Principal / Les symptômes

Hbe Antigène du virus de l'hépatite B

Les symptômes

L'analyse de la détermination quantitative de l'HBsAg est nécessaire pour le diagnostic des hépatites aiguës et chroniques, ainsi que pour la surveillance de l'état des patients atteints de cette maladie. Où prendre l'analyse?

Inscrivez-vous pour une visite gratuite chez le médecin. Le spécialiste consultera et déchiffrera les résultats des analyses....

Pour que les résultats des tests soient aussi fiables que possible, il est nécessaire de préparer correctement leur livraison. Comment se préparer?

Économisez sur l'examen médical en devenant membre d'un programme de réduction spéciale. En savoir plus...

L'abréviation donnée dans le titre de l'article est dérivée de l'antigène de surface de l'hépatite B, qui se traduit par "antigène de surface du virus de l'hépatite B." On l'appelle aussi «antigène australien», car il a été détecté pour la première fois dans le sérum sanguin des aborigènes d'Australie. La détection de la maladie est réalisée par la présence et la détermination de la concentration de HBsAg dans le sang à l'aide d'analyses sérologiques, d'immunoanalyses enzymatiques et de radioimmunoessais.

Ainsi, l'antigène HBsAg est l'un des composants de la coque du virus de l'hépatite B (VHB). Dans le contexte de la recherche en laboratoire, il s'agit d'un marqueur (indicateur) du virus.

Si nous parlons plus en détail de la composition de la capside (enveloppe extérieure du virus) de l'hépatite B, il s'agit d'une combinaison complexe de protéines, de glycoprotéines, de lipoprotéines et de lipides d'origine cellulaire. Dans ce cas, HBsAg est responsable du processus d'adsorption du virus par la cellule, c'est-à-dire qu'il assure l'absorption du VHB par les hépatocytes - les cellules du foie. Comme tout autre virus, après avoir été introduit dans un environnement favorable, il commence à reproduire (à produire) de nouveaux ADN et protéines nécessaires à la reproduction ultérieure du virus. Des fragments du virus, dans notre cas - HbsAg, entrent dans la circulation sanguine, qui est distribuée plus loin.

C'est intéressant!
HbsAg a une résistance étonnante aux effets physiques (sa molécule est inchangée à des températures pouvant aller jusqu'à 60 ° C, ainsi qu'à la congélation cyclique) et chimique - l'antigène "se sent" parfaitement dans un environnement extrêmement acide (pH = 2), et en alcali (pH = 10). Capable de supporter des solutions à 2% de phénol et de chloramine, une solution de formol à 0,1%, traitement de transfert à l'urée. Ainsi, le VHB a une coquille très fiable pour la survie dans les conditions les plus défavorables.

Étant donné que tout antigène (antigène) est littéralement interprété comme un «producteur d’anticorps» (ANTIbody-GENerator), il est capable de former un complexe antigène-anticorps immunologique. En d'autres termes, il initie la formation d'anticorps dans le corps humain, formant une immunité spécifique qui peut protéger la personne à l'avenir d'une attaque répétée du virus. Cette caractéristique essentielle du VHB repose sur le principe de production de la plupart des vaccins contenant des antigènes «morts» (inactivés) ou génétiquement modifiés qui ne sont pas capables d’infecter l’infection mais suffisent pour former une réponse immunitaire stable au virus de l’hépatite B.

L’agent causal de l’hépatite B fait référence aux hépadnavirus (Hepadnaviridae), dont le nom même indique leur relation avec le foie (hepa) et l’ADN (ADN). Ainsi, le VHB est un virus hépatotrope, et le seul parmi tous les virus de l'hépatite qui contient de l'ADN. Son activité (contagiosité et virulence) dépend de nombreux facteurs:

l'âge (par exemple, jusqu'à 1 an - 90%, jusqu'à 5 ans - 20 à 50%, plus de 13 ans - 5%); susceptibilité individuelle; souche virale; dose infectieuse; conditions de vie et de travail hygiéniques; situation épidémiologique.

Mais en général, la contagion du virus de l'hépatite B est faible, inférieure à la moyenne, à moins que vous ne négligiez complètement toutes les règles de la sexualité sans risque et de l'hygiène.

Mais comment se transmet le virus de l'hépatite B? Le processus d'infection se produit par le sang et les liquides biologiques des manières suivantes:

Par voie parentérale, c’est-à-dire s’il pénètre directement dans le sang ou les muqueuses en contournant les barrières protectrices de l’organisme, telles que la peau ou le tractus gastro-intestinal. Des exemples d'une telle infection peuvent servir de seringue non stérile ou de tout instrument chirurgical. Vertical - transplacentaire, c'est-à-dire intra-utérin de la mère à l'enfant, pendant l'accouchement, après eux. Sexuel (sous toutes ses formes). Ménage, c’est-à-dire à travers des produits de soins personnels (rasoirs, peignes, brosses à dents), lors du tatouage, du perçage, etc.

Une fois l’infection survenue, une période d’incubation commence au cours de laquelle le virus se multiplie et s’accumule dans le corps de manière «secrète». En fonction de nombreux facteurs, la durée de la phase latente de réplication du virus peut varier considérablement d’un cas à l’autre, mais elle est en moyenne de 55 à 65 jours.

C'est important à savoir!
HBsAg est le marqueur sérologique le plus ancien et le plus fiable de l'activité du virus de l'hépatite B. Cet antigène peut être détecté même le 14e jour après l'infection, mais le plus souvent entre 30 et 45 jours, selon la méthode choisie. Cet indicateur de diagnostic est également très important car il permet de détecter une infection par le VHB parfois 26 jours à l’avance, mais il est garanti 7 jours avant l’apparition de modifications de la biochimie du sang ou des urines. La dynamique d’augmentation de sa concentration dans le sérum est similaire (proportionnelle) à la modification de AlAt.

