Principal / Des analyses

Causes de la formation kystique dans le foie - symptômes, traitement avec des médicaments et remèdes populaires

Des analyses

Si les médecins découvrent un néoplasme dans la zone du foie, il est possible qu'il s'agisse d'un kyste dans le foie, qui doit être diagnostiqué avec une échographie, puis traité. De par sa nature, il s’agit d’une tumeur bénigne, mais sous l’influence de facteurs pathogènes, elle peut devenir une menace pour la vie du patient - une tumeur maligne.

Qu'est-ce qu'un kyste du foie

Une tumeur abdominale remplie de liquide clair est considérée comme kystique. Peut être localisé dans tous les organes internes, avec une tendance à une croissance graduelle. Un kyste du foie est une tumeur bénigne qui se développe et se développe non seulement dans des segments individuels de l'organe, mais aussi dans ses ligaments. La guérison de la maladie est réelle, mais le facteur déterminant est la taille de la tumeur, qui varie de quelques millimètres à 25 centimètres. Chez les femmes, ce problème de santé survient beaucoup plus souvent entre 35 et 50 ans.

Kystes du foie - causes

Les petites tumeurs ne nécessitent pas d'intervention chirurgicale, mais les plus grosses ne doivent être enlevées que par chirurgie. Avant de procéder à des manipulations et de prescrire un traitement efficace, le médecin détermine l'étiologie du processus pathologique. Les kystes hépatiques peuvent être causés par des lésions de l’organe parenchymal ou par des maladies telles que la maladie des calculs biliaires, la cirrhose, l’hépatite alcoolique, les ovaires polykystiques, les maladies du pancréas ou du rein. Il n'est pas exclu l'intoxication à long terme du corps.

Il peut y avoir d'autres raisons, par exemple:

  • prédisposition génétique;
  • développement congénital de la maladie;
  • lésion parasitaire du corps de l'échinocoque;
  • traitement médicamenteux hormonal;
  • processus amibien progressif.

Kyste du foie - symptômes

Puisque le «filtre humain» ne contient pas de terminaisons nerveuses, le syndrome de la douleur est absent pendant longtemps. Son apparence est davantage associée à une pression accrue sur les organes voisins, mais pas à un néoplasme dans les tissus parenchymateux. Une néoplasie kystique se rappelle par une grande taille ou est diagnostiquée par hasard - lors du passage d'une échographie planifiée. Les symptômes typiques d'un kyste du foie sont présentés ci-dessous:

  • signes graves de dyspepsie (flatulences, diarrhée, nausées, vomissements avec impuretés biliaires);
  • fièvre basse;
  • éructations acides;
  • essoufflement;
  • transpiration excessive;
  • perte totale d'appétit;
  • signes de jaunisse sur la peau;
  • augmentation de la taille de l'abdomen;
  • faiblesse générale.

Types de kystes du foie

Ces formations dans la cavité d'un organe peuvent être de nature parasitaire et non parasite. Dans le premier cas, nous parlons d'une activité accrue des échinocoques, dans le second, des causes de nature non infectieuse. Les variétés de la première tumeur sont:

  1. L'échinocoque. Caractéristique du lobe droit du organe parenchymal, déclenchée par une activité accrue des ténias.
  2. Alvéocoque. La cause de l’apparition est le stade larvaire producteur de cestodes, qui affecte également les lobes droit et gauche.

Les cavités non parasitaires peuvent être congénitales et acquises. Dans le premier cas, une tumeur bénigne se développe dans le contexte du dysfonctionnement des voies biliaires. En médecine moderne, elle est dite vraie. Dans le second cas, une rupture traumatique de l'organe parenchymal avec formation ultérieure d'une tumeur caractéristique n'est pas exclue. Dans les deux cas, un traitement est nécessaire.

Kyste du foie simple

Cette vraie tumeur solitaire, qui a une doublure épithéliale interne. Un simple kyste hépatique atteint un diamètre ne dépassant pas 3 cm, alors qu'il ne grossit pas et ne nécessite pas de chirurgie. Les médecins recommandent l'observation systématique du néoplasme caractéristique, car il peut être modifié en une tumeur maligne.

Kystes du foie multiples

Certaines tumeurs peuvent se résoudre elles-mêmes, alors que d’autres, au contraire, nécessitent un traitement rapide. Plusieurs kystes du foie forment une formation polykystique qui modifie la forme du parenchyme et est dangereux pour la santé. Comme les petites tumeurs sont situées plus près de la surface de l'organe, elles peuvent facilement être palpées avec une palpation polykystique. Pour clarifier le diagnostic n'est pas exclu l'implication de méthodes de diagnostic peu invasives.

Kyste hépatique parasite

Avec l'activité accrue des échinocoques et des alvéocoques, des cavités de différentes tailles se forment dans l'organe parenchymateux. Ce sont des kystes hépatiques parasites qui remplissent un ou plusieurs lobes, entraînant une nécrose tissulaire étendue. Jusqu'à ce que la formation abdominale complète soit éliminée, la flore pathogène doit être exterminée, sinon les méthodes radicalement conditionnelles ne sont pas très efficaces, il n'y a pas de dynamique positive.

Microcytes du foie

Si, lors du passage d'une échographie planifiée, de petits néoplasmes dans le parenchyme sont visualisés, conformément au code 10 de la CIM, il s'agit également de kystes, mais le patient n'a rien à faire. Plus souvent, ils se dissolvent et apparaissent, peuvent être le résultat d'une intoxication partielle du corps. En échographie, leur taille est négligeable, les médecins ne prennent donc en compte qu'une zone aussi anéchoïque. Les microcytes du foie ne nécessitent pas d'intervention médicale.

Traitement du kyste du foie

Les interventions chirurgicales pour le traitement fructueux des kystes du foie ont deux directions: la ponction sclérosante et la laparoscopie. La première procédure - la sclérooblitération, caractérise les interventions palliatives et est réalisée avec la participation de l'échographie avec l'introduction d'un sclérosant spécial. Tout d'abord, une aspiration de ponction est effectuée, après quoi la cavité résiduelle est vidée sans excision des parois du kyste.

Si nous parlons d'accès laparoscopique, une partie du lobe brûlé est intersectée, suivie d'une dissection et d'une élimination du contenu purulent. Les manipulations sont effectuées à travers des coupures dans l'abdomen, et après son achèvement, le médecin effectue le traitement à l'électrocoagulateur des parois restantes. Les effets dangereux sur la santé en cas d’intervention de spécialistes compétents sont minimes. Dans les tableaux cliniques avec complications, la résection du foie n'est pas exclue. Les autres interventions chirurgicales sont les suivantes:

  • décorticage (énucléation) en tant que méthode de traitement radicalement conditionnel;
  • fenestration d'un kyste, marsupialisation d'un kyste en présence d'un vaste site anéchoïque;
  • ouverture, vidange et drainage de la cavité résiduelle;
  • greffe du foie après modification dans une tumeur maligne;
  • cystogastrostomie, cysto-entérostomie, comme traitement radical.

Traitement médicamenteux des kystes du foie

Les médicaments supplémentaires conviennent à la forme parasitaire de la maladie. Simultanément à une intervention chirurgicale, il est nécessaire de suivre un traitement de chimiothérapie pour l'extermination productive de la flore pathogène. Le traitement médicamenteux du kyste du foie implique la prise de médicaments contre l’échinocoque, les ténias et d’autres organismes nuisibles. Dans tous les cas, la question de savoir comment traiter un kyste du foie, il est important de coordonner avec un spécialiste.

Traitement des kystes du foie remèdes populaires

Les méthodes alternatives sont inefficaces. Sachant qu'un tel kyste dans le foie, il est important de comprendre qu'un tel néoplasme doit être observé par un médecin. L'automédication superficielle ne peut que nuire. Le traitement d'un kyste du foie avec des remèdes populaires procure un effet positif lorsqu'il est combiné aux méthodes officielles. Selon les experts, il est recommandé de boire le jus de bardane ou de chélandine, mais sous une forme diluée de 5: 1. Un autre bon remède populaire est de boire 10 œufs de caille chaque matin.

Kyste du foie - régime

S'intéressant à la façon de se débarrasser des kystes du foie, il est important de revoir le régime alimentaire quotidien et d'adhérer à la nutrition thérapeutique. Le menu de régime aidera un adulte et un enfant à réduire le risque de rechute et à ralentir la croissance d'une tumeur bénigne. Donc, régime avec kyste du foie:

  1. Permet la consommation de variétés de viande et de poisson allégés en viande, de produits laitiers et de légumes à base de fruits et de céréales.
  2. Interdit la viande grasse, le chocolat, l'alcool, le jus de tomate, les assaisonnements épicés, les premiers bouillons, la crème glacée et la conservation.

Kyste dans le foie - causes de la maladie et traitement

Un kyste du foie est une tumeur bénigne qui se présente sous la forme d'une cloque remplie d'un liquide transparent. Les parois de la vessie sont formées par un tissu conjonctif ou épithélial, il peut y avoir une cloison mince à l'intérieur. Le liquide est généralement limpide, inodore et incolore.

Dans certains cas, il devient vert, prend une consistance plus épaisse et lorsqu'une infection pénètre, le kyste se remplit de pus. Il peut être situé dans n'importe quelle partie du foie, à la fois en surface (sous-capsulaire) et en profondeur dans cet organe (parenchyme). Largement varié et de taille.

Quels sont les kystes et leur traitement?

La nature du kyste peut être différente. Dans le cas de vrais kystes à membrane épithéliale, on parle le plus souvent d'une mutation génétique. Le foie d'un patient atteint de polykystose depuis la naissance présente de multiples néoplasmes de tailles différentes qui n'interfèrent pas avec le travail de l'organe et ne sont dangereux qu'en cas de rupture, ce qui entraîne un saignement. Trouvé enfant polykystique congénital dans le plus souvent peu de temps après la naissance.

Les faux kystes sont formés en raison de diverses maladies.

Considérons les exemples de telles maladies et leurs méthodes de traitement:

Après traitement de la phase intestinale de la maladie, un traitement chirurgical est possible.

Quels sont les kystes dangereux?

Une petite formation dont le diamètre varie de quelques millimètres à 1 à 2 cm ne présente généralement aucun danger, surtout si elle ne contient ni pus ni sang. Les patients atteints de polykystose peuvent vivre de nombreuses années sans éprouver de problèmes liés au travail du foie.

Cependant, de gros kystes de 5 à 10 centimètres ou plus exercent une pression sur le tissu hépatique, ce qui peut entraîner la rupture des vaisseaux sanguins ou des voies biliaires. Cela entraîne les conséquences suivantes:

  • Jaunisse;
  • La douleur;
  • Saignement interne;
  • Dysfonctionnement du foie;
  • Pénétration d'infection;
  • Stagnation;
  • Faiblesse;
  • La fièvre

Le danger d'un kyste augmente avec sa taille. Les formations de pus présentent une menace plus sérieuse: les bactéries qui se multiplient dans leur cavité peuvent causer une infection sanguine ou continuer à détruire le tissu hépatique, et leurs déchets entraînent la mort rapide du patient par empoisonnement. Par conséquent, les kystes contenant du pus doivent d'abord être éliminés.

Un cystadénome, une croissance kystique bénigne, capable de dégénérer en une tumeur cancéreuse peut également constituer un danger sérieux.

Kystes parasites

Ce sont des espèces qui sont causées par l'activité de vers parasites, tels que les échinocoques, les trématodes et autres. Le parasite peut se nourrir de tissu hépatique ou de sang, grossissant progressivement et exerçant une pression sur les tissus environnants.

Le plus souvent, ces kystes sont causés par l'échinocoque, qui est transmis à l'homme par des animaux domestiques tels que les chiens. L'homme est un hôte intermédiaire, les larves du parasite vivent dans son corps. Une fois dans l'intestin, la larve pénètre dans le sang et est transférée au foie où elle commence à se développer lentement.

Si l’échinococcose n’est pas traitée, le kyste formé par le parasite atteindra la taille de la tête de l’enfant.

L'agent pathogène le plus rare est l'alvéocoque. C'est un ver qui parasite les animaux sauvages. Le mécanisme de pénétration dans le foie est le même que celui de l'échinocoque, mais les conséquences sont beaucoup plus graves. Les alvéocoques peuvent provoquer une nécrose du tissu hépatique, une cirrhose, une jaunisse obstructive et être transportés avec du sang vers d'autres organes, notamment le cerveau et les poumons.

Pour une telle capacité à former des métastases, l'alvéococcose est appelée "cancer parasitaire". Les kystes d'alvéocoques sont plus petits mais plus dangereux.

Un kyste peut-il se dissoudre?

Certains types de néoplasmes peuvent être résolus sans chirurgie. Pour qu'un kyste se résorbe, il doit être non parasitaire, et pour une résorption rapide, il faut utiliser des remèdes populaires:

  • Racines de bardane Prenez une cuillère à soupe de racines séchées, versez un verre d'eau et laissez cuire 15 minutes. Ensuite, nous insistons une demi-heure pour filtrer le bouillon obtenu. Il est nécessaire de boire des moyens pendant la journée sur 1/3 des verres à 15 minutes avant chaque repas;
  • Jus de bardane Le jus est extrait des jeunes feuilles, dilué dans de l'eau 1: 1, et devrait être consommé dans 2 cuillères à soupe 3 fois par jour, également 15 minutes avant les repas;
  • Stallstrip tenace. Une cuillère à soupe des tiges séchées et broyées de la plante est versée avec de l'eau bouillante (0,5 litre) et laissée à reposer pendant une heure. Puis boire l'infusion en petites portions tout au long de la journée;
  • Les racines devyasila. On verse 100 g de racines dans un litre d'eau, puis on y ajoute la levure sèche (1 cuillère à soupe). On place le mélange pendant deux jours dans un endroit sombre. Boire une infusion dans 20 minutes. après avoir mangé, pas plus de 100 g., une fois la perfusion terminée, faites une pause de 1 à 2 mois.

