valeur des paramètres biochimiques suivants:

  • ALAT (à partir de 0,7 mmol / l).
  • Phosphatase alcaline (plus de 3 microns / l).
  • Fractions de protéines (moins de 65 g / l).
  • Indice de prothrombine (moins de 80%).
  • АСаТ (à partir de 0,45 mmol / l).
  • GDG (à partir de 0,9 µmol / l).
  • Bilirubine (plus de 20 mmol / l).
  • Test au thymol.


Le diagnostic est déterminé à l'aide d'informations issues des antécédents médicaux, des plaintes des patients, des ultrasons. Cette dernière méthode permet d’identifier les modifications de la taille et de la forme des organes internes, l’accumulation de liquide dans la cavité abdominale, les cicatrices et les nœuds de fibrose.

L'hépatite C est confirmée par la détection d'anticorps protecteurs (anti-HCV, ARN-VHC). Les tests de diagnostic positifs indiquent une infection. Après avoir effectué des tests de laboratoire, le patient est dirigé vers des médecins étroitement spécialisés.

Préparer le corps pour la livraison

Ne mangez pas de nourriture avant de donner du sang pendant 5 à 6 heures. Deux jours avant la procédure, le patient devra oublier les aliments frits ou gras. La même chose s'applique au café fort, au thé et à l'alcool. La seule exception est l'eau purifiée. Il est strictement interdit de fumer, de prendre des médicaments et de faire des efforts excessifs. Vous devriez également éviter les situations stressantes. L'efficacité de l'ensemble de la procédure dépend de la qualité de la formation. L'algorithme de prise de matériel biologique est assez simple.

Il n'est pas recommandé de passer des tests de dépistage de l'hépatite C immédiatement après la physiothérapie et des examens instrumentaux (échographie, radiographie). Il est recommandé d'aller à la procédure le matin, car les indicateurs changent au cours de la journée. L'analyse de l'hépatite C doit être effectuée au plus tôt 1,5 mois après l'infection.

Le processus de prise d'analyse

Le sang pour analyse est autorisé à prendre à la maison ou à l'hôpital. La procédure nécessite des instruments stériles et du matériel jetable. Avant que cela commence, l'avant-bras du patient est attaché avec un harnais. De ce fait, les vaisseaux sanguins deviennent plus convexes. Dans l'étape suivante, le site d'injection est traité avec du coton humidifié à l'alcool. L'aiguille est insérée dans une veine située dans la région du coude.

Le sang prélevé dans une veine est recueilli dans un récipient de laboratoire préparé à l'avance. Une fois que la quantité requise de matériel biologique a été collectée, l'aiguille est soigneusement retirée. Ensuite, il ne reste plus qu'à appuyer un coton-tige sur le site d'injection. Il est recommandé au patient de serrer le bras dans le coude. Ceci est fait pour arrêter le sang et empêcher l'apparition d'hématomes.

Si la procédure est effectuée en totale conformité avec la technique appropriée, cela ne causera pas de gêne. Le sang est livré au laboratoire dès que possible. Après 2 heures, il sera trop tard. Si le patient tombe malade pendant la procédure, l’infirmière utilise du sel ammoniacal.

Déchiffrer les résultats

En recevant un test négatif pour l'hépatite, le médecin conclut qu'il n'y a pas d'anticorps et d'antigènes dans le sang. Il convient de noter que le résultat du test peut être erroné. En cas de doute, la recherche clinique devra être répétée. Cela devrait être fait dans le même établissement médical. L'état du système immunitaire de chaque personne. Il est donc impossible de prédire combien de temps durera la période d’incubation.

Dans l'hépatite B, des anticorps de la classe LgM sont détectés dans le sang. Ils sont présents sous forme chronique et aiguë. Les écarts par rapport à la norme sont déterminés en tenant compte des indicateurs énumérés dans le tableau des marqueurs de l'hépatite virale. Également chez les patients souffrant d'hépatite B et C, un antigène HBs positif est détecté. Si ces particules manquent, alors le patient n'a pas la pathologie virale de cette espèce.

En réponse à un antigène de type noyau, l'anti-HBc est formé dans le corps humain. Dans ce cas, le décodage approprié dépend de la présence de HbsAg et d'anti-HBs. Leur présence dans le sang est une raison importante pour la nomination d'un traitement antiviral. Un test IgM anti-HBc est utilisé pour identifier les types de pathologies aiguës. Lorsqu'un résultat positif est obtenu, une infection survenue au cours des 6 derniers mois est diagnostiquée. La détection de l'HBeAg indique un porteur du virus de l'hépatite. Dans ce cas, le patient n'est pas malade, mais contagieux. La présence d'anti-HBe indique une réponse immunitaire à un antigène d'une forme aiguë de pathologie.

De plus, dans le graphique ci-contre, l'ADN du VHB indique le processus de réplication du virus de l'hépatite C. Le patient est une source d'infection, il doit donc se conformer à toutes les mesures de précaution. L'examen comprend l'analyse clinique et la réaction en chaîne de la polymérase. La dernière méthode de diagnostic repose sur le principe de la copie multiple des ARN des virus de l'hépatite B et de l'hépatite C.

La PCR se caractérise par une haute sensibilité, rapidité, précision et polyvalence. La détection rapide du virus vous permettra de choisir un schéma thérapeutique efficace. Vous pouvez donner du sang pour les marqueurs de l'hépatite B et C dans tout établissement médical dont les employés disposent du matériel nécessaire.

La condition principale pour la conduite d'un essai clinique est la stérilité du laboratoire. La collecte, le stockage et le traitement du matériel biologique sont effectués conformément aux instructions. Seulement dans ce cas, le résultat sera précis. Les violations sont à l'origine de doutes sur la fiabilité des analyses.

Le décryptage d'un examen général de l'hépatite doit être effectué par un médecin. Le degré d'endommagement des cellules hépatiques fonctionnelles est évalué en fonction des résultats d'un diagnostic complet. Parfois, les méthodes de base complètent les techniques non invasives. Lors d'une biopsie, un échantillon de tissu endommagé est obtenu. Après le matériau résultant est étudié à l'aide d'un microscope. Le médecin établit un diagnostic en se concentrant sur les résultats de l'ensemble de l'étude clinique.

Publications Sur Le Diagnostic Du Foie

Listes de médicaments, pilules, médicaments pour le traitement des maladies de la vésicule biliaire

Les régimes

Malheureusement, les problèmes de vésicule biliaire sont familiers à beaucoup de gens depuis leur enfance.

Douleur après la chirurgie pour enlever la vésicule biliaire

Les symptômes

Dans les milieux médicaux, la chirurgie pour retirer la vésicule biliaire est appelée cholécystectomie. Il existe deux méthodes principales de mise en œuvre: la laparoscopie (opération beskalostnaya) et la laparotomie (chirurgie abdominale).

Méthodes traditionnelles et moyens de traitement de l'hépatite C

Les régimes

Remède efficace et simple dans le traitement de l'hépatite CPour toutes les maladies du foie dans la médecine traditionnelle est un remède universel.

Rezalyut: indications d'utilisation. Description du médicament, prix, analogues

Des analyses

Malheureusement, les problèmes de foie ne sont pas rares dans le monde moderne. De nombreux patients consultent des médecins se plaignant de troubles digestifs et d'autres troubles désagréables.