À la fin de la période d’incubation, commence la phase dite prodromique de la maladie, précédant la période aiguë et la laissant présager. Les premiers signes de la maladie apparaissent alors comme un malaise général, une faiblesse, une fatigue, une fièvre accompagnée d’une température proche de 37 ° C, une perte d’appétit, des nausées, des troubles des selles, des douleurs articulaires et musculaires, des sensations de constriction et de lourdeur dans l’hypochondre droit, irritabilité et apathie, éruptions cutanées dans le domaine des articulations et des démangeaisons. Il convient de noter ici que tous ces symptômes peuvent être exprimés à des degrés divers chez différentes personnes, complètement absents ou passer inaperçus. La période prodromique ou préichelous peut durer de 1 à 30 jours. Son extrémité est indiquée par une hypertrophie du foie et de la rate (30 à 50% des cas), une augmentation de l'urobilinogène dans l'urine, une décoloration des selles et une augmentation des concentrations en AlAt et AsAt dans le sérum sanguin, bien que la formule leucocytaire soit normale en général.

La jaunisse de la peau et la sclérotique ictérique (pigmentation jaune de la membrane albumineuse des yeux) marquent l’entrée dans la phase aiguë, ou au plus fort de l’hépatite B. L’augmentation de la bilirubine totale et directe dans le sérum augmente la première semaine ou les deux premières périodes de la maladie, atteignant son maximum, après quoi la stagnation et une diminution progressive de la pigmentation de la peau se produisent, jusqu'à ce que la couleur jaune disparaisse complètement, ce qui peut prendre jusqu'à 180 jours, voire davantage.

Dans la plupart des cas, les points culminants de la maladie fixent une bradycardie, une hypotension artérielle, un affaiblissement des sons cardiaques. En outre, si l'hépatite survient sous forme sévère, sont détectés:

dépression du système nerveux central; violations graves du tractus gastro-intestinal; sensibilité aux saignements dans les muqueuses (l'indice de prothrombine est fortement réduit); La concentration en AlAt est supérieure à AsAt; échantillon sublimé réduit, réaction ESR - 2–4 mm / heure, leucopénie; lymphocytose.

Après une période aiguë (à ne pas confondre avec une forme sévère!), La maladie se développe selon l'un des scénarios suivants (voir Fig. 1 et 2):

il y a une période de récupération (récupération), avec une diminution progressive (disparition) des signes de l'hépatite B aux niveaux clinique, biochimique et morphologique; la surinfection sous forme d'hépatite D est associée et / ou la maladie se transforme en une forme fulminante, appelée hépatite sévère fulminante (moins de 1% des cas); la maladie devient active chronique: a. récupération; b. cirrhose du foie (20%), carcinome (1%); la maladie entre dans un état de rémission prolongée (forme chronique stable): a. guérir; b. pathologie extrahépatique.

C'est important à savoir!
HBsAg persiste pendant toute la phase aiguë de l'hépatite B. Chez 9 personnes infectées sur 10, il disparaît du 86ème au 140ème jour après que les premiers signes de la maladie ont été détectés par des méthodes de recherche physiques ou en laboratoire. Si vous comptez à partir du moment de l'infection, l'antigène est déterminé dans le sang jusqu'à 180 jours - lorsqu'il s'agit d'hépatite aiguë et pendant une période arbitrairement longue - lorsqu'il s'agit de sa forme chronique.

Fig. 1. Prévision de l'hépatite B

Du point de vue de la charge sur le corps, le médecin détermine trois formes principales de l'évolution de l'hépatite B aiguë: légère, modérée et sévère. Du point de vue de la gravité des symptômes de la maladie, distinguez ses formes ictérique (typique), anictérique et subclinique (atypique). Dans un mode de réalisation typique, la maladie se déroule exactement comme décrit ci-dessus, mais cela ne représente que 35% des cas. Environ 65% se présentent sous des formes atypiques, lorsque la peau et les muqueuses ne pigmentent pas et que les autres symptômes sont légers (variante anicterique) ou en l'absence de manifestations cliniques (forme subclinique).

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, dans la plupart des cas (jusqu'à 90%), l'hépatite B ne nécessite aucun traitement spécial: traitement de soutien suffisant basé sur l'hépatoprotecteur - phosphatidylcholine, vitamines et micro-éléments, consommation abondante d'alcool et régime strict. Bien entendu, les exceptions sont les cas d’infection héréditaire, ou en cas d’absence d’immunité (ainsi que de traitement immunosuppresseur), de comorbidités ou d’une forme grave de la maladie. Sinon, l’immunité d’une personne «se débrouille» de manière indépendante avec un virus pendant 1 ou 2 mois en acquérant une immunité spécifique. Beaucoup de personnes qui détectent des anticorps anti-virus prétendent ne jamais avoir été malades, alors qu’elles ne l’ont tout simplement pas remarqué ou ont été confondues avec la grippe habituelle. Mais c'est loin d'être le cas de toutes les personnes infectées: en outre, quelle que soit la forme sous laquelle une personne a contracté l'hépatite B, le risque de développer certaines pathologies du foie tout au long de la vie augmente.

Fig. 2. Résultats des maladies liées à l’infection par le VHB

Il existe un autre fait intéressant: les soi-disant porteurs asymptomatiques de l’antigène. Ce ne sont pas les personnes qui ont contracté l'hépatite B sous une forme subclinique cachée - elles ne sont pas tombées malades du tout et ne le sont pas! Dans le même temps, les porteurs d'HBsAg restent dangereux pour les autres. Comme le disent les médecins, ces personnes jouent le rôle de "principal réservoir d'infection". Ce phénomène n’a pas été étudié, mais il est probable que le virus lui-même laisse cette catégorie de personnes «intacte» afin de préserver sa population un jour de pluie. Sur quels critères le virus préserve-t-il la santé de ces personnes, sans causer aucun préjudice à leur corps, est inconnu. Mais ceci n’est qu’une hypothèse, et chez tout porteur asymptomatique, le virus peut se «réveiller» à tout moment, voire jamais.

