Principal / La cirrhose

Comment est le diagnostic de l'hépatose du foie: toutes les voies

La cirrhose

L'hépatose (hépatite grasse) est la première étape du développement de la stéatose hépatique. Cette maladie est de nature non inflammatoire et est associée à l’accumulation de dépôts graisseux dans le foie en raison du processus métabolique dans les cellules de l’organe, ce qui entraîne le développement de la dystrophie du parinéham.

Cette hépatite graisseuse est l’un des types de lésion du foie les plus courants. Dans cet article, nous examinerons en détail toutes les méthodes permettant de diagnostiquer la maladie et ses causes.

C'est important! Trouvé un outil unique pour lutter contre les maladies du foie! En suivant son cours, vous pourrez vaincre presque toutes les maladies du foie en une semaine seulement! En savoir plus >>>

Les causes les plus courantes d'hépatose

Si une personne est habituée à inclure dans le menu quotidien uniquement de la malbouffe grasse, de l’alcool et qu’elle est en outre sensible aux effets toxiques des drogues, le foie finit par ne plus supporter le retrait des toxines et la transformation des graisses, ce qui entraîne la formation de dépôts graisseux dans le foie. Les troubles métaboliques dus au diabète sucré, aux troubles de la thyroïde, etc. sont une autre raison du développement de la maladie.

Les symptômes évidents de la maladie ne possèdent pas, donc pendant longtemps, le patient peut même ne pas être au courant de sa maladie. Les diagnostics exacts peuvent être effectués à l'aide d'une IRM, d'une échographie ou à la suite d'une biopsie du foie. Lorsque vous suivez les recommandations du médecin et le traitement médicamenteux, le pronostic de récupération est très élevé.

Le seul symptôme clinique évident est une augmentation du foie. Dans le même temps, la structure reste normale, il peut y avoir des arêtes vives. Dans certains cas, la palpation est douloureuse.

Diagnostic des hépatites graisseuses

Étant donné que le tableau clinique de l'hépatose n'est pas spécifique, seul un gastro-entérologue peut effectuer un diagnostic précis après une série de tests.

Ainsi, le diagnostic d'hépatose commence par la livraison d'un test sanguin biochimique. En présence de la maladie, l'analyse montrera une quantité accrue de protéines (AST et ALT), impliquées dans les processus métaboliques. Leur nombre indique le développement de processus inflammatoires et la destruction des cellules du foie. Dans ce cas, le rapport des protéines ne doit pas dépasser un. La biochimie sanguine avec hépatose détermine une quantité accrue de glucose et de cholestérol dans le sang.

Toutes les méthodes principales de diagnostic de l'hépatose visent à éliminer la présence d'autres maladies du foie. Par conséquent, en plus de la biochimie sanguine, le médecin vous prescrira des tests sanguins pour déterminer les anticorps contre:

Préparation spéciale à base de substances naturelles.

Prix ​​du médicament

Avis de traitement

Les premiers résultats se font sentir après une semaine d'administration.

En savoir plus sur le médicament

1 seule fois par jour, 3 gouttes

Instructions d'utilisation

  • hépatite virale;
  • cytomégalovirus;
  • la rubéole;
  • Virus d'Epstein-Barr.

Le taux d'hormones thyroïdiennes est déterminé, car c'est une hypothyroïdie qui peut déclencher le développement d'une hépatite graisseuse.

Après avoir effectué des tests de laboratoire, le patient est envoyé pour une échographie. Si les dommages au foie ne sont pas déjà au stade initial mais que 2/3 environ des tissus de l’organe ont subi une modification, ils seront alors notés lors de l’échographie. Dans d'autres cas, il sera impossible de déterminer l'hépatose graisseuse du foie lors d'une échographie abdominale.

La procédure montrera une augmentation de la taille du corps avec la définition d'une surface hétérogène, uniquement dans les cas avancés. Un phoque semblable peut causer une maladie polykystique du foie, qui se développe en raison de la présence de parasites dans le corps. Mais comme la médecine n'accepte pas un tel diagnostic, l'hépatose graisseuse est également diagnostiquée.

Mais sur les images IRM, la présence de processus inflammatoires est difficile à déterminer. Par conséquent, en cas de doute, après avoir effectué plusieurs tests, les médecins envoient le patient pour une biopsie. Mais ce sont les diagnostics IRM qui permettent de voir les modifications du parenhema, si elles existent.

La méthode la plus précise et la plus informative pour le diagnostic de l'hépatose est précisément la biopsie du foie par ponction. Lorsque l'examen morphologique de la biopsie peut être déterminé, 100% des signes d'hépatose graisseuse, y compris la dystrophie des organes gras, la fibrose, la stéatonécrose et l'inflammation intra-péritonéale du foie.

Pour évaluer la fonction de détoxication du foie, le médecin peut demander à passer un test respiratoire à la méthacétine en C13. Sur la base de ses résultats, les médecins peuvent déterminer le nombre d'hépatocytes qui fonctionnent bien.

Vous pouvez en apprendre davantage sur les symptômes, le diagnostic et le traitement de l'hépatose à partir de matériaux distincts:

Nouveau niveau de diagnostic

Aujourd'hui, la médecine moderne peut faire plaisir avec une nouvelle méthode non invasive, qui permet de déterminer avec précision la présence de modifications fibrotiques dans le corps en fonction de la biochimie du sang. Le test du score de fibrose NAFLD aide automatiquement à déterminer l'étendue des dommages au tissu hépatique. Mais comme cette technique ne peut prendre en compte tous les facteurs indirects de la maladie et des symptômes, elle ne peut être considérée comme une référence. Tous les résultats obtenus pour ce test nécessitent une confirmation par d’autres tests de laboratoire et des recherches supplémentaires.

L'élastographie est une autre méthode non invasive pour étudier la structure du foie et diagnostiquer les maladies de l'organe. Le système de cette méthode est basé sur l'utilisation des ultrasons pour étudier l'élasticité du tissu hépatique et le volume de croissance du tissu conjonctif.

Si le diagnostic est confirmé après une série de tests et de tests, il est utile de réfléchir aux changements de mode de vie et d'essayer de guérir la cause du développement de l'hépatose. Dans ce cas seulement, le traitement et les régimes seront efficaces et le surplus de poids disparaîtra de lui-même. Veillez à un effort physique constant, même si le patient est âgé, mais dans ce cas, il devrait être moins intense.

La base de tout traitement est le diagnostic correct de la cause de la maladie et de la gravité de la maladie. Seulement dans ce cas, le schéma thérapeutique apportera des résultats rapides et visibles!

Diagnostic de l'hépatose du foie

15 mai 2017, 10:19 Article d'expert: Nova Vladislavovna Izvchikova 0 9 896

L'hépatose est un groupe de maladies du foie caractérisées par des modifications structurelles de ses cellules (hépatocytes). Une échographie dans la stéatose du foie montrera une accumulation de graisse dans les cellules de l'organe. En cas de maladie pigmentée dans le foie, il n'y a pas assez d'enzymes pour traiter les acides biliaires et la bilirubine. L'hépatose est un processus à long terme résultant de troubles métaboliques, d'un manque de vitamines et d'oligoéléments, d'une exposition à l'alcool ou à d'autres toxines. La stéatose du foie est plus courante à notre époque.

Qu'est-ce qu'une maladie?

Au début, l'hépatose se déroule sans aucun symptôme. Mais, en détectant la maladie aux premiers stades, il est possible d’éviter les modifications dystrophiques dans les cellules. Si vous arrêtez le remplacement des hépatocytes par du tissu adipeux et éliminez la cause, vous pourrez empêcher le passage de la maladie à la forme chronique et le développement de l'hépatite ou de la cirrhose. Les causes d'un tel dysfonctionnement du foie sont les suivantes: maladies de la glande thyroïde, carence en vitamines, diabète, obésité, effets toxiques, hérédité.

L'hépatose graisseuse a 3 degrés de sévérité. Dans le premier cas, il y a un excès de particules grasses dans le foie, mais la structure des cellules elles-mêmes n'est pas encore brisée. Le deuxième degré est caractérisé par la formation de kystes graisseux. Des changements irréversibles dans les hépatocytes commencent déjà. Au troisième degré, les symptômes de la maladie sont prononcés, la structure du foie est épaissie et la plupart des cellules ont remplacé le tissu adipeux.

Symptômes et signes

Dans les premiers stades de l'hépatose, les symptômes sont mal exprimés. Mais il est très important de consulter un médecin au tout début du développement de la maladie. Par conséquent, il est important d’écouter votre corps et d’informer le médecin si des nausées, des vomissements, une perte de poids rapide, une fatigue constante, une faiblesse, des rhumes fréquents, un manque d’appétit, une myopie ou des problèmes de concentration sont présents. Si la maladie a évolué vers une forme plus grave ou aggravée, le patient adresse alors de telles plaintes:

  • douleur dans l'hypochondre droit;
  • jaunissement de la peau ou du blanc des yeux;
  • augmentation de la température;
  • violation de la chaise;
  • brûlures d'estomac;
  • urine sombre.

Il existe également des signes cliniques d'hépatose, tels qu'une augmentation du foie, une augmentation de la concentration sanguine d'ALAT, d'aminotransférases, de RSE, de cholestérol et de bilirubine. Si la maladie est grave, un test sanguin indiquera de faibles taux de potassium. La stéatose du foie entraîne des vomissements de bile dus à une violation de la sortie de la bile. Le patient peut être tourmenté par des démangeaisons en raison de l’accumulation dans le corps de bilirubine, d’acides, de cuivre et d’autres métaux que le foie ne peut traiter.

Procédures de diagnostic

Tests sanguins de laboratoire

L'hépatose du foie est souvent détectée par hasard lors d'un examen médical de routine. Le médecin peut remarquer une peau jaune, des ballonnements, de légères ecchymoses ou une hypertrophie du foie (visuellement et par palpation). Les personnes souffrant d'obésité, de diabète de type 2 et d'abus d'alcool sont à risque. Les patients sont recommandés et examen annuel.

