Principal / Les régimes

Ascite avec cirrhose du foie

Les régimes

La cirrhose du foie est une maladie systémique qui survient à la suite d’effets infectieux ou toxiques réguliers sur le tissu cellulaire qui forme le foie. Dans le même temps, les cellules elles-mêmes perdent leurs propriétés protectrices et se régénèrent progressivement en tissu conjonctif, un lest inutile qui ne remplit aucune fonction. En conséquence, le potentiel de barrière du corps diminue. Les toxines qui entrent constamment dans le foie par le tractus gastro-intestinal par la veine porte ne sont plus entièrement filtrées, mais pénètrent dans le sang en général et affectent tous les autres organes et tissus du corps humain.

L’ascite est l’une des conséquences de ce processus pathologique, indiquant que la maladie est négligée. Le pronostic dépend du stade de développement de la pathologie. L'espoir est le meilleur, mais dans certains cas, particulièrement compliqué par des maladies concomitantes, il est minime.

Étiologie de l'ascite du foie

L'œdème abdominal en cas de cirrhose est formé par le rétrécissement des vaisseaux veineux, qui sont comprimés par le tissu conjonctif élargi du foie et sont ensuite effacés de l'intérieur par des composants toxiques du métabolisme.

Les premiers signes de la maladie n'apparaissent pas immédiatement. La période cachée de l'évolution de la cirrhose peut aller jusqu'à cinq ans, parfois même davantage. A cette époque, dans le foie, soumis à une toxicose infectieuse et chimique régulière, les processus suivants augmentent:
1. Les cellules viables meurent;
2. Le tissu conjonctif, qui les remplace, augmente de volume et serre le réseau sanguin et capillaire lymphatique;
3. Les vaisseaux sont «envasés» de l'intérieur par des toxines laissées ininterrompues par le manque de cellules saines.
4. La perméabilité générale du débit sanguin intrahépatique diminue;
5. Augmente la pression dans la veine porte (v. Porta), qui relie les intestins au foie;
6. Une partie du plasma est comprimée par les parois de la veine jusque dans la cavité abdominale et s'y accumule progressivement sous forme de liquide séreux jaunâtre stérile.
7. L'abdomen augmente de taille.

Voici comment se produit l'ascite.
Dans le peuple, on l'appelle souvent "l'hydropisie". Le nom est figuratif, éloquent. Mais cela ne reflète que l’essence externe du problème. Les changements pathoanatomiques et physiopathologiques qui ont conduit à cela sont beaucoup plus graves en nature clinique.

Chaque symptôme a certaines origines étymologiques.

Les principaux sont:

a) pression excessive dans la veine porte, qui empêche l'absorption des nutriments par le tractus gastro-intestinal dans le sang;

b) basse pression dans la veine hépatique alimentant le sang veineux vers la circulation pulmonaire et de là à travers les poumons jusqu'au cœur et l'aorte jusqu'au grand cercle qui distribue le sang artériel oxygéné à tous les tissus et organes.

C'est pourquoi le patient est subjectif:

-pas d'appétit
-la somnolence se produit,
-performance réduite
-la mémoire s'affaiblit
-une humeur triste apparaît.

Les symptômes objectifs incluent:

-perte de poids;
-nausée, vomissement;
-toux, essoufflement;
-chute de la pression artérielle, qui à son tour provoque des manifestations externes de stase veineuse du sang:
-taches bleuâtres sur le visage et le corps;
-gonflement des membres (bras, jambes, nez);
-dépôts graisseux sur les cuisses et l'abdomen;
-jaunissement de la peau (résultat d'une dégénérescence due à un apport sanguin insuffisant);
-sang dans les selles (hémorragies gastro-intestinales).

Et enfin, l'ascite elle-même. Il est détecté environ 10 ans après l'apparition des premiers symptômes de cirrhose du foie. Durant cette période, une moyenne de 1 à 2 litres de liquide séreux s’accumule dans la cavité abdominale. Dans les cas graves, le volume d'exsudat peut atteindre 15-25 litres.

-ventre élargi et affaissé;
-fluctuation de la paroi abdominale - un son sourd pendant la percussion (tapotement avec les doigts);
-sensation de flux et reflux de fluide avec palpation profonde.

En phase finale de développement, l’ascite se caractérise par:

-ballonnement prononcé
-rigidité (tension) de la peau,
-nombril bombé,
-veines en relief sur la surface ventrale,
-hernie de la ligne médiane de l'abdomen (en tant que phénomène associé).

Stade d'ascite

Le temps joue toujours contre le patient. Les modifications fonctionnelles du foie dues à la toxicose ou à l’infection se compensent assez facilement au premier stade:

a) cessation du contact avec les toxines (alcooliques, médicinales, industrielles);
b) traitement conservateur dirigé
-pour l'élimination complète de la source d'infection ou de dommages toxiques;
-élimination des symptômes pathologiques;
-renforcement général du système immunitaire du corps (fortification, traitement au sanatorium);
c) des mesures préventives empêchant la reprise de la maladie.

Si vous ne tenez pas compte de toutes ces activités, la phase fonctionnelle passera à la phase réfractaire. Une régénération organique des cellules hépatiques en tissu conjonctif commencera avec toutes les manifestations physiopathologiques associées (pour les symptômes, voir ci-dessus). La sensibilité au traitement conservateur diminuera. Dans certains cas, une ponction abdominale et même une chirurgie locale (résection du foie) peuvent être nécessaires.

Le pronostic au stade réfractaire est modérément favorable. Dans environ la moitié des cas, des rechutes se produisent, entraînant une diminution des résultats pour la santé. L'espérance de vie moyenne de ces patients ne dépasse pas 7 à 10 ans.

L'étape de décompensation se produit pour trois raisons principales:
1. Traitement insuffisamment efficace aux deux étapes précédentes.
2. Prédisposition génétique aux pathologies hépatiques.
3. Attitude frivole du patient face à sa maladie:
-intoxication continue de votre corps (par exemple, alcool),
-ignorer ou ne pas suivre correctement les recommandations du médecin traitant.

Le pronostic est défavorable. Le tissu hépatique renaît presque complètement dans le tissu conjonctif. Le volume des exsudats d'ascites dans la cavité abdominale atteint 15-25 litres.
Seulement 30-40% du nombre d'observés vivent jusqu'à 3 ans.

Au stade décompensé (organique), il y a des lésions fréquentes du système nerveux central, ainsi que du tronc cérébral. Ceci est une conséquence directe de leur apport sanguin insuffisant. Ces pathologies aggravent les ascites. La vie des patients n’est pas supérieure à un an.

Ascite avec cirrhose du foie

Sous l'influence de facteurs agressifs (alcool, toxines, virus de l'hépatite), le tissu hépatique est détruit. Les cellules meurent peu à peu, elles sont remplacées par du tissu conjonctif. La cessation de l'exécution des fonctions de l'organisme entraîne des conséquences graves, indépendantes des causes de la maladie. L'ascite avec cirrhose du foie est l'accumulation de liquide dans la cavité abdominale, une complication grave de la maladie, qui aggrave gravement le pronostic du patient. Le cœur et les reins peuvent être touchés. Le plus souvent, l'accumulation de liquide provoque une croissance abdominale.

Qu'est-ce que l'ascite?

L'ascite est une accumulation de liquide dans l'estomac due à une cirrhose du foie. Cela est dû à une augmentation de la pression veineuse, à une stagnation du sang. Avec une diminution du nombre de cellules hépatiques saines, le sang est moins purifié et des substances nocives s'accumulent en raison d'une production insuffisante de protéines et d'enzymes. Les parois vasculaires réduisent le débit. L'équilibre du fluide, qui s'accumule progressivement dans le péritoine, est perturbé.

La pathologie est diagnostiquée chez 50 à 60% des patients atteints de cirrhose dans les 10 ans suivant l'identification de la maladie principale. La complication aggrave considérablement l'évolution de la maladie. L'efficacité du traitement de l'ascite dépend du début de la découverte d'un changement dans la structure des tissus et, dans une plus large mesure, des efforts du patient pour lutter contre la maladie.