Les critères de diagnostic du portage asymptomatique sont les suivants:

L'antigène HBsAg est détecté dans le sang après 180 jours; Le marqueur AgHBe (voir tableau) n'est pas détecté dans le sérum; anti-HBe (voir tableau) - est présent; taux sérique de VHB inférieur à 105 copies / ml; les concentrations d'AlAt / AsAt indiquent la norme après des analyses répétées; lors d'une biopsie du foie, l'indice d'activité histologique (MHA) du processus nécrotique inflammatoire dans le foie est généralement inférieur 4.

Comme vous pouvez le constater, le marqueur sérologique HBsAg est le premier, le principal, le plus fiable, mais loin d'être le seul indicateur de l'infection par l'hépatite B, à part cela, les antigènes, anticorps et molécules d'ADN du virus suivants doivent être détectés dans le sérum:

anti-HBe, anticorps

Anticorps spécifiques anti-HBe, indiquant que la reproduction du virus de l'hépatite B dans le corps a diminué.

Synonymes russes

Anticorps contre l'antigène HBe du virus de l'hépatite B; Anti-HBe.

Synonymes anglais

Hépatite Be Anticorps, anti-HBe, Anticorps anti-hépatite Be Antigen, HBeAb.

Méthode de recherche

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment se préparer à l'étude?

Ne fumez pas pendant 30 minutes avant de donner du sang.

Informations générales sur l'étude

L'hépatite virale B (VHB) est une maladie hépatique infectieuse causée par un virus de l'hépatite B contenant de l'ADN. Parmi toutes les causes d'hépatite aiguë et d'infection chronique, le virus de l'hépatite B est considéré comme l'une des plus répandues au monde. Le nombre réel de personnes infectées est inconnu, car pour de nombreuses personnes, l’infection se déroule sans symptôme marqué et elles ne demandent pas d’assistance médicale. Souvent, le virus est détecté lors d'essais de laboratoire préventifs. Selon des estimations approximatives, environ 350 millions de personnes dans le monde sont touchées par le VHB et 620 000 en meurent chaque année. En Russie, le nombre de porteurs du VHB dépasse 5 millions de personnes, le plus souvent tombant malade entre 15 et 30 ans.

La source d'infection est un patient infecté par le VHB ou un porteur du virus asymptomatique. Le VHB est distribué avec du sang et d’autres liquides organiques. L'infection peut survenir lors de rapports sexuels non protégés, de l'utilisation de seringues non stériles, de transfusions sanguines et de greffes d'organes, ainsi que de mère à enfant pendant ou après la naissance (par des fissures dans les mamelons). Le groupe à risque comprend les travailleurs de la santé susceptibles d’avoir un contact avec le sang du patient; patients hémodialysés, consommateurs de drogues injectables; les personnes ayant des relations sexuelles imprudentes; les enfants nés de mères atteintes du VHB.

La période d'incubation de la maladie varie de 4 semaines à 6 mois. L'hépatite virale B peut survenir sous des formes légères durant plusieurs semaines ou sous la forme d'une infection chronique au long cours. Les principaux symptômes de l'hépatite sont les suivants: jaunissement de la peau, fièvre, nausée, fatigue, lors de tests - signes d'une fonction hépatique anormale et d'antigènes spécifiques du virus de l'hépatite B. Une maladie aiguë peut rapidement, fatalement, provoquer une infection chronique ou finir par un rétablissement complet. On pense qu'après le VHB, une forte immunité se forme. L'hépatite virale chronique B est associée au développement de la cirrhose et du cancer du foie.

Il existe plusieurs tests permettant de diagnostiquer l'hépatite B actuelle ou différée. Pour confirmer l'infection et préciser la période de la maladie, les antigènes du virus et les anticorps anti-virus sont détectés.

Le virus de l'hépatite B a une structure complexe. Les principaux antigènes importants en pratique de laboratoire sont HBsAg (antigène d'enveloppe de virus), HBcAg et HBeAg (antigènes situés au cœur du virus). La détection de l'HBeAg indique une reproduction active du virus dans l'organisme et une haute infectivité (infectivité) de son porteur. Les anticorps anti-AgHBe évoluant favorablement apparaissent 8 à 16 semaines après l’infection et indiquent la fin de la période aiguë de la maladie. La disparition complète de HBeAg et l'apparition d'anti-HBe s'appelle la séroconversion. Après cela, le patient devient moins dangereux pour les autres, l'infectiosité de ses fluides biologiques diminue. Il est également possible d'inverser la séroconversion d'anti-HBe en HveAg - réactivation du virus dans le contexte d'immunosuppression chez un patient atteint d'hépatite B chronique. Le traitement de l'hépatite B virale chez un patient HBeAg positif indique la présence d'anticorps dirigés contre l'antigène HBe, ce qui indique l'efficacité du traitement. La séroconversion avec des modifications morphologiques prononcées dans le foie (avec le développement d'une cirrhose) n'améliore pas le pronostic. Après l'hépatite virale B, les anti-HBe persistent dans le sang jusqu'à 5 ans, mais disparaissent généralement plus tôt que les anti-HBs et les anti-HBc.

À quoi sert la recherche?

  • Surveiller l'évolution de l'hépatite virale B.
  • Déterminer la période et le stade du VHB.
  • Évaluer l'efficacité du traitement antiviral pour le traitement de l'hépatite B et décider de la tactique thérapeutique à adopter

Quand une étude est-elle prévue?

  • Lors de la détection de HBsAg chez un patient.
  • Lors de la surveillance du flux de VHB.
  • Avant, pendant et après le traitement de l'hépatite virale B.

Que signifient les résultats?

Résultat (S / CO):> 1.

Les raisons du résultat positif

  • La période aiguë de l'hépatite virale B (indique son achèvement).
  • Hépatite virale chronique B à faible pouvoir infectieux (AgHBe négatif).
  • Récupération de l'hépatite virale B (des anticorps anti-HBs et anti-HBc sont également présents dans le sang).

Causes d'un résultat négatif

  • La période d'incubation, l'apparition ou la hauteur de la phase aiguë du VHB.
  • Hépatite virale chronique B avec reproduction active du virus dans le corps (AgHBe positif).
  • L'absence de virus de l'hépatite B dans le corps.
  • L'absence de réponse immunitaire au VHB en raison d'un défaut d'immunité humorale.