Des tests de laboratoire doivent être effectués en cas de suspicion d'hépatose. Ils aident à établir l'emplacement exact du problème dans le corps, car les symptômes peuvent être similaires à ceux d'autres maladies. La numération globulaire complète indique le niveau de leucocytes, son augmentation indique le processus inflammatoire, la présence d'une infection ou de parasites. Vérifiez également les taux sanguins d’enzymes et de composés organiques du foie:

Conduire la coagulation - test sanguin pour la coagulation. Dans l'hépatose, la coagulabilité sera normale ou légèrement réduite. Vérifiez les excréments et l'urine pour la présence de pigments biliaires. Tous ces tests sont nécessaires pour diagnostiquer avec précision, car diverses maladies peuvent entraîner un dysfonctionnement du foie. Des données similaires issues du tableau clinique et des analyses peuvent concerner l'hépatite virale, les maladies gastro-entérologiques et les vers.

L'étude instrumentale dans l'hépatose donne de bons résultats pour l'analyse. Retour à la table des matières

Diagnostics instrumentaux

Si les résultats des tests de laboratoire confirment le diagnostic préliminaire, il est nécessaire d'étudier le foie plus en détail. Études instrumentales - une méthode efficace pour les hépatoses graisseuses. Ils vous permettent d'évaluer visuellement l'état du corps, le degré de ses changements morphologiques. Chaque méthode a ses propres avantages dans l’enquête et a ses limites.

Types de recherche

L'échographie montre des zones du foie avec une forte concentration de graisse, ces zones sur l'écran ont une apparence plus lumineuse. En échographie, vous pouvez détecter de tels signes: augmentation du corps, hyperéchogénicité, phoques, taches, bords arrondis ou tranchants. Dans toute maladie infectieuse et processus inflammatoire, l'écho sera augmenté.

La tomodensitométrie montre de petites lésions du foie. Le diagnostic est réalisé lors de l'introduction de la matière colorante par voie orale ou intraveineuse. Puis les rayons X brillent à travers le corps. Le scanner est plus efficace si le patient est en surpoids, car il donne une meilleure image que l'échographie. Cependant, cette étude est coûteuse et n'est pas autorisée pour tout le monde en raison de l'exposition aux rayons X.

Grâce à l'imagerie par résonance magnétique, vous pouvez connaître non seulement l'emplacement exact de la lésion, mais également les causes d'hépatite graisseuse dans le foie. Ceci est réalisé grâce à l’image 3D moderne des organes du patient. L'IRM est la méthode de balayage la plus chère. C'est absolument sans danger, sauf pour les personnes qui ont des implants métalliques ou d'autres objets dans leur corps.

Biopsie du foie - diagnostic fiable par la méthode consistant à insérer une aiguille à bouts pointus. Avant la procédure, le patient reçoit une anesthésie locale et la microparticule du foie est prélevée pour l’étude, comme décrit ci-dessus. La biopsie garantit la précision du diagnostic. La méthode est contre-indiquée chez les patients présentant une mauvaise coagulation sanguine et une insuffisance hépatique.

Analyse différentielle

En médecine, il existe une méthode de diagnostic basée sur la méthode d'exclusion. Le médecin réfute les maladies qui ne correspondent pas à certains faits aux données de test. Il reste donc une maladie dont les signes coïncident exactement avec le tableau clinique du patient. Ces diagnostics sont effectués à l'aide de programmes informatiques spéciaux qui aident le médecin à comparer tous les détails des maladies.

Il est connu que le test sanguin pour l'hépatose sera proche de la normale et que, pour l'hépatite, les écarts sont importants. Avec la cirrhose, les hépatocytes sont détruits et, dans les stades précoces de stéatose du foie, l'excès de graisse ne s'accumule que dans les cellules. Pour de tels motifs, on peut en exclure un et en confirmer un autre. Après avoir examiné le mode de vie, l'hérédité, la composition du sang, les ultrasons ou les données de tomodensitométrie, le médecin doit déterminer de quelle manière le patient souffre d'hépatose: chronique ou aiguë, alcoolique, grasse, pigmentaire ou toxique. Pour ce faire, il est conseillé d'appliquer l'analyse différentielle.

Bases du traitement et de la prévention

L'hépatose du foie à notre époque est traitable. Les formes aiguës de la maladie nécessitent l'hospitalisation du patient, les formes chroniques nécessitent un traitement complexe et l'élimination de la cause fondamentale. L'hépatose graisseuse est souvent contractée par les personnes en surpoids. Le premier effet thérapeutique sera donc de réduire le poids. La tâche principale consiste à arrêter le processus de destruction et à rétablir le métabolisme correct dans les cellules du foie.

Pour prévenir cette maladie et après le traitement, il est important de respecter des règles simples:

  • manger des aliments sains et faire un menu équilibré;
  • ne prenez pas d'alcool et évitez les autres toxines;
  • traiter les maladies du système digestif;
  • avec des antibiotiques et des hormones pour prendre des médicaments pour protéger le foie;
  • subir des examens préventifs.

Ne vous auto-soignez pas, consultez votre médecin, il vous prescrira des médicaments adaptés à votre cas. Habituellement, dans le traitement de l'hépatose, des médicaments à action essentielle des phospholipides sont utilisés: "Essentiale Forte", "Phosphogliv", "Essliver Forte". Pour produire vos propres phospholipides, améliorer le flux sanguin et éliminer les excès de graisse, prenez des acides sulfomides: Heptral, Taurine, Méthionine. Efficace avec l'hépatose du foie signifie sur la base d'extraits de plantes: "Kars", "Liv 52", "Hofitol".

Nous traitons le foie

Traitement, symptômes, médicaments

Test sanguin biochimique pour hépatite grasse

Enzymes hépatiques

Le foie agit comme un filtre protecteur dans le corps humain. Avec l'aide de ce corps, toutes les cellules et tous les tissus sont nettoyés des substances nocives et toxiques. Aide le foie à nettoyer le corps de ses enzymes ou des enzymes contenues dans l’organe parenchymal. Lorsqu'une maladie survient dans l'organe, les substances en sont libérées et pénètrent dans le sang en grande quantité. En analysant les enzymes, on peut juger de la maladie survenant dans le corps humain.

Les enzymes et leurs fonctions

Les enzymes hépatiques jouent un rôle important dans le corps humain - elles sont nécessaires au processus métabolique (digestion des nutriments, fonction de la coagulation du sang). Si, lors de l'analyse du sang, une augmentation ou une diminution de certaines enzymes est détectée, il s'agit du premier signe qu'un processus pathologique se produit dans le corps ou que l'organe parenchymal est endommagé. Les enzymes hépatiques sont divisées en 3 groupes:

  1. Indicateur - ceux-ci comprennent des enzymes telles que l'alanine aminotransférase, l'aspartate aminotransférase, la lactate déshydrogénase. Ces substances sont contenues dans les cellules du foie. Lorsqu'un organe est endommagé, les enzymes libèrent des enzymes et pénètrent dans le sang en grande quantité.
  2. Les enzymes sécrétoires - cholinestérase et prothrombinase appartiennent à ce groupe. Ces substances sont nécessaires au processus de coagulation du sang et, lorsque cette fonction est perturbée, les enzymes diminuent.
  3. Excréteur - une enzyme telle que la phosphatase alcaline appartient à ce groupe d’enzymes. Cette substance est synthétisée et sécrétée avec la bile. En violation de l'écoulement de la bile, le niveau de phosphatase alcaline est beaucoup plus élevé que la normale.

Pourquoi les enzymes peuvent être améliorées

Des enzymes hépatiques élevées peuvent indiquer certaines pathologies dans le corps humain. On observe une légère augmentation des enzymes dans le sang lors de l’utilisation de médicaments (sulfamides, analgésiques), de l’accumulation de substances toxiques (consommation excessive d’alcool et d’aliments lourds). Un excès prononcé de la norme des enzymes indique presque toujours le développement de maladies:

  • hépatose du foie (graisse);
  • hépatite virale;
  • une pancréatite;
  • tumeurs de nature maligne et bénigne;
  • cirrhose du foie;
  • insuffisance cardiaque;
  • myocardite infectieuse;
  • infarctus du myocarde;
  • maladie de calculs biliaires.

Beaucoup pensent que les problèmes de foie résultent d'un mode de vie médiocre ou d'un abus d'alcool. Des maladies telles que l'hépatite graisseuse peuvent également survenir en raison de facteurs complètement différents sur lesquels vous pouvez en apprendre davantage, ainsi que sur la manière de traiter cette affection.

Le niveau d'AST, d'ALT et de phosphatase alcaline peut augmenter chez la femme enceinte. En attendant le bébé, le corps de la femme travaille avec une double charge, le foie est particulièrement dur. Un léger excès de ces enzymes dans le sang ne constitue pas une menace évidente, mais si le niveau des enzymes est beaucoup plus élevé, cela peut indiquer le développement d'un diabète sucré gestationnel, une inflammation des voies biliaires.

Quels tests doivent réussir

L'analyse la plus commune pour déterminer la présence d'une maladie est la biochimie sanguine. Il est prescrit pour suspecter toute pathologie du corps humain, ainsi que pour la prévention. Le médecin attire l'attention sur les indicateurs d'AST et d'ALT dans le sang humain et sur le niveau de phosphatase alcaline. Ces enzymes sont mesurées en U / L (unité internationale par litre).

Dans la moitié de la population masculine et féminine, les indicateurs enzymatiques diffèrent légèrement:

  1. Pour les hommes, la norme est de 10 à 40 U / l d'ALT et de 15 à 30 U / l d'AST.
  2. Pour les femmes, le taux d'ALT va de 12 à 32 U / l et de 20 à 40 U / l AST.
  3. Avec une augmentation de l'AST, les dommages aux cellules hépatiques (mécaniques ou nécrotiques) sont pris en compte.
  4. Une augmentation du taux d'ALAT indique le développement d'un processus infectieux dans le corps.

Des enzymes telles que la glutamate déshydrogénase et la lactate déshydrogénase sont également considérées comme des indicateurs importants des enzymes hépatiques. Le GDG pour les femmes ne devrait pas dépasser 3 U / l, et pour les hommes 4 U / l. Le niveau de LDH est normal - 140-350 U / l. Un excès important de ces enzymes indique le développement de processus infectieux, de tumeurs cancéreuses, d'intoxication par des substances toxiques et de la dégénérescence de l'organe parenchymal (foie).

Un indicateur très important dans l'analyse biochimique du sang est le niveau de phosphatase alcaline. Pour la population masculine, cette substance ne doit pas dépasser 120 U / l, pour les femmes, la phosphatase alcaline doit être inférieure à 90 U / l. Si cette enzyme est dépassée de 3 à 4 fois la norme, cela indique des problèmes d'écoulement de la bile (processus inflammatoire des voies biliaires, calculs biliaires, etc.).