Les statistiques médicales fournissent de telles données sur l'espérance de vie avec ascite:

  • avec une forme de cirrhose compensée - à partir de 10 ans, alors que le foie continue à fonctionner;
  • stade de décompensation sans transplantation - 80% des décès au cours des 5 premières années;
  • avec tendance à la rechute, résistance au traitement - jusqu'à un an.

Raisons

La plupart des ascites provoquent une production de protéines insuffisante. À travers les parois des vaisseaux sanguins, le liquide pénètre dans le péritoine. L'impossibilité pour un foie endommagé par la cirrhose de neutraliser les toxines entraîne une augmentation du taux de sodium, qui retient davantage l'humidité dans le corps.

Autres causes d'ascite avec cirrhose:

  • défaillance du système lymphatique;
  • augmentation de la perméabilité des vaisseaux hépatiques;
  • dysfonctionnement rénal.

Tous ces facteurs ralentissent le flux sanguin, augmentant la pression artérielle. Les septa hépatiques interlobulaires contiennent de nombreuses veines et artères. La prolifération de tissus pathogènes les comprime, perturbant tout le système circulatoire. La violation du drainage lymphatique déclenche une accumulation de lymphe dans le foie, à partir de laquelle elle pénètre dans la cavité pelvienne.

Une personne en bonne santé dans l'estomac contient jusqu'à 200 ml d'eau. Avec l'ascite, le volume peut atteindre plusieurs litres.

Étape de complication

L'ascite est déterminée même aux stades initiaux de la cirrhose par échographie ou laparoscopie. Il y a de tels stades d'accumulation de fluide:

Par la quantité de fluide

Jusqu'à 3 litres, une légère augmentation de l'abdomen.

L'augmentation de volume jusqu'à 10 litres, pas d'étirement des muscles des parois de l'abdomen, la courbure du diaphragme

Plus de 10 litres. Difficulté à respirer, restriction de l'activité motrice, troubles du rythme cardiaque, œdème.

Réponse au traitement

Il est guéri après le traitement.

L'état du patient est stabilisé. Il reste des excès de liquide.

Le fluide s'accumule. Le ventre se développe.

Le diagnostic opportun de la cirrhose peut ralentir la progression de l'ascite, soulager l'état du patient avec des mesures thérapeutiques.

Symptomatologie

L'accumulation de jusqu'à 1 litre de liquide ne provoque pas d'inconfort physique chez le patient. Au fur et à mesure que le volume augmente, de tels signes apparaissent:

  • une augmentation significative de l'abdomen;
  • gain de poids;
  • sensation d'oscillation dans le péritoine;
  • la douleur
  • un bruit sourd quand on frappe;
  • saturation rapide, accompagnée de brûlures d'estomac, éructations, sensation de lourdeur;
  • problèmes intestinaux - constipation, diarrhée, vomissements;
  • insuffisance respiratoire - essoufflement, manque d'air, lèvres bleues, essoufflement, toux;
  • hernie ombilicale, gonflement du nombril;
  • gonflement des jambes.

L’accumulation maximale de liquide dans l’ascite peut aller jusqu’à 25 litres. Cela dépend de l'élasticité des tissus, de la peau, du surpoids, d'une personne de grande taille ou non. Si l'abdomen ne peut plus se développer, il se produit des ruptures tissulaires qui nécessitent une intervention chirurgicale immédiate. La péritonite au cours de l'infection est une complication grave de l'ascite. Il sera indiqué par une température corporelle élevée, une détérioration du bruit intestinal, une leucocytose, des frissons. La pression intra-abdominale provoque des hémorroïdes, l'ingestion de nourriture de l'estomac dans l'œsophage et le déplacement des organes internes.

Comment guérir l'ascite?

Le traitement de l'ascite avec cirrhose du foie est efficace dans les premiers stades. Le traitement vise à améliorer le cours de la maladie sous-jacente. Sans traitement pour la cirrhose, la lutte contre l'ascite ne sera pas concluante. La thérapie comprend:

  • prendre des médicaments;
  • aliments diététiques;
  • opération.

Pour le traitement de l'ascite avec des médicaments, ces médicaments sont prescrits:

Arrêtez la destruction des tissus, abaissez le taux de cholestérol.

Supprimez le virus de l'hépatite B ou C.

Restaurer la quantité de protéines dans une cause auto-immune de la maladie.

Restaurez les molécules lipidiques et glucidiques.

Stimuler le métabolisme.

L'effet des médicaments pris vise à améliorer le métabolisme, en diluant la bile. Les médicaments diurétiques se boivent sous le contrôle de la miction quotidienne: ils ne doivent pas dépasser 200 ml, sinon le corps perd des électrolytes et le patient se sent affaibli.

Le stade de décompensation de l'écrasement rend le patient vulnérable à toute infection. Si une péritonite est suspectée, des antibiotiques sont prescrits.

Nourriture diététique

Le diagnostic d'ascite avec cirrhose du foie nécessite une nutrition particulière. Habituellement attribué à la table de régime numéro 5. Principes de base de la diète:

  • teneur calorique de 2500-2900 kcal;
  • limiter les aliments frits, gras, salés et épicés;
  • restriction alimentaire qui stimule l'activité des enzymes digestives;
  • 4-5 repas par jour;
  • plus de fibres végétales;
  • peut être de la viande avec des stries grasses;
  • interdiction de l'alcool;
  • exclure les pâtisseries fraîches, les cornichons et les aliments en conserve;
  • le volume d'eau consommé - jusqu'à 1,5 litres.

Les produits doivent être consommés à une température chaude.

Intervention chirurgicale

S'il est impossible de guérir l'ascite avec des préparations médicales, une ponction chirurgicale est effectuée - laparocentèse. Elle est réalisée en l’absence de réaction à la réception de diurétiques. Le prélèvement de liquide de la cavité abdominale est une aiguille spéciale dans des conditions stériles. Le patient préempte la vessie. L'opération a lieu sous anesthésie locale en position assise, si le patient est atteint d'une cirrhose grave - couché sur le côté. Par une ponction sous le nombril est éliminé le liquide accumulé.

Une séance de laparocentèse élimine jusqu'à 5 litres, car un volume plus important peut provoquer une chute brutale de la pression. Les ponctions répétées ne sont pas recommandées, elles peuvent entraîner des processus inflammatoires du péritoine, des adhérences des anses intestinales, des péritonites. Le patient doit adhérer au repos au lit. Les reins travaillent donc dur pour améliorer la filtration du sang.

En cas de réduction de l'albumine, une transfusion sanguine est indiquée. Au stade décompensé de la cirrhose, une greffe du foie sera un salut, mais il s’agit d’une opération plutôt compliquée et coûteuse. De plus, le patient n'a pas toujours la possibilité d'attendre un donneur approprié.

Le pronostic du traitement de l'ascite abdominale avec cirrhose du foie est favorable aux stades initiaux avec un régime spécial et un traitement médicamenteux régulier.

Méthodes folkloriques

Un traitement complet de l'ascite avec une cirrhose du foie avec l'utilisation de remèdes populaires peut considérablement soulager l'état du patient. Il est nécessaire de les utiliser avec précaution, avec l'autorisation du médecin. Dans le traitement de la cirrhose et de l’ascite, utilisez:

  • gousses de haricot;
  • diurétiques, thés vitaminés à la rose sauvage, framboises, groseilles, airelles;
  • décoction de persil, d'abricot;
  • ateliers de misère;
  • infusions rénales de genièvre, de baies de sureau et de tilleul.

Obtenir un handicap

Pour documenter l'incapacité d'ascite et de cirrhose, une expertise médicale et sociale sera requise sur la base d'extraits médicaux. Le degré de perturbation des fonctions hépatiques détermine le groupe d'incapacités qu'un patient peut recevoir. Gravité estimée de la maladie sous-jacente - cirrhose et présence de complications.