Qu'est-ce qui peut influencer le résultat?

Collecte et stockage de sang incorrects.

Notes importantes

  • Séparément, l'anti-HBe n'est pas utilisé dans le diagnostic de l'hépatite virale B - l'analyse est prescrite avec d'autres marqueurs du VHB.
  • Il est nécessaire d’envisager la possibilité d’une mutation du VHB et la préservation de son caractère infectieux avec un test anti-HBe positif.

Également recommandé

Qui fait l'étude?

Infectionniste, hépatologue, gastro-entérologue, thérapeute.

Littérature

  1. Zh. I. Vozianova, Maladies infectieuses et parasitaires: en 3 tonnes - K.: Health, 2000. - Vol 1.: 601-636.
  2. Principes de médecine interne de Harrison. 16 e éd. NY: McGraw-Hill; 2005: 1822-1855.
Abonnez-vous aux nouvelles

Laissez votre email et recevez des nouvelles, ainsi que des offres exclusives du laboratoire KDLmed

anti-HBe, anticorps

Anticorps spécifiques anti-HBe, indiquant que la reproduction du virus de l'hépatite B dans le corps a diminué.

Synonymes russes

Anticorps contre l'antigène HBe de l'hépatite B.

Synonymes anglais

Hépatite Be Anticorps, anti-HBe, Anticorps anti-hépatite Be Antigen, HBeAb.

Méthode de recherche

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment se préparer à l'étude?

Ne pas fumer pendant 30 minutes avant l'étude.

Informations générales sur l'étude

L'hépatite virale B (VHB) est une maladie hépatique infectieuse causée par un virus de l'hépatite B contenant de l'ADN. Parmi toutes les causes d'hépatite aiguë et d'infection chronique, le virus de l'hépatite B est considéré comme l'un des plus répandus dans le monde. Le nombre réel de personnes infectées est inconnu, car pour de nombreuses personnes, l’infection se déroule sans symptôme marqué et elles ne demandent pas d’assistance médicale. Souvent, le virus est détecté lors d'essais de laboratoire préventifs. Selon des estimations approximatives, environ 350 millions de personnes dans le monde sont touchées par le VHB et 620 000 en meurent chaque année. En Russie, le nombre de porteurs du VHB dépasse 5 millions de personnes, le plus souvent tombant malade entre 15 et 30 ans.

La source d'infection est un patient infecté par le VHB ou un porteur du virus asymptomatique. Le VHB est distribué avec du sang et d’autres liquides organiques. L'infection peut survenir lors de rapports sexuels non protégés, de l'utilisation de seringues non stériles, de transfusions sanguines et de greffes d'organes, ainsi que de mère à enfant pendant ou après la naissance (par des fissures dans les mamelons). Le groupe à risque comprend les travailleurs de la santé susceptibles d’avoir un contact avec le sang du patient; patients hémodialysés, consommateurs de drogues injectables; les personnes ayant des relations sexuelles imprudentes; les enfants nés de mères atteintes du VHB.

La période d'incubation de la maladie varie de 4 semaines à 6 mois. L'hépatite virale B peut se manifester sous les deux formes les plus bénignes durant plusieurs semaines ou sous la forme d'une infection chronique s'étendant sur plusieurs années. Les principaux symptômes de l'hépatite sont les suivants: jaunissement de la peau, fièvre, nausée, fatigue, lors de tests - signes d'une fonction hépatique anormale et d'antigènes spécifiques du virus de l'hépatite B. Une maladie aiguë peut rapidement, fatalement, provoquer une infection chronique ou finir par un rétablissement complet. On croit qu'après avoir souffert du VHB, une forte immunité s'est formée. L'hépatite virale chronique B est associée au développement de la cirrhose et du cancer du foie.

Plusieurs tests permettent de diagnostiquer l'hépatite B actuelle ou passée. Pour confirmer l'infection et clarifier la période de la maladie, les antigènes du virus et ses anticorps sont détectés.

Le virus de l'hépatite B a une structure complexe. Les principaux antigènes importants en pratique de laboratoire sont HBsAg (antigène d'enveloppe de virus), HBcAg et HBeAg (antigènes situés au cœur du virus). La détection de l'HBeAg indique une reproduction active du virus dans l'organisme et une haute infectivité (infectivité) de son porteur. Les anticorps anti-AgHBe évoluant favorablement apparaissent 8 à 16 semaines après l’infection et indiquent la fin de la période aiguë de la maladie. La disparition complète de HBeAg et l'apparition d'anti-HBe s'appelle la séroconversion. Après cela, le patient devient moins dangereux pour les autres, l'infectiosité de ses fluides biologiques diminue. Il est également possible d'inverser la séroconversion d'anti-HBe en HveAg - réactivation du virus dans le contexte d'immunosuppression chez un patient atteint d'hépatite B chronique. Le traitement de l'hépatite B virale chez un patient HBeAg positif indique la présence d'anticorps dirigés contre l'antigène HBe, ce qui indique l'efficacité du traitement. La séroconversion avec des modifications morphologiques prononcées dans le foie (avec le développement d'une cirrhose) n'améliore pas le pronostic. Après l'hépatite virale B, les anti-HBe persistent dans le sang jusqu'à 5 ans, mais disparaissent généralement plus tôt que les anti-HBs et les anti-HBc.

À quoi sert la recherche?

  • Surveiller l'évolution de l'hépatite virale B.
  • Déterminer la période et le stade du VHB.
  • Évaluer l'efficacité du traitement antiviral pour le traitement de l'hépatite B et décider de la tactique thérapeutique à adopter

Quand une étude est-elle prévue?

  • Lors de la détection de HBsAg chez un patient.
  • Lors de la surveillance du flux de VHB.
  • Avant, pendant et après le traitement de l'hépatite virale B.

Que signifient les résultats?

Résultat (S / CO):> 1.