Souviens toi! Diagnostiquer et prescrire un traitement, incl. et les remèdes populaires ne peuvent être que des médecins. Les plantes médicinales ne sont pas complètement inoffensives.

Régime de kyste

Dans la plupart des cas, un kyste du foie ne nécessite aucune restriction alimentaire. Parfois, si la sortie de la bile est difficile, le médecin peut prescrire certains changements dans le régime alimentaire.

Le plus souvent, ils concernent des aliments lourds riches en graisses:

  • Les produits d'origine animale frits, salés, fumés et en conserve sont limités;
  • Le foie des animaux d'en face est recommandé;
  • Un rejet complet du café et des boissons gazeuses est recommandé.
  • Au lieu de cela, il est préférable que le patient consomme plus de jus et de fruits frais;
  • Au lieu des aliments frits d'origine végétale - bouillis;
  • Le nombre de repas augmente (jusqu'à 5-6 fois), la quantité de nourriture prise à la fois diminue;
  • Il est souhaitable qu'un patient consomme plus de produits laitiers, notamment du kéfir et du yogourt;
  • Les champignons, sous quelque forme que ce soit, sont exclus du régime jusqu'à la guérison complète;
  • Les légumes marinés sont également exclus;
  • De plus, la moutarde, le ketchup et les épices ne sont pas recommandés;
  • Les produits à base de farine devraient être du pain maigre, le meilleur de tous - séché.

La nutrition chez les femmes n'est pas différente de la nutrition chez les hommes.

Kyste solitaire

Le kyste solitaire est le plus simple de tous. Il s’agit d’un flacon sphérique sans pattes et sans cloisons à l’intérieur, situé seul. Diffère dans les parois minces et le grand volume de liquide s'accumulant à l'intérieur.

Généralement inoffensif, mais seulement jusqu'à ce que le volume devienne trop important. À partir de 3 à 5 cm de volume, un kyste solitaire commence à interférer avec le travail du foie, provoquant des sensations désagréables. Cependant, sa croissance ne s'arrête pas et il peut facilement atteindre un décimètre ou plus.

Heureusement, un kyste solitaire est facilement éliminé par ponction: une aiguille est insérée dans le foie du patient directement à travers la peau, les muscles et les parois de la cavité abdominale, après quoi le contenu est extrait. Le processus est effectué sous anesthésie locale ou générale, après la fin de l'action de l'anesthésie peut être une douleur. Cependant, dans la plupart des cas, le patient peut rentrer chez lui quelques heures après la procédure.

Les kystes solitaires sont souvent des formations anéchoïques (pratiquement, ils ne reflètent pas les ultrasons en raison de leur forme et de leurs parois minces) et sont donc presque impossibles à détecter par ultrasons.

Où se forment les kystes le plus souvent?

Des formations kystiques peuvent se former dans le lobe gauche et dans le droit. La probabilité de formation d'un kyste parasite dans le lobe droit est plus grande, en raison des particularités de la circulation sanguine. En outre, le lobe droit est plus susceptible aux dommages mécaniques, car il est plus proche des bords.

Conclusion

Kyste hépatique - avasculaire (dépourvu de vaisseaux sanguins), creux à l’intérieur de la tumeur, pour diverses raisons. Il est impossible de répondre sans équivoque à des questions sur la manière de traiter une maladie et sur ses conséquences: cela dépend des causes, de la taille et d'autres caractéristiques de la tumeur.

Les symptômes peuvent également être différents - d'une légère douleur dans le foie au dysfonctionnement d'organes et à la jaunisse. Les microcystes et les petits kystes (jusqu’à 1 à 2 cm) n’ont généralement pas besoin d’être enlevés, la formation de grandes tailles est éliminée par excision ou ponction. Les tumeurs kystiques ne sont pas toujours facilement visibles aux ultrasons. Vous ne devez en aucun cas essayer de traiter vous-même une cytose sans consulter un médecin.

À en juger par le fait que vous lisiez ces lignes à présent, la victoire dans la lutte contre les maladies du foie ne vous appartient pas.

Et avez-vous déjà pensé à la chirurgie? Cela est compréhensible, car le foie est un organe très important et son bon fonctionnement est un gage de santé et de bien-être. Nausées et vomissements, peau jaunâtre, goût amer dans la bouche et odeur désagréable, urine foncée et diarrhée. Tous ces symptômes vous sont familiers.

Mais peut-être est-il plus correct de traiter non pas l'effet, mais la cause? Nous vous recommandons de lire l'histoire d'Olga Krichevskaya, comment elle a guéri le foie. Lire l'article >>

Kyste du foie: description de la pathologie, causes, symptômes, caractéristiques du diagnostic et du traitement, pronostic, prévention

Le foie est le principal filtre du corps, ce qui purifie le sang et élimine toutes les toxines. Ce corps est soumis à un stress quotidien énorme, il est donc souvent exposé à diverses maladies. Un kyste du foie est un néoplasme rond ou ovale avec des cavités remplies de liquide ou de contenu épais. Il peut apparaître chez les adultes et les enfants.

En l'absence de croissance d'une tumeur, les médecins la surveillent uniquement et prescrivent un traitement de soutien au patient. Sinon, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Description générale de la pathologie

Nous devons donc maintenant examiner plus en détail ce qu’est un kyste du foie. C'est un sac (capsule) d'épithélium ou de tissu fibreux qui contient souvent un contenu liquide (moins souvent de type gelée, purulent). L'éducation peut se développer à la fois à la surface du corps et à l'intérieur de celui-ci.

La taille du kyste peut atteindre 15 mm et plus. Si cela augmente, la fonctionnalité de nombreux organes internes peut être altérée. Dans certains cas, le kyste peut se rompre, ce qui représente un grand danger pour la vie et la santé humaines.

Le plus communément diagnostiqué une telle pathologie chez les femmes. L'âge de la distribution maximale de kystes est de 35 à 55 ans. La maladie doit être contrôlée, car une augmentation de la taille de la formation entraîne de graves complications.

Causes de l'éducation

L'apparition d'un kyste dans le lobe droit du foie ou dans sa partie gauche provoque de tels facteurs négatifs:

  • prédisposition génétique;
  • processus inflammatoires dans le corps en raison de son infection parasitaire;
  • lésion organique, chirurgie à ce sujet;
  • échec hormonal;
  • l'abus d'alcool ou de drogues;
  • rein polykystique ou pancréas;
  • intoxication prolongée du corps;
  • développement intra-utérin du corps;
  • cirrhose du foie.

Les raisons du développement de l’éducation sont nombreuses, y compris pour donner une impulsion au développement d’une telle maladie.

Types de kystes

S'il y a un kyste dans le foie, il faut en clarifier les causes avant de commencer le traitement.

Il est également important de déterminer le type de pathologie:

  • Polykystique. Dans ce cas, plusieurs kystes se forment dans l'organe. Cette pathologie est souvent congénitale. Cultiver progressivement une tumeur de ce type peut être une vie entière. Cela peut perturber considérablement le fonctionnement du foie.
  • Solitaire Il se caractérise par une forme ronde ainsi que par un risque accru de complications. Possible torsion de la formation des jambes, sa suppuration, rupture. Son diamètre n'excède pas 3 cm, il ne grossit généralement pas et ne nécessite aucune intervention chirurgicale s'il n'y a pas de complications. Mais cela nécessite une surveillance constante.
  • Kistofibroz. Cette forme de la maladie est plus fréquente chez un enfant et est congénitale. La cirrhose est une complication de la maladie, de même que le manque de fonctionnalité (souvent aiguë) du foie.

Il arrive qu'un patient ait des espèces rares de formations - par exemple, un kyste avasculaire (caractérisé par un manque d'approvisionnement en sang).

Les tumeurs kystiques peuvent consister en une chambre (cavité) et peuvent être multi-chambres. Ces derniers sont dangereux dans la mesure où ils peuvent être remplis de divers types de contenu, ce qui nécessite une approche scrupuleuse et spécifique du traitement.

Symptômes de la maladie

Si un patient a un kyste du lobe gauche ou droit du foie, un diagnostic approfondi aidera à établir les causes. Il est également nécessaire de régler les plaintes de la personne.

Cependant, la douleur n'est pas le symptôme principal. Le foie n'a pas de terminaison nerveuse, ce symptôme apparaît dès lors que la tumeur développée est affectée par les organes adjacents. Avant cette pathologie peut se produire sous une forme latente.

Les premières manifestations ne sont généralement pas observées lorsque de petits kystes du foie sont présents, mais quand ils atteignent 7–8 cm ou si un quart de l’organe entier est affecté.

Les symptômes de la pathologie sont les suivants:

  • douleur et lourdeur dans le côté droit;
  • malaise à l'estomac;
  • une augmentation de l'abdomen;
  • nausées et vomissements qui durent longtemps;
  • jaunisse;
  • perte d'appétit, perte de poids rapide;
  • faiblesse générale, perte de performance;
  • éructation acide (avec la pression du foie hypertrophiée sur l'estomac, le contenu acide et la nourriture peuvent être rejetés dans l'œsophage);
  • augmentation de la température corporelle (dans de rares cas);
  • transpiration excessive.

Un kyste apparu dans le lobe gauche du foie peut ne pas se manifester au cours des années. Toutefois, si de tels symptômes se manifestent, ils parlent alors de l'évolution de la maladie. Il nécessite une consultation médicale obligatoire.

Les étapes du développement du kyste parasite

Avant de soigner un kyste du foie, vous devez considérer le stade de son développement. Cela dépend si une personne doit consommer de la drogue ou se faire opérer.

Comme les dommages hépatiques parasites représentent la majorité de toutes les formations kystiques, nous allons considérer les stades de la progression de la maladie dans son exemple:

  1. La première étape. Les parasites ont pénétré dans le corps, ils ont commencé leurs effets néfastes, une petite partie des toxines pénètrent dans le sang. À ce stade, les défenses sont en mesure de maintenir la fonctionnalité du corps dans la norme. Il n'y a presque pas de symptômes.
  2. La seconde. Le néoplasme grandit et commence bientôt à exercer une pression sur l'organe, de sorte que la douleur apparaît; les déchets d’organismes exotiques pénètrent déjà dans la circulation sanguine, ce qui rend possibles des nausées, des vertiges, etc.
  3. Troisièmement. Le kyste progresse assez rapidement. Si vous ne faites rien, le processus inflammatoire commence, la formation commence à s'infecter. Dans ce cas, le risque de rupture d'organe augmente. Le corps peut être empoisonné par des toxines, ce qui provoque des vomissements, des évanouissements, de la fièvre, etc.

Quelles que soient les causes de la maladie, vous devez le surveiller. Dès les premiers signes de changement (développement de l’éducation, modification du contenu, inflammation des tissus environnants, etc.), des mesures thérapeutiques appropriées doivent être prises.

Fonctions de diagnostic

Le traitement des kystes dans le foie ne commence qu'après un examen approfondi du patient, qui comprend:

  1. Échographie.
  2. CT ou IRM. Ce diagnostic permet de déterminer la taille de la tumeur, le nombre de kystes. Ces techniques vous permettent de déterminer plus précisément les causes du développement de la pathologie.
  3. Analyses de laboratoire. L'analyse sérologique de fluides biologiques permet de déterminer le type de néoplasme. En outre, une PCR sanguine, un dosage radioimmunologique, ELISA et des marqueurs de la présence de l'hépatite sont effectués.
  4. Ponctions néoplasmes pour déterminer sa composition. Ensuite, un examen bactériologique et cytologique est effectué.
  5. Échographie. De cette façon, vous pouvez connaître la densité du contenu du kyste.
  6. Angiographie du tronc coeliaque.
  7. Scintigraphie utilisant des éléments radio-isotopes.
  8. Analyse histologique d'une tumeur afin de déterminer si elle est maligne ou non.

Il n'est pas nécessaire d'utiliser toutes les méthodes de diagnostic. Les ultrasons et les tests de laboratoire suffisent.

Traitement traditionnel

Dans le traitement de la classification du foie de l'éducation est d'une grande importance. Le schéma thérapeutique et son type en dépendent. Le traitement d'un kyste du foie est médicalement nécessaire en raison de modifications négatives de l'organe.

Si nécessaire, les médicaments suivants sont prescrits au patient:

  • les multivitamines (par exemple, Complivit);
  • des antibiotiques;
  • agents enzymatiques;
  • préparations de cholagogue (par exemple, Allohol);
  • sorbants: charbon actif, Enterosgel;
  • hépatoprotecteurs (bicyclol);
  • analgésiques (amidopyrine, analgin).

Vous pourriez également avoir besoin d'antiparasitaires. Le choix des médicaments dépend de la cause de la maladie et des symptômes associés, ainsi que des caractéristiques individuelles du patient.

Maintenant, il est clair comment soigner un kyste du foie sans chirurgie, mais ce n'est pas toujours le cas. Si le traitement médicamenteux ne résout pas le problème, alors le kyste échinococcique du foie (ou un autre type) est retiré. L'opération est nécessaire en cas de rupture des parois du néoplasme, de perturbation du tractus gastro-intestinal, de présence de saignement ou d'un processus inflammatoire important, de développement de l'éducation.

La méthode la plus courante pour traiter la pathologie est la ponction, qui permet de se débarrasser du contenu de la tumeur. Après cela, un médicament spécial est introduit dans la cavité de formation, ce qui contribue à l’adhérence de ses parois.