L'étape de décompensation de la cirrhose, accompagnée d'une ascite, entraîne une limitation importante des capacités physiques, de l'incapacité et de la capacité de se servir soi-même. Le traitement le plus efficace dans les premiers stades de la maladie.

Une ascite avec une cirrhose du foie est une conséquence

1) + augmentation de la formation de lymphe dans le foie

2) + hyperaldostéronisme secondaire

3) hypokaliémie et hyponatrémie

5) nécrose des hépatocytes

Dans le développement des ascites avec cirrhose du foie, importance pathogénique

2) inflammation péritonéale

4) + hypertension portale

5) + augmentation de la production de lymphe hépatique

RAISONS DU DÉVELOPPEMENT D'ASCITIS DANS LA CRYROSE CIRCIUM

2) + hypertension portale

3) insuffisance myocardique

4) + hyperaldostéronisme secondaire

5) + réduction de la pression oncotique

Pour ascite est caractéristique

1) + prise de poids

2) dyspnée à l'effort

3) + émergence d'une hernie ombilicale

4) réduire le volume de l'abdomen

5) + augmentation du volume de l'abdomen

MECANISMES DE DEVELOPPEMENT DE L'ENCÉPHALOPATHIE HÉPATIQUE

1) + violation de la fonction antitoxique du foie

2) + violation du rôle du foie dans le métabolisme des protéines

3) trouble du métabolisme des pigments

4) métabolisme des glucides

5) troubles du métabolisme lipidique

DÉVELOPPEMENT DES SUPPORTS DE L'HÔPITAL CHOLOMA

1) + infection intestinale

2) + saignements abondants

3) + nécrose massive des cellules du foie

4) + surcharge en protéines animales

5) troubles de la microcirculation dans le foie avec thrombose

DÉVELOPPEMENT DES SUPPORTS DE L'HÔPITAL CHOLOMA

1) + utilisation de médicaments hépato-et cérébrotoxiques

2) utilisation d'hépatoprotecteurs

3) mode de vie sédentaire

4) + insuffisance rénale

5) + boire de l'alcool

DÉVELOPPEMENT DES SUPPORTS DE L'HÔPITAL CHOLOMA

1) un mode de vie sédentaire

2) + boire de l'alcool

DÉVELOPPEMENT DES SUPPORTS DE L'HÔPITAL CHOLOMA

2) + opérations, y compris l'imposition d'une anastomose portocavale;

3) + aigu et exacerbation de maladies infectieuses chroniques;

4) + paracentèse avec évacuation d'une grande quantité de liquide d'ascite

5) la paracentèse avec évacuation d'une petite quantité de liquide d'ascite;

DÉVELOPPEMENT DES SUPPORTS DE L'HÔPITAL CHOLOMA

1) + saignements œsophagiens-gastro-intestinaux;

2) + surcharge en protéines d'origine animale;

3) manger des aliments glucidiques

4) limiter la consommation de sel

5) + utilisation irrationnelle de diurétiques;

Le coma hépatique est une complication

1) + cirrhose du foie

2) + hépatite aiguë

3) hépatites graisseuses

4) + hépatite toxique

5) + Hépatite médicinale

Dans les maladies hépatiques graves, le développement de l’encéphalopathie hépatique contribue à

2) la consommation de lactulose

3) + charge de protéines sur le corps

4) + saignements gastro-intestinaux

5) + élimination d'une grande quantité de liquide d'ascite

194.48.155.245 © studopedia.ru n'est pas l'auteur des documents publiés. Mais offre la possibilité d'une utilisation gratuite. Y a-t-il une violation du droit d'auteur? Nous écrire | Commentaires

Désactiver adBlock!
et actualisez la page (F5)
très nécessaire

Quelle est l'ascite dans la cirrhose du foie

Ascite avec le développement de la cirrhose est l'accumulation de sécrétion dans la cavité abdominale. Ce processus est non inflammatoire. L'ascite dans la cirrhose du foie se produit très souvent, c'est l'un des symptômes de la maladie, qui apparaît dans la deuxième phase de la maladie. En raison de la grande quantité de sécrétion, la taille de l'abdomen augmente, il y a une stagnation du liquide sanguin, ce qui aggrave la sortie de la lymphe. Ce n'est pas une maladie indépendante, mais l'un des symptômes des processus pathologiques du foie.

Qu'est-ce que l'ascite?

Qu'est-ce que l'ascite? L'ascite avec cirrhose du foie ou hydropisie est caractérisée par une accumulation de liquide dans l'abdomen. En conséquence, il y a un ballonnement intensément prononcé. C’est l’une des complications avec lesquelles la cirrhose est accompagnée.

Ce syndrome affecte négativement la santé. Mais avec un diagnostic et un traitement rapides, il peut être arrêté avec succès. Selon la classification internationale des maladies de la maladie du foie, un code est attribué à MKB 10. Ascites MKB 10 possède également son propre code, bien qu’il ne s’agisse pas d’une maladie indépendante, mais seulement d’un symptôme accompagnant la pathologie sous-jacente. Selon la CIM 10, son code est R18. Cette pathologie est souvent appelée hydropisie.

Dans le nombre prédominant de situations, un tel symptôme survient dans le contexte d'insuffisance hépatique et de cirrhose. Le syndrome œdème ascitique dans la cirrhose du foie se produit alors qu'une pression différente se produit entre les deux couches du péritoine, un fluide s'infiltre à travers ces couches où il s'accumule. Le traitement de l'ascite avec une cirrhose du foie devrait être opportun, nommé uniquement par un médecin. Il est inacceptable d’utiliser seul des médicaments ou des méthodes douteuses pour la cirrhose du foie avec ascite.

Classification

La pathogenèse de l'ascite dans la cirrhose du foie est due à la quantité de liquide. Selon le classificateur, il existe certains types de symptôme:

  1. Forme initiale. Il se caractérise par une accumulation de moins de 2 litres de liquide.
  2. Modéré. Il accumule jusqu'à trois litres et demi de liquide. Cette affection s'accompagne de difficultés pour vider l'intestin, de troubles des organes du système digestif, d'une augmentation de la taille du thorax et d'un fort gonflement des extrémités inférieures.
  3. Forme massive. Il y a une accumulation de liquide jusqu'à cinq litres. L'abdomen est très tendu, élargi. En conséquence, la pression artérielle augmente, un processus inflammatoire puissant se développe.

Les premiers signes d’hydropisie chez l’adulte se forment lorsque le liquide atteint plus d’un litre.

Signes de

La présence d'une petite quantité de liquide dans la cavité abdominale ne cause généralement pas d'inconfort au patient. Dès l'apparition de la cirrhose, les symptômes suivants apparaissent:

  1. La cavité abdominale augmente de diamètre. La cirrhose peut tomber dans l'hydropisie littéralement en quelques jours.
  2. La peau devient lisse avec des astérisques vasculaires clairsemés, parfois des vaisseaux ou des veines dilatés sont clairement visibles.
  3. En position verticale, le ventre pend légèrement et en décubitus dorsal, les côtés dépassant sur les côtés, cela ressemble au ventre d'une grenouille.
  4. Une personne ressent une gêne, une douleur à l'estomac, commence à prendre du poids.
  5. Une sensation de "transfusion d'eau" ou de "gargouillis" apparaît.
  6. Il y a un essoufflement dû aux chutes de pression qui en résultent, une pression accrue sur le diaphragme.
  7. La fréquence cardiaque augmente, une personne souffre d'un manque d'oxygène. De tels symptômes sont particulièrement aigus en position ventrale. Le patient fait de son mieux pour améliorer son état (par exemple, il dort à moitié endormi, se mettant un oreiller sous le dos).
  8. Parfois, il y a aussi une bouche bleue, toux sèche paroxystique.
  9. Des dysfonctionnements apparaissent dans les organes du système digestif.
  10. Avec une pression constante sur l'estomac, il y a une saturation rapide pendant le repas, il y a une lourdeur dans la région épigastrique, des brûlures d'estomac, des éructations fréquentes.
  11. Dans certains cas, il y a des épisodes de vomissements, dans la masse des particules visibles d'aliments non digérés.
  12. Le tractus intestinal peut réagir avec la constipation, le désordre des selles et le développement d'une obstruction intestinale.
  13. Des violations de la fonction de la vessie sont observées - les envies de le vider sont fréquentes et des inflammations des reins et des voies urinaires se développent souvent.
  14. Il y a un gonflement des jambes.
  15. Dans certains cas, la pression qui en résulte provoque la formation d'une hernie ombilicale.