Les raisons du résultat positif

  • La période aiguë de l'hépatite virale B (indique son achèvement).
  • Hépatite virale chronique B à faible pouvoir infectieux (AgHBe négatif).
  • Récupération de l'hépatite virale B (des anticorps anti-HBs et anti-HBc sont également présents dans le sang).

Causes d'un résultat négatif

  • La période d'incubation, l'apparition ou la hauteur de la phase aiguë du VHB.
  • Hépatite virale chronique B avec reproduction active du virus dans le corps (AgHBe positif).
  • L'absence de virus de l'hépatite B dans le corps.
  • L'absence de réponse immunitaire au VHB en raison d'un défaut d'immunité humorale.

Qu'est-ce qui peut influencer le résultat?

Collecte et stockage de sang incorrects.

Notes importantes

  • Séparément, l'anti-HBe n'est pas utilisé dans le diagnostic de l'hépatite virale B - l'analyse est prescrite avec d'autres marqueurs du VHB.
  • Il est nécessaire d’envisager la possibilité d’une mutation du VHB et la préservation de son caractère infectieux avec un test anti-HBe positif.

Également recommandé

Qui fait l'étude?

Infectionniste, hépatologue, gastro-entérologue, thérapeute.

Littérature

  1. Zh. I. Vozianova, Maladies infectieuses et parasitaires: en 3 tonnes - K.: Health, 2000. - Vol 1.: 601-636.
  2. Principes de Harrison de médecine interne. 16 e éd. NY: McGraw-Hill; 2005: 1822-1855.

Anticorps dirigés contre l'antigène HBe du virus de l'hépatite B, anti-AgHBe, qualité.

Description

Anticorps dirigés contre l'antigène HBe du virus de l'hépatite B, anti-AgHBe, qualitatif - un indicateur d'hépatite B aiguë transférée; indique que la reproduction du virus de l'hépatite B dans le corps a diminué. Détecte la présence d'anticorps anti-HBeAg.

L'hépatite B (VHB ou VHB) est une infection potentiellement mortelle, l'une des maladies infectieuses du foie les plus courantes au monde, causée par un virus de l'hépatite B (VHB) contenant de l'ADN.

Voies de transmission du VHB:

  • sang et / ou autres fluides corporels d'une personne infectée;
  • à travers les muqueuses, des dommages à la peau;
  • avec des relations sexuelles non protégées;
  • chemin des ménages;
  • l'utilisation de seringues non stériles;
  • transfusions sanguines et greffes d'organes de donneurs;
  • voie parentérale (de la mère à l'enfant). Une mère peut également infecter un nouveau-né par les fissures du mamelon.
La durée de la période d'incubation de 4 semaines à six mois.

L'hépatite B peut survenir sous une forme bénigne qui dure plusieurs semaines ou sous la forme d'une infection chronique à long terme.

Le tableau clinique de l'hépatite B
Les principales manifestations cliniques de l'hépatite B: apparition de faiblesses, nausées, perte d'appétit, fatigue, fièvre, jaunissement de la peau, tests de laboratoire - fonction hépatique anormale et antigènes spécifiques du virus de l'hépatite B. Dans de nombreux cas, la maladie est asymptomatique au stade aigu de l'infection. Une maladie aiguë peut rapidement être fatale, se transformer en une infection chronique ou se terminer par un rétablissement complet. Après avoir souffert du VHB, une forte immunité se forme. L'hépatite virale chronique B est associée au développement de la cirrhose et du cancer du foie.

Le virus de l'hépatite B a une structure complexe. Les principaux antigènes importants dans la pratique de laboratoire:

  • Antigène HBsAg de l'enveloppe du virus;
  • Les antigènes HBcAg et HBeAg situés dans le noyau du virus.

Anticorps anti-HBeAg
Les anticorps anti-HBe dans le corps commencent à être produits après l'élimination de l'antigène infectieux, ils indiquent l'arrêt de la reproduction du virus dans le corps. La détection de l'HBeAg indique une reproduction active du virus dans l'organisme et une haute infectivité (infectivité) de son porteur. Avec un développement favorable de la maladie à la fin de la 9ème semaine après l'infection, ces anticorps peuvent être trouvés chez 90% des patients et indiquent la fin de la période aiguë de la maladie. Pendant la récupération, ces anticorps peuvent disparaître. Cependant, la détection d'anti-HBe n'est pas toujours une indication de l'absence d'infectivité de ce sérum particulier. Parfois, une forme négative du virus HBeAg-négatif défectueuse peut apparaître, c'est-à-dire que le virus ne peut pas produire cet antigène. Mais dans le même temps, bien que l'anti-HBe soit détecté dans le sang, la forte activité réplicative du virus persiste.

La disparition complète de HBeAg et l'apparition d'anti-HBe s'appelle la séroconversion. Après cela, le patient devient moins dangereux pour les autres et l'on observe une diminution de l'infectiosité de ses fluides biologiques. Il est également possible d'inverser la séroconversion d'anti-HBe en HveAg - réactivation du virus dans le contexte d'immunosuppression chez un patient atteint d'hépatite B chronique. Le traitement de l'hépatite B virale chez un patient HBeAg positif indique la présence d'anticorps dirigés contre l'antigène HBe, ce qui indique l'efficacité du traitement. La séroconversion avec des modifications morphologiques prononcées dans le foie (avec le développement d'une cirrhose) n'améliore pas le pronostic. Après l'hépatite virale B, les anti-HBe persistent dans le sang jusqu'à 5 ans, mais disparaissent généralement plus tôt que les anti-HBs et les anti-HBc.

Indications:

  • identification de HBsAg;
  • surveiller l'évolution de l'hépatite B chronique, surveiller l'efficacité du traitement antiviral;
  • surveiller l'évolution de l'hépatite B aiguë, surveiller l'efficacité du traitement antiviral.
La préparation
Il est recommandé de faire un don de sang le matin, entre 8 et 12 heures. Le prélèvement sanguin est effectué à jeun, après 4 à 6 heures de jeûne. Autorisé à utiliser de l'eau sans gaz et sans sucre. À la veille de l’étude, il convient d’éviter la surcharge alimentaire.

