Principal / La cirrhose

Diagnostic de la maladie du foie: les étapes de l'examen et l'interprétation des résultats du test

La cirrhose

Le diagnostic de la maladie du foie est effectué par un médecin sur la base des plaintes des patients. Il commence par un dépistage, qui comprend une numération sanguine complète et la détermination des anticorps anti-virus de l'hépatite B et de l'hépatite C. En fonction des résultats, des tests supplémentaires et une étude du foie sont attribués à la patiente, à l'aide de techniques instrumentales. Une interprétation correcte des tests de dépistage aidera à entreprendre un examen approfondi, à poser un diagnostic précis et à commencer le traitement

En pratique clinique, le diagnostic de maladie hépatique est établi à l'aide d'un examen clinique, ainsi que de méthodes de laboratoire et d'instruments. Un examen clinique du foie est effectué par le médecin lors de la réception. Il comprend l'examen du patient, la palpation et la percussion du foie avec la définition de ses frontières. Les méthodes instrumentales comprennent la tomodensitométrie (CT) de l’organe et le fibroscanning (technique de Fibroscan).

Les méthodes de laboratoire sont:

  • tests sanguins généraux et biochimiques;
  • coagulogramme;
  • examen sérologique du sang avec détermination des anticorps anti-pathogènes des maladies infectieuses et parasitaires et détermination de la charge virale par PCR;
  • test d'urine pour déterminer les pigments biliaires.

Dans le cadre de l'examen clinique en cas de plainte, le médecin procède à un examen clinique du foie et prescrit des tests de laboratoire de dépistage. Celles-ci comprennent une numération globulaire complète et des tests sérologiques avec détermination des anticorps anti-virus de l'hépatite B et C.

Le spectre des méthodes de recherche, ainsi que celui des maladies du système hépatobiliaire, est très large. Par conséquent, le médecin prescrit toujours certains tests en fonction des plaintes du patient.

Si vous soupçonnez la présence de maladies du corps étudié, le médecin vous prescrira un examen approfondi. Il peut s'agir d'une analyse biochimique du sang, d'une PCR, d'un coagulogramme, ainsi que d'une tomodensitométrie ou d'une fibroscopie hépatique (si indiqué). Lors du déchiffrement des résultats, il faut se rappeler que les ensembles de valeurs normales dans un seul laboratoire peuvent différer de ceux donnés dans l'article.

Dans l'analyse clinique générale du sang pour les maladies du foie, ils se penchent sur des indicateurs tels que le taux d'hémoglobine, le nombre de globules rouges, le nombre de plaquettes et la composition en leucocytes.

L'interprétation approximative des résultats pour les hommes et les femmes est présentée dans le tableau:

Examen du foie - méthodes de diagnostic et analyses

De nos jours, les maladies du foie sont beaucoup plus courantes qu’il ya 100 ans, par exemple. La pathologie de cet organe est due à de nombreux facteurs: aliments raffinés et riches en matières grasses, mode de vie sédentaire, consommation de nombreux produits pharmaceutiques, liberté sexuelle, procédures esthétiques invasives et manipulations chirurgicales.

Malgré la disponibilité des informations, il existe très souvent des formes négligées de maladies qui sont beaucoup plus difficiles à traiter et entraînent des changements irréversibles dans le corps.

Quelle est la base du diagnostic moderne de la maladie du foie? Quelles sont les étapes à suivre pour poser un diagnostic précis?

Symptômes de maladie du foie

Tout diagnostic commence par l'identification des symptômes caractéristiques d'une maladie particulière. Le problème est que différentes lésions du foie donnent le même tableau clinique, parfois très effacé, il suffit donc de sauter le stade initial. Quels symptômes devraient prêter attention à:

  • Inconfort ou sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit. Comme le foie ne possède pas de récepteurs de la douleur, ce n’est qu’avec un étirement important de la capsule organique que peut survenir une douleur d’intensité variable.
  • Jaunissement de la peau et des muqueuses en raison de l'accumulation de bilirubine dans celles-ci.
  • Modification de la fréquence des selles, décoloration des matières fécales.
  • Démangeaisons de la peau.