Le ratio d'AST et d'ALT

Dans l'analyse biochimique du sang, les indices AST et ALT sont toujours pris en compte, les déviations de ces enzymes permettent de clarifier les troubles survenant dans un organe donné:

  • L'AST est présent dans tous les tissus du corps humain, mais la majeure partie de cette enzyme contient du muscle cardiaque (myocarde). C'est pourquoi l'excès de cette substance indique une maladie du coeur.
  • Les quantités les plus élevées d’enzyme ALT ne se trouvant que dans le foie, un excès significatif de sa norme indique donc une violation du travail de cet organe parenchymal.

Le rapport AST / ALT dans le langage médical est appelé coefficient de de Rytis. Par conséquent, avec un test sanguin biochimique, il est possible de déterminer quel organe est affecté. En cas de problèmes cardiaques, le niveau d'AST augmente de 8 à 10 fois plus que la norme, tandis que l'ALT n'augmente que de 1,5 à 2 fois plus. Avec de tels indicateurs, on diagnostique un infarctus du muscle cardiaque chez le patient.

Dans les maladies du foie, par exemple, l'hépatite, l'image est inversée:

  • ALT augmente à 8-10 fois et AST juste à 2-4 fois.
  • Dans la plupart des cas, le coefficient de de Rytis a un chiffre inférieur, car l'enzyme ALT augmente plus souvent que l'AST.
  • Mais pour certaines maladies (hépatite alcoolique, cirrhose du foie, lésion du tissu musculaire), c’est le taux d’AST qui augmente, ce qui permet de différencier une pathologie d’une autre.

Chez une personne en bonne santé, le coefficient de Ritis ne dépasse pas la valeur de 0,91 à 1,75. Si le coefficient dépasse le taux autorisé, des problèmes d'activité cardiaque sont diagnostiqués. En cas d'infarctus du muscle cardiaque, le coefficient de Ritis (rapport AST / ALT) sera supérieur à 2. Lorsque la valeur du coefficient est inférieure à la norme, le patient reçoit un diagnostic de fonction hépatique anormale (par exemple, dans l'hépatite A ou B, le rapport AST / ALT sera de 0,55 à 0,83).

Toute personne qui se considère même en parfaite santé doit régulièrement passer un test sanguin biochimique pour détecter les enzymes hépatiques. L'organe parenchymal n'a pas de terminaison nerveuse. Très souvent, le foie ne peut donc pas blesser ou déranger pendant longtemps. Seul un test sanguin pour les enzymes hépatiques peut détecter la présence de maladies graves, ce qui permettra au patient de commencer le plus tôt possible et de traiter efficacement la pathologie.

Vous pouvez également, après avoir visionné cette vidéo, déterminer quels sont les trois tests à effectuer pour prévenir de nombreuses maladies du foie à temps.

Indications de l'obésité hépatique: principaux symptômes et traitement

L'hépatose graisseuse est l'obésité du foie, les symptômes et le traitement de cette maladie sont bien étudiés. Beaucoup considèrent cette pathologie comme un véritable fléau de la société moderne. Il s’agit d’une maladie caractérisée par une dégénérescence graisseuse du foie. La maladie peut toucher aussi bien les hommes que les femmes. La pathologie appartient à la catégorie des personnes traitables, en particulier si vous vous engagez dans un traitement dès les premières manifestations de la maladie, après en avoir découvert les raisons.

Les causes de cette condition

Le plus souvent, l'infiltration graisseuse du foie se produit lorsque la malnutrition et l'abus d'aliments nocifs. Vous mangez trop d'aliments gras et vous vous mettez ainsi en danger. Les personnes qui abusent de l'alcool sont également à risque. L'obésité hépatique peut résulter d'un processus métabolique incorrect, dû à des pathologies endocriniennes. Le processus d'obésité hépatique provoque une stéatose hépatique non alcoolique.

Symptômes de cette maladie

La dégénérescence graisseuse du foie au tout début de son développement est assez légère ou ne se manifeste pas de façon symptomatique. Vous pouvez contracter l'obésité du foie même si vous avez été intoxiqué par des toxines ou si vous suivez un régime populaire. Parmi ceux-ci, les suivants sont particulièrement dangereux:

  • protéine à jeun;
  • vitamine à jeun

Les signes de l'obésité hépatique:

  1. Violation du travail habituel du système digestif.
  2. Se sentir nauséeux, se transformer en vomissement.
  3. La sensation de lourdeur dans la zone de l'hypochondre droite.

À mesure que la maladie progresse, d'autres symptômes apparaissent. Ainsi, par exemple, l'état interne se dégrade, la faiblesse, la léthargie, la perte de performance survient, le tonus corporel est abaissé. Dans d'autres cas, l'infiltration graisseuse du foie se manifeste sous forme d'ictère, de prurit. Le corps peut augmenter de taille. Vous pouvez même sentir une hypertrophie du foie vous-même. La partie supérieure sera lisse et uniforme, mais avec une pression sur le bord du foie, la personne ressentira de la douleur.

Ces signes sont communs à un grand groupe de maladies: ils s’appliquent également aux symptômes de l’hépatite graisseuse du foie, qui surviennent lors de maladies du pancréas, du tractus gastro-intestinal. Les mêmes signes ont une stéatose hépatique non alcoolique. Par conséquent, vous n'avez pas besoin de réfléchir vous-même à la façon de traiter l'obésité du foie si vous remarquez ces symptômes.

Il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin pour diagnostiquer et établir un diagnostic précis. Le médecin vous prescrira un test de laboratoire (test sanguin biochimique) et une étude à l'aide de dispositifs (échographie de la cavité abdominale). Si ces études n'ont pas permis d'établir le diagnostic, le patient attend la biochimie.

Traitement de cette maladie du foie

Malheureusement, l'hépatose graisseuse est une maladie complexe. Une personne atteinte de cette maladie doit se préparer à une procédure de traitement longue et complexe. En outre, vous devez abandonner vos mauvaises habitudes, telles que le tabagisme et l’abus d’alcool, et même quitter votre emploi si vous travaillez dans une industrie dangereuse. Le traitement de l'obésité hépatique a plusieurs aspects, dont l'un suit un régime très strict. Le régime alimentaire doit être observé non seulement pendant le traitement, mais aussi après. Vous pouvez suivre un régime qui est prescrit pour l'hépatosis gras. Cela doit durer deux ans. Tout élargissement de la liste de produits, y ajoutant quelque chose de nouveau, est convenu avec le médecin.

Utilisation non valide:

  • aliments en conserve;
  • fumé
  • épicé;
  • aliments marinés;
  • plats frits;
  • graisses de confiserie dans la cuisson;
  • alcool

Dans l'espace vacant de votre menu, vous devez ajouter de nombreux autres produits utiles pour le foie et soutenir son travail.

Ceux-ci comprennent:

  • viandes maigres;
  • poisson bouilli;
  • fruits et légumes frais;
  • pain noir;
  • huiles végétales contenant des graisses saines;
  • produits laitiers à teneur minimale en matières grasses;
  • un œuf par jour.

Les médicaments nécessaires pour traiter la maladie

En plus d'un régime strict, vous devez arrêter l'abus d'alcool. Le foie gras est ensuite traité avec des médicaments. Le traitement médicamenteux résout en premier lieu le problème du retour à un fonctionnement normal du foie et des voies biliaires. Les médicaments efficaces dans le traitement de l'hépatose sont des médicaments d'hépatoprotecteurs:

Il est nécessaire de prendre ces médicaments pendant au moins deux mois. Les patients dont la maladie est à un stade avancé doivent se préparer au fait que ces médicaments doivent être pris toute leur vie. Bien entendu, cela devrait être fait en plus petites quantités que lorsque le traitement immédiat de la maladie est en cours. Mais, à des fins de prévention, cela devrait être fait régulièrement. De plus, afin de traiter cette maladie, il est recommandé de prendre des complexes de vitamines. Les plus appropriés incluent:

La fréquence de prise de complexes de vitamines - jusqu'à deux fois par an.

La catégorie des vitamines importantes pour la restauration et le maintien de la fonction hépatique comprend:

  • la vitamine E;
  • acide nicotinique;
  • acide folique;
  • riboflavine.

Dans le processus de restauration du foie et de traitement dans la phase aiguë, les médecins effectuent une surveillance inlassable du patient, qui effectue les conseils du médecin. Donc, une grande attention est accordée au métabolisme des graisses du foie. Dans la plupart des cas, le métabolisme des lipides nécessite un ajustement. Pour ce faire, prescrit des médicaments qui abaissent le cholestérol. Un mode de vie sain joue un rôle important dans le traitement des maladies du foie. Ce concept inclut principalement l'exercice régulier. L'exercice est le meilleur moyen de prévenir la prise de poids.

L'activité physique pourra améliorer le tonus du corps et le renforcer. Mais c'est peut-être trop fatiguant. Vous pouvez maintenir la santé et des charges légères. Plus souvent marcher dans l'air frais, marcher beaucoup à pied, faire des courses légères, s'inscrire pour la natation. L'hépatose n'est pas une phrase. Vous pouvez vous débarrasser de la pathologie, si la bonne approche du traitement et suivre les recommandations des médecins.

Il y a des chances pour la délivrance absolue de cette maladie, si nous nous tournons vers les médecins dès que possible. Et au contraire, si vous commencez la maladie, ne consultez pas immédiatement un médecin, vous pouvez alors attendre le développement négatif de la maladie, qui conduira éventuellement à une cirrhose du foie.

Comment prévenir l'obésité

La prévention est très simple. Elle consiste à exclure les facteurs susceptibles de contribuer au développement de la maladie. La base des mesures préventives est un mode de vie sain. Cela implique l'abandon des mauvaises habitudes, des exercices réguliers, des exercices du matin. Il est conseillé de faire de fréquentes promenades en plein air. Il est très important pour les personnes atteintes de maladies cardiovasculaires et de troubles endocriniens de maîtriser leurs taux de glucose et de cholestérol dans le sang. Faites-le mieux en effectuant des tests sanguins réguliers. Cela est particulièrement vrai pour les personnes de plus de 45 ans.

Hépatite grasse

Bonjour. À partir de 2015, je suis constamment tourmenté par la lourdeur du côté droit. Je me suis tourné vers un spécialiste des maladies infectieuses. Elle a conseillé le régime et boire Heptral, cela semblait être plus facile. Maintenant, les symptômes + rarement les nausées ont recommencé. Aujourd'hui, j'ai passé une échographie et passé tous les tests. Le foie était légèrement hypertrophié: bilirubine 17,0, AlAT 0,52 et cholestérol 6,95. S'il vous plaît, dites-moi quelles sont les drogues que vous devez boire. Si vous en avez besoin, je peux me procurer des copies des tests.