Il existe également d'autres types de chirurgie:

  1. Laparoscopie kystes du foie. Une telle intervention économe réduit le risque de complications, réduit le temps de récupération de la personne.
  2. Intervention radicale. Une telle intervention est nécessaire si le foie est trop endommagé et qu'il est impossible de le guérir. Dans ce cas, la transplantation d'organe est appliquée.
  3. Effets palliatifs. Seule la suppression de contenu se produit. Les parois du néoplasme restent à l'intérieur de l'organe.
  4. Chirurgie radicale conditionnelle. Dans ce cas, l’ensemble du kyste est enlevé, ainsi que les tissus affectés autour de lui, mais une partie de l’organe du patient est conservée.

Si des symptômes de kystes du foie se manifestent chez la femme, ne prenez pas d’automédication. Il est nécessaire, dans les meilleurs délais, de consulter un médecin.

Remèdes populaires

De nombreux patients veulent savoir comment traiter un kyste du foie avec des remèdes populaires. Ils ne constituent pas une panacée et ne contribueront à éviter une intervention chirurgicale que dans de rares cas (si la tumeur ne progresse pas et si des prescriptions naturelles sont utilisées avec le traitement recommandé par le médecin).

S'il vous plaît noter: dans notre article toutes les recettes populaires sont à titre informatif seulement. À eux seuls, ils ne peuvent pas traiter les formations kystiques progressives du foie. Avant d'utiliser des produits naturels, consultez votre professionnel de la santé!

De tels moyens seront utiles:

  1. Celandine Une infusion en est faite. Requiert 1 cuillère à soupe. l matières premières sèches versez 0,5 litre d’eau bouillante et insistez 30 minutes. Le volume résultant doit être bu pendant la journée en petites portions. Il est important de garder à l'esprit que cette plante est un poison, elle doit donc être utilisée avec précaution. Femmes enceintes, mères allaitantes, enfants de moins de 14 ans, personnes âgées et personnes faibles - un tel médicament à base de plantes n'est pas recommandé. Boire une infusion de 7 à 10 jours, puis faire une pause d'une semaine et reprendre le traitement.
  2. Salsifier Pour préparer le bouillon, il faut 3 tasses d'eau bouillie et 3 c. l matières premières. Le mélange doit être bouilli pendant une demi-heure et le même temps insiste. De plus, l'outil est pris par petites gorgées. Le volume résultant doit être consommé par jour. La durée du traitement est de 1 à 2 mois.
  3. Jus de feuilles de bardane. Le boire devrait être trois fois dans l’essence 1 à 2 c. l Le médicament est utilisé 30 à 40 minutes avant les repas.
  4. En cas d'atteinte hépatique, le traitement aux œufs de caille permet d'améliorer l'état du système digestif, d'accroître les défenses de l'organisme et de stopper la croissance des formations kystiques. Il est conseillé aux guérisseurs de boire 5 œufs crus à jeun pendant 2 semaines, de prendre une pause de 14 jours et de répéter l'opération.

Règles de puissance

Il suffit de prendre des médicaments pour se débarrasser de la pathologie. Besoin d'un régime avec un kyste du foie.

Il prévoit l'exclusion des aliments gras, des aliments en conserve, ainsi que des produits avec un grand nombre de saveurs, les plats fumés et frits sont également interdits. Il faut abandonner le jus de tomate, la liqueur, le chocolat.

Le patient est autorisé à manger de la viande maigre, du poisson, des fruits et des légumes (riches en vitamines et en micro-éléments) et des produits laitiers. La nourriture pour un kyste du foie chez les femmes devrait être complète. Mais ne mangez pas ces aliments qui augmentent la charge sur le corps.

Les règles générales pour manger sont:

  • une protéine facilement digestible doit être ingérée;
  • n'excluez pas complètement les glucides;
  • manger le patient doit être fractionné en petites portions (de manière optimale 5 - 6 fois par jour);
  • le menu doit contenir des produits produisant un effet cholérétique;

Le régime comprend des céréales, des baies et des produits laitiers.

Pronostic et complications possibles

A la question "un kyste peut-il se dissoudre dans le foie?" Il est assez difficile de répondre. Cela est possible si vous supprimez les facteurs négatifs qui le provoquent. Il disparaît également si sa taille n’est pas très grande et qu’il n’est pas causé par des parasites, il n’est pas inné.

Le pronostic, avec un traitement en temps opportun, est favorable. Cependant, dans certains cas, la pathologie peut être récurrente et donner des complications:

  • la formation de contenu purulent à l'intérieur de la tumeur;
  • saignement interne lorsqu'un kyste se rompt;
  • la propagation des parasites dans tout le corps;
  • insuffisance hépatique.

Avec un traitement en temps opportun, le risque de complications est minime.

Prévention de la pathologie

Un kyste est une maladie complexe qui, dans la plupart des cas, ne présente aucun danger pour le corps. Que cela soit dangereux ou non dépend du type de pathologie et du degré de son évolution. Il vaut mieux prévenir la maladie.

Pour cela, les mesures préventives suivantes doivent être observées:

  • éviter de boire de l'eau de sources inconnues;
  • en cas de suspicion d'infection par les helminthes, il est nécessaire d'examiner et de prendre des médicaments pour détruire les vers;
  • suivre les règles d'hygiène personnelle;
  • mange bien et ne bois pas d'alcool;
  • éviter les dommages au foie;
  • effectuer des exercices réalisables;
  • observer le régime de travail et de repos;
  • traiter en temps opportun les maladies du système digestif et subir des examens réguliers.

Un kyste dans le foie est une maladie insidieuse, car il n’est pas toujours détecté à un stade précoce. Cependant, un traitement en temps voulu éliminera le problème et préviendra le risque de complications.

La vidéo de cet article vous expliquera les formations hépatiques kystiques: pourquoi elles sont formées, comment elles se manifestent et ce qui doit être fait dans cette situation.

Kyste du foie

Kyste du foie - formation cavitaire focale du foie, capsule de tissu conjonctif limitée contenant du liquide à l'intérieur. Le kyste hépatique se manifeste par une douleur dans l'hypochondre droit, une gêne épigastrique, des nausées, une dyspepsie et une asymétrie abdominale. Le diagnostic des kystes du foie repose sur des données échographiques et tomographiques. Le traitement d'un kyste hépatique peut comprendre l'élimination radicale (décorticage, résection hépatique, excision des parois du kyste) ou des méthodes palliatives (vidange, marsupialisation du kyste, création d'une cystoentéro-cystogastroanastomose).

Kyste du foie

Le kyste hépatique est une cavité bénigne remplie de liquide, tapissée de l'intérieur par une couche d'épithélium cylindrique ou cubique. Le plus souvent, les kystes sont remplis d'un liquide clair, sans odeur et sans couleur; plus rarement, les kystes du foie peuvent contenir une masse ressemblant à une gelée ou un liquide vert brunâtre composé de cholestérol, de bilirubine, de mucine, de fibrine et de cellules épithéliales. Lorsque les hémorragies dans la cavité du foie, le contenu du kyste devient hémorragique; quand infecté - crémeux, purulent.

Les kystes hépatiques peuvent être situés dans différents segments, lobes et même ligaments du foie, superficiellement ou en profondeur; parfois avoir un cavalier mince (jambe de kystes). Le diamètre des kystes hépatiques détectables varie de quelques millimètres à 25 centimètres ou plus. En hépatologie et en gastroentérologie, des kystes du foie sont diagnostiqués chez environ 0,8% de la population. Chez les femmes, les kystes du foie sont détectés 3 à 5 fois plus souvent que chez les hommes, généralement entre 40 et 50 ans. Selon les observations cliniques, les kystes du foie peuvent être associés à la maladie des calculs biliaires, à la cirrhose du foie, aux kystes des voies biliaires, aux ovaires polykystiques, aux reins polykystiques et au pancréas.

Raisons

Il n'y a pas de consensus sur l'origine des véritables kystes du foie non parasitaires. Certains auteurs estiment que les kystes résultent d'une hyperplasie inflammatoire des voies biliaires au cours de l'embryogenèse et de leur obstruction ultérieure. La relation entre la présence d'un kyste du foie et des médicaments hormonaux (œstrogènes, contraceptifs oraux) est prise en compte.

La médecine moderne prédominante est la théorie expliquant la survenue de kystes du foie provenant de voies biliaires aberrantes intra et interlobulaires, qui ne font pas partie du système biliaire au cours du développement embryonnaire. La sécrétion de l'épithélium de ces cavités fermées entraîne l'accumulation de liquide et sa transformation en kyste du foie. Cette hypothèse est confirmée par le fait que le secret du kyste ne contient pas de bile et que la cavité de formation n'est pas communiquée avec les canaux biliaires en fonctionnement.

Les faux kystes sont formés par nécrose des tumeurs, lésion traumatique du foie, lésion parasitaire du foie avec ehonokkok, abcès amibien.

Classification

Le concept de «kystes du foie» regroupe des formes nosologiques d'origines diverses. Tout d’abord, les vrais et les faux kystes du foie sont isolés. Les vrais kystes sont d’origine congénitale et ont une doublure épithéliale interne. Parmi les véritables formations solitaires, il existe des kystes dermoïdes du foie simples, à rétention, des cystadénomes à plusieurs chambres.

Les faux kystes sont secondaires, acquis; souvent formés après une chirurgie, une blessure, une inflammation et, par conséquent, les parois de leur cavité sont constituées de tissu hépatique modifié fibreux. Par le nombre de cavités distinguent les kystes simples et multiples du foie. Avec l'identification des kystes dans chaque segment du foie, parlez du foie polykystique. De plus, des kystes hépatiques parasitaires et parasitaires sont isolés; ces derniers, en règle générale, sont représentés par des kystes à échinocoques (échinococcose du foie).

Symptômes de kystes du foie

En règle générale, les petits kystes du foie simples ne présentent pas de manifestations cliniques. La symptomatologie se développe souvent lorsqu'un kyste atteint une taille de 7 à 8 cm, et également si plusieurs kystes sont atteints, au moins 20% du volume du parenchyme hépatique.

Dans ce cas, il existe une sensation de plénitude et de lourdeur dans l'hypochondre droit et l'épigastrie, qui augmente après le repas ou l'effort. Dans le contexte d’une augmentation des kystes du foie, des symptômes dyspeptiques se développent: éructations, nausées, vomissements, flatulences, diarrhée. Parmi les autres symptômes non spécifiques accompagnant le développement de kystes du foie, notons faiblesse, perte d'appétit, transpiration accrue, essoufflement, faible fièvre.

Les kystes hépatiques géants provoquent une hypertrophie abdominale asymétrique, une hépatomégalie, une perte de poids, une jaunisse. Dans certains cas, le kyste est palpable à travers la paroi abdominale antérieure sous la forme d’une formation indolore fluctuante et résistante dans l’hypochondre droit.

Un kyste du foie compliqué se développe avec une hémorragie dans sa paroi ou sa cavité, une suppuration, une perforation, une torsion des jambes du kyste et une dégénérescence maligne. En cas d'hémorragie, la rupture d'un kyste ou la pénétration de son contenu dans les organes adjacents développent une attaque aiguë de douleur abdominale. Dans ces cas, il existe une forte probabilité de saignement dans la cavité abdominale, une péritonite. La jaunisse apparaît lorsque vous appuyez sur un canal biliaire situé à proximité et un abcès du foie se forme lors de l'infection.

Les kystes hépatiques à échinocoques sont dangereux car ils propagent les parasites par voie hématogène avec formation de foyers infectieux lointains (par exemple, les kystes pulmonaires à échinocoques). Avec un foie polykystique répandu, une insuffisance hépatique peut se développer avec le temps.

Diagnostic des kystes du foie

La plupart des kystes du foie sont détectés par hasard lors d'une échographie abdominale. Selon l'échographie, le kyste hépatique est défini comme une cavité ovale ou arrondie délimitée par une paroi mince à contenu anéchoïque. S'il y a du sang ou du pus dans la cavité du kyste, les échos intraluminaux deviennent distincts. Dans certains cas, une échographie hépatique est utilisée pour pratiquer la ponction percutanée du kyste, suivie d'un examen cytologique et bactériologique du secret.

Avec l'aide de la tomodensitométrie, de l'IRM, de la scintigraphie hépatique, de l'angiographie du tronc coeliaque et des artères mésentériques, le diagnostic différentiel d'un kyste du foie avec hémangiome, des tumeurs de l'espace rétropéritonéal, des tumeurs de l'intestin grêle, du pancréas, du mésentère, de l'hydrocèle de la vésicule biliaire, des lésions métastatiques du foie est réalisée. En cas de doute sur le diagnostic, une laparoscopie diagnostique est réalisée. Pour exclure l'étiologie parasitaire des kystes du foie, des tests sanguins sérologiques spécifiques sont effectués (ELISA, ARN).

Traitement du kyste du foie

Les patients présentant des kystes hépatiques asymptomatiques dont le diamètre ne dépasse pas 3 cm doivent être suivis par un gastro-entérologue (hépatologue).

Les indications du traitement chirurgical des kystes du foie servent de complications (saignement, rupture, suppuration, etc.); kystes de grande taille et géants (jusqu'à 10 cm ou plus); compression des voies biliaires avec écoulement biliaire altéré; compression du système de la veine porte avec le développement de l'hypertension portale; symptômes cliniques graves qui détériorent la qualité de la vie; récidive d'un kyste du foie après avoir tenté de le percer. Le traitement des kystes hépatiques parasites est effectué sous la surveillance d'un spécialiste des maladies infectieuses ou d'un parasitologue.