Les maladies du foie peuvent causer divers troubles chez d’autres organes internes. De là, il y a beaucoup de symptômes non spécifiques. Le système nerveux réagit par une insomnie ou une modification du rythme du sommeil, une diminution des performances, une instabilité émotionnelle, une détérioration de la mémoire, etc. Des hormones instables peuvent déclencher une pathologie osseuse (déformation des os plats, fractures spontanées).

Avec la progression de la déficience en hépatocytes, les symptômes d'intoxication peuvent augmenter: perte d'appétit, fièvre, douleurs musculaires, nausée, vomissements et autres. Si l'un des symptômes décrits ci-dessus, vous devriez consulter un spécialiste. Vous devez particulièrement surveiller votre bien-être pendant la grossesse.

Algorithme d'examen du foie

Afin de poser le bon diagnostic et de prescrire un traitement, nous avons besoin d’un algorithme spécifique - une séquence d’études. Recommandons habituellement cette procédure:

  1. numération globulaire complète, urine;
  2. test sanguin biochimique;
  3. détection de marqueurs d'hépatite virale;
  4. Échographie du foie et des organes abdominaux;
  5. le fibrototest;
  6. tomographie assistée par ordinateur, imagerie par résonance magnétique;
  7. biopsie du foie.

Test sanguin général

Cette analyse rapide et accessible peut montrer certains changements qui se produisent dans le corps. Cependant, il n'est pas spécifique pour les dommages au foie. En modifiant le nombre de leucocytes, on peut juger de la gravité du processus inflammatoire. Une diminution du taux de plaquettes indique un dysfonctionnement des cellules hépatiques, ce qui est plus caractéristique de l'hépatite virale. Indicateur ESR - vitesse de sédimentation des érythrocytes, indicateur non spécifique des modifications du corps. À un rythme de 2 à 15 mm / h, il peut augmenter considérablement pendant la grossesse, en présence de maladies inflammatoires (hépatite) et de lésions infectieuses.

Les valeurs normales de la numération globulaire totale sont individuelles. Ils dépendent de l'âge, du sexe, de la grossesse. Vous les trouverez dans le tableau des résultats de chaque laboratoire.

Test sanguin biochimique

Cette étude a plus de 40 indicateurs clés de l'état interne du corps. En présence de symptômes d'atteinte hépatique, il est important de faire attention aux tests suivants: ALT, AST, phosphatase alcaline, GGT, bilirubine.

ALT et AST (alanine aminotransférase, aspartate aminotransférase) sont des enzymes intracellulaires dont la quantité maximale se trouve dans le foie, les muscles cardiaques, les muscles squelettiques. Ils pénètrent dans le sang lorsque la membrane cellulaire est endommagée. À un taux allant jusqu'à 41 U / l, l'ALAT peut augmenter de manière significative en cas d'hépatite virale et toxique, de cancer du foie, d'infarctus du myocarde. AST montre les valeurs maximales pour les lésions du système cardiovasculaire, l'hépatite toxique et chronique. Il est important non seulement le chiffre absolu de l'indicateur, mais également le rapport de 2 enzymes.

La prédominance de l'ALT sur l'AST est un signe de la destruction des hépatocytes.

La phosphatase alcaline est présente dans tous les organes humains, mais la plus grande concentration se trouve dans le foie, les voies biliaires et les reins. L'amélioration de cette enzyme est un signe caractéristique d'obstruction des voies biliaires. Pendant la grossesse, le nombre de phosphatases alcalines peut dépasser la norme physiologique.

Le GGTP (gamma-glutamyltransférase) est une enzyme impliquée dans le métabolisme des acides aminés. Sa concentration maximale se situe donc dans les reins et le foie. Il peut être considéré comme le marqueur le plus sensible de la cholestase - la stagnation de la bile, en raison de l'augmentation rapide de la concentration de l'enzyme dans le sang lorsque les voies biliaires sont obstruées. Les intervalles des valeurs normales du GGTP varient en fonction de la méthode d'analyse.

Il convient de rappeler qu’aucune enzyme spécifique n’indique avec précision les lésions hépatiques, elle peut dépasser la norme dans des conditions physiologiques (grossesse), un abus d’alcool, une maladie d’autres organes et un effort physique intense.