Interprétation des résultats
La réponse est donnée dans un format qualitatif: "détecté", "non détecté".

Résultat positif:

  • hépatite B aiguë: phase de récupération;
  • hépatite B chronique;
  • portage asymptomatique chronique du virus de l'hépatite B.
Résultat négatif:

  • en l'absence d'infection antérieure par le virus de l'hépatite B;
  • impossibilité d'exclure l'hépatite B aiguë - incubation ou périodes aiguës;
  • l'impossibilité d'exclure l'hépatite B chronique;
  • l'incapacité d'exclure le porteur de l'antigène HBs avec une faible réplication.

Nous traitons le foie

Traitement, symptômes, médicaments

Anti hbe positive qu'est-ce que cela signifie

Anticorps spécifiques anti-HBe, indiquant que la reproduction du virus de l'hépatite B dans le corps a diminué.

Synonymes russes

Anticorps contre l'antigène HBe du virus de l'hépatite B; Anti-HBe.

Synonymes anglais

Hépatite Be Anticorps, anti-HBe, Anticorps anti-hépatite Be Antigen, HBeAb.

Méthode de recherche

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment se préparer à l'étude?

Ne fumez pas pendant 30 minutes avant de donner du sang.

Informations générales sur l'étude

L'hépatite virale B (VHB) est une maladie hépatique infectieuse causée par un virus de l'hépatite B contenant de l'ADN. Parmi toutes les causes d'hépatite aiguë et d'infection chronique, le virus de l'hépatite B est considéré comme l'un des plus répandus dans le monde. Le nombre réel de personnes infectées est inconnu, car pour de nombreuses personnes, l’infection se déroule sans symptôme marqué et elles ne demandent pas d’assistance médicale. Souvent, le virus est détecté lors d'essais de laboratoire préventifs. Selon des estimations approximatives, environ 350 millions de personnes dans le monde sont touchées par le VHB et 620 000 en meurent chaque année. En Russie, le nombre de porteurs du VHB dépasse 5 millions de personnes, le plus souvent tombant malade entre 15 et 30 ans.

La source d'infection est un patient infecté par le VHB ou un porteur du virus asymptomatique. Le VHB est distribué avec du sang et d’autres liquides organiques. L'infection peut survenir lors de rapports sexuels non protégés, de l'utilisation de seringues non stériles, de transfusions sanguines et de greffes d'organes, ainsi que de mère à enfant pendant ou après la naissance (par des fissures dans les mamelons). Le groupe à risque comprend les travailleurs de la santé susceptibles d’avoir un contact avec le sang du patient; patients hémodialysés, consommateurs de drogues injectables; les personnes ayant des relations sexuelles imprudentes; les enfants nés de mères atteintes du VHB.

La période d'incubation de la maladie varie de 4 semaines à 6 mois. L'hépatite virale B peut se manifester sous les deux formes les plus bénignes durant plusieurs semaines ou sous la forme d'une infection chronique s'étendant sur plusieurs années. Les principaux symptômes de l'hépatite sont les suivants: jaunissement de la peau, fièvre, nausée, fatigue, lors de tests - signes d'une fonction hépatique anormale et d'antigènes spécifiques du virus de l'hépatite B. Une maladie aiguë peut rapidement, fatalement, provoquer une infection chronique ou finir par un rétablissement complet. On croit qu'après avoir souffert du VHB, une forte immunité s'est formée. L'hépatite virale chronique B est associée au développement de la cirrhose et du cancer du foie.

Plusieurs tests permettent de diagnostiquer l'hépatite B actuelle ou passée. Pour confirmer l'infection et clarifier la période de la maladie, les antigènes du virus et ses anticorps sont détectés.

Le virus de l'hépatite B a une structure complexe. Les principaux antigènes importants en pratique de laboratoire sont HBsAg (antigène d'enveloppe de virus), HBcAg et HBeAg (antigènes situés au cœur du virus). La détection de l'HBeAg indique une reproduction active du virus dans l'organisme et une haute infectivité (infectivité) de son porteur. Les anticorps anti-AgHBe évoluant favorablement apparaissent 8 à 16 semaines après l’infection et indiquent la fin de la période aiguë de la maladie. La disparition complète de HBeAg et l'apparition d'anti-HBe s'appelle la séroconversion. Après cela, le patient devient moins dangereux pour les autres, l'infectiosité de ses fluides biologiques diminue. Il est également possible d'inverser la séroconversion d'anti-HBe en HveAg - réactivation du virus dans le contexte d'immunosuppression chez un patient atteint d'hépatite B chronique. Le traitement de l'hépatite B virale chez un patient HBeAg positif indique la présence d'anticorps dirigés contre l'antigène HBe, ce qui indique l'efficacité du traitement. La séroconversion avec des modifications morphologiques prononcées dans le foie (avec le développement d'une cirrhose) n'améliore pas le pronostic. Après l'hépatite virale B, les anti-HBe persistent dans le sang jusqu'à 5 ans, mais disparaissent généralement plus tôt que les anti-HBs et les anti-HBc.

À quoi sert la recherche?

  • Surveiller l'évolution de l'hépatite virale B.
  • Déterminer la période et le stade du VHB.
  • Évaluer l'efficacité du traitement antiviral pour le traitement de l'hépatite B et décider de la tactique thérapeutique à adopter

Quand une étude est-elle prévue?

  • Lors de la détection de HBsAg chez un patient.
  • Lors de la surveillance du flux de VHB.
  • Avant, pendant et après le traitement de l'hépatite virale B.

Que signifient les résultats?

Résultat (S / CO):> 1.

Les raisons du résultat positif

  • La période aiguë de l'hépatite virale B (indique son achèvement).
  • Hépatite virale chronique B à faible pouvoir infectieux (AgHBe négatif).
  • Récupération de l'hépatite virale B (des anticorps anti-HBs et anti-HBc sont également présents dans le sang).