Toutes les chirurgies pratiquées sur les kystes du foie peuvent être radicales, conditionnellement radicales et palliatives. Les méthodes radicales pour les kystes solitaires comprennent la résection du foie; en cas de greffe polykystique du foie. Les méthodes radicalement conditionnelles peuvent inclure l'exfoliation (énucléation) du kyste ou l'excision des parois du kyste. Lors de ces interventions, l'accès laparoscopique peu invasif est largement utilisé.

Les interventions palliatives dans les kystes du foie n'impliquent pas l'ablation de la masse abdominale et peuvent consister en une aspiration ponctuelle ciblée du contenu du kyste suivie d'une sclérooblitération de la cavité; ouverture, vidange et drainage de la cavité résiduelle du kyste; kyste de marsupialisation; fenestration du kyste; cystoentérostomie ou cystogastrostomie.

Un effet durable après aspiration percutanée d'un kyste et son durcissement est obtenu avec des dimensions relativement petites (jusqu'à 5-6 cm) de la cavité. Une autopsie et un drainage externe sont indiqués pour les kystes hépatiques solitaires post-traumatiques compliqués de rupture de la paroi ou de suppuration. La marsupialisation (vidange du kyste avec couture de la paroi sur les bords de la plaie opératoire) est réalisée à la localisation centrale du kyste dans la porte du foie, compression des voies biliaires, présence d'hypertension portale. Fenestration - En règle générale, on a recours à la dissection et à l'excision des parois libres des kystes pour traiter plusieurs kystes ou foie polykystique en l'absence de signes d'insuffisance rénale et hépatique. En cas de kystes géants, une cystogastroanastomose ou une cystoentéroanastomose est imposée, c’est-à-dire qu’un message est créé entre la cavité du kyste du foie et la cavité de l’estomac ou des intestins.

Pronostic pour le kyste du foie

Après élimination radicale des kystes hépatiques solitaires, le pronostic est généralement favorable. Après des interventions palliatives dans divers termes distants, les kystes du foie peuvent se reproduire, nécessitant des mesures thérapeutiques répétées.

Une augmentation progressive des kystes hépatiques non traités peut entraîner un certain nombre de complications dangereuses. En cas d'atteinte hépatique étendue, une issue fatale est possible en raison d'une insuffisance hépatique.

Kystes du foie. Diagnostics

Lors de l'examen clinique des patients, les antécédents d'anamnèse jouent un rôle lorsque les patients constatent la présence d'une tumeur dans l'hypochondre droit, qui existe depuis longtemps et augmente lentement. Une tumeur palpable est observée chez presque tous les patients. Dans le même temps, une tumeur arrondie, élasto-élastique, associée au foie est plus souvent située dans la moitié droite de l'organe. A.E. Borisov (2002) a noté que les kystes sont localisés dans la moitié droite du foie chez 55% des patients. En cas de kystes multiples (polykystiques), un foie grossier et bosselé est palpé.

Selon la clinique Mayo, seulement 17% des patients avant la chirurgie des kystes solitaires présentaient des manifestations cliniques. B.C. Shapkin (1970) et B.V. Petrovsky (1972) a noté que les symptômes cliniques de kystes hépatiques solitaires commencent à apparaître lorsqu'un kyste atteint une taille de 5 à 7 cm, le principal symptôme clinique étant la présence d'une tumeur hépatique palpable, qui augmente lentement.

Parmi les méthodes de diagnostic spéciales, l'échographie présente un avantage absolu. Sa précision de diagnostic varie de 90 à 100%. La méthode permet d’identifier les kystes dont le diamètre est supérieur à 5 mm. C'est simple, abordable et non invasif. Les kystes du foie non parasitaires sont définis comme des formations arrondies avec une capsule transparente, transmettant bien les ondes ultrasonores.

Le diagnostic est plus fiable lorsque l’effet de l’amélioration de l’image de la paroi de la cavité du kyste loin par rapport au capteur est noté. Chez certains patients, un sédiment hétérogène intracystique peut être détecté, se déplaçant lorsque le patient change de position au cours de l'étude.

Échographie. Kyste du foie

Le foie polykystique a une structure acoustique. Il se caractérise par la présence sur le fond d'un foie élargi de multiples formations cavitaires de différentes tailles dans les deux lobes du foie. Le contenu des kystes est transparent aux ondes ultrasonores. Les cavités sont généralement arrondies avec des contours clairs. Une tendance similaire est observée dans certains cas, même dans les reins.

Sur les échogrammes, en plus des kystes, les canaux biliaires intrahépatiques étendus (cholangiectectasies) et une vésicule biliaire distendue élargie sont généralement visualisés. Kystes souvent plus petits, de forme irrégulière, localisés superficiellement et le plus souvent dans le lobe gauche du foie.

Échographie. Kystes du foie d'opisthorchose

L'examen aux rayons X permet d'établir la présence de modifications dans les contours du foie avec une position élevée du dôme du diaphragme dans le kyste du lobe droit et, dans certains cas, une calcification dans les parois du kyste. Un certain nombre de scientifiques utilisent la cholangiographie pour éliminer la connexion du kyste aux voies biliaires.

La tomographie assistée par ordinateur dans le diagnostic des kystes hépatiques est supérieure à l'échographie selon certains auteurs [Lyulinsky OM et al., 1990]. La méthode vous permet de visualiser plus clairement la structure du kyste et révèle des kystes du foie atteignant 0,5 cm de diamètre. La spécificité de l’étude est élevée et va de 91 à 99% [Movchun AA et al., 1989]. Le critère le plus important pour le diagnostic différentiel des lésions focales du foie - leurs indices densitométriques. Avec les kystes du foie, leur valeur varie de 5 à 20 unités.

Sur les tomographies informatisées, les kystes du foie sont définis comme des cavités homogènes aux contours nets et uniformes. Dans la cavité des kystes non parasites, il peut y avoir des inclusions denses, non homogènes, dont la densité peut aller jusqu'à 20-30 unités. La densité des kystes non parasitaires est inférieure à celle des kystes échinococciques du foie. Des difficultés surviennent aux premiers stades du développement du parasite, lorsque les indices densitométriques sont les mêmes pour les deux pathologies.

Dans certains cas de tomodensitométrie, les jeunes kystes échinococciques sont impossibles à distinguer des non-parasites [Viliavin M.Yu., 1986]. Lors de la tomodensitométrie chez 65% des patients atteints d’échinococcose dans la cavité des kystes, des vésicules filles ont été détectées.

La laparoscopie est une méthode traditionnelle très efficace dans le diagnostic des kystes hépatiques.

Les kystes du foie non parasites au cours de la laparoscopie sont décrits comme la formation d'une forme arrondie par un mur persistant de couleur blanchâtre ou gris-rose [Wagner EA., 1981; Volokh Yu.A., 1987]. En cas de foie polykystique, plusieurs kystes roses, sombres ou verdâtres de différentes tailles sont visibles. L'utilisation de la laparoscopie dans le diagnostic de la maladie polykystique du foie, un nombre de scientifiques considèrent comme obligatoire [Rustamov I.R., 1979; Chervinsky AA, 1986].

Selon B.I. Alperovich et al. (1985) et N.A. Brazhnikova (1988), la méthode est particulièrement efficace pour les kystes de la genèse de l'opisthorchose, situés, en général, superficiellement. Ce sont des formations de petite taille, à paroi mince et à contenu transparent. Ils sont plus souvent localisés sur la surface diaphragmatique du lobe gauche du foie. La grande vésicule biliaire distendue et la cholangiectectasie sur la face ventrale du foie confirment le caractère opisthorchotique des formations trouvées. La laparoscopie est particulièrement utile pour localiser les kystes dans les segments II, III, V et la partie inférieure du segment IV. La partie médiane du segment VI est clairement visible, mais l’examen des segments VII et VIII est difficile.

L'utilisation de manipulateurs augmente la valeur diagnostique de la méthode à 85-93%.

L'angiographie est une méthode précieuse pour le diagnostic des kystes hépatiques de toute étiologie. L'image vasographique des kystes du foie est assez typique. Sur les angiogrammes, la surface avasculaire est déterminée en fonction de la localisation du kyste dans le foie. Les vaisseaux sont poussés de côté par le kyste jusqu'au bord et l'enveloppent à la périphérie comme des "doigts tenant une balle". A partir de la zone avasculaire, on note une amputation de petites branches vasculaires.

Un certain nombre de scientifiques pensent que, avec les formations hypervasculaires du foie (hémangiomes, tumeurs malignes), les recherches angiographiques sont plus informatives et qu'avec les formations hypovasculaires, les possibilités de la méthode sont beaucoup moins importantes [Volynsky Yu.O., 1990]. Kan Ki Bo (1986) estime que, lorsque les vaisseaux hépatiques sont contrastés, il n’existe pas de kystes hépatiques directs, mais uniquement des kystes du foie, des dommages et des dommages indirects ne permettant pas de préciser leur localisation et leur nombre.

La méthode doit être utilisée dans des cas particuliers pour le diagnostic différentiel des tumeurs du foie. N. Vlahov et al. (1990) présentant de gros kystes hépatiques compliqués d'hypertension portale, estiment nécessaire de procéder à une angiographie pour établir l'opérabilité du patient.

La scintigraphie hépatique des kystes révèle des zones de défauts d'accumulation du produit radiopharmaceutique dans la zone de formation, mais ne permet pas de déterminer avec précision la nature de la lésion et la topographie du kyste. La méthode permet d’établir le degré d’implication du parenchyme hépatique dans le processus pathologique et d’identifier des foyers de froid dans le foie chez 61% des patients, et avec une taille de kyste supérieure à 5 cm - chez 73,3% des patients [Borisov AE, 2002].

Algorithme de diagnostic

• étude clinique.
• Recherche en laboratoire (tests d’échinococcose, d’opisthorchiase, de numération globulaire complète).
• Échographie du foie et des reins.
• tomographie par ordinateur.
• laparoscopie.
• Avec un diagnostic incertain - angiographie.

Diagnostic différentiel

Les kystes hépatiques doivent être différenciés des kystes parasites dans les cas d'échinococcose et d'opisthorchiase, de grandes cavités de désintégration dans les cas d'alvéococcose et de cancer du foie. Lorsque les kystes parasites caractérisent l'échographie et la radiographie (calcification de la capsule, la présence de bulles filles, des modifications caractéristiques des voies biliaires lors de l'invasion de l'opisthorchose), ainsi que des réactions immunologiques.

Avec l'alvéococcose avec de grandes cavernes parasites, les parois de cette dernière sont inégales et beaucoup plus épaisses qu'avec les kystes conventionnels, il peut y avoir des séquestrants dans la cavité. Dans le cancer, croissance tumorale rapide et cachexie progressive, réaction positive à l'α-fœtoprotéine.

Nous traitons le foie

Traitement, symptômes, médicaments

Kyste hépatique avasculaire qu'est-ce que c'est

Kyste du foie

Le kyste du foie représente un danger grave pour la vie. Puisque le foie est le seul filtre dans le corps humain, il est soumis à une pression énorme. Tous les problèmes de ce filtre sont empoisonnés par des substances toxiques.

Table des matières:

En travaillant dans ce mode, sans examen ni prévention, le corps est sujet à la formation d'un kyste. Quelles sont les conséquences de son apparition et pourquoi une échographie du foie doit être effectuée régulièrement - cet article en discutera.

Qu'est-ce qu'un kyste du foie

En substance, c'est une tumeur. Il peut être situé dans n'importe quelle partie du foie et affecter ses ligaments ou sa surface. La nouvelle croissance est considérée comme bénigne. Un kyste est une capsule dont la taille varie de quelques millimètres à 25 centimètres, recouverte à l'intérieur d'un épithélium cylindrique ou cubique et remplie de liquide.

Si une hémorragie survient dans la tumeur ou si une infection y pénètre, ce liquide se transformera en une masse hémorragique ou purulente.

En règle générale, la maladie est diagnostiquée entre 35 et 55 ans. Le plus souvent, les femmes en souffrent (3 à 5 fois).

Les tumeurs du foie sont divisées en parasites et non parasitaires.

Le kyste parasite peut être de deux types:

  • échinocoque. Il est provoqué par les ténias. Dans la plupart des cas, ce type de kyste infecte le lobe droit de l'organe.
  • alvéocoque. Le néoplasme est dû à la parasitisation des vers plats (cestodes) au stade larvaire.

Les kystes non parasitaires sont divisés en:

  • vrai. Ce type est diagnostiqué le plus souvent. La formation de kystes provoque un développement anormal des voies biliaires.
  • faux Le kyste apparaît en raison de la rupture du foie dans sa blessure. Le plus souvent, le lobe gauche en souffre.

Les kystes du foie peuvent être simples ou multiples. Ces derniers sont formés de 2 ou plus, frappant le tiers de l’un des lobes de l’organe.

Stades du développement du kyste dans le foie

L'ensemble du cycle, à partir du moment de l'infection, est divisé en trois périodes:

  • La première étape est la pénétration des parasites dans le sang et le foie et la formation d'un kyste. À ce stade, le système immunitaire et le corps lui-même sont capables de maintenir son fonctionnement normal. En règle générale, cette étape dure longtemps et est asymptomatique.
  • la deuxième étape est une augmentation de la taille de la tumeur et la formation d'une «jambe» dans celle-ci, tombant dans la cavité abdominale. Le kyste atteint une taille telle qu'il commence à exercer une pression sur le foie et à causer de la douleur à une personne.
  • la troisième étape est la progression rapide de la croissance de l'éducation. Accompagné d'inflammation et de suppuration. À ce stade, la probabilité de rupture du foie est élevée, mais ces cas sont rares.