Les raisons de l’augmentation de la bilirubine totale sont notamment les suivantes: lésions hépatiques (toxique, virale), cirrhose, dégradation accrue du nombre de globules rouges (anémie hémolytique), cholestase (cholélithiase). La bilirubine directe et indirecte doit être séparée. La destruction des globules rouges accroît les causes indirectes, hépatiques, et indirectes. Les normes de valeurs dépendent de la méthode d'analyse et des systèmes de test utilisés. Habituellement, ils sont présentés sous forme de tableau sur la forme de publication des résultats d'analyse.

Marqueurs d'hépatite virale

Les anticorps peuvent être divisés en 2 types: IgM et IgG. Le premier indique la phase aiguë du processus, le second - à propos de l'infection et persiste toute la vie.

Pour l'hépatite A, il suffit de déterminer l'IgM. L'indicateur le plus précis de l'hépatite virale B est l'HBeAg. Cet antigène nucléaire montre la présence d'une reproduction active du virus dans les hépatocytes, forte contamination du sang. L'hépatite C est également déterminée.

Il est important de surveiller l’augmentation du titre en anticorps au fil du temps. Étant donné que les virus peuvent être transmis de mère en enfant, vous devez être soumis au dépistage de l'hépatite avant la grossesse.

Échographie du foie

Pour mener cette étude, il faut se préparer. Trois jours avant l’échographie, les produits qui causent des flatulences doivent être exclus du régime alimentaire, si nécessaire - pour faire un lavement nettoyant.

L'échographie examine la taille du foie et de la vésicule biliaire. Des lésions diffuses ou focales peuvent être identifiées.

Les premiers sont:

  • l'hépatose;
  • hépatite aiguë et chronique;
  • la cirrhose.

L'hépatose est associée à une accumulation de graisse dispersée dans les cellules du foie. En raison de la densité différente d'hépatocytes et de gouttelettes de graisse, le schéma hépatique devient «panaché». Avec l'évolution de la maladie, les tissus fonctionnels sont remplacés par les tissus conjonctifs. Les signes échographiques de la fibrose sont donc clairement visibles. La taille du corps augmente en raison des deux lobes, le bord est arrondi.

Quel que soit le type d'hépatite (viral, toxique), l'image échographique n'est pas spécifique. Les tailles des pièces peuvent augmenter, la forme des arêtes peut changer, la densité reste dans la plage normale. Avec le temps, des zones d'hypoéchogénicité peuvent apparaître.

Les symptômes de la cirrhose peuvent être directs et indirects. Pour le diagnostic direct, 3 symptômes directs ou une combinaison de 2 symptômes directs et 2 symptômes indirects suffisent. Plus de détails à leur sujet dans le tableau.

Comment apprendre sur l'état du foie? Toutes les méthodes de diagnostic

Les hépatologues du gastro-hépatocentre EXPERT recommandent de subir un examen approfondi du foie au moins une fois par an, car les maladies du foie se développent de manière inaperçue et les premiers symptômes apparaissent généralement à un stade avancé, ce qui nécessite un traitement sérieux.

Comment inspecter le foie?

Les examens de laboratoire et les méthodes instrumentales de diagnostic, d'examen et de consultation d'un médecin sur toutes les données obtenues sont utilisés pour l'examen du foie.

Le plus simple et le plus rapide: palpation (sensation) et percussion (tapotement) du foie lors d’une consultation.

La palpation fournit les données primaires les plus importantes sur l'état du foie. À l'aide de la palpation et de la percussion, le médecin détermine: la taille du foie, la présence de fibrose (en fonction de la dureté du bord du foie), la présence de formations, d'inflammation, d'œdème (le long d'un bord plat ou irrégulier du foie).

Après un examen objectif, le médecin prescrit un examen du foie au laboratoire et à l'aide d'instruments.

Tests sanguins de laboratoire

  • clinique
  • paramètres biochimiques sanguins: évaluation de l'état général du foie (présence de destruction cellulaire, qualité de la sortie de la bile, efficacité de la synthèse de protéines, lipides et glucides)
  • virologique, diagnostic d'hépatite B, C, D, A, E