Causes d'un résultat négatif

  • La période d'incubation, l'apparition ou la hauteur de la phase aiguë du VHB.
  • Hépatite virale chronique B avec reproduction active du virus dans le corps (AgHBe positif).
  • L'absence de virus de l'hépatite B dans le corps.
  • L'absence de réponse immunitaire au VHB en raison d'un défaut d'immunité humorale.

Qu'est-ce qui peut influencer le résultat?

Collecte et stockage de sang incorrects.

Notes importantes

  • Séparément, l'anti-HBe n'est pas utilisé dans le diagnostic de l'hépatite virale B - l'analyse est prescrite avec d'autres marqueurs du VHB.
  • Il est nécessaire d’envisager la possibilité d’une mutation du VHB et la préservation de son caractère infectieux avec un test anti-HBe positif.

Également recommandé

Qui fait l'étude?

Infectionniste, hépatologue, gastro-entérologue, thérapeute.

Littérature

  1. Zh. I. Vozianova, Maladies infectieuses et parasitaires: en 3 tonnes - K.: Health, 2000. - Vol 1.: 601-636.
  2. Principes de médecine interne de Harrison. 16 e éd. NY: McGraw-Hill; 2005: 1822-1855.

Les anticorps anti-hépatite B: que veulent-ils dire?

Les maladies virales du foie, y compris l'hépatite, sont des maladies assez insidieuses qui causent de nombreux problèmes à l'homme.

Tout d'abord, cela est dû au fait qu'une personne peut se sentir bien même au moment du développement de la maladie, car le foie est un organe plutôt «patient» et ne l'informe pas immédiatement des irrégularités du travail. Si vous ne donnez pas régulièrement du sang pour l'analyse de l'hépatite, la maladie peut être déterminée dès le stade de l'apparition de la "jaunisse".

Un traitement tardif et négligent de problèmes corporels peut avoir des conséquences graves, notamment une cirrhose du foie, qui peut entraîner la mort. Par conséquent, la médecine moderne accorde une grande attention à des maladies similaires.

On sait que le virus de l'hépatite B (B) possède trois antigènes: HbsAg (antigène HBs), HBcAg (HBcor-antigène), HBeAg (HBe-antigène). Avec leur défaite, le système immunitaire commence à se battre, libérant au passage des anticorps (composés protéiques): anti-HBs, anti-HBe, anti-HBcor IgM, anti-HBcor IgG.

Dans cet article, nous examinerons les anticorps anti-hépatite B, leur objectif, leur apparition et leur disparition, au moment où les médecins analysent leur présence.

Informations générales

Des centaines de milliers d'années d'évolution ont appris à notre corps à se défendre contre la pénétration de virus malveillants. Chacun d'eux a sa propre structure et influence sur le corps. Notre corps perçoit les corps étrangers comme des antigènes et, pour les combattre, produit des anticorps.

C'est le cas d'une maladie virale telle que l'hépatite. Pour chaque type de maladie, le corps donne une "réponse immunitaire" différente. En médecine, les anticorps sont souvent utilisés comme soi-disant marqueurs, analysant quels médecins diagnostiquent la situation dans le traitement des patients.

L'image suivante montre la structure du virus de l'hépatite B:

Comme nous l'avons écrit plus haut, 4 types d'anticorps peuvent être produits pour lutter contre ce virus. Ensuite, analysez chacun d’eux en détail.

Anti-HBs

Description

Ce type d'anticorps est produit par le corps au stade final de la lutte contre le virus de l'hépatite B. Si des anti-HBs apparaissent dans le sang, cela signifie que le corps a commencé à former sa propre immunité pour lutter contre la maladie existante.

Ils peuvent être de l'ordre de 10 ans ou plus, ce qui indique que le système immunitaire est prêt à faire face aux nouvelles attaques de ce virus.

Analyse de présence

Les anti-HBs sont évalués par la présence de:

  • la présence d'antigène HBs dans le corps;
  • pour l'hépatite B;
  • état de préparation et résultat de la vaccination.

Valeurs possibles

Signification

Caractéristique

La réponse immunitaire n'a pas eu lieu.

Avec la valeur spécifiée, vous pouvez argumenter:

  • aucun effet positif de la vaccination;
  • Auparavant, le corps ne tolérait pas le virus (s'il n'y avait pas d'autres marqueurs de l'hépatite B);
  • il peut y avoir une forme aiguë de la maladie ou un virus en mode «attente»;
  • peut avoir une forme chronique de la maladie avec une grande infectivité;
  • la présence d'antigène HBs présentant un faible niveau de reproduction n'est pas exclue.

En augmentant la valeur:

  • la présence d'une réponse immunitaire;
  • la vaccination a réussi;
  • la phase de récupération (avec forme aiguë);
  • faible infectivité (sous forme chronique).

Anti-hbe

Description

La production de tels anticorps commence après environ 9 semaines d'infection du corps par un virus chez 90% des patients. Ce processus signifie que les agents responsables de l'hépatite B n'ont plus l'occasion de se multiplier, ce qui signifie que la lutte contre eux va dans la bonne direction.

Cependant, il est possible de discuter pleinement du début de la victoire sur la réplication du virus uniquement après des tests d'antigènes appropriés. Puisque le virus peut commencer à créer une forme mutante négative de HBeAg-, qui même avec les anticorps ci-dessus pourra se multiplier.

Souvent, après la guérison complète, la présence d’Anti-HBe dans le corps n’est pas observée.

Analyse de présence

Avec Anti-Hbe, vous pouvez identifier:

  • la présence de HbsAg;
  • tableau clinique de l'hépatite B;
  • efficacité du traitement des formes chroniques et aiguës de l'hépatite B.

Valeurs possibles

Signification

Caractéristique

  • stade de récupération dans la forme aiguë de la maladie;
  • la présence d'hépatite B chronique;
  • la présence d'un virus inactif "dormant" (une personne est porteuse, il n'y a aucun symptôme de la maladie).

le corps n'était pas infecté auparavant par un virus;

  • la présence de l'antigène HBeAg est possible;
  • la présence d'antigène HBs présentant un faible niveau de reproduction n'est pas exclue;
  • forme chronique de la maladie n'est pas exclue.