Causes des kystes du foie

Malheureusement, les causes des kystes du foie ne sont pas complètement élucidées, mais les médecins et les chercheurs ont tendance à croire qu'une formation bénigne d'organes peut survenir dans les cas suivants:

  • obstruction, inflammation et obstruction des voies biliaires du foie (version dominante)
  • transmission héréditaire
  • hormonothérapie
  • dommage mécanique aux organes
  • infection parasitaire

Pour former un kyste, un des facteurs énumérés suffit. Si les helminthes en deviennent la cause, la personne ne peut s'en débarrasser qu'avec des moyens spéciaux, mais cela n'arrêtera pas le développement d'un kyste - un traitement sérieux sera nécessaire.

Symptômes de kystes du foie

Si la tumeur est unique ou n’a pas atteint la taille suffisante pour exercer une pression sur le foie, la personne ne peut remarquer aucun symptôme de la maladie. A ce stade, le kyste ne peut être détecté que par hasard aux ultrasons de l'organe.

Lorsque le néoplasme atteint 7 à 8 centimètres, des signes non spécifiques commencent à apparaître:

  • faiblesse générale
  • éructations, nausées, vomissements
  • sensation de lourdeur et d'éclatement sous les côtes du côté droit pendant l'exercice ou après avoir mangé
  • troubles intestinaux et formation de gaz
  • manque d'appétit, dans certains cas - refus de manger
  • transpiration

avec de gros kystes ou des formations multiples, il est également possible:

  • perte de poids
  • augmentation de l'abdomen d'une part (due à l'hépatomégalie - augmentation du foie)
  • jaunisse et fièvre légère (intermittente)

En cas de complications au cours de la maladie, des hémorragies, des suppurations et des perforations sont probables. La personne est perturbée par des accès de douleur abdominale. Lorsqu'un kyste est volumineux, il peut être ressenti à travers la paroi abdominale lors de la palpation.

Diagnostics

Les kystes du foie peuvent être détectés par ultrasons. Dans la plupart des cas, c'est ce qui se passe. Si une tumeur est suspectée, le médecin doit orienter le patient vers un examen spécial de l'organe. Ceux-ci comprennent:

  • échographie - grâce aux échos, il est possible de déterminer la tumeur et la densité de son contenu
  • Le diagnostic par résonance magnétique permet de distinguer un kyste d'un hémangiome. Un diagnostic plus précis aidera à obtenir une laparoscopie.
  • tomographie par ordinateur
  • angiographie du tronc coeliaque
  • ponction du kyste, examen cytologique et bactériologique des échantillons prélevés
  • scintigraphie - une étude basée sur l'introduction d'isotopes radioactifs pour visualiser les troubles
  • test sanguin sérologique pour exclure l'origine du kyste parasite

Traitement

À ce jour, le traitement des kystes du foie consiste à enlever la tumeur (sauf si sa taille ne dépasse pas 3 centimètres). Les chirurgiens utilisent 2 techniques:

  • palliatif, impliquant l'ouverture de la tumeur et sa vidange, cousant la plaie aux bords du kyste et du cytogastroanastamoz (combinaison de vaisseaux, veines, canaux)
  • radicalement conditionnel, y compris l'élimination de la partie malade du foie, l'exfoliation du kyste et l'excision de sa paroi

Après la chirurgie, le patient commence à prendre des médicaments pour restaurer son foie. En outre, le traitement doit nécessairement inclure des médicaments pour maintenir les fonctions de protection de l'organisme. Tout écart par rapport au calendrier de traitement et les recommandations du médecin traitant peuvent perturber le travail du foie, mais aussi d’autres organes.

Remèdes populaires

Les bouillons et les infusions de plantes médicinales peuvent fournir un puissant soutien au corps dans la lutte contre les tumeurs et dans la restauration du foie après une intervention chirurgicale. Mais leur réception incontrôlée peut être désastreuse. Par conséquent, le traitement des kystes du foie aux herbes, leur posologie et la fréquence d'admission doivent être convenus avec le médecin.

Substances effectivement actives contenues dans les plantes suivantes:

  • Bardane (racine et jus)
  • chélidoine (jus)
  • noix de pin
  • chardon-Marie
  • millefeuille
  • échelle intelligente
  • molène
  • elecampane

Outre les plantes médicinales, l'utilisation d'œufs de caille et de teinture de kombucha est un résultat positif.

Effets du kyste du foie

La probabilité de récidive après le retrait d'un kyste solitaire est faible, mais le patient doit continuer à suivre un régime et à consulter un gastro-entérologue-hépatologue pour des tests de contrôle.

Si une ponction est réalisée dans le cas d'un tel kyste, il est alors probable que la tumeur se reforme à la fois immédiatement après l'intervention chirurgicale et après une longue période de temps.

Si le foie n'est pas traité, la croissance du tissu tumoral peut entraîner:

  • rupture de kyste
  • inflammation et pus
  • kystes saignants
  • helminthes dans la cavité abdominale
  • insuffisance hépatique

La dernière complication se termine le plus souvent par la mort.

Prévention

Afin de prévenir l'apparition de tumeurs dans le foie, avec un traitement non invasif des kystes, ainsi qu'après une intervention chirurgicale, il est nécessaire:

  • ajuster le pouvoir
  • faire une habitude d'exercice modéré
  • observer le régime de repos et de nourriture
  • consulter systématiquement le médecin pour un examen et une échographie des organes abdominaux (une fois par an)
  • mener des activités de prévention des infections à helminthes (surtout après des visites dans des pays où la probabilité d'infection est élevée)

Le régime alimentaire des kystes du foie implique l'interdiction de certains aliments et l'introduction d'autres aliments dans le régime.

  • boissons gazeuses
  • doux
  • café
  • assaisonnements et épices
  • tous frits, épicés, fumés et salés

Dans le menu habituel, il est recommandé de saisir:

Tous les produits doivent être soigneusement lavés, nettoyés et soumis à un traitement thermique en profondeur.

Les protéines alimentaires doivent être des protéines faciles à digérer - à partir de 120 grammes par jour, la quantité de graisse ne doit pas dépasser 80 grammes.

La consommation par jour est autorisée pas plus de 3000 Kcal. Le pouvoir doit être fractionnaire.

Il est réaliste que le kyste du foie soit diagnostiqué au stade où il n’est pas dangereux, donnant ainsi à l’organisme la possibilité de se réadapter pleinement et de minimiser le risque de récidive.

L’essentiel est d’être examiné régulièrement et de garder à l’esprit que la prévention peut sauver non seulement la santé, mais aussi la vie.

Les problèmes de foie ont commencé il y a environ un an et j'ai ensuite été hospitalisé pendant longtemps pour un traitement. Que

Je n'ai pas eu de diagnostic spécifique pour le foie, je viens de prendre un gros enjeu dans la grossesse.

Guérir le foie de toutes sortes de pilules et d'injections qui ne sont pas suffisamment traitées. C'est nécessaire après son traitement et.

La copie de contenu du site n'est autorisée qu'avec le consentement de l'éditeur ou avec un lien indexé actif vers la source.

Attention! Les informations publiées sur le site sont fournies à titre informatif uniquement et ne constituent en aucun cas une recommandation d'utilisation. Assurez-vous de consulter votre médecin!

Kyste du foie

Kyste du foie - formation cavitaire focale du foie, capsule de tissu conjonctif limitée contenant du liquide à l'intérieur. Le kyste hépatique se manifeste par une douleur dans l'hypochondre droit, une gêne épigastrique, des nausées, une dyspepsie et une asymétrie abdominale. Le diagnostic des kystes du foie repose sur des données échographiques et tomographiques. Le traitement d'un kyste hépatique peut comprendre l'élimination radicale (décorticage, résection hépatique, excision des parois du kyste) ou des méthodes palliatives (vidange, marsupialisation du kyste, création d'une cystoentéro-cystogastroanastomose).

Kyste du foie

Le kyste hépatique est une cavité bénigne remplie de liquide, tapissée de l'intérieur par une couche d'épithélium cylindrique ou cubique. Le plus souvent, les kystes sont remplis d'un liquide clair, sans odeur et sans couleur; plus rarement, les kystes du foie peuvent contenir une masse ressemblant à une gelée ou un liquide vert brunâtre composé de cholestérol, de bilirubine, de mucine, de fibrine et de cellules épithéliales. Lorsque les hémorragies dans la cavité du foie, le contenu du kyste devient hémorragique; quand infecté - crémeux, purulent.

Les kystes hépatiques peuvent être situés dans différents segments, lobes et même ligaments du foie, superficiellement ou en profondeur; parfois avoir un cavalier mince (jambe de kystes). Le diamètre des kystes hépatiques détectables varie de quelques millimètres à 25 centimètres ou plus. En hépatologie et en gastroentérologie, des kystes du foie sont diagnostiqués chez environ 0,8% de la population. Chez les femmes, les kystes du foie sont détectés 3 à 5 fois plus souvent que chez les hommes, généralement en âge. Selon les observations cliniques, les kystes du foie peuvent être associés à la maladie des calculs biliaires, à la cirrhose du foie, aux kystes des voies biliaires, aux ovaires polykystiques, aux reins polykystiques et au pancréas.

Classification des kystes du foie

Le concept de «kystes du foie» regroupe des formes nosologiques d'origines diverses. Tout d’abord, les vrais et les faux kystes du foie sont isolés. Les vrais kystes sont d’origine congénitale et ont une doublure épithéliale interne. Parmi les véritables formations solitaires, il existe des kystes dermoïdes du foie simples, à rétention, des cystadénomes à plusieurs chambres.

Les faux kystes sont secondaires, acquis; souvent formés après une chirurgie, une blessure, une inflammation et, par conséquent, les parois de leur cavité sont constituées de tissu hépatique modifié fibreux. Par le nombre de cavités distinguent les kystes simples et multiples du foie. Avec l'identification des kystes dans chaque segment du foie, parlez du foie polykystique. De plus, des kystes hépatiques parasitaires et parasitaires sont isolés; ces derniers, en règle générale, sont représentés par des kystes à échinocoques (échinococcose du foie).

Causes des kystes du foie

Il n'y a pas de consensus sur l'origine des véritables kystes du foie non parasitaires. Certains auteurs estiment que les kystes résultent d'une hyperplasie inflammatoire des voies biliaires au cours de l'embryogenèse et de leur obstruction ultérieure. La relation entre la présence d'un kyste du foie et des médicaments hormonaux (œstrogènes, contraceptifs oraux) est prise en compte.

La médecine moderne prédominante est la théorie expliquant la survenue de kystes du foie provenant de voies biliaires aberrantes intra et interlobulaires, qui ne font pas partie du système biliaire au cours du développement embryonnaire. La sécrétion de l'épithélium de ces cavités fermées entraîne l'accumulation de liquide et sa transformation en kyste du foie. Cette hypothèse est confirmée par le fait que le secret du kyste ne contient pas de bile et que la cavité de formation n'est pas communiquée avec les canaux biliaires en fonctionnement.

Les faux kystes sont formés par nécrose des tumeurs, lésion traumatique du foie, lésion parasitaire du foie avec ehonokkok, abcès amibien.

Symptômes de kystes du foie

En règle générale, les petits kystes du foie simples ne présentent pas de manifestations cliniques. La symptomatologie se développe souvent lorsqu'un kyste atteint une taille de 7 à 8 cm, et également si plusieurs kystes sont atteints, au moins 20% du volume du parenchyme hépatique.

Dans ce cas, il existe une sensation de plénitude et de lourdeur dans l'hypochondre droit et l'épigastrie, qui augmente après le repas ou l'effort. Dans le contexte d’une augmentation des kystes du foie, des symptômes dyspeptiques se développent: éructations, nausées, vomissements, flatulences, diarrhée. Parmi les autres symptômes non spécifiques accompagnant le développement de kystes du foie, notons faiblesse, perte d'appétit, transpiration accrue, essoufflement, faible fièvre.

Les kystes hépatiques géants provoquent une hypertrophie abdominale asymétrique, une hépatomégalie, une perte de poids, une jaunisse. Dans certains cas, le kyste est palpable à travers la paroi abdominale antérieure sous la forme d’une formation indolore fluctuante et résistante dans l’hypochondre droit.

Un kyste du foie compliqué se développe avec une hémorragie dans sa paroi ou sa cavité, une suppuration, une perforation, une torsion des jambes du kyste et une dégénérescence maligne. En cas d'hémorragie, la rupture d'un kyste ou la pénétration de son contenu dans les organes adjacents développent une attaque aiguë de douleur abdominale. Dans ces cas, il existe une forte probabilité de saignement dans la cavité abdominale, une péritonite. La jaunisse apparaît lorsque vous appuyez sur un canal biliaire situé à proximité et un abcès du foie se forme lors de l'infection.

Les kystes hépatiques à échinocoques sont dangereux car ils propagent les parasites par voie hématogène avec formation de foyers infectieux lointains (par exemple, les kystes pulmonaires à échinocoques). Avec un foie polykystique répandu, une insuffisance hépatique peut se développer avec le temps.

Diagnostic des kystes du foie

La plupart des kystes du foie sont détectés par hasard lors d'une échographie abdominale. Selon l'échographie, le kyste hépatique est défini comme une cavité ovale ou arrondie délimitée par une paroi mince à contenu anéchoïque. S'il y a du sang ou du pus dans la cavité du kyste, les échos intraluminaux deviennent distincts. Dans certains cas, une échographie hépatique est utilisée pour pratiquer la ponction percutanée du kyste, suivie d'un examen cytologique et bactériologique du secret.

Avec l'aide de la tomodensitométrie, de l'IRM, de la scintigraphie hépatique, de l'angiographie du tronc coeliaque et des artères mésentériques, le diagnostic différentiel d'un kyste du foie avec hémangiome, des tumeurs de l'espace rétropéritonéal, des tumeurs de l'intestin grêle, du pancréas, du mésentère, de l'hydrocèle de la vésicule biliaire, des lésions métastatiques du foie est réalisée. En cas de doute sur le diagnostic, une laparoscopie diagnostique est réalisée. Pour exclure l'étiologie parasitaire des kystes du foie, des tests sanguins sérologiques spécifiques sont effectués (ELISA, ARN).