Chers visiteurs du site Ask a Doctor! Si vous avez des inquiétudes au sujet des symptômes du foie ou des voies biliaires, nous vous recommandons de lire les informations que traite l'hépatologue et d'obtenir l'avis de votre médecin sur votre problème en ligne, de manière anonyme, gratuite et sans inscription.

1. Le foie, même théoriquement, ne peut pas nuire. Il n'y a pas de récepteurs de la douleur. La douleur ne peut apparaître qu'avec une augmentation rapide de sa taille (la capsule est étirée et contient des récepteurs de la douleur). Votre foie est légèrement hypertrophié, sa structure est homogène, les tests hépatiques sont normaux - ce n'est pas un foie. De manière prophylactique, vous pouvez boire Heptral 1 à 2 p par jour.
2. Cela fait mal à la vésicule biliaire, où il y a exactement une dyskinésie et, peut-être, une cholécystite chronique lente et actuelle. La résonance n’est pas nécessaire, lamblia n’est pas là (norme des cellules sanguines). Il est nécessaire de boire des spasmolytiques (mais-shpa 2, 2p par jour) et cholérétiques (par exemple, allohol 1, 3p par jour). Régime pour la vie. En cas de brûlures d'estomac - Oméprazole avant un repas, pour réduire la charge sur le foie et l'IG - Pancréatine (ou analogues) - après un repas.
3. Augmentation du cholestérol. Cela peut être dangereux en termes d'athérosclérose. Vous devez présenter un profil lipidique et contacter votre cardiologue ou votre thérapeute pour qu'il vous corrige.

Résumé Pas grand chose. Vous pouvez, en général, ne rien prendre et aller sur un régime rigide - 5a table et la douleur dans 2-3 jours passera, mais sur un régime si strict de rester triste.

Hépatose (stéatose du foie). Causes, symptômes, diagnostic et traitement de l'hépatite graisseuse

Foire Aux Questions

Le site fournit des informations générales. Un diagnostic et un traitement adéquats de la maladie sont possibles sous la surveillance d'un médecin consciencieux. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation requise

L'hépatose est un nom collectif pour les maladies du foie caractérisées par une altération des processus métaboliques des hépatocytes (cellules du foie) et, par conséquent, des lésions de la structure cellulaire et de la substance intercellulaire, des troubles métaboliques et des fonctions organiques (dystrophie). Selon le type de perturbations métaboliques, il existe une distinction entre les graisses hépatiques et les pigments (pigment - substance qui donne de la couleur aux tissus du corps).

La stéatose est une condition pathologique (déviation de la norme) dans laquelle les graisses s'accumulent dans les cellules du corps.

Hépatose graisseuse (synonymes - stéatose hépatique, dégénérescence grasse du foie, infiltration graisseuse du foie, stéatohépatose, dégénérescence graisseuse, foie «gras») - processus chronique réversible le plus courant dans lequel une accumulation excessive de lipides (graisse) se produit dans les hépatocytes (cellules hépatiques). Progressivement, dans le foie, un nombre croissant de cellules est remplacé par du tissu adipeux, qui forme un tissu adipeux. En conséquence, la taille du foie augmente, sa couleur passe au rouge jaunâtre ou foncé, les cellules meurent, des kystes adipeux se forment (cavités anormales dans le tissu ou l’organe contenant le contenu) et les fonctions des organes sont altérées. Très souvent, l'infiltration graisseuse (accumulation dans les tissus de substances qui ne sont pas normalement détectées) du foie se transforme en fibrose (processus réversible consistant à remplacer le tissu normal par une cicatrice rugueuse localement ou dans tout le corps), puis en cirrhose (maladie hépatique progressive irréversible, dans laquelle un tissu sain remplacé par cicatriciel).

L'hépatose graisseuse est une maladie assez commune. En moyenne, ils représentent entre 10% et 25% de la population dans différents pays, dont 75% à 90% sont des personnes souffrant d'obésité et de diabète. En Russie, une personne sur quatre souffre d'hépatose graisseuse.

Anatomie du foie

Le foie est un organe vital non apparié, la plus grande glande (organe produisant des produits chimiques spécifiques) dans le corps humain. Situé à droite dans la cavité abdominale supérieure sous le diaphragme. Parfois, il existe également un arrangement du côté gauche du foie, qui doit être pris en compte lors d'une échographie de l'organe. Le foie a une forme irrégulière, une couleur brun rougeâtre, une masse de 1300 à 1800 grammes chez un adulte. Il se compose de deux lobes - le lobe droit (plus grand) et le gauche (plus petit). Pour faciliter la détermination de la zone du foie dans les procédures chirurgicales et de diagnostic, le foie est divisé en 8 segments. Le segment est un segment du foie pyramidal adjacent à la triade hépatique, qui comprend la branche de la veine porte, la branche de l'artère du foie et la branche du conduit hépatique.

Les cellules qui composent le foie s'appellent les hépatocytes. L'unité structurelle et fonctionnelle du foie est le lobule hépatique. Il a la forme d'un prisme et est constitué de cellules hépatiques (hépatocytes), de vaisseaux et de conduits. La veine centrale est située au centre du lobule hépatique. Les canaux biliaires, les branches de l'artère hépatique et la veine hépatique sont situés à la périphérie. Les hépatocytes produisent jusqu'à un litre de bile (un liquide constitué d'acides biliaires, d'eau, de cholestérol, de composés inorganiques et participant au processus de digestion) par jour. Les acides biliaires contribuent à la dégradation et à l'absorption des graisses, stimulent la motilité de l'intestin grêle, ainsi que la production d'hormones gastro-intestinales. Par petits capillaires intra-hépatiques (canaux), la bile pénètre dans les plus grands canaux biliaires, puis dans les canaux segmentaires. Les canaux segmentaires se fondent dans les canaux biliaires droit (du lobe droit du foie) et gauche (du lobe gauche du foie), qui sont combinés en un canal hépatique commun. Ce canal se connecte avec le canal de la vésicule biliaire et forme le canal biliaire principal, à partir duquel la bile entre directement dans la lumière duodénale.

Le foie reçoit des nutriments et de l'oxygène du sang provenant de sa propre artère hépatique. Mais, contrairement à d'autres organes, le sang veineux saturé de dioxyde de carbone et privé d'oxygène pénètre également dans le foie.

Dans le foie, il existe deux systèmes veineux:

  • Portail. Le système portail des veines est formé par les branches des veines du portail (portail). La veine porte est un gros vaisseau qui reçoit le sang de tous les organes non appariés de la cavité abdominale (estomac, intestin grêle, rate) et de la veine porte dans le foie. Dans le foie, ce sang est purifié des toxines, déchets et autres substances nocives pour l'organisme. Le sang ne peut pas pénétrer dans le tractus gastro-intestinal (tractus gastro-intestinal) sans être «filtré» par le foie.
  • Cavalerie Il est formé de la totalité des veines qui transportent le sang du foie. Ce sang veineux est saturé en dioxyde de carbone et privé d'oxygène en raison des échanges gazeux entre les cellules du foie et les cellules du sang.
Les principales fonctions du foie sont:
  • Échange de protéines. Plus de la moitié des protéines (le principal matériau de construction du corps), qui sont produites dans le corps chaque jour, sont synthétisées (formées) dans le foie. Il synthétise également les principales protéines sanguines - albumine, facteurs de coagulation sanguine (qui jouent le rôle de stopper les saignements). Le foie stocke des stocks d'acides aminés (les principaux composants structurels des protéines). En cas d'apport insuffisant ou de perte de protéines, le foie commence à produire (à synthétiser) des protéines à partir des réserves d'acides aminés.
  • Métabolisme des lipides. Le foie joue un rôle important dans le métabolisme des graisses. Il est responsable de la synthèse (production) du cholestérol (un élément structurel de cellules ressemblant à une graisse) et des acides biliaires (ils empêchent l'adhérence des gouttelettes de graisse, activent les substances qui décomposent les graisses en composants plus simples). Une des fonctions est également la réserve de graisse. Maintient un équilibre entre le métabolisme des lipides et des glucides. Avec un excès de sucre (la principale source d’énergie), le foie transforme les glucides en lipides. En cas d'apport insuffisant en glucose (sucre), le foie le synthétise à partir de protéines et de graisses.
  • Métabolisme des glucides. Dans le foie, le glucose (sucre) est converti en glycogène et déposé (stocké). En cas de carence en glucose, le glycogène repasse en glucose et fournit au corps l'énergie nécessaire.
  • Métabolisme pigmentaire (pigment - substance qui donne de la couleur aux tissus et à la peau). Avec la destruction des globules rouges (globules rouges) et de la bilirubine libre (pigment biliaire), l'hémoglobine (protéine contenant du fer - transporteur d'oxygène) pénètre dans le sang. La bilirubine libre (indirecte) est toxique pour le corps. Dans le foie, il est converti en bilirubine liée (directe), qui n'a pas d'effet toxique sur le corps. Ensuite, la bilirubine directe est excrétée du corps et une petite partie de celle-ci retourne dans le sang.
  • Échange de vitamines. Le foie participe à la synthèse (production) des vitamines et à l'absorption des vitamines liposolubles (A, D, E, K). Avec un excès de ces vitamines, le foie les met en réserve ou les élimine du corps. Avec un manque de - le corps les obtient du foie.
  • Fonction de barrière. C'est l'une des fonctions les plus importantes du foie. Son but est la neutralisation, la désintoxication des substances qui se forment dans le corps ou proviennent de l'environnement.
  • Fonction digestive. Cette fonction est la production constante de bile par les hépatocytes (cellules du foie). La bile pénètre dans la vésicule biliaire et y est stockée jusqu'à son utilisation. En mangeant, la bile pénètre dans la lumière intestinale, contribuant ainsi au processus de digestion. Les acides biliaires contribuent à l'émulsification (mélange avec l'eau) des graisses, assurant ainsi leur digestion et leur absorption.
  • Fonction enzymatique. Toutes les réactions biochimiques sont accélérées par des substances spéciales - des enzymes. Ces enzymes se trouvent dans le foie. Et lorsque le corps a un besoin urgent de substances (glucose, par exemple), les enzymes hépatiques accélèrent le processus de production.
  • Fonction immunitaire. Le foie est impliqué dans la maturation des cellules du système immunitaire (immunité - la totalité des défenses de l'organisme), ainsi que dans de nombreuses réactions allergiques.
  • Fonction excrétrice. En même temps que la bile, le foie élimine les produits métaboliques, qui pénètrent ensuite dans les intestins et sont éliminés du corps.
Faits intéressants
  • Le foie est le deuxième plus grand organe parmi tous les organes (le poids moyen est de 1500 g).
  • 70% est constitué d'eau.
  • En une heure, environ 100 litres de sang passent dans le foie et, par conséquent, plus de 2 000 litres par jour.
  • Le foie quotidien remplit plus de 500 fonctions.
  • Le foie pourrait fonctionner jusqu'à 300 ans en raison de sa propriété unique - la capacité de se guérir.
  • Plus de 25% des maladies du foie sont causées par l'alcool.
  • Environ un million de réactions chimiques se produisent dans les cellules du foie à la minute.
  • Actuellement, plus de 50 maladies du foie sont connues.
  • Le foie ne possède pas de récepteurs de la douleur (les protéines reçoivent des informations d'un irritant et les transmettent au centre d'analyse).
  • Plus de 11 000 greffes du foie (chirurgies) sont effectuées chaque année.