Les premiers signes d'hydropisie s'observent dans la période où le liquide a accumulé plus d'un litre. En plus de ses symptômes, le patient souffre de la progression de la cirrhose. En conséquence, la condition est exacerbée.

Les causes

Pourquoi le syndrome apparaît-il? La cirrhose est la principale cause du développement de l'hydropisie. L'étiologie selon laquelle la maladie et ses symptômes se développent est la suivante:

Lorsque se développe une cirrhose du foie, les cellules de l'organe meurent, à la suite de quoi des phoques se forment à leur place, ce qui rend la sécrétion plus difficile. Une autre raison est la formation de fibres de remplacement sur le site des cellules hépatiques mortes; l'écoulement de sang et de liquide lymphatique est perturbé, la pression à l'intérieur augmente, l'état est aggravé. La durée de ces processus varie selon que le traitement de la cirrhose est efficace ou non.

En outre, l'appareil cardiaque présente une charge accrue, ce qui peut entraîner une insuffisance de sa fonction.

Diagnostic de la maladie

Détecter le syndrome d'ascite est facile, car sa clinique est très prononcée. Mais pour établir un diagnostic fiable, le médecin prescrit des mesures de diagnostic supplémentaires.

Le médecin effectue la palpation, prescrit un coagulogramme, les paramètres biochimiques du liquide hémopoïétique, une numération globulaire complète. La rapidité de la pathologie détectée dépendra directement de la possibilité de guérir combien une personne peut vivre avec.

Complications possibles

Les complications ne sont pas rares avec la cirrhose et l'hydropisie. Les principales conséquences sont:

  • développement de l'encéphalopathie hépatique;
  • dysfonctionnement rénal;
  • péritonite bactérienne;
  • formation de hernie ombilicale;
  • gonflement du cerveau;
  • infection du secret.

Afin de guérir la cirrhose et l’hydropisie, il est important de poser le bon diagnostic dès que possible sur la base du diagnostic et de l’examen médical.

Traitement

Le pronostic de récupération dépend directement de la rapidité du début du traitement. Si la maladie en est au premier stade, avec des mesures thérapeutiques bien définies, il est possible d’arrêter sa progression afin d’empêcher le développement de conséquences. Traiter l'ascite après le diagnostic. Il est nécessaire de traiter la cirrhose et l’hydropisie de manière complexe, des médicaments sont prescrits (hépatoprotecteurs, diurétiques - diurétiques), un traitement avec des remèdes traditionnels (décoction d’avoine, chardon-Marie, graines de lin) peut également être utilisé.

Comment traiter? Selon le médecin traitant, le principal objectif du traitement est de guérir la cirrhose. La durée de vie du patient dépend également d'un effet thérapeutique initié en temps voulu.

Les tout premiers rendez-vous du médecin traitant sont:

  1. Agent hépatoprotecteur (Karsil, Essentiale, Enertiv).
  2. Médicaments à base d'acides aminés entrant dans la composition - Ornithine, Méthionine.
  3. Médicaments antiviraux - Ribavirine.
  4. Stéroïdes Drogues - Prednisone. Albumine.
  5. Médicaments diurétiques - Diakarbe, Lasix.
  6. Les médicaments diurétiques peuvent également être prescrits à titre prophylactique en présence de cirrhose.

Une nutrition adéquate est obligatoire pour la cirrhose du foie. Le régime alimentaire en cas de cirrhose du foie est présenté au tableau 5. Le régime en cas de cirrhose du foie ascite est similaire, vous devez en outre ajuster le régime de consommation en buvant au moins deux litres d'eau potable au cours de la journée (traitement diurétique en plus des médicaments).

Combien vivent avec ascite avec cirrhose du foie

Le nombre de personnes vivant avec une ascite en cas de cirrhose du foie dépend du stade de développement de la maladie. L'espérance de vie des patients du stade compensé est supérieure à 10 ans car, à ce stade, toutes les fonctions du foie ne sont pas perdues.

Cinq ans peuvent vivre des patients avec une forme décompensée, si la transplantation d'organe n'est pas effectuée à temps.

Prévention

Afin de prévenir le développement de pathologies du foie, il convient de suivre des règles simples: mener une vie correcte, soigner les maladies en temps voulu, prendre tous les médicaments conformément au calendrier prescrit. Si une prophylaxie est observée, l'espérance de vie est supérieure à 10 ans.

Prescrire un traitement ne peut que médecin, il est interdit d'utiliser des médicaments ou des méthodes de traitement traditionnelles.

Nous traitons le foie

Traitement, symptômes, médicaments

L'ascite dans la cirrhose du foie est formée en raison de

L’ascite avec cirrhose du foie, qui est l’accumulation de liquide libre dans la cavité abdominale, est la manifestation la plus caractéristique de l’hypertension portale, c’est-à-dire un syndrome de pression accrue dans le système des veines hépatiques.

L'apparition d'ascites en cas de cirrhose du foie indique un déroulement défavorable de la maladie et sa décompensation.

Informations générales

L'accumulation de liquide dans la cavité abdominale peut être observée en plus de la cirrhose également dans d'autres maladies:

  • le foie;
  • hépatite alcoolique aiguë;
  • lésion tumorale - carcinome hépatocellulaire;
  • coeurs;
  • insuffisance cardiaque congestive;
  • inflammation du sac péricardique - péricardite;
  • insuffisance sévère de la fonction des valves du cœur, en particulier de la tricuspide entre le cœur droit;
  • les navires;
  • blocage des gros vaisseaux hépatiques ou de la veine cave inférieure avec thrombus, ainsi que compression des vaisseaux avec tumeurs et kystes;
  • péritoine;
  • propagation tumorale de métastases de cancer de l'ovaire, du pancréas et du colon;
  • mésothéliome (tumeur péritonéale);
  • inflammation du péritoine - péritonite;
  • les reins;
  • les maladies entraînant une perte importante de protéines dans l'urine, par exemple la glomérulonéphrite;
  • tractus gastro-intestinal;
  • pancréatite aiguë;
  • maladie coeliaque;
  • La maladie de Crohn.

Cependant, selon les statistiques, c'est la cirrhose du foie qui représente 80% des cas d'ascite détectés.

Il y a plusieurs mécanismes pour l'apparition de liquide dans la cavité abdominale:

  • Hypertension portale progressive.

La perturbation de la structure (architecture des tissus) dans la cirrhose du foie est caractérisée par la compression de petits vaisseaux sanguins (veines hépatiques) par des nœuds de régénération et par la création d'un obstacle mécanique à l'écoulement normal du sang des veines hépatiques par le remplacement des hépatocytes par du tissu conjonctif.

Ceci conduit à une augmentation compensatoire de la production de grands volumes de lymphe - un des fluides corporels, alors qu’au lieu de 8 à 9 litres, il se forme jusqu’à 15 à 20 par jour.

Une telle quantité de liquide ne peut pas être éliminée par le corps et une partie commence à s'infiltrer dans la cavité abdominale à travers la capsule du foie, formant une ascite.