Traitement du kyste du foie

Les patients présentant des kystes hépatiques asymptomatiques dont le diamètre ne dépasse pas 3 cm doivent être suivis par un gastro-entérologue (hépatologue).

Les indications du traitement chirurgical des kystes du foie servent de complications (saignement, rupture, suppuration, etc.); kystes de grande taille et géants (jusqu'à 10 cm ou plus); compression des voies biliaires avec écoulement biliaire altéré; compression du système de la veine porte avec le développement de l'hypertension portale; symptômes cliniques graves qui détériorent la qualité de la vie; récidive d'un kyste du foie après avoir tenté de le percer. Le traitement des kystes hépatiques parasites est effectué sous la surveillance d'un spécialiste des maladies infectieuses ou d'un parasitologue.

Toutes les chirurgies pratiquées sur les kystes du foie peuvent être radicales, conditionnellement radicales et palliatives. Les méthodes radicales pour les kystes solitaires comprennent la résection du foie; en cas de greffe polykystique du foie. Les méthodes radicalement conditionnelles peuvent inclure l'exfoliation (énucléation) du kyste ou l'excision des parois du kyste. Lors de ces interventions, l'accès laparoscopique peu invasif est largement utilisé.

Les interventions palliatives dans les kystes du foie n'impliquent pas l'ablation de la masse abdominale et peuvent consister en une aspiration ponctuelle ciblée du contenu du kyste suivie d'une sclérooblitération de la cavité; ouverture, vidange et drainage de la cavité résiduelle du kyste; kyste de marsupialisation; fenestration du kyste; cystoentérostomie ou cystogastrostomie.

Un effet durable après aspiration percutanée d'un kyste et son durcissement est obtenu avec des dimensions relativement petites (jusqu'à 5-6 cm) de la cavité. Une autopsie et un drainage externe sont indiqués pour les kystes hépatiques solitaires post-traumatiques compliqués de rupture de la paroi ou de suppuration. La marsupialisation (vidange du kyste avec couture de la paroi sur les bords de la plaie opératoire) est réalisée à la localisation centrale du kyste dans la porte du foie, compression des voies biliaires, présence d'hypertension portale. Fenestration - En règle générale, on a recours à la dissection et à l'excision des parois libres des kystes pour traiter plusieurs kystes ou foie polykystique en l'absence de signes d'insuffisance rénale et hépatique. En cas de kystes géants, une cystogastroanastomose ou une cystoentéroanastomose est imposée, c’est-à-dire qu’un message est créé entre la cavité du kyste du foie et la cavité de l’estomac ou des intestins.

Pronostic pour le kyste du foie

Après élimination radicale des kystes hépatiques solitaires, le pronostic est généralement favorable. Après des interventions palliatives dans divers termes distants, les kystes du foie peuvent se reproduire, nécessitant des mesures thérapeutiques répétées.

Une augmentation progressive des kystes hépatiques non traités peut entraîner un certain nombre de complications dangereuses. En cas d'atteinte hépatique étendue, une issue fatale est possible en raison d'une insuffisance hépatique.

Kyste du foie - traitement à Moscou

Manuel des maladies

Maladies des organes digestifs

Dernières nouvelles

  • © 2018 beauté et médecine

destiné à la référence seulement

et ne remplace pas les soins médicaux qualifiés.

Qu'est-ce qui menace un kyste dans le foie, d'après ce qu'il se passe et comment l'enlever?

Le foie est une station de désintoxication de notre corps, un organe qui désinfecte en permanence une quantité énorme de substances nocives. Il est très patient - ça fait déjà mal quand la maladie est allée très loin, il est donc nécessaire de vérifier systématiquement l'état du foie.

Une étude par échographie de cet organe révèle souvent la formation d'un kyste du foie, bénin, qui survient lorsqu'il existe des facteurs prédisposants.

Le concept et le code de la maladie selon la CIM-10

Un kyste du foie est un concept généralisé impliquant la présence d'une cavité remplie de liquide ou de sécrétion. Un kyste peut se produire sur n'importe quelle partie du foie et se trouver à la surface ou à l'intérieur de l'organe.

Selon la CIM-10, les kystes du foie appartiennent à la classe «Autres maladies du foie précisées» avec le code de maladie K76.8.

Les causes

Selon les signes morphologiques, les kystes du foie sont divisés en:

Il n’existe pas de théorie commune et sans ambiguïté sur la cause d’un kyste non parasitaire. Mais la plupart des experts pensent qu'il s'agit de canaux biliaires spontanés qui, au cours de la vie, se développent avec le corps et se transforment ensuite en cavités, recouverts à l'intérieur d'épithélium et remplis de liquide.

La cause des kystes parasites est la larve de ténia (cysticercus, échinocoque), pour laquelle un tel kyste est une sorte de capsule à développement intermédiaire.

Classification

La structure des parois du kyste est divisée en:

Par nombre d'entités:

  • sous-capsulaire (en surface);
  • parenchyme (à l'intérieur du corps).

Les kystes parasites, selon l'agent pathogène, sont divisés en:

Échinocoque

Un kyste du foie se forme suite à une infection par les larves du ver Echinococcus granulosus. L'homme est le propriétaire intermédiaire du parasite dans le foie duquel les larves se déposent.

Solitaire

La formation de kystes se produit lorsqu'une personne est infectée par la cysticercose - une lésion de l'organe causée par la larve de porc Cysticercus cellulosae. Dans ce cas, la personne est également l'hôte intermédiaire du parasite dont les larves vivent dans le foie et forment des bulles, formant parfois des grappes.

Photo d'un kyste solitaire du foie

Au fil du temps, la coquille de la bulle se calcifie et se durcit, ce qui n’empêche pas le parasite de rester viable.

Petit

Si le diagnostic d'un kyste non parasite a déjà été confirmé et que sa taille ne dépasse pas 4–5 cm, l'observation dynamique est acceptable. En cas de doute sur le caractère non parasitaire du kyste, un examen plus approfondi est nécessaire.

Multiple

Les médecins interprètent la présence de multiples kystes dans le corps comme une maladie polykystique, qui est chronique et conduit à une insuffisance hépatique.

Les kystes ne sont pas des maladies héréditaires, mais il convient de garder à l’esprit que la propension à une maladie telle que la maladie polykystique est un facteur génétiquement hérité.

Les symptômes

Les symptômes de la formation kystique dépendent de la nature et de la taille. Les petits kystes ne sont généralement pas dangereux et ne se manifestent pas.

Avec une augmentation de taille, on peut observer plus de 5 cm:

  • foie élargi;
  • douleur dans l'hypochondre droit;
  • jaunisse obstructive.

En cas de lésion parasitaire, des symptômes gastro-intestinaux sont ajoutés:

Les lésions hépatiques multiples se caractérisent par des signes d'insuffisance hépatique:

  • perte d'appétit;
  • vomissements;
  • augmentation de la taille de l'abdomen;
  • les douleurs;
  • gonflement des membres.

Pathologie chez un enfant

Chez les enfants, les kystes du foie sont généralement congénitaux (vrai kyste).

Les autres causes de la formation de kystes chez un enfant peuvent être:

  • lésion hépatique;
  • processus inflammatoires ou infectieux (jaunisse, rubéole, infection adénovirale);
  • chirurgie du foie;
  • infection parasitaire.

Qu'est-ce qui menace la maladie?

Les complications de la maladie font face aux conséquences suivantes:

  • compression des voies biliaires et violation de l'écoulement de la bile;
  • les changements dans la structure du tissu hépatique et le développement de l'échec;

Souvent, un kyste suppure, ce qui menace de le rompre. Il en résulte:

Par conséquent, une douleur aiguë dans l'abdomen - une raison pour le traitement immédiat chez un spécialiste.

Diagnostics

Souvent, en pratique clinique, un médecin en échographie détecte accidentellement une formation kystique et offre une observation dynamique. Cette tactique n'est pas tout à fait correcte, car les kystes du foie peuvent être un symptôme d'autres maladies, voire une manifestation de processus néoplasiques.

Par conséquent, chaque fois qu'un kyste du foie est détecté, il est conseillé de contacter une institution spécialisée qui traite les patients présentant ce profil.

Si nous discutons avec quel médecin est le mieux observé, il est alors préférable de faire appel à un chirurgien. Il est souhaitable que le médecin soit lui-même propriétaire de la méthode par ultrasons, car il suffit parfois de signes mineurs et mineurs pour déterminer si un kyste est une manifestation d'une autre maladie.

En cas de doute sur le caractère non parasitaire du kyste, un examen plus approfondi est nécessaire.

Il n'est pas facile de distinguer un kyste non parasite d'un kyste parasite, surtout s'il est petit. Des tests supplémentaires pour les tests sérologiques sont nécessaires pour identifier le parasite.

Traitement de divers kystes du foie

Si le diagnostic d'un kyste non parasite a déjà été confirmé et que sa taille ne dépasse pas 4–5 cm, l'observation dynamique est acceptable.

Si le diagnostic d'échinococcose ou de cysticercose est établi, l'observation dynamique est inacceptable. Un kyste parasite, qu’il se manifeste ou non avec des symptômes, nécessite un traitement.

Le plus souvent, ce traitement est chirurgical, mais il est important de détecter un kyste le plus tôt possible - s'il n'a pas encore atteint 3 cm, il peut être guéri sans aucune intervention chirurgicale à la suite de la prise de préparations spéciales.

Des médicaments

La pharmacothérapie consiste à utiliser des kystes échinococciques et solitaires pour détruire les larves de parasite. Rendez-vous est attribué:

  • médicaments antiparasitaires;
  • moyen de maintenir la fonction hépatique;
  • médicaments anti-inflammatoires.

Opération

Aujourd'hui, le prélèvement de kyste se fait par laparoscopie sans recourir à de grandes opérations traumatiques.

Cependant, en suppuration de la formation ou avec un kyste de grande taille, l'opération peut être effectuée par les méthodes suivantes:

  1. Opération ouverte avec ourlet des bords de la capsule sur la paroi antérieure du péritoine et drainage ultérieur du contenu.
  2. Suppression d'un kyste avec une partie du tissu hépatique modifié.
  3. En cas de lésions multiples du foie, une résection d'une partie de l'organe est effectuée.
  4. En cas de complications, une péricistectomie est réalisée - élimination du parasite avec la membrane fibreuse.

Après l'opération, sur recommandation de l'OMS, le patient doit être suivi par un médecin pendant 10 ans. Et seulement après cette période, en l'absence de rechutes, une personne est complètement guérie.

Remèdes populaires

Sans aucun doute, tout le monde est intéressé par la question de savoir si un kyste peut se résoudre lui-même. De tels cas sont connus, mais à cette fin, la formation ne doit pas être parasitaire ni de petite taille. Pour cela, les remèdes populaires sont utilisés:

  1. Racine de bardane Une cuillère à soupe de racines sèches verser un verre d'eau et laisser bouillir pendant 15 minutes. Insister, filtrer et prendre un tiers d'un verre pendant 20 minutes avant un repas.
  2. Jus de bardane Il est extrait des feuilles de la plante, dilué dans de l'eau 1: 1 et buvez 2 cuillères à soupe trois fois par jour avant les repas.
  3. Celandine Une cuillère à soupe d'herbe sèche doit être versé 0, 5 litres d'eau bouillante, insister et boire une gorgée pendant la journée.
  4. Nyasil. Les racines de la plante (100 g) versent un litre d’eau, ajoutez 1 c. cuillère de levure sèche et laisser pendant deux jours dans un endroit sombre. Il devrait être bu après une demi-heure après avoir mangé pas plus de 100 g.

Régime alimentaire

Le plus souvent, lorsqu'un kyste du foie ne nécessite pas de régime alimentaire particulier. Il peut être recommandé si la circulation de la bile est altérée pour améliorer la fonction hépatique. Des recommandations sont faites pour exclure du régime alimentaire les éléments suivants:

  • aliments gras et aliments;
  • tout en conserve, fumé, salé;
  • café et soda;
  • champignons

Il est recommandé d’utiliser plus:

  • produits laitiers (notamment fromage cottage);
  • foie de boeuf;
  • les céréales;
  • jus de fruits frais;
  • fruits, légumes sous toutes leurs formes (le melon au foie apporte des avantages particuliers).

Les avis

Elle a subi une échographie de la cavité abdominale, à la suite de quoi un kyste de 2 cm a été détecté sur le foie.Le médecin a déclaré que de nombreuses personnes étaient atteintes de ce type de kyste et qu'il fallait simplement vous observer. Regardé pendant un long moment, puis il a commencé à augmenter. Elle avait très peur de l'opération et a commencé à boire du bouillon de bardane sur les conseils d'un ami. Très probablement, c’est la bardane qui a permis d’arrêter la croissance du kyste, puisque les deux dernières échographies n’ont pas augmenté davantage.

J'ai un kyste sur le foie qui croît en moyenne de 1 mm par mois, il mesure maintenant 3,5 cm. On dit qu'il l'enlève quand le kyste dépasse 7 cm, mais pour l'instant, il est nécessaire de le surveiller. J'ai aussi peur, pour moi, il vaut mieux enlever un petit kyste que d'attendre qu'il grossisse. Bien que j'ai entendu dire qu'il y a des cas où il résout de lui-même. Je vais essayer les méthodes traditionnelles avec des herbes médicinales.