Formes et stades de l'hépatose

Pour formuler un diagnostic précis, décrire le degré d'atteinte hépatique et la prévalence du processus pathologique, il existe des classifications de l'hépato-stéatose pour différents motifs. Cela permet au médecin d’avoir une compréhension plus détaillée de la maladie du patient, même si ce dernier n’est pas au courant de ses antécédents médicaux (antécédents de la maladie).

La stéatose peut être:

  • Alcoolique - changements pathologiques dans le foie sur fond de consommation chronique d'alcool.
  • Non alcoolique (stéatohépatose non alcoolique - NASH, maladie grasse non alcoolique - NAFAB) - dégénérescence graisseuse du foie, qui survient lorsqu'un mode de vie inadéquat, un régime alimentaire, diverses maladies concomitantes.
Dans l'hépatose graisseuse, il y a:
  • Stade I - obésité minimale. De grosses gouttelettes s’accumulent dans les cellules du foie sans endommager les hépatocytes.
  • Stade II - obésité modérée. Des processus irréversibles ont lieu dans les cellules, entraînant leur destruction et leur mort. Leur contenu entre dans l'espace intercellulaire. Des kystes sont formés (cavités pathologiques).
  • Stade III - obésité sévère. État prédcyrrhagique (la cirrhose est un processus chronique irréversible de remplacement du tissu hépatique par un tissu cicatriciel).
Le degré d'endommagement de la structure du foie est le suivant:
  • Focale disséminée - accumulation de petites zones de graisse dans différentes parties du foie avec asymptomatose.
  • Exprimé disséminé - accumulation de grosses gouttelettes de graisse dans différentes parties du foie avec manifestation de symptômes.
  • Zonal - l'emplacement des lipides (graisses) dans différentes parties des lobules hépatiques (unités structurelles et fonctionnelles du foie).
  • Diffusion - lésions hépatiques, dans lesquelles l'accumulation de graisse se produit uniformément dans tout le lobule du foie avec l'apparition de symptômes.
Par étiologie (cause de la maladie), la stéatose peut être:
  • Trouble métabolique intra-utérin primaire congénital.
  • Trouble métabolique secondaire, apparaissant à la suite de comorbidités, d'un régime alimentaire et d'un mode de vie malsains.
On distingue l'image microscopique de l'hépatose, c'est-à-dire des changements pathologiques au niveau cellulaire:
  • L'obésité injectable est une obésité simple, dans laquelle des processus pathologiques se produisent déjà, mais sans endommager les cellules du foie.
  • L'obésité rapprochée est une évolution plus grave de la maladie, dans laquelle la structure des hépatocytes (cellules du foie) est considérablement endommagée, ce qui entraîne leur mort ultérieure (nécrose).
Morphologiquement (la structure et la forme des cellules) émettent:
  • 0 degré de stéatose - localement dans les hépatocytes, des accumulations de graisse apparaissent.
  • I degré de stéatose - les accumulations de lipides (graisses) augmentent de taille et se fondent en foyers avec lésions des cellules du foie - jusqu'à 33% des cellules affectées dans le champ de vision.
  • Stéatose de grade II - accumulation de lipides de différentes tailles distribués sur toute la surface du foie - 33 à 66% des cellules du foie (obésité intracellulaire à petites gouttelettes, à grosses gouttelettes).
  • Stéatose de grade III - L’accumulation de graisse se produit non seulement dans les cellules, mais également en dehors de celles-ci avec la formation d’un kyste (cavité anormale dans le tissu), la destruction et la mort cellulaire - plus de 66% des cellules hépatiques touchées sont en vue.

Causes de la stéatose du foie

De nombreux facteurs conduisent au développement de modifications pathologiques du foie et à la violation de ses fonctions. La santé du foie est influencée par le mode de vie, l'alimentation, les médicaments, l'hérédité, les comorbidités, les virus. Souvent, aucune cause spécifique ne conduit à la stéatose, mais une combinaison de plusieurs. Par conséquent, afin d’établir l’étiologie (cause) de la maladie, le médecin doit interroger le patient en détail sur ses mauvaises habitudes, ses maladies, les médicaments qu’il a pris ou qu’il prend, et ainsi de suite. Une cause correctement identifiée permettra non seulement d'éliminer le facteur lui-même et son effet néfaste sur la santé du foie, mais également de prescrire un traitement efficace. Cela augmentera considérablement les chances de guérison du patient.

Les causes de la stéatohépatose sont regroupées en deux grands groupes:

  • causes de la stéatohépatite alcoolique;
  • causes de la stéatohépatose sans alcool.

Prise de sang pour hépatites graisseuses

Causes et traitement des hépatites graisseuses

Pour le traitement du foie, nos lecteurs ont utilisé avec succès le Duviron Duo. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Le rythme de vie actuel entraîne une pénurie de temps. Les gens prennent une collation de temps en temps, ne consacrent pas leur temps à une alimentation normale, sans parler de la pratique d'un sport. En réponse, le corps échoue périodiquement - l'un des échecs est une hépatose graisseuse du foie.

Causes Caractéristiques générales de la maladie

L'hépatose - déviation pathologique, est formée à la suite d'une perturbation des processus métaboliques et de la destruction des cellules du foie (hépatocytes).

Dans le classificateur international, chaque maladie du foie a son propre chiffre. Dans ce cas, selon l’ICB-10, le code de chiffrement K76.0 est attribué à l’hépatose.

Plusieurs facteurs contribuent au développement de la pathologie. Dans la plupart des cas, la stéatose hépatique non alcoolique se développe en raison de préférences alimentaires - consommation excessive d’aliments gras et de glucides simples. À cela s’ajoute un style de vie sédentaire - travail sédentaire, mouvement dans les transports. L'hépatose alcoolique se produit - la pathologie se développe à la suite de l'alcoolisme. Les hépatoses sont également héréditaires. Hépatose secondaire - se développe dans le contexte d'autres maux.

Causes de l'hépatose du foie gras

L'abus d'alcool. Dans la majorité (jusqu'à 80% des cas), la maladie concerne des citoyens, dont la journée se passe rarement sans boissons alcoolisées. Pour cette raison, l'hépatose graisseuse survient souvent chez l'homme. L'hépatose se développe chez les femmes dans le contexte de l'alcoolisme, dont les symptômes sont dissimulés par l'intoxication alcoolique. La maladie du foie gras est difficile dans ce cas. Il est difficile de guérir les hépatoses grasses du foie dans le contexte de l'alcool. Nous avons besoin de médicaments et d'un rejet complet de l'alcool.

Substances narcotiques. Cela implique non seulement l'utilisation d'une "chimie" lourde, mais aussi l'énergie habituelle et d'autres boissons additionnées de caféine.

Végétarisme. Curieusement, les victimes de la maladie sont des adeptes de la nutrition végétale, ce qui, à leur avis, est le plus utile et le plus riche. Dans certains cas, le corps en mode de carence permanente en protéines échoue.

Le jeûne Pour perdre du poids rapidement sans activité physique, certaines personnes doivent sombrer dans la famine. Dans le corps, une réaction protectrice peut fonctionner et une accumulation active de graisse commence.

Drogue hépatose. Ce groupe de risque comprend des personnes sans distinction d'âge ou de sexe. La maladie se développe en prenant des médicaments qui ont un effet toxique sur le foie.

Nourriture irrationnelle. Intervalles longs entre les repas, utilisation fréquente de plats cuisinés et plats de restauration rapide.

Maladies associées à des troubles métaboliques (en particulier le métabolisme des graisses). De nombreux cas de développement d'hépatose sur fond de diabète sucré de type 2. Il ne provoque pas seulement l'obésité du foie, mais aussi d'autres organes internes.

Substances toxiques - échappement de voiture, emploi dans une production dangereuse.

Hépatite grasse et grossesse

Souvent, sans signes évidents de trouble du foie, une hépatite grasse survient chez la femme enceinte. Les principales raisons sont les changements dans les niveaux hormonaux et l'amélioration de la nutrition. Cela se produit généralement au troisième trimestre, mais il y a des exceptions. L’hépatose grasse du foie entraîne des complications et même la mort des femmes lors de l’accouchement. Souvent accompagné d'une jaunisse.

  • des nausées;
  • vomissements;
  • faiblesse générale;
  • douleur et inconfort dans le foie;
  • brûlures d'estomac qui ne disparaissent pas avec un changement de régime.

Les symptômes ne doivent pas être attribués à une grossesse ou à une alimentation excessive. Il est préférable de tout signaler immédiatement au médecin pour un examen supplémentaire.

Hépatite graisseuse aiguë (dystrophie toxique)

Développé à la suite des effets actifs des toxines sur le foie. Causes - intoxication alcoolique, drogues à fortes doses, champignons toxiques. À la différence de la maladie chronique du foie, l’hépatose aiguë se développe rapidement.

Hépatose chronique du foie

La forme chronique (stéatose du foie) est causée par l'action de l'alcool et de certaines maladies. La dystrophie cellulaire peut être vaincue par les multivitamines et les hépatoprotecteurs.