  • Violation de la destruction dans le foie et augmentation de la formation de l'hormone aldostérone par les glandes surrénales et de l'hormone antidiurétique par l'hypophyse avec diminution du flux sanguin dans les reins, car le sang retourne au cœur et, par conséquent, le flux sanguin vers d'autres organes diminue en raison du sang stagnant dans les veines du foie. Cela conduit à la réabsorption du sodium par les reins et, par conséquent, à la rétention d'eau dans le corps.
  • La diminution du niveau de protéine - albumine dans le sang due à une violation de sa formation dans le foie et donc la partie liquide du sang quitte la circulation sanguine, ce qui entraîne la formation d'ascites et d'œdèmes.

Manifestations cliniques

Le premier symptôme avec lequel une personne consulte un médecin peut être une augmentation de la taille de l'abdomen. Parfois, l'essoufflement apparaît - une sensation de manque d'air, qui est associée à la montée du diaphragme avec un volume de fluide important. Cela peut indiquer le développement de l'hydropisie dans la cirrhose du foie.

Au cours de l'examen, le médecin peut identifier des signes d'atteinte du foie tels que la présence de "signes hépatiques" (varicosités, paumes rouges, langue de framboise), d'ictère, de gynécomastie (hypertrophie mammaire chez l'homme), de distension abdominale (flatulence) et d'un motif veineux élargi sur le ventre antérieur mur.

Un médecin peut révéler la présence d’un liquide dans l’abdomen s’il est présent dans un volume supérieur à 1500 ml.

L'examen de l'abdomen avec la cirrhose du foie est effectué verticalement et horizontalement. Une position différente du corps dans l'espace entraîne un changement de forme de l'abdomen. Ainsi, en présence d'ascite en position debout, l'abdomen semble flasque, le liquide s'accumulant dans les parties inférieures et, en position horizontale, dans les parties latérales formant un ventre de grenouille aplati.

Au cours de l'examen, le médecin peut souvent révéler un nombril saillant, un amincissement et un lustre de la peau abdominale. L'existence prolongée d'ascite est indiquée par la présence de bandes élastiques sur la peau - vergetures.

Des méthodes de recherche supplémentaires sont également utilisées - laboratoire et instrumentale.

Les analyses montreront les changements caractéristiques de la cirrhose du foie - signes d'inflammation, fluctuations dans le contenu des enzymes du foie - ALT, AST, GGTP, phosphatase de soie, etc.

La méthode de diagnostic précoce consiste en une échographie des organes de la cavité abdominale (échographie de l'OBP), à l'aide de laquelle il est possible de détecter une petite quantité de liquide dans la plage de 150 à 200 ml. Afin de clarifier le diagnostic, une ponction de la cavité abdominale avec une aiguille spéciale est parfois effectuée et le liquide obtenu est prélevé pour analyse, afin de déterminer sa composition.

Traitement de l'ascite

Comment traiter et est-il possible de guérir l'ascite? Seul le médecin traitant peut répondre à cette question, car il existe de nombreuses nuances, indications et contre-indications à l’utilisation de médicaments. Fondamentalement, ce sont les tactiques de traitement qui déterminent à quel point ils vivent avec une ascite.

Un traitement adéquat et opportun des ascites avec cirrhose du foie entraîne à la fois une diminution de l’incidence des complications de l’ascite et une amélioration du bien-être du patient.

Le contrôle quotidien du débit urinaire quotidien (volume d'urine excrété), ainsi que du poids corporel, est indiqué et le traitement est efficace avec une diminution du poids corporel d'au plus 500 mg par jour avec uniquement une ascite et de 1 000 mg avec à la fois une ascite et un œdème. Une perte importante de liquide peut aggraver la situation.

Régime: il a été démontré que le sel était exclu du régime (régime sans sel), ce qui ne causerait pas de rétention de liquide supplémentaire dans le corps. Dans le même but, il est recommandé de ne pas consommer plus de 1-1,5 litre de liquide par jour, soupes comprises.

Préparez les aliments sans ajouter de sel, excluez les produits à son niveau initial élevé - saucisses, fromages, cornichons, conserves de poisson et de viande, mayonnaise, sauces d'usine, fast food (hamburgers), ainsi que les produits contenant de la levure chimique ou du bicarbonate de soude (gâteaux, tartes) cuisson).

On sait que chaque gramme de sodium retient 200 à 250 ml de liquide dans le corps.

Régime du jour: un effet positif a un repos au lit, ce qui améliore l'apport de sang aux organes internes, tout en limitant l'activité physique.

Un effet bénéfique n’est possible que si les recommandations alimentaires et la normalisation du régime quotidien sont normalisées dès les premiers stades de la maladie, lorsque les capacités de compensation du corps ne sont pas épuisées.

Toutefois, si le poids corporel ne diminue pas et que la quantité d'urine excrétée n'augmente pas, ajoutez des méthodes médicales pour traiter la cirrhose du foie avec ascite.

Médicaments

Les diurétiques (diurétiques) augmentent l'excrétion des ions sodium et de l'eau. Utilisez plusieurs groupes de médicaments différents. Le médicament de choix est l'effet de blocage de l'hormone aldostérone Spironolactone, Veroshpiron, Aldactone, Eplerenone, Inspra.

Le médicament commence à être pris avec une petite dose, en l'augmentant progressivement. La dose est individuelle et dépend du volume d'urine et du poids corporel.

Chez certains patients, l’amélioration de l’état ne se produit pas même après la prise de doses maximales; d’autres diurétiques plus puissants sont donc associés au traitement: Furosemidem, Lasix, Torasemide, Diuver, Triampur.

Pour contrôler l'efficacité de la thérapie diurétique, la diurèse, le volume de la taille et le poids corporel sont mesurés, ainsi que le contrôle du niveau d'électrolytes dans le sang.

Le traitement de la cirrhose du foie avec de l’ascite comprend également l’administration de préparations protéiques, en particulier de solutions de la protéine sanguine - albumine.

Tactiques chirurgicales

Chez certains patients, même un traitement intensif ne conduit pas à l'effet escompté, ce qui indique une réfractarité aux ascites. Dans ce cas, les mesures médicales consistent à pratiquer une ponction de la cavité abdominale et à extraire une paracentèse liquidienne.

Trois à quatre litres sont extraits simultanément ou la ponction est combinée à l'introduction de solutions de substitution du plasma et d'albumine, car les électrolytes et les protéines disparaissent parallèlement au liquide. Des complications peuvent également se développer, notamment une hypotension artérielle ou un collapsus.

Cependant, vous devez savoir que la paracentèse est une mesure temporaire, car après l'extraction du liquide, il commence à s'accumuler à nouveau.

Autres types de correction chirurgicale de l'ascite:

  • la formation d'un message entre la cavité abdominale et la veine cave supérieure, contribuant à une diminution du liquide libre et à une augmentation du volume sanguin circulant (shunt veineux péritonéal);
  • la formation de la communication entre les veines du foie - hépatique et portale (shunt portosystémique intrahépatique);
  • transplantation hépatique de donneur (transplantation).

Cependant, la partie la plus importante du traitement est le traitement de la maladie sous-jacente, à savoir la cirrhose du foie, qui maintient les forces de compensation du corps.

Des complications

La présence de liquide libre dans la cavité abdominale crée un risque d'infection avec le développement d'une inflammation infectieuse de la couverture péritonéale, le développement d'une insuffisance de la fonction rénale.

La péritonite bactérienne peut se manifester par l’ajout de symptômes de douleur abdominale diffuse sans localisation, de fièvre, de vomissements, de selles molles, de jaunisse et de signes d’encéphalopathie hépatique (affaiblissement de la concentration, anxiété non motivée, somnolence, stimuli retardé, stimuli retardé, comportement inapproprié, état de conscience altéré jusqu'au coma).

Le médecin traitant clarifiera le diagnostic en procédant à un examen approfondi et en appliquant des méthodes d'examen supplémentaires.

Le traitement consiste à utiliser des antibiotiques - céphalosporines (céfotaxime, ceftriaxone), pénicillines (clavulonate d'amoxicilline), fluoroquinolones (ciprofloxacine, ofloxacine), etc.

En l'absence d'un traitement antibiotique adéquat, presque un patient sur quatre ne survivra pas.