Pronostic et prévention

Le pronostic pour les kystes hépatiques normaux et même compliqués est assez favorable en cas de succès du traitement chirurgical. La chirurgie radicale donne une récupération durable au patient.

Pour ce faire, vous devez respecter les mesures d'hygiène personnelle, ne pas manger de viande insuffisamment cuite et acheter des produits uniquement à des fournisseurs fiables.

Kyste du foie - qu'est-ce que c'est? Causes de la pathologie et du traitement

Le kyste hépatique est une tumeur bénigne remplie de liquide. Un kyste peut apparaître à la fois à l'intérieur et à la surface de presque tous les organes, y compris le foie. Vous apprendrez comment traiter un kyste du foie et menacent votre vie dans cet article.

Le foie est l’un des organes humains les plus importants qui, en raison de divers facteurs, peut être sujet à certaines maladies.

Qu'est-ce qu'un kyste du foie?

Kyste du foie - néoplasme abdominal, qui est rempli de liquide. Habituellement, ce liquide n'a ni couleur ni odeur. Dans certains cas, le contenu du kyste a une consistance gélifiée. Dans le cas où du sang pénètre dans la cavité du kyste, le liquide acquiert une teinte pourpre et, lorsque le kyste est infecté, son contenu devient purulent.

Le kyste peut être situé pratiquement dans n’importe quel segment du foie, parfois il se forme sur les ligaments. Le diamètre du kyste est de quelques millimètres à quelques centimètres. Dans de rares cas, le néoplasme peut atteindre une taille plus impressionnante.

Le kyste hépatique est diagnostiqué chez 0,8% des patients. Dans ce cas, les femmes souffrent de cette pathologie environ 4 fois plus souvent que les hommes. Un kyste du lobe hépatique gauche est plus commun qu'un kyste du lobe hépatique droit.

Classification

Le kyste peut être multiple ou unique. Un seul apparaît dans un lobe du foie. Plusieurs peuvent être situés dans plusieurs parties, couvrant jusqu'à 30% du foie.

Selon l'étiologie, les kystes parasitaires et non parasitaires sont isolés. À son tour, le kyste hépatique parasite est divisé en deux types:

  • échinocoque. Habituellement, un kyste échinococcique du foie se développe dans le lobe droit de l'organe. Les helminthes qui se développent dans le foie provoquent le développement de tumeurs;
  • alvéocoque. Dans ce cas, la cause du kyste devient une infection du corps par le cestode, dont le stade larvaire parasite le foie.

Les kystes non parasitaires sont divisés en acquis et congénital. Le kyste congénital (vrai) découle du fait que pendant le développement prénatal, la formation des canaux biliaires a été perturbée. Les kystes hépatiques acquis peuvent être causés par des lésions et des processus inflammatoires.

Un vrai kyste du foie peut être des types suivants:

  • kyste hépatique solitaire. Une telle tumeur est située dans le segment inférieur droit de l'organe. Habituellement, le kyste a une jambe. Un kyste hépatique isolé chez un enfant est une affection congénitale qui nécessite une surveillance constante de la part d'un médecin.
  • polykystique. Les nouveaux excroissances sont situées dans tout le corps: à la fois à l'intérieur et à l'extérieur. Les kystes hépatiques multiples ont tendance à augmenter de taille tout au long de la vie du patient;
  • la cystofibrose. Cette condition est considérée comme la plus dangereuse: les kystes affectent non seulement l'organe, mais également la veine porte.

Kyste hépatique solitaire

Qu'est-ce qui cause un kyste?

Jusqu'à présent, les médecins n'ont pas été en mesure de déterminer avec précision les raisons du développement d'un kyste du foie. Très probablement, il peut y avoir plusieurs raisons.

Voici les principales théories expliquant la pathologie:

  • prédisposition génétique: le kyste du foie apparaît souvent chez les enfants dont les parents sont diagnostiqués de la même manière;
  • médicaments hormonaux;
  • opération antérieure;
  • le développement du processus inflammatoire dans le foie;
  • lésion traumatique d'un organe, par exemple une rupture du foie.

Dans le cas de kystes parasitaires, une néoplasie survient à cause de l'infection d'une personne avec des helminthes.

Signes de

Si le kyste est petit, le patient peut ne présenter aucun symptôme. Parfois, une tumeur est détectée accidentellement lors d'une échographie des organes abdominaux.

Dans le cas où un kyste est grand et commence à exercer une pression sur les organes voisins, les symptômes suivants peuvent apparaître:

  • nausées fréquentes;
  • sensation de lourdeur dans l'estomac;
  • douleurs sur le côté droit de l'abdomen, qui ont tendance à augmenter avec l'effort physique;
  • inconfort après avoir mangé;
  • brûlures d'estomac.

Les brûlures d'estomac sont l'un des signes possibles d'un kyste du foie.

Enfin, lors de l'examen, le médecin peut remarquer que le foie du patient est hypertrophié.

En cas d'infection du contenu du kyste, le patient peut développer des symptômes d'intoxication du corps: fatigue, manque d'appétit, faiblesse, tachycardie. Le soir également, la température du patient augmente (jusqu'à 37-37,5 degrés).

Le kyste du foie est-il dangereux?

Quel est le kyste du foie dangereux? Peut-être que vous pouvez refuser un traitement? Ces questions intéressent de nombreuses personnes qui ont appris la présence d’une tumeur kystique dans le foie. Il est important de savoir que même un petit kyste représente un danger pour la santé humaine. Après tout, il peut commencer à grossir et causer des sensations très désagréables.

De plus, si elles ne sont pas traitées, les complications suivantes peuvent survenir:

  • kyste du foie peut se rompre avec la libération de son contenu dans la cavité abdominale;
  • une hémorragie accompagnée de douleur aiguë peut survenir dans la cavité du kyste;
  • dans certains cas, lorsqu’un kyste se rompt, il se produit un saignement grave qui menace la vie du patient;
  • si le kyste serre les voies biliaires, la jaunisse se développe;
  • quand un kyste s'infecte, une maladie dangereuse survient - abcès du foie;
  • un kyste peut dégénérer en une tumeur maligne, même si sa taille est suffisamment petite;
  • si un pus apparaît dans le kyste du foie, le patient présente des symptômes d'intoxication;
  • les kystes, dont la formation est provoquée par une infestation par des parasites, peuvent se rompre, entraînant la propagation des échinocoques avec circulation sanguine dans tout le corps. Dans le même temps, de nombreux foyers d’infection peuvent se former, par exemple des kystes pulmonaires;
  • en présence de multiples kystes hépatiques, le patient peut développer une insuffisance hépatique. Cette condition est très dangereuse: de 50 à 80% des patients décèdent d'une insuffisance hépatique.

Faites attention! Lorsqu'un kyste grossit, l'apparence du patient change. Sa peau devient jaunâtre, le foie augmente. Le patient perd souvent beaucoup de poids et son estomac devient asymétrique. Dans certains cas, le kyste peut être palpé sous la forme d'une masse élastique, indolore à la palpation.

L'absence de traitement pour les kystes du foie peut être fatale.

Diagnostics

En règle générale, un kyste du foie est détecté lors d'une échographie. Dans ce cas, le médecin peut voir le nombre de tumeurs et déterminer leur taille.

En plus de l'échographie, ils ont souvent recours à la ponction, ce qui vous permet d'examiner le contenu d'un kyste et de déterminer s'il contient du sang et du pus.

Dans les cas difficiles, une IRM peut être nécessaire: un examen permettant de déterminer non seulement le nombre de kystes, mais également la cause possible de leur apparition.

Si l'on soupçonne une origine parasitaire d'une tumeur, un examen sérologique peut être nécessaire pour déterminer le type de parasite.

Thérapie

Il est impossible de guérir complètement un kyste du foie avec des médicaments: seuls les symptômes du patient disparaîtront. Cependant, l'intervention chirurgicale n'est pas utilisée dans tous les cas.

L'extraction du kyste du foie est indiquée si:

  • il y a une rupture de kyste;
  • le patient a gravement altéré les processus digestifs;
  • il y a du sang dans le kyste ou il est enflammé;
  • le patient n'arrête pas la douleur même avec l'utilisation constante d'analgésiques;
  • le kyste est en augmentation constante. En règle générale, l'opération est recommandée si la tumeur a un diamètre supérieur à 6 centimètres.

Chirurgie du kyste du foie

Retirer le liquide du kyste peut être par la ponction. Cette méthode la plus simple peut rapidement soulager le patient de la douleur. La ponction est habituellement pratiquée à la veille d'une opération pour enlever un kyste du foie.

Pour réduire la taille d'un simple kyste du foie, des préparations spéciales y sont introduites. Sous leur influence, les parois du néoplasme se collent, ce qui a pour effet de réduire sa taille. L'introduction de médicaments est réalisée sous le contrôle des ultrasons. Vous ne devez pas supposer que le kyste est résolu: il est juste devenu plus petit, ce qui facilite la chirurgie et élimine les symptômes désagréables.

Si le kyste a une origine parasitaire, son traitement implique l’administration de médicaments anthelminthiques spéciaux. Cependant, il est possible que l'opération ne puisse toujours pas être annulée, surtout si le kyste est suffisamment grand. Si le patient présente des complications graves (abcès, péritonite) pendant la chirurgie, une partie de l’organe affecté peut être retirée.

Faites attention! Dans certains cas, le foie peut être tellement endommagé par le kyste qu'il faut l'éliminer complètement. Dans ce cas, le patient est greffé du foie du donneur. Par conséquent, ne tardez pas à consulter votre médecin!

Prévisions

Le traitement chirurgical des kystes du foie suggère un pronostic favorable: la majorité des patients se rétablit complètement. Dans de rares cas, une rechute de la maladie peut survenir, nécessitant une intervention chirurgicale répétée.

Si le kyste est petit, il est tout à fait possible de le traiter de manière conservatrice. Dans ce cas, le patient devrait être suivi par un médecin tout au long de sa vie et subir régulièrement une échographie.

En aucun cas, il ne faut ignorer un kyste: les kystes peuvent endommager le foie à un point tel que l'organe est complètement défaillant, ce qui entraîne l'apparition d'une insuffisance hépatique. Il est important de se rappeler que les kystes ne se résolvent pas d'eux-mêmes: ils ne peuvent pas se développer et se faire connaître avant un certain temps.

Le traitement chirurgical du kyste du foie se termine souvent avec succès.

Les patients chez qui on a diagnostiqué un kyste du foie sont invités à suivre un régime alimentaire spécial, qui implique:

  • rejet d'aliments gras, fumés et épicés;
  • rejet de nourriture en conserve;
  • restriction des sucreries, du café et du thé fort;
  • manger de grandes quantités de poisson, de viande maigre et de jus de fruits frais.

Les produits doivent être consommés en petites portions et assez souvent. Il est recommandé à chaque patient d’élaborer un plan nutritionnel individuel en consultant un diététicien. Un régime avec un kyste du foie devrait durer toute la vie.

Un effet néfaste sur le foie entraîne une carence en vitamines. Par conséquent, après une intervention chirurgicale pour enlever un kyste, vous devez manger autant de fruits et de légumes frais que possible et choisir un complexe multivitaminique approprié. Lorsque vous choisissez des vitamines, il est important de consulter votre médecin.

Faites attention! Beaucoup sont intéressés par la manière de soigner un kyste du foie avec des méthodes traditionnelles. Ne pensez pas que les remèdes populaires seront efficaces: les infusions aux herbes peuvent être une aide au traitement médicamenteux, mais ne peuvent le remplacer. Rappelez-vous: avant d'essayer un remède traditionnel contre les kystes du foie, les avis qui vous semblaient tentants, vous devriez consulter un médecin! De remèdes populaires, les kystes ne se dissolvent pas, au contraire, certaines herbes et certains frais peuvent nuire au travail du foie.

Vous connaissez maintenant les causes et les caractéristiques du traitement des kystes du foie. Cette maladie nécessite une surveillance médicale constante, faute de quoi il ne sera pas possible d'éviter de graves complications, dont certaines sont fatales. Que faire si un kyste du foie est diagnostiqué? Visitez régulièrement le thérapeute, faites une échographie, suivez un régime et ne refusez pas l'opération, si cela est recommandé par le médecin. Au tout début du développement de la maladie, le traitement consiste en une petite incision, c'est-à-dire avec un impact minimal sur le corps du patient. De cette vidéo, vous apprendrez exactement comment cela se passe:

Causes et symptômes du kyste du foie

Un kyste du foie (ou cytose) est une formation anormale non maligne à l'intérieur ou à la surface d'un organe, semblable à une capsule dont la cavité interne est remplie d'un liquide clair ou d'une masse gélatineuse de couleur brun verdâtre.

Un kyste dans le foie peut-il se résoudre ou sous l’influence de médicaments? Cette formation est considérée comme bénigne, mais contrairement à une tumeur maligne, elle n’est pas une structure dense de tissu, mais ressemble à une boule avec un contenu liquide ou visqueux. Puisque la gaine de la capsule kystique ne peut pas disparaître, le pseudotumeur hépatique spontané ne se résout pas. Si la paroi se brise, la coque restante est remplie de liquide après un certain temps.