Il y a des degrés d'hépatose:

  • initiale (zéro) - de petites gouttes de graisse sont formées dans des cellules hépatiques individuelles. Le stade est non critique, il est traité avec un régime et de l'exercice;
  • Stade 1 - accumulation visible de grosses gouttelettes de graisse, l’obésité du foie commence. Le traitement est possible avec des médicaments et de l'exercice;
  • 2e année - le secteur de l'obésité est en augmentation, mais le traitement et le rétablissement sont toujours possibles;
  • Grade 3 - Des kystes graisseux sont formés. Les lipocytes se connectent activement avec le tissu conjonctif. Une greffe d'organe est nécessaire. Son issue détermine si l'hépatose du foie peut être guérie à ce stade. Des processus irréversibles menant à une issue fatale commencent. L'organe élargi est facilement palpé lors de la palpation.

Signes de

Les symptômes de l'hépatose graisseuse du foie pendant une longue période se manifestent sous une forme latente. Hépatose 1 degré peut être vu avec une échographie.

Le foie est un organe unique sans terminaison nerveuse. Par conséquent, de nombreuses pathologies dans les stades initiaux sont complètement asymptomatiques.

Dans les deux premières étapes, la fatigue et la faiblesse générale apparaissent. Le patient peut périodiquement ressentir une gêne dans l'hypochondre droit. Sans prendre de mesures thérapeutiques, vient la deuxième étape, accompagnée de distensions abdominales fréquentes, lourdeur après avoir mangé, brûlures d'estomac. Le foie peut augmenter de 3 à 5 cm, ce qui devient perceptible lors de l'examen. Au troisième stade, le patient s'inquiète de nausées constantes, de douleurs à l'estomac et à l'hypochondre droit, ainsi que de flatulences fréquentes. La digestion est perturbée, une constipation ou une diarrhée fréquentes apparaissent.

Diagnostics

Le traitement de l'hépatose est effectué par un gastro-entérologue, un endocrinologue et un hépatologue. Trouver une pathologie dans le foie et sont engagés dans leur traitement ultérieur. Vous devez d’abord éliminer d’autres maladies du foie. Pour ce faire, une analyse de sang, des matières fécales et de l'urine pour les pigments biliaires. Vous trouverez ci-dessous une liste de diagnostics dans lesquels l'examen du foie n'est pas superflu:

  • hyperinsulinémie;
  • violation de l'homéostasie;
  • l'hypothyroïdie;
  • obésité viscérale abdominale.

Un diagnostic opportun est la clé du succès du traitement de toute maladie. Diverses méthodes de diagnostic identifient le problème à toutes les étapes.

Initialement, le médecin recourt à l'examen initial du patient. Palpation de l'abdomen, hypochondre droit. L'hépatomégalie sera détectée immédiatement.

En outre, le médecin peut prescrire des études supplémentaires:

  • L'échographie du foie et de la vésicule biliaire est efficace dans les premiers stades de la maladie, elle détermine les modifications structurelles et morphologiques du foie;
  • tomogramme calculé - vous permet de déterminer l'augmentation du corps;
  • thérapie par résonance magnétique - aidera à déterminer les zones touchées et le stade de la maladie;
  • biopsie du foie - le prélèvement d’un échantillon de tissu du foie pour la détection des lipocytes aide à confirmer le diagnostic;
  • test sanguin pour la biochimie.

Traitement

Avant de commencer un traitement, vous devez changer radicalement votre mode de vie. Il est impossible de guérir l’hépatose graisseuse du foie sans modifier le régime alimentaire. Aucun médicament n'apportera le résultat attendu sans régime spécial. La base du régime est de contrôler la graisse dans le régime. La consommation minimale de graisse est due au fait que le corps doit activement éliminer les graisses accumulées dans le foie. Avec l'accumulation initiale de lipocytes, les triglycérides sont facilement dérivés.

Le médecin du patient prescrit le tableau de traitement n ° 5. Il s'agit d'un complexe de nutrition thérapeutique visant à stabiliser l'état du patient. Toute la nourriture est bouillie ou cuite. Les aliments frits avec une hépatose grasse du foie sont strictement interdits. Ceci est un complexe d'une quantité équilibrée de protéines et de glucides. Restriction que dans l'utilisation de la graisse. Les aliments riches en cholestérol, en acide oxalique, en assaisonnements et en épices sont également exclus.

  • les légumes, en particulier la citrouille, les betteraves, les carottes et toutes les variétés de chou;
  • soupes de légumes;
  • céréales et soupes de lait;
  • fromage faible en gras;
  • sarrasin, riz, farine d'avoine sur l'eau;
  • omelette faible en gras (sans addition d'épices, de viande fumée ou de produits à base de viande);
  • œufs à la coque;
  • le lait;
  • kéfir, ryazhenka, yogourt;
  • fromage cottage faible en gras.
  • premiers plats dans un bouillon de viande;
  • viande grasse (agneau, porc, bœuf, canard);
  • poisson gras;
  • tomates et sauces tomates;
  • radis;
  • les champignons;
  • l'ail;
  • pain blanc et pâtisserie;
  • confiserie;
  • boissons alcoolisées;
  • saucisses, saucisses, jambon;
  • mayonnaise, ketchup et autres sauces;
  • nourriture en conserve;
  • marinades et marinades;
  • margarine et beurre gras
  • viande fumée;
  • produits laitiers gras;
  • sodas et jus conditionnés;
  • glace

Vous devez manger de petites portions fractionnelles. Buvez plus d'eau, de préférence au moins 2 litres. Des boissons chaudes, le thé frais fraîchement préparé est autorisé. Exclure complètement le café, le cacao et le thé fort.

Il faut se rappeler que lorsque l’hépatose est négligée, le régime alimentaire n’est qu’une partie du traitement. Les médicaments constituent le deuxième élément du traitement. Partager sur:

  • hépatoprotecteurs;
  • comprimés à base d'ingrédients à base de plantes;
  • sulfaminoacide.

Les méthodes traditionnelles (en plus du traitement médicamenteux, ne résolvent pas le problème par elles-mêmes):

  • infusion d'églantier - infuser le fruit, insister quelques heures et boire un verre trois fois par jour;
  • boire du thé à la menthe;
  • boire du jus de carotte frais tous les jours;
  • buvez plus souvent du thé vert fraîchement préparé avec du citron;
  • Consommez 50 grammes de fruits secs par jour (abricots secs, raisins secs, pruneaux).

Pour vous débarrasser de l'excès de graisse, vous devez non seulement limiter son entrée dans le corps de l'extérieur, mais aussi brûler vos réserves. Vous devez passer 20-30 minutes par jour pour faire de l'exercice. Ne pas être des promenades superflues dans l'air frais. Un excellent ajout est de refuser d'utiliser l'ascenseur.

Complications possibles

En cas de détection tardive de la maladie ou de non-respect de toutes les règles de traitement, l'hépatose devient une cirrhose, une hépatite chronique et une insuffisance hépatique. Les pathologies ci-dessus sont difficiles à traiter et conduisent souvent à la mort.

Prévisions

Avec la détection en temps opportun de la maladie est complètement curable. Avec une sélection appropriée de médicaments et le respect d'un régime alimentaire rationnel, l'état du patient s'améliore après 4 à 6 semaines. La récupération complète du foie se produit dans quelques mois. Une fois le traitement terminé, les patients vivent toute leur vie: travail, sports, voyages, accouchement. Il suffit d'adhérer aux principes d'une bonne nutrition, de ne pas abuser de l'alcool, de bouger plus - une rechute de la maladie est exclue.

Lorsque l'hépatose est détectée au dernier stade, le traitement dure longtemps et est difficile. Si la maladie se transforme en cirrhose ou en insuffisance hépatique chronique, le traitement est inefficace. Dans 90% des cas, le pronostic est létal.

Prévention

En général, la prévention de l'hépatose comprend un ensemble de mesures simples. Assez:

  • mangez bien jusqu'à 5 fois par jour. Les intervalles entre les repas ne doivent pas dépasser 3-4 heures;
  • les fruits, les légumes, les légumes verts et les produits laitiers à faible teneur en matière grasse devraient prévaloir dans le régime alimentaire;
  • limiter au minimum les plats frits, fumés, gras et salés, il est préférable d’essayer de les éliminer complètement;
  • ne pas oublier de l'exercice;
  • soyez attentif à la prise de médicaments - prenez-les tels que prescrits par votre médecin, après vous être familiarisé avec les règles d’admission;
  • minimiser la consommation d'alcool.

Afin de ne pas vous demander si vous pouvez guérir une hépatite grasse, vous devez subir régulièrement des examens préventifs et vous faire tester. Si vous présentez des symptômes désagréables liés au tractus gastro-intestinal, il est préférable de consulter un médecin et de commencer un traitement en temps opportun. Un traitement précoce peut guérir l'hépatose du foie gras. Un diagnostic opportun est la clé d'une reprise réussie.

Vidéo

Symptômes du foie gras.

Décodage et caractéristiques de la charge virale dans l'hépatite C

L'hépatite virale est la maladie infectieuse la plus grave qui puisse se dissimuler secrètement dans le corps humain pendant longtemps. Grâce au test sanguin de dépistage de l'hépatite, il est possible de diagnostiquer rapidement cette maladie grave. Aujourd'hui, il existe un grand nombre de variétés de la maladie présentée, mais elles infectent toutes le foie humain et exercent une pression sur cet organe.

  • Comment le sang teste-t-il l'hépatite A?
  • Comment un test sanguin est-il testé pour l'hépatite B?
  • Charge virale de l'hépatite C
  • Comment se produisent les dommages hépatiques viraux?
  • Les symptômes les plus courants de l'hépatite
  • Méthodes de diagnostic de l'inflammation du foie
  • Décodage de l'analyse PCR pour l'hépatite C

L'hépatite virale ayant une étiologie différente, les experts utilisent des méthodes distinctes pour leur détection rapide. Les maladies les plus courantes causées par des facteurs infectieux ou viraux sont la parotonite, la fièvre, l'herpès, l'infection à cytomégalovirus, la rubéole et le sida. Dans certains cas, la maladie apparaît en raison de la présence d'un facteur toxique ou d'une maladie auto-immune spécifique. Souvent, les gens eux-mêmes détériorent leur état de santé lorsqu'ils consomment de l'alcool, des drogues sans ordonnance d'un médecin, et respirent des réactifs chimiques sans mesures de sécurité adéquates. Ce sont des charges à cause desquelles le corps humain s'affaiblit et perd progressivement ses fonctions de protection.