Pour prévenir la récurrence des symptômes après la péritonite guérie, il est nécessaire de prendre des médicaments antibactériens du groupe fluoroquinolone (norfloxacine, ciprofloxacine) jusqu'à la disparition des signes d'ascite ou avant la transplantation du foie d'un donneur.

Le syndrome hépatorénal (hépatique-rénal) est une défaillance progressive de la fonction rénale chez les patients atteints de cirrhose et d'ascite du foie, qui se manifeste par une diminution prononcée du débit urinaire jusqu'à son absence complète, une pression artérielle basse et des données de laboratoire et instrumentales caractéristiques:

  • la créatinine dans le sang augmente;
  • taux de sodium et de sang diminuent dans l'urine;
  • pas de données pour les maladies rénales organiques;
  • absence d'autres raisons pour le développement de l'insuffisance rénale.

La tactique médicale consiste à introduire des médicaments qui améliorent la circulation sanguine et la fonction rénale - Octreatis, Vasopressine, Noradrénaline, Dopamine.

Si non traité, le patient vivra jusqu'à 2-4 semaines.

Prévisions

La question de savoir combien de personnes vivent avec une ascite en cas de cirrhose du foie ne peut être résolue sans équivoque. Cela dépend de nombreux facteurs, tels que le stade de la maladie, les particularités de son évolution chez le patient, le respect du traitement prescrit. Ils vont influencer s'il est possible de le guérir. Cependant, il est prouvé qu'avec une ascite non traitée, 50% des patients ne peuvent vivre que deux ans.

La présence de cirrhose avec ascite altère de manière significative la qualité de vie d'une personne et l'évolution de la maladie, raccourcit sa durée de vie.

Ainsi, il devient clair que l’événement principal est d’empêcher la décompensation de la maladie lorsque le corps est incapable de maintenir un état d’équilibre.

Pour commencer à traiter la cirrhose du foie doit être à l'heure. Une visite opportune chez le médecin, lorsque les symptômes de la maladie apparaissent, sera la meilleure solution qui puisse changer le cours de la maladie et vous aider à vivre la vie la plus longue et de la meilleure qualité possible.

Comment traiter l'ascite dans la cirrhose du foie? Diagnostic et thérapies diverses

Avec le traitement erroné ou inopportun de la cirrhose du foie, la maladie progresse et entraîne des modifications destructrices irréversibles du parenchyme. Dans les cas difficiles ou au stade terminal de la maladie, un état pathologique dangereux se présente - ascite avec cirrhose du foie. Combien de patients vivent avec une telle pathologie, pourquoi apparaît-elle et comment traiter une telle pathologie?

Pathologie caractéristique

L'ascite est une complication de la cirrhose du foie, qui n'est pas une maladie distincte. C’est un complexe de symptômes cirrhotiques, caractérisé comme une maladie mortelle pour le patient. La pathologie est une accumulation de liquide dans la cavité abdominale.

Ascite a un autre nom - hydropisie abdominale.

Les organes abdominaux sont entourés d'une membrane séreuse (péritoine) qui les fixe et participe également à la nutrition et à l'innervation. En raison de la progression de la maladie sous-jacente dans la cavité limitée par le péritoine, un liquide (transsudat) commence à s'accumuler.

Dans son état normal, il y en a peu et il circule librement dans le péritoine. Avec la cirrhose, la sortie du liquide lymphatique ralentit et son volume commence à augmenter.

Pour faciliter le diagnostic, il existe une classification des ascites. Le tableau montre les étapes de la pathologie:

La plupart des patients s'intéressent à la question suivante: à quel stade l'ascite apparaît-elle?

Cette pathologie est caractéristique du dernier stade terminal de la cirrhose. Sous forme bénigne, il est traitable, mais la forme grave, accompagnée d'une péritonite étendue et d'une insuffisance hépatique, conduit à une situation où la transplantation hépatique devient le seul traitement adéquat.

Causes de la maladie

L'accumulation de liquide intra-abdominal dans la cirrhose est due à des lésions du foie. L’hypertension portale est la principale cause de l’ascite. Elle est accompagnée d’une insuffisance de la circulation sanguine dans les veines porte et hépatiques de la veine cave inférieure.

L'obstruction du flux sanguin est due à la dégradation du système circulatoire et du tissu hépatique atteints de cirrhose. Nœuds adipeux fibreux formés qui pincent les veines, perturbant la circulation sanguine. Les parois des veines subissent des modifications fibreuses, ce qui entraîne également des troubles circulatoires.

Un écoulement sanguin obstrué entraîne une nutrition insuffisante des tissus du péritoine. Cela provoque une augmentation de la sécrétion du transsudat lymphatique et de son accumulation dans la cavité abdominale.

L'ascite peut être une conséquence du cancer du foie, ainsi que dans des maladies telles que l'insuffisance cardiaque, l'insuffisance rénale, la lymphostase et la tuberculose.

Symptômes de pathologie

Une affection telle que l'ascite présente des signes caractéristiques qui sont pris en compte lors du diagnostic.

Dropsy est accompagné des manifestations suivantes:

  • ventre uniformément élargi et tendu, à la peau brillante et étirée et au nombril en saillie;
  • les varices sur l'abdomen, qui s'appelle "la tête de la méduse";
  • couleur jaune de la peau;
  • troubles dyspeptiques;
  • gonflement des membres inférieurs;
  • sensations douloureuses dans la cavité abdominale (ne pas avoir une localisation constante).

Au stade initial, lorsque la quantité de liquide est insignifiante, le signe diagnostique est le phénomène de fluctuation et le ventre de la grenouille. En position ventrale, la région ombilicale s’aplatit et les côtés de l’abdomen sont légèrement enflés. Le principal symptôme de l'ascite grave est une distension abdominale et abdominale grave.

L'ascite extensive est souvent accompagnée d'une péritonite bactérienne, qui se produit spontanément. Pour une pathologie compliquée, une forte augmentation de la température à 38-40 ° C est typique.

Diagnostics

Les méthodes de diagnostic instrumentales permettent d’évaluer visuellement l’état de la cavité abdominale, de déterminer le volume de liquide et le degré de changement destructeur associé.

Pour déterminer le diagnostic est utilisé:

  • échographie échographie;
  • imagerie par résonance magnétique;
  • Examen aux rayons x.

Ces méthodes permettent également d’établir la cause de l’état et la localisation du facteur provocant.

Les indicateurs de la présence de liquide dans la cavité abdominale sont également des tests hépatiques, qui font partie du dépistage sanguin biochimique. Des taux élevés de bilirubine et de toxines azotées, ainsi que de faibles taux d'albumine, sont des signes caractéristiques de l'hydropisie abdominale.

Traitement

Comment traite-t-on l'ascite pour la cirrhose du foie? La thérapie principale vise à enrayer la maladie sous-jacente qui a provoqué l'accumulation de liquide dans la cavité abdominale. De plus, un traitement symptomatique est utilisé pour soulager l’état du patient.

Dans la forme sévère, accompagnée d'une infection bactérienne, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Thérapie conservatrice

Le traitement complet de l’ascite cirrhotique nécessite l’utilisation de médicaments et l’adhésion à un régime alimentaire particulier.

Le patient suit un traitement intensif de la cirrhose en utilisant:

  • hépatoprotecteurs;
  • médicaments lipotropes;
  • vitamines et acides gras polyinsaturés;
  • médicaments cholérétiques;
  • médicaments pour renforcer le système immunitaire;
  • des moyens pour renforcer les vaisseaux sanguins et empêcher le prélèvement de fluide en dehors du lit vasculaire.

Pour réduire la formation de transsudat prescrits diurétiques diurétiques. Leur consommation sans ordonnance médicale est interdite, car cela peut entraîner la lixiviation de substances utiles nécessaires à l'organisme.

La quantité consommée dans l'essence du liquide est réduite à 1,5 litre. La consommation de sel est certainement réduite au minimum, les aliments gras, frits, épicés et épicés sont exclus du régime. Il est recommandé au patient de suivre strictement le régime numéro 7 avec une teneur élevée en protéines.