  1. La pathologie est présente chez 1 à 2 personnes sur 100 et chez 50% des patients, selon les données des examens du dispensaire, elle n’a pas encore été identifiée et se déroule sans symptômes évidents.
  2. Chez les hommes, la maladie kystique du foie est observée presque 4 fois moins souvent que chez les femmes, ce qui est associé au manque de stress hormonal chez les hommes, que celles-ci subissent pendant la grossesse et la ménopause.
  3. Le pic de temps de la maladie tombe sur le groupe d’âge des 30 à 50 ans.
  4. Le kyste hépatique chez les enfants est diagnostiqué encore moins fréquemment que chez les patients liés à l'âge, mais nécessite une attention particulière en raison de difficultés de diagnostic.
  5. La pathologie est présente dans divers segments et lobes de l'organe. Dans le lobe gauche du foie, ils sont localisés plus souvent que dans le droit.
  6. La taille des kystes du foie varie de 2 à 8 millimètres. Cependant, avec l'évolution de la maladie, la capsule peut atteindre 25 centimètres ou plus. Dans le même temps, un diamètre important de l'excroissance peut apparaître en quelques semaines. La formation à la surface du foie devient plus intense que celle qui est apparue dans le corps.
  7. Si une hémorragie se produit dans la cavité d’un kyste, le liquide qu’il contient s’éclaire et, lorsqu’il est ingéré, une bactérie purulente.
  8. La maladie kystique du foie s'accompagne souvent de la formation de calculs dans la vésicule biliaire et de maladies telles que la cirrhose ou la maladie polykystique des reins.
  9. Les formations dans de rares cas sont transformées en tumeurs cancéreuses.

Classification

Les tumeurs hépatiques bénignes kystiques sont divisées en deux groupes - non parasitaires et parasitaires.

La classification des kystes hépatiques non parasitaires est faite en fonction du mécanisme de leur formation. Ce groupe comprend les tumeurs vraies (congénitales) et les tumeurs bénignes. Caractéristiques de ces formes de la maladie:

  • une croissance anormale du type réel a généralement un caractère congénital, on la trouve souvent chez les nourrissons;
  • un faux kyste ne se forme pas par voie intra-utérine, mais au cours de la vie - c'est-à-dire qu'il est acquis (ou secondaire), après une atteinte d'un organe, des opérations ou des processus inflammatoires.

Par le nombre de cavités formées, les excroissances anormales suivantes sont isolées:

  1. Kyste hépatique solitaire ou solitaire. Il s’agit d’une capsule arrondie à paroi mince, localisée soit à l’intérieur, soit superficiellement - sous la capsule du foie (néoplasme sous-capsulaire). Il peut avoir une seule cavité, et cela s'appelle un simple kyste du foie.
  2. L’éducation peut être associée aux canaux biliaires (rétention kystique) ou située séparément. Lorsque plusieurs chambres séparées par un septum se forment à l'intérieur de la cavité, un kyste du foie à plusieurs chambres est formé. Une cavité à deux ou trois chambres, localisée dans la région du canal biliaire, est définie comme un cystadénome.
  3. Polykystique. Il s'agit d'une lésion héréditaire pathologique d'un organe lorsque plusieurs kystes dans le foie se trouvent dans tous les lobes et tous les segments, mais sont situés à la surface. Le diagnostic est souvent fait chez les jeunes enfants après la naissance. Dans les cas graves, de multiples kystes liquides capturent jusqu'à 25-30% des tissus et plus, perturbant ainsi le fonctionnement de l'organe.

Raisons

Les avis des experts pour établir les causes de la formation de kystes non parasitaires diffèrent. Lorsqu'un vrai kystique du foie est diagnostiqué chez les enfants, les causes de cette maladie peuvent être les suivantes:

  • maladies infectieuses de toutes sortes subies par une femme pendant la grossesse;
  • violations de la formation de la voie biliaire du corps au cours du développement foetal de l'embryon. Pour cette raison, ces conduits restent fermés. Le kyste biliaire du foie révélé chez un nouveau-né dans 100% des cas est congénital;
  • des dommages au fœtus résultant d'un défaut de développement ou d'une blessure chez une femme enceinte;
  • mutations génétiques et prédisposition héréditaire. Le fait qu'un kyste sur le foie chez l'enfant se présente souvent lorsque les parents souffrent de kyste du foie confirme l'hypothèse héréditaire du développement de telles formations.

Les principales causes de développement d'une tumeur hépatique acquise chez l'adulte sont:

  1. Infections, processus inflammatoires dans l'organe affecté et les structures adjacentes, y compris la vésicule biliaire.
  2. Blessures au niveau de l'organe, y compris celles résultant d'interventions chirurgicales: lorsqu'un tissu est endommagé, un processus inflammatoire se produit, après quoi une fibrose (cicatrices denses) se forme sur le site de la lésion, qui devient le centre de la formation d'une tumeur bénigne du foie.
  3. Médicaments hormonaux à long terme et non contrôlés, y compris les glucocorticostéroïdes anti-inflammatoires, les pilules contraceptives, les œstrogènes, les médicaments pour le traitement de la dysfonction érectile, la stérilité.
  4. Agression des helminthes et Giardia pénétrant dans le tissu hépatique.

Symptômes de la cystose du foie

En règle générale, une petite tumeur bénigne ne provoque pas de manifestations cliniques. Les symptômes typiques des kystes du foie commencent à apparaître:

  • quand une seule tumeur bénigne atteint 60 - 80 mm;
  • dans le cas de lésions de l'organe avec de petits kystes multiples (2–8 mm), dont le volume total représente 15–20% du volume total de l'organe.
  1. Sévérité, distension sous le bord droit et dans la région épigastrique (dans l'épigastre), qui deviennent plus prononcées après avoir mangé ou fait de l'exercice.
  2. Douleur dans l'hypochondre droit.
  3. Coups de pied, nausée, goût amer dans la bouche, gaz, constipation et diarrhée.
  4. Démangeaisons fréquentes de la peau.
  5. Éclaircissant les matières fécales et l'urine sombre.
  6. Faiblesse générale, transpiration fréquente.

Quel médecin devrait être consulté si les symptômes ci-dessus sont observés?

Lors de la consultation initiale, le patient s'adresse à son thérapeute. Vous devrez peut-être vous faire examiner par un hépatologue, un chirurgien et un gastro-entérologue.

Si la maladie se développe, les symptômes d'une tumeur kystique hépatique deviennent plus prononcés. D'énormes formations uniques, comme beaucoup de petits kystes à la surface et dans l'épaisseur du parenchyme (le tissu principal de l'organe), compriment les voies biliaires et les vaisseaux, perturbant le fonctionnement normal de l'organe.

Dans le contexte d’une telle progression de la pathologie, des manifestations plus douloureuses apparaissent, parmi lesquelles:

  • augmentation de la douleur dans le côté droit;
  • intoxication (empoisonnement) du corps, qui se manifeste: perte d'appétit, maux de tête, vomissements, perte de poids, augmentation de la température de 37,5 à 38 degrés, douleurs dans les muscles, les articulations;
  • une augmentation de l'organe (hépatomégalie) et une asymétrie de l'abdomen avec une saillie du côté droit;
  • violation de l'élimination normale de la bile, ce qui entraîne l'apparition d'une peau jaune, des muqueuses et des yeux blancs;
  • l'apparition sur la peau de "filets" vasculaires sous-cutanés, rougeur des paumes;
  • tachycardie (palpitations) avec de petites charges.

Comme la douleur peut s'étendre à tout l'abdomen droit, les symptômes de kystes du foie chez les femmes dans la phase initiale de la maladie sont souvent confondus avec des signes d'inflammation de l'ovaire droit, de mouvements de calculs ou de sable le long de l'uretère.

Quel est le kyste du foie dangereux

En l'absence d'infection et de suppuration, les petits kystes allant de 20 à 30 mm ne sont pas dangereux, mais pour éviter les complications, un examen périodique est nécessaire.

Les conséquences graves provoquent de grandes formations simples et de nombreux petits kystes, touchant jusqu'à un tiers du foie.

De plus en plus grands, ils pressent les tissus d’autres organes, les vaisseaux sanguins et les voies biliaires, perturbant ainsi leur travail.

Les conséquences de la jaunisse à long terme et des violations de l'écoulement de la bile chez les patients masculins entraînent souvent une diminution de la fonction sexuelle (impuissance), les femmes peuvent subir des violations du cycle menstruel, une fonction ovarienne réduite et des difficultés à concevoir et à maintenir une grossesse.

Si vous ne suivez pas la croissance d'une tumeur hépatique bénigne, négligez le traitement lorsque de graves symptômes apparaissent, ce qui entraîne de graves complications:

  1. Infection et suppuration du kyste (abcès) avec intoxication aiguë de tout l'organisme.
  2. Torsion des jambes (ligaments) du kyste, à la suite de quoi l'approvisionnement en sang est interrompu et la mort des tissus se produit avec le développement de foyers de nécrose.
  3. Perforation (rupture) de la membrane et fuite du contenu dans le péritoine avec développement ultérieur de péritonite.
  4. Saignement qui menace la vie du patient lorsque la capsule kystique se rompt.
  5. Infiltration du contenu purulent dans la circulation sanguine, suivie d'une infection du sang.
  6. Dégénérescence maligne (cancer).
  7. Encéphalopathie hépatique (mort des cellules du cerveau).
  8. Insuffisance hépatique avec décès possible.

La rupture de la capsule, l'hémorragie péritonéale, la péritonite et la suppuration s'accompagnent de symptômes graves et d'un risque élevé de décès du patient. Les signes suivants se développent conjointement ou séparément:

  • douleur intense sur tout l'abdomen, jusqu'au choc de la douleur;
  • vomissements persistants (parfois avec du sang);
  • forte fièvre, frissons, sueurs froides;
  • selles retardées, gaz dans les intestins;
  • délire, perte de conscience;
  • une chute brutale de la pression pouvant provoquer le coma;
  • intoxication aiguë par des poisons microbiens et des toxines de tissus morts accompagnée d'un choc bactériologique.

Diagnostics

Des méthodes de diagnostic sont nécessaires pour déterminer la taille et le type de pseudotumeur, sa localisation, ses conditions compliquées, choisir le schéma de traitement approprié.

Lors de la palpation (examen manuel), le médecin détermine facilement un gros kyste du foie sous la forme d'une formation dense et élastique, mobile sous le bord droit. Cela peut être indolore, mais lors du processus inflammatoire, l'inspection provoque une douleur. En cas de kystes multiples, un organe élargi avec une surface dense et vallonnée est palpable.

Les changements dans la biochimie du sang pendant une longue période ne se produisent pas, ils ne sont détectés qu'avec le développement de l'insuffisance hépatique. Dans le cas d'un abcès d'organe dans le sang, le taux de leucocytes (leucocytose) augmente considérablement, ainsi que le taux de sédimentation des globules rouges - ESR.

  1. Échographie du foie. Une échographie avec une précision de 97–100% révèle le nombre, la taille et l'emplacement des cavités aussi petites que 5 mm. Une tumeur non parasitaire sur un moniteur vidéo est définie comme une formation anéchoïque arrondie et clairement délimitée, c'est-à-dire des ondes ultrasonores transmissives (plutôt que réfléchissantes).
  2. Radiographie de la cavité abdominale. Détecte les changements dans les contours du foie, le déplacement du diaphragme.
  3. Tomographie (CT et IRM). Examen couche par couche de l'organe dans la section pour une visualisation plus précise de la structure des plus petites formations (jusqu'à 5 mm) et de leur connexion avec les canaux biliaires. Dans le même temps, la densité de pseudo-tumeurs non parasitaires est inférieure à la densité de formations contenant des vers.
  4. Angiographie. Méthode informative pour l'étude des modifications vasculaires du kyste, des zones à densité spéciale et du développement de petits vaisseaux. Cela permet de différencier (distinguer) la formation creuse des tumeurs hypervasculaires (vasculaires compactées), telles que l'hémangiome du foie (accumulation dense de vaisseaux sanguins), le ganglion cancéreux.
  5. Ponction diagnostique (ponction) de l'enveloppe de la capsule pour un examen ultérieur du contenu de la cellule. Ceci est nécessaire pour confirmer le type de tumeur non parasitaire, pour exclure sa dégénérescence maligne.

Prévisions

Si la formation hépatique est petite, elle n’est pas dangereuse, même si elle a été détectée chez un nouveau-né. Dans de tels cas, il est nécessaire de surveiller en permanence le bébé chez le pédiatre. Pour les patients adultes, il est recommandé de suivre un régime, des examens périodiques et des examens avec un spécialiste qui, si nécessaire, peut vous prescrire un médicament.

Pour les lésions étendues ou les grandes formations, le traitement d'un kyste du foie implique l'utilisation de techniques chirurgicales, dans les cas graves - une greffe du foie.

Pour se débarrasser complètement des kystes sur le foie, une intervention chirurgicale est nécessaire. Après un traitement chirurgical opportun, presque tous les patients guérissent. Avec de multiples kystes, le pronostic est également assez favorable, l’essentiel est de poser le diagnostic à temps et de commencer le traitement.

Publications Sur Le Diagnostic Du Foie

L'hépatite A, B, C et leur période d'incubation

Des analyses

Toutes les hépatites, quelle que soit la lettre désignée, sont une maladie infectieuse. Cette maladie affecte le foie, affectant les cellules saines à des degrés divers.

Hépatite graisseuse - symptômes et traitement, régime alimentaire, complications, prévention de l'hépatose du foie

Les régimes

L’hépatite graisseuse ou obésité du foie, la dystrophie adipeuse, est un processus chronique réversible de la dystrophie hépatique, qui résulte d’une accumulation excessive de lipides (graisses) dans les cellules du foie.

Diarrhée après le retrait de la vésicule biliaire

Des analyses

La vésicule biliaire est un organe digestif important responsable de l'accumulation, de la concentration et de la libération périodique de la bile dans l'intestin.

Traitement de l'hépatite C avec soda et citron

L'hépatite

Souvent, même les maladies les plus graves peuvent être guéries beaucoup plus rapidement si des remèdes traditionnels éprouvés sont utilisés en thérapie. Ainsi, la soude avec l'hépatite C est l'un des médicaments non traditionnels les plus abordables, sûrs et efficaces.