La meilleure méthode de diagnostic différentiel est un test sanguin. Chaque médecin choisit la méthode de recherche en fonction du diagnostic. Pour ce faire, vous devez écouter attentivement le patient et analyser toutes les manifestations symptomatiques classiques.

Comment le sang teste-t-il l'hépatite A?

La forme virale présentée de la maladie est une maladie infectieuse qui exerce une pression sur le foie. Les bactéries elles-mêmes pénètrent immédiatement dans l'intestin avec de la nourriture ou de l'eau contaminées. La période d'incubation de cette forme d'hépatite est d'environ un mois, après quoi les principaux symptômes apparaissent - dispersion, fièvre, jaunisse.

Dans certains cas, l'hépatite A n'a pas besoin d'être traitée, car elle se transmet d'elle-même, sans prendre de médicament. Une telle maladie est assez difficile à tolérer par les jeunes enfants de moins d’un an, les adultes et les personnes âgées. Le corps du bébé est difficile à supporter avec la charge sur le foie. Pendant le traitement, le médecin est chargé d'éliminer toutes les substances nocives du corps humain et d'éliminer complètement le foie d'une maladie virale.

Vous trouverez ci-dessous les principales indications permettant d'identifier quelle personne devrait immédiatement rechercher une aide qualifiée:

  • Toute manifestation clinique de la maladie;
  • Niveaux élevés d'AsAt et d'ALT dans l'analyse biochimique du sang;
  • La présence de cholestase;
  • Après un contact avec une personne atteinte d'hépatite virale A.

Le sang est donné le matin et l'estomac vide. Il y a des cas où la collecte d'analyse a lieu l'après-midi. Ensuite, les patients doivent s'abstenir de manger pendant huit heures. Si le titre en IgG anti-VHA a été détecté au cours de la transcription, cela indique une évolution aiguë de la maladie. L'hépatite représente une lourde charge pour le foie et le corps dans son ensemble, il n'est donc pas nécessaire de différer la visite chez le médecin car différentes formes virales ont un effet négatif et peuvent évoluer en maladie chronique.

Comment un test sanguin est-il testé pour l'hépatite B?

L'hépatite B est une maladie virale grave qui peut constituer une menace pour la vie. L'infection se produit de plusieurs manières courantes:

Pour le traitement du foie, nos lecteurs ont utilisé avec succès le Duviron Duo. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

  • Les infections virales passent directement dans le sang;
  • Contact sexuel avec le patient;
  • La mère infecte son enfant pendant l'accouchement.

L'infection peut survenir même dans le salon de manucure, pendant le perçage, le tatouage, ainsi que dans les établissements médicaux. L'hépatite virale B pénètre le plus rapidement possible dans le sang par les lésions de la peau et des muqueuses. Après quelques jours, une personne peut ressentir une charge modérée sur le foie.

Le diagnostic en laboratoire de la maladie présentée est possible de deux manières - il s'agit d'une méthode ELISA et d'un diagnostic PCR. Les experts vérifient dans le sang la présence de matériel génétique viral. Les méthodes présentées vous permettent de déterminer même une petite quantité du virus dans le sang. Vous pouvez passer des tests dans n'importe quelle clinique, centre de diagnostic, laboratoire et autres institutions médicales.

Charge virale de l'hépatite C

Une telle maladie peut changer sa propre génétique et être sujette à diverses mutations. Au cours de la production des anticorps souhaités contre des virus spécifiques, de nouvelles mutations de l'agent pathogène peuvent se développer dans le sang humain. Dans ce cas, le corps humain subit une forte charge. C'est pourquoi le système immunitaire ne peut pas toujours exercer un contrôle complet sur la production de l'anticorps requis. Les infections virales se propagent très rapidement dans le sang.

L’infection à l’hépatite C se fait par voie hématogène. Les jeunes et les adolescents sont à risque. Cette maladie virale est diagnostiquée uniquement dans les formes chroniques qui ne peuvent plus être guéries par elles-mêmes. Pour déterminer l'hépatite C? Il est nécessaire de donner du sang pour les tests ELISA et les réactions en chaîne des polymères. L'analyse du décodage de l'hépatite C est réalisée exclusivement par des spécialistes hautement qualifiés.

Comment se produisent les dommages hépatiques viraux?

Une fois que les particules virales pénètrent dans le corps humain, elles sont rapidement acheminées vers le foie. Il est soumis à de lourdes charges et à des tests, il est donc préférable de demander de l'aide rapidement. Des structures spéciales à la surface offrent toutes les possibilités pour la fixation sélective de bactéries aux parois du foie. La prochaine étape de l'infection est l'incorporation de matériel génétique dans les cellules en vue d'une reproduction ultérieure.

Dans certains cas, les patients peuvent être atteints de lésions hépatiques toxiques et de stress. Cet organe remplit un grand nombre de fonctions principales. Tout d'abord, il s'agit de la désactivation et de l'élimination des toxines du corps humain. Une quantité accrue de substances nocives entraîne des dommages. Les cellules ne sont pas capables de supporter de lourdes charges et de réaliser des processus métaboliques. Par conséquent, des substances organiques sous forme de graisse se déposent progressivement dans le foie.

Un tel impact négatif interfère avec le fonctionnement normal des cellules hépatiques. Ainsi, après un certain temps, le patient perd partiellement ses capacités fonctionnelles de synthèse, de transformation et d’envoi de protéines.

Les symptômes les plus courants de l'hépatite

Lorsqu'elle est infectée par l'hépatite, une personne peut ressentir les symptômes suivants. Après cela, vous devriez immédiatement chercher une assistance qualifiée.

  • Douleur dans l'hypochondre droit. Dans la plupart des cas, la douleur est permanente et peut augmenter lorsqu'elle est ressentie.
  • Excréments acholiques ou légers.
  • L'urine devient brun foncé.
  • La peau devient jaunâtre;
  • En raison de la charge lourde, le foie cesse de remplir toutes les fonctions qui lui sont assignées et la personne ressent des douleurs persistantes.

Tous les symptômes ci-dessus sont absolument communs à toutes les formes connues d'hépatite. Mais pour chaque espèce individuelle a ses propres caractéristiques distinctives.

Méthodes de diagnostic de l'inflammation du foie

Les médecins utilisent des ultrasons et des tests de laboratoire pour détecter l'hépatite. L'analyse quantitative est également le moyen le plus courant et le plus efficace de détecter un virus.

Il y a plusieurs signes d'hépatite:

  1. Augmentation des taux de transaminases. Les experts déterminent les enzymes de la réponse inflammatoire non spécifique. Ils sont libérés dans les vaisseaux sanguins lors des réactions inflammatoires du corps. L'état actuel du niveau de transaminases donne une image complète du volume des tissus affectés et de la charge sur le corps.
  2. Augmentation des niveaux de bilirubine. Aujourd'hui, cet indicateur est un signe spécifique de l'hépatite. Tout le monde sait que la bilirubine est éliminée du foie sous forme d'acide gras. S'il y a un processus inflammatoire dans le corps humain, tous les tissus du foie ne fonctionnent pas correctement.

Décodage de l'analyse PCR pour l'hépatite C

Pour déterminer la présence de virus de l'hépatite C dans le sang et établir le diagnostic le plus précis possible, les médecins ont largement recours à la méthode de la réaction en chaîne de la polymérase. L'étude présentée offre toutes les possibilités pour la détection rapide d'une petite quantité de virus dans le sang.

De plus, ces analyses montrent une grande précision et sont les plus efficaces. Une étude PCR et une méthode quantitative aident à déterminer la présence de l'hépatite C même à ses débuts, cinq jours après l'infection. A cette époque, les anticorps ne sont pas encore apparus. Il existe plusieurs types d'analyse PCR:

  • Quantitatif. La méthode présentée offre toutes les possibilités pour déterminer le virus, ainsi que la charge possible sur le corps humain. L'analyse quantitative est considérée comme importante et efficace pour déterminer le traitement approprié pour un patient.
  • Génotypage Cette méthode vous permet de déterminer avec précision le génotype existant du virus de l'hépatite C. Cela est nécessaire pour déterminer la durée et la tactique correcte du traitement du patient. Le virus de l'hépatite C comprend environ dix génotypes. Tous, dans une certaine mesure, créent un stress sur le système immunitaire humain.

L'hépatite C est quantifiée dans les cas suivants:

  • Lorsque le texte montre un résultat positif, car le virus de l'hépatite C est présent dans le sérum d'ARN
  • Déterminer avec précision et correctement l'efficacité du traitement pour le patient.
  • La nomination de tactiques efficaces de traitement du patient.

Si une personne n'a pas cette maladie, les virus à ARN, les anticorps et les antigènes seront complètement absents lors du décodage. Lorsque ces substances sont présentes dans le sang, cela indique la présence de l'hépatite C sous une forme chronique ou aiguë. Dans certains cas, les techniciens de laboratoire détectent les virus à ARN lors de la récupération. La présence d'ARN du VHC en analyse quantitative indique la présence d'un virus dans le sang.

Si, lors du prélèvement sanguin, la mauvaise technique a été utilisée, que les conditions de transport et d'analyse ont été violées, les résultats peuvent être faux.

Lors du décodage d'une analyse quantitative pour la détermination de l'hépatite C ayant donné un résultat positif, il est urgent de faire appel à un spécialiste des maladies infectieuses, ainsi qu'un gastro-entérologue. Il procédera à un examen approfondi et déterminera d'autres diagnostics et traitements.

Hépatite cholestatique pendant la grossesse

Selon les résultats de nombreuses études histologiques réalisées pendant la grossesse, la structure et l’approvisionnement en sang du foie de la femme ne changent pas, mais les processus intracellulaires se déroulent plus rapidement. Cela est dû à la nécessité de métaboliser et d'inactiver le niveau d'hormones, de mobiliser les ressources énergétiques et de neutraliser les produits de la vie fœtale. Dans ce contexte, une femme sur cinq souffre d'un dysfonctionnement du foie de gravité variable, qui ne conduit souvent pas à des pathologies graves et ne constitue pas un danger pour la femme et son enfant, mais en présence de violations du système hépatobiliaire, il peut provoquer une hépatose (généralement cholestatique et, dans de rares cas, graisse).

Hépatite graisseuse (syndrome de Sheehan)

Le syndrome de Sheehan, ou hépatite graisseuse aiguë chez la femme enceinte, est une pathologie très rare qui caractérise l'obésité soudaine du foie. Pour la première fois, le tableau clinique de la maladie avait été décrit par les médecins en 1934 et H.L. Sheehan qui, pendant 21 ans de pratique, a observé 6 de telles pathologies. La fréquence du syndrome est de 1 cas pour 13 mille grossesses. Nous connaissons maintenant environ 130 cas.