Méthodes folkloriques

La pathologie peut-elle être guérie par des méthodes populaires? Les remèdes populaires contre l’ascite ne sont que des auxiliaires, mais ne peuvent remplacer un traitement médical.

Les remèdes suivants ont un effet bénéfique sur la cirrhose:

  • le persil;
  • chardon-Marie;
  • haricots verts;
  • graines de lin;
  • feuilles d'airelles, de framboises, de bouleaux;
  • églantines.

Les plantes médicinales sont utilisées sous forme de décoctions. Leur volume doit être pris en compte dans le débit quotidien de fluide. Avant de commencer un traitement avec des remèdes populaires, il est nécessaire de consulter votre médecin.

Traitement chirurgical

Si une approche conservatrice ne donne pas d'effet thérapeutique persistant ou si le liquide infecté provoque une péritonite, ils ont recours à une intervention chirurgicale.

Il existe plusieurs traitements chirurgicaux invasifs:

  1. Laparocentèse Procédure chirurgicale pour le drainage de la cavité abdominale. Le patient reçoit un tube injecté pour pomper le transsudat.
  2. Opération Kalba. Tenu avec l'hypertension portale.
  3. Formation chirurgicale d'anastomoses vasculaires pour réduire la pression dans la veine porte.
Laparocentèse

Dans le cas d'une ascite, qui apparaît au stade terminal d'insuffisance fonctionnelle du foie, une transplantation est nécessaire.

Prédiction pour la vie

La qualité et la durée de vie des patients atteints d'ascite dépendent de l'état du foie, de la rapidité du traitement et du respect par le patient des recommandations du médecin traitant. Les étapes faciles avec un traitement approprié ne constituent pas une menace immédiate pour la vie.

Dans la forme de cirrhose compensée, l'espérance de vie est supérieure à 10 ans après la première détection d'accumulation de liquide. Au stade de la décompensation, l'ascite conduit à une issue fatale dans 5 à 7 ans, dans 20% des cas.

Le pronostic de la cirrhose avec ascite en phase terminale est moins réconfortant. Compliqué par l’hydropisie, il entraîne la mort dans 60% des cas dans les 12 mois.

L'accumulation de liquide dans la cavité abdominale est dangereuse si la pathologie est diagnostiquée à un stade avancé. Un traitement précoce permet d’arrêter les ascites et de prolonger la vie du patient.

À en juger par le fait que vous lisiez ces lignes à présent, la victoire dans la lutte contre les maladies du foie ne vous appartient pas.

Et avez-vous déjà pensé à la chirurgie? Cela est compréhensible, car le foie est un organe très important et son bon fonctionnement est un gage de santé et de bien-être. Nausées et vomissements, peau jaunâtre, goût amer dans la bouche et odeur désagréable, urine foncée et diarrhée. Tous ces symptômes vous sont familiers.

Mais peut-être est-il plus correct de traiter non pas l'effet, mais la cause? Nous vous recommandons de lire l'histoire d'Olga Krichevskaya, comment elle a guéri le foie. Lire l'article >>

Ascite dans la cirrhose du foie: causes, symptômes, traitement

L'ascite est une accumulation pathologique de liquide dans la cavité abdominale, dont la principale caractéristique est une augmentation de l'abdomen. Cette affection peut survenir dans de nombreuses maladies, mais dans 80% des cas, elle accompagne des pathologies du foie, y compris la cirrhose. L’hydropisie abdominale est une complication grave qui nécessite des soins médicaux immédiats. L’apparition de cette affection est considérée comme un signe défavorable de l’évolution de la maladie et du pronostic de la vie du patient.

L'ascite dans la cirrhose du foie est un signe de décompensation de la pathologie, lorsque le corps du patient n'est plus en mesure de se battre et que ses mécanismes de protection sont épuisés.

Il y a 3 raisons principales pour lesquelles l'hydropisie de l'abdomen se développe avec cette maladie:

  • hypertension portale;
  • hyperaldostéronisme secondaire;
  • hypoalbuminémie.

Dans cet état, le flux sanguin normal dans la veine porte du foie est perturbé, ce qui entraîne une stagnation du vaisseau et une augmentation de sa pression. De ce fait, l’hypertension augmente dans les vaisseaux organiques plus petits (sinusoïdes), à travers lesquels le sang est acheminé vers la veine hépatique, entraînant la sortie de l’organe.

Leurs murs ne supportent pas la charge accrue, la perméabilité augmente. À travers eux commence à transpirer le liquide, qui pénètre ensuite dans la cavité abdominale.

Normalement, le foie sécrète un certain nombre de substances biologiques qui dilatent les vaisseaux sanguins d’une personne lorsque cela est nécessaire. Étant donné que la destruction des cellules du foie dans lesquelles ces substances sont «récoltées», celles-ci pénètrent dans le sang en excès, provoquant une vasodilatation systémique, une réduction de la pression et une perturbation du flux sanguin.

Les premiers à réagir à de tels changements sont les reins, qui commencent à sécréter de la rénine. Cette substance active indirectement la synthèse de l'hormone surrénalienne aldostérone, qui contribue à la rétention de sodium et d'eau dans le corps, ce qui aggrave encore la situation.

Le foie est le "laboratoire chimique" de l'homme et l'une de ses fonctions est la synthèse des protéines. L'albumine est un représentant important de cette classe. Cette substance "retient" l'eau sur elle-même, ne lui permettant pas de quitter le lit vasculaire.

Comme dans le contexte de la cirrhose, il existe une violation et une insuffisance du processus de synthèse des protéines du foie, la quantité d'albumine dans le sang est considérablement réduite et il n'y a plus aucune barrière empêchant l'eau de s'échapper du vaisseau dans les tissus environnants, ce qui entraîne une ascite.

La manifestation principale de l'hydropisie est un abdomen élargi. C'est sur cette caractéristique que le médecin attire l'attention lorsqu'il voit le patient. Ce symptôme présente les caractéristiques suivantes:

  • Lorsque le patient est debout, le liquide sous l’effet de la gravité est attiré vers le bas-ventre, où il est localisé.
  • En position couchée, il "se répand" sur ses parois latérales, ressemblant à un "ventre de grenouille".
  • Le ventre grossit à mesure que le contenu s'y accumule. S'il y a beaucoup de liquide dans la cavité péritonéale (15-20 litres), alors l'estomac devient énorme, tendu et ne change pratiquement pas de forme lorsque la position du patient change.
  • La peau de la paroi abdominale antérieure peut être amincie et brillante. Il y a souvent des veines saphènes dilatées et des stries visibles (vergetures de la peau striée).
  • En raison du fait que la pression intra-abdominale est augmentée, le nombril peut émettre, comme de la hernie, chez de tels patients. Parfois, des saillies inguino-scrotales et fémorales se forment.
  • En raison de la pression constante de la cavité abdominale accrue sur le diaphragme, les patients sont souvent essoufflés au repos.

L'ascite avec une cirrhose du foie procède souvent en arrière-plan d'autres symptômes de la maladie:

  • Couleur jaune de la peau, des muqueuses et de la sclérotique des yeux.
  • Hémorragies ponctuelles.
  • Étoiles vasculaires sur le visage, le cou et la moitié supérieure du corps.
  • Augmentation mammaire chez les hommes.
  • Rougeur tachetée des deux paumes à la base du pouce et du petit doigt.
  • Indifférence à tout ce qui l'entoure.
  • Somnolence.

On peut observer une dropsie de l'abdomen non seulement avec une cirrhose du foie, mais aussi avec l'obésité, une pathologie des reins et du cœur, des flatulences, des kystes ovariens et du pancréas. Par conséquent, un diagnostic minutieux est nécessaire.