Anti-HBcor Classe M et G

Description

Ces anticorps apparaissent aux stades initiaux de la lésion du corps avec les antigènes HbsAg de la forme aiguë de l'hépatite B. Au moment où ces corps étrangers sont vaincus, ces composés protéiques sont à l'état dormant (persistant) jusqu'à l'apparition des Anti-HB.

Analyse de présence

  • observer l'évolution des formes aiguës et chroniques de l'hépatite B;
  • déterminer l'efficacité du traitement en l'absence d'une forme défectueuse d'anticorps HBeAg et Anti-HBs;
  • identifier la présence d'hépatite passée.

Valeurs possibles

Signification

Caractéristique

Parle de la présence de l'hépatite B. Dans ce cas, déterminer le stade ou la forme de la maladie en utilisant d'autres marqueurs.

Aucun anticorps détecté

  • pas de maladie (s'il n'y a pas d'autres marqueurs de l'hépatite B);
  • la présence de la forme aiguë de la maladie dans la période d'incubation n'est pas exclue;
  • forme chronique de l'hépatite n'est pas exclue..

Recommandations pour les tests

Du sang peut être prélevé dans un doigt ou une veine pour analyse.

Pour déterminer la présence d’anticorps anti-virus de l’hépatite B, des tests sanguins sont effectués. Cela devrait être fait régulièrement, de sorte que dans 90% des cas, la maladie peut être asymptomatique.

La livraison rapide des tests aux femmes enceintes, aux membres de la famille du virus, au changement de partenaire sexuel, etc. est particulièrement importante. Vous pouvez également être en sécurité de cette manière si vous vous blessez ou si on vous injecte un sujet non stérile.

Le matériel à analyser étant du sang (ils peuvent être prélevés à la fois dans un doigt et dans une veine), vous devez suivre les instructions générales ci-dessous avant de vous rendre:

  1. Les analyses sont effectuées à jeun (au moins 8-12 heures après le dernier repas).
  2. Avant la livraison, vous pouvez boire de l'eau (les autres boissons, par exemple, le thé et le café sont interdites).
  3. L'alcool est interdit 24 heures avant le prélèvement de sang.
  4. Une heure avant la procédure est recommandé de s'abstenir de fumer.
  5. La reddition a lieu généralement le matin.
  6. Le patient ne devrait pas avoir de stress physique ou psycho-émotionnel pendant 1-2 jours avant la procédure.
  7. Si vous prenez des médicaments, vous devez en informer le médecin.

En général, les résultats (décodage) des tests sont communiqués au médecin et au patient dès le lendemain.

Si des anticorps sont détectés

Dans le cas où la présence d'anticorps anti-hépatite B indique que le corps est infecté par un virus, le médecin vous prescrit des tests supplémentaires pour l'analyse finale et / ou détermine les mesures nécessaires pour soigner le corps.

En ce qui concerne les actions du patient, il est impératif que tous les membres de la famille et les autres personnes qui sont en contact étroit soient informés de l'infection. L'utilisation d'articles personnels d'hygiène quotidienne aidera à protéger les êtres chers de l'infection par le virus.

Modes de transmission possibles du virus:

Il est recommandé au patient de maintenir un mode de vie sain pour aider le corps à faire face à la maladie. Il est interdit de boire de l'alcool car cela a un effet négatif sur le foie et l'hépatite. Ces deux facteurs peuvent perturber gravement le travail d’un organe, jusqu’à l’apparition de conséquences plus graves, par exemple la cirrhose du foie.

Conclusion

Résumons l'article:

  1. Le corps est capable de produire quatre types d'anticorps dirigés contre le virus de l'hépatite B: anti-HBs, anti-HBe, anti-HBcor IgM, anti-HBcor IgG.
  2. Chaque composé protéique spécifié est produit à un certain stade de l'évolution de la maladie et est associé à un type spécifique d'antigènes viraux.
  3. En raison de la présence ou de l'absence d'anticorps dans le sang, les médecins peuvent visualiser le tableau clinique de la maladie et l'efficacité du traitement choisi. Ils sont donc qualifiés de marqueurs de l'hépatite B.
  4. Pour que les résultats des tests d'anticorps soient véridiques et qu'il ne soit pas nécessaire de les tester à nouveau, il est nécessaire de suivre les recommandations indiquées dans l'article.
  5. Dans le cas de la détection d'anticorps et du diagnostic de la présence de l'hépatite B, il convient d'informer les personnes qui sont en contact étroit avec le patient afin d'éviter leur infection par le virus.
  6. En présence de l'hépatite B, il est recommandé de maintenir un mode de vie sain, de renoncer à l'alcool.

Publications Sur Le Diagnostic Du Foie

Fonctions de la bile dans le corps humain

Les symptômes

La fonction de la bile chez l'homme ne doit pas être sous-estimée. Le plein fonctionnement de tous les organes du système digestif est impossible sans sa participation.

La vésicule biliaire ne se trouve pas qu'est-ce que c'est

L'hépatite

Acide ursodésoxycholique (UDCA) - bile d'ours. UrsosanPour le traitement du foie, nos lecteurs ont utilisé avec succès le Duviron Duo. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.

Salade de foie de crêpes

Les régimes

Salade de Foie - RecetteLe foie est une base idéale non seulement pour les tartes et les plats principaux, mais également pour les collations copieuses. Un exemple frappant en est la recette de la salade au foie, facile à réaliser, qui contient un ensemble standard de légumes verts et de légumes, ainsi que le foie lui-même.

Table de régime 5

L'hépatite

L'une des conditions du succès du traitement des maladies de tout organe est la création de conditions permettant de réduire la charge fonctionnelle, ce qui assurera sa récupération. Cette paix fonctionnelle dans les pathologies du foie, du système hépatobiliaire (vésicule biliaire, des voies biliaires) et du pancréas (également à propos du régime alimentaire pour la pancréatite) constitue un régime thérapeutique spécial, le Pevzner Five, qui visait à réduire la charge qui pèse sur ces organes.