La mortalité fatale chez les femmes enceintes présentant une hépatite grasse aiguë est de 75 à 80% et celle de la mère de 60 à 85%.

Le syndrome de Sheehan ne survient qu'en fin de grossesse (32–35 semaines) avec gestose. Au début, il y a une lourdeur dans les jambes, un essoufflement, une faiblesse et un surmenage rapide, et puisque ces symptômes sont une condition normale pour de nombreuses femmes enceintes, il est difficile de suspecter la pathologie à temps.

Au fur et à mesure que la faiblesse générale progresse, des brûlures d'estomac, des nausées et des vomissements apparaissent et la jaunisse commence au bout de quelques semaines. Il existe une violation simultanée du métabolisme des lipides et des glucides, accompagnée de troubles hémorragiques. Même si le travail prématuré a commencé ou si les médecins ont réussi à sauver le fœtus lors de l’accouchement par césarienne, l’état de la mère est compliqué et le risque de décès demeure.

L'étiologie de la maladie reste inexpliquée, mais comme elle ne survient que chez les femmes enceintes, les médecins l'associent à un certain moment à une violation de l'homéostasie immunitaire mère-foetus. Un rôle particulier est maintenant attribué à l’étude du facteur génétique, puisque c’est celui-ci qui est décisif pour l’apparition d’une autre forme moins dangereuse d’hépatose, la cholestatique.

La biopsie est la principale méthode de diagnostic. Le syndrome de Sheehan se distingue du syndrome de HELLP (rupture idiopathique du foie) et de l'hépatite virale par la présence d'une obésité massive d'hépatocytes et par l'absence d'inflammation et de nécrose.

Plus tôt le syndrome de Shihan est diagnostiqué, plus grandes sont les chances de sauver la vie de la mère et du fœtus. Au stade de la grossesse, des préparations thérapeutiques sont effectuées: transfusion plasmatique et plasmaphérèse. Le traitement proprement dit comprend l’arrêt des saignements, la prévention de la suppuration, la thérapie antibactérienne, l’administration de protéines et de médicaments rhéologiques, de sang de donneur, de vitamines et d’hépatoprotecteurs (acide glutamique, acide folique et lipoïque).

Hépatose cholestatique

L'hépatite cholestatique chez la femme enceinte (CGD) est un dysfonctionnement des hépatocytes, dû à l'accumulation dans le foie d'acides biliaires, à la dissolution de lipides et à la détérioration des membranes cellulaires. Il s’agit d’un défaut génétique dont le mécanisme d’activation est la grossesse. Contrairement au syndrome de Sheehan, il peut se développer à tout moment. La fréquence de distribution est de 2 cas pour 1000 grossesses.

Auparavant, on pensait que même avec une évolution sévère, le pronostic était favorable, mais des données récentes le rendaient douteux. Si la mère présente tous les symptômes disparaissent quelques semaines après l'accouchement, le risque de mortalité fœtale est très élevé:

  • le risque de décès est 4 fois plus élevé qu'une grossesse normale;
  • selon une étude réalisée en Australie entre 1964 et 1984 parmi les 56 patients observés, 20 avaient une naissance prématurée et 6 avaient un foetus en train de mourir;
  • en cas de grossesse multiple, le risque de mort fœtale est deux fois plus élevé qu'avec la normale;
  • l'hypoxie fœtale se développe 3 fois plus souvent chez les patients atteints de jaunisse que chez les femmes enceintes ne présentant qu'une démangeaison;
  • la fréquence des pertes périnatales, de la prématurité et du retard de développement du fœtus chez les femmes enceintes présentant une hépatite cholestatique est de 35%;
  • la fréquence du travail prématuré est de 20 à 60% pendant la grossesse normale et de 100% lors de grossesses multiples;
  • dans 25 à 50% des cas, on observe une coloration du liquide amniotique au méconium;
  • risque élevé de perte de sang chez la mère après l'accouchement: dans un cas sur cinq, il est supérieur à 0,5 litre et dans un cas sur dix, il est supérieur à 2 litres, ce qui nécessite une transfusion sanguine urgente;
  • le risque de fausse couche a été multiplié par 5; la moitié des femmes atteintes d'hépatite C chronique ont eu une fausse couche de 33 à 36 semaines (42%) et de 28 à 32 semaines (8%);
  • le besoin de césarienne est multiplié par 4 par rapport à une grossesse normale;
  • Dans 17% des cas, les bébés naissent avec une asphyxie (le plus souvent de gravité légère).

Le risque de développer une CGB est accru lorsqu'une femme utilise des contraceptifs oraux et des antibiotiques avant et pendant la grossesse.

Dans une étude des antécédents de la patiente, les médecins ont constaté qu'une femme sur quatre souffrant d'hépatite C avait des soeurs, des mères ou des grands-mères pendant la grossesse, ce qui confirme la suspicion de la nature génétique de la pathologie. En outre, 77% de la première grossesse s'est terminée par une fausse couche et la seconde a été préservée en raison d'une attitude plus responsable à l'égard de la santé et d'une surveillance médicale constante.

Des chercheurs finlandais ont suggéré que le risque élevé de mortalité fœtale dans l'hépatite C chronique était dû à l'accumulation d'acides biliaires primaires dans le liquide amniotique et le placenta.

L'hépatite cholestatique au cours de la grossesse a un pronostic favorable pour la mère, mais un risque élevé de complications périnatales et de mortalité pour le fœtus.

Tableau clinique

Chez l’homme, l’hépatite cholestatique chez la femme enceinte est appelée «démangeaison de grossesse», car c’est ce symptôme qui est déterminant et qui survient chez 100% des patientes, et chez 56%, il est généralisé. La couleur jaune de la peau n’est observée que chez 10 à 15% des patients; il est précédé d'une longue période préicterique, car l'accumulation de bilirubine dans le sang aux concentrations pigmentaires dure plusieurs semaines. Également dans 70% des cas, les femmes souffrent d'insomnie et de troubles émotionnels. Au fur et à mesure que la maladie progresse, des signes cholestatiques typiques se développent: troubles digestifs, nausées, vomissements, perte d'appétit et perte de poids corporel.

Les hépatites cholestatiques suivent rarement un traitement prolongé et ses symptômes disparaissent peu de temps après l’accouchement. Cependant, lors de grossesses répétées, elles réapparaissent chez 70% des femmes atteintes d'hépatite C chronique.

Diagnostics

Le diagnostic opportun de la DMC est une garantie à 90% d’un déroulement favorable et du maintien de la grossesse, contrairement à l’hépatose graisseuse, dont l’issue est souvent imprévisible. Le diagnostic est réalisé à travers les études suivantes:

  • un test sanguin pour la concentration en acides biliaires, en bilirubine et en taux d'enzymes;
  • Échographie pour évaluer l'état et la taille du foie et de la vésicule biliaire;
  • Échographie Doppler pour déterminer l’état du fœtus;
  • CTG (indiqué après 34 semaines) pour établir la fréquence cardiaque fœtale.

Régime de traitement

En raison de l’incertitude quant à la cause exacte de l’apparition de la maladie, il n’existe aucun traitement étiologique. Par conséquent, tous les efforts des médecins visent à nettoyer le foie des acides biliaires accumulés et à restaurer ses fonctions.

Fait intéressant, des données sur le traitement de telles complications se trouvent dans d'anciens traités médicaux. L'accent était mis sur l'utilisation d'extraits de plantes diaphorétiques, cholérétiques, laxatifs et émétiques. La saignée a également été utilisée (analogue de la plasmaphérèse).

Maintenant changé sauf la forme de libération de drogues:

  1. bloquants de la production de bile - Polyphepanum, Lestiramine;
  2. glucocorticoïdes - pour supprimer la sécrétion accrue d’œstrogènes;
  3. hépatoprotecteurs - Heptral, Karsil, Essentiale-Forte;
  4. correcteurs des violations du tocophérol - les fruits du chardon-Marie, la quercitine, la vitamine E;
  5. Phytopreparations - Galstena, Gepabene, Hofetol;
  6. les médicaments qui augmentent l'excrétion de la bile - Ursofalk, Ursosan;
  7. thérapie efférente (1 hémosorbtion + 4 plasmaphérèse).

Des études ont montré qu’avec l’ajout d’un traitement médicamenteux, le risque efférent de naissance avant terme, de mortalité et de complications périnatales est réduit de 30%. Avec ce schéma thérapeutique, pas un seul cas d'hypoxie et d'insuffisance placentaire aiguë n'a été observé. La purification du sang par plasmaphérèse réduit la charge sur le foie, ce qui «dépense de l'énergie» pour la production d'enzymes responsables notamment de la coagulation du sang. En conséquence, le risque de perte de sang dans la période prénatale et prénatale est réduit de 70%.

L'hépatose cholestatique n'est pas une indication d'interruption de grossesse. Toutefois, pour la préserver, il est nécessaire de respecter toutes les recommandations médicales. Et bien que le risque de subir une césarienne urgente soit élevé, chez 92% des patients atteints de DMC diagnostiquée à temps, l'accouchement a lieu naturellement.

Publications Sur Le Diagnostic Du Foie

Hépatite C trouvée - que faire?

Les symptômes

Réussissant un examen et des tests réguliers, beaucoup doivent faire face à une découverte désagréable: si des anticorps anti-virus de l'hépatite C sont détectés dans le sang, cela devient un sujet de grave préoccupation.

Régime après le retrait de la vésicule biliaire

L'hépatite

L'ablation chirurgicale de la vésicule biliaire (cholécystectomie) est dans la plupart des cas une mesure nécessaire pour le traitement radical de la cholécystite ou de la cholélithiase.

Les premiers signes de maladie du foie

Les régimes

L'importance extrême du foie pour le travail complet de tout le corps est indiscutable. Parfois, ses maladies se manifestent violemment, mais la plupart des maladies hépatiques sévères commencent progressivement, ne se manifestant qu’à des stades graves (par exemple, la cirrhose).

Une bonne préparation pour un test sanguin pour l'hépatite

Des analyses

Tout le monde ne sait pas comment donner du sang pour le traitement de l'hépatite correctement. Lorsque le médecin donne au patient une référence pour analyse, il explique comment se préparer à la procédure.