Il est important de comprendre que l'hydropisie abdominale n'est pas toujours une collection de grandes quantités de liquide. Aux premiers stades de la maladie, cela peut être un peu. Pour évaluer la composition, la quantité de contenu abdominal anormal, le médecin procède toujours à des examens complémentaires:

  • Percussion et palpation de l'abdomen.
  • Échographie.
  • Tomographie par ordinateur.
  • Examen du liquide d'ascite.

Le développement de l'ascite chez un patient nécessite une hospitalisation obligatoire et un traitement urgent de cette maladie. Il n'est pas possible de guérir complètement l'hydropisie de l'abdomen, car la cirrhose du foie est la principale cause de son développement, accompagnée de lésions irréversibles du foie. Par conséquent, l'objectif principal du médecin est d'aider le patient à vivre le plus longtemps possible et à améliorer sa qualité de vie.

Les principes de base des soins aux patients sont les suivants:

  • Repos au lit et restrictions de l'exercice.
  • Régime alimentaire
  • Thérapie diurétique.
  • Paracentèse thérapeutique.
  • Interventions chirurgicales.

Le premier événement est recommandé chez les patients présentant une ascite sévère ou modérée. Il est conseillé, car en position debout, la sécrétion de rénine et, par conséquent, d'aldostérone, augmente, ce qui entraîne une rétention supplémentaire de sodium et d'eau dans le corps, aggravant les manifestations de l'ascite.

En outre, avec une diminution de l'exercice, l'activité métabolique du foie diminue et une amélioration du flux sanguin dans les reins est notée.

Le principe de base du régime est de limiter la consommation de sel (jusqu'à 0,5 g par jour) et de liquides (jusqu'à 0,75 à 1 l par jour).

Le sodium est le composant principal du sel et constitue un "aimant" pour l'eau, contribuant à son retard. Pour limiter son entrée dans le corps, il est nécessaire de faire cuire tous les aliments sans ajouter de sel d'avocat.

Exclure du régime alimentaire:

  • viande fumée;
  • les cornichons;
  • poisson et viande en conserve;
  • saucisse;
  • du fromage;
  • la mayonnaise;
  • eau minérale à haute teneur en cet oligo-élément;
  • toutes sortes de céréales, sauf la manne.
  • viande de volaille, bœuf, lapin et poisson (100 g par jour);
  • un œuf par jour;
  • des légumes et des fruits;
  • pain sans sel;
  • beurre et craquelins.

L'utilisation de médicaments diurétiques est l'une des principales méthodes de traitement conservateur de l'ascite. Chez les patients présentant une hydropisie de taille moyenne, le traitement commence par des diurétiques épargneurs de potassium, tels que:

  • Veroshpiron.
  • Spironolactone.
  • Aldactone.

En raison de leur manque d'efficacité, les médicaments sont associés à des diurétiques de l'anse (Lasix, Furosémide).

La posologie des médicaments est choisie individuellement par le médecin pour chaque patient, en fonction du volume de miction et du poids corporel du patient.

Vous pouvez juger de l’efficacité du traitement diurétique selon les critères suivants:

  • Perte de poids.
  • Réduire la circonférence de l'abdomen lors de la mesure de la taille.
  • Diminution de l'excrétion urinaire quotidienne de sodium.
  • Les manifestations de l'encéphalopathie hépatique (s'il existe une telle complication) sont éteintes.
  • Diurèse quotidienne positive.

Les médicaments diurétiques ont un grand nombre d'effets secondaires, ce qui peut provoquer, dans le cadre d'un traitement à long terme, de telles complications:

  • Le développement du syndrome hépatorénal.
  • Progression de l'encéphalopathie hépatique.
  • Perturbations électrolytiques.
  • Insuffisance rénale.

Si dans le contexte du traitement médicamenteux et si les recommandations relatives au régime et à l’effet de l’alimentation ne sont pas respectées, on parle alors d’ascite réfractaire. Cette condition est une indication de la paracentèse thérapeutique.

Cette procédure est réalisée sous anesthésie locale. À l'aide d'un trocart ou d'un gros gibier, la paroi abdominale antérieure est perforée, après quoi le liquide d'ascite sous pression commence à se détacher. Une partie de celle-ci est collectée dans un conteneur stérile pour être envoyé à la recherche, et le reste est drainé de la cavité abdominale à l'aide de cathéters souples dans le conteneur.

Après avoir effectué cette procédure, de telles complications sont possibles:

  • Pression artérielle réduite ou collapsus.
  • Perforation de l'intestin et de la vessie.
  • Saignement
  • Libération continue du fluide du site de ponction.

Au cours de la paracentèse sur 1 litre du liquide prélevé, 6 g d'albumine sans sel sont injectés par voie parentérale, car une perte soudaine de protéines peut entraîner une détérioration de l'état du patient, pouvant aller jusqu'au coma hépatique.

L'intervention chirurgicale est réalisée chez des patients atteints de cirrhose du foie et d'ascites réfractaires.

Il existe deux méthodes principales de ce traitement:

1. L’imposition d’un shunt péritonéo-veineux à Le Vine.

La communication entre la veine cave supérieure et la cavité abdominale est réalisée à l'aide d'un système de tubes en plastique et de cathéters. Le shunt est équipé de vannes pour réguler le débit de fluide. Cette méthode présente les avantages suivants:

  • Le volume de sang en circulation augmente, car le liquide qui traverse la veine cave supérieure se dirige directement vers le cœur, d'où il se propage dans tout le corps, ce qui améliore l'apport sanguin aux tissus.
  • En réponse à cela, la sécrétion de rénine est réduite, ce qui entraîne une inhibition de la production d'aldostérone et l'élimination du sodium et de l'eau du corps.

Parmi les inconvénients, on peut noter un grand nombre de complications après l'application de la méthode.

Les manœuvres péritonéo-veineuses améliorent la qualité de vie du patient, mais n'affectent pas sa durée, ni sa durée d'hospitalisation.

2. Manipulation intra-hépatique intra-hépatique (TVPS) transyrémial.

Le principe de cette méthode de traitement est de créer un message entre les veines porte et hépatiques en imposant un stent. Cette intervention peut réduire la pression et la stagnation de la veine porte, accompagnées d'une diminution de la gravité de l'ascite et du risque de saignement des veines dilatées de l'œsophage et de l'estomac. Le principal inconvénient de cette méthode est la présence de complications postopératoires, notamment la fermeture du shunt, l’exacerbation de l’insuffisance hépatocellulaire et le développement de l’encéphalopathie hépatique.

Dans les cas graves, le plus souvent, les patients doivent recourir à une greffe du foie.

En général, le pronostic pour les patients atteints de cirrhose, compliquée par l'hydropisie de l'abdomen, est défavorable. 50% des patients ne vivent pas plus de 2 ans à partir du moment du développement du syndrome d'ascite, et avec une forme réfractaire, une espérance de vie de 2 ans n'est pas observée chez plus de 20% des patients.

Publications Sur Le Diagnostic Du Foie

Combien coûte le dépistage du VIH pour l'hépatite

Les régimes

Avant de passer un test de dépistage du VIH, de nombreuses personnes sont intéressées. La disponibilité des résultats de la recherche dépend de plusieurs facteurs, notamment - du laboratoire sélectionné.

Ecorce de tremble avec opisthorchiase: comment se retirer, nutrition et traitement

Les régimes

La maladie à opisthorchiase provoque un ver plat du genre Opistorchis ou douve de Sibérie (félin). L'infection se produit lorsqu'une personne mange du poisson de rivière thermiquement cru, légèrement salé ou mal transformé.

Régime alimentaire pour les maladies de l'estomac et du foie

Les symptômes

Régime alimentaire pour maladie du foieDans la liste des maladies qui attendent une personne, les maladies de l'estomac ont commencé à occuper une place très solide.

Vaccin contre l'hépatite B pour adultes

Les régimes

18 mai 2017, 18:24 Articles d'experts: Nova Vladislavovna Izvchikova 0L'hépatite B est très contagieuse et peut se transmettre d'une personne à l'autre. La vaccination aidera à prévenir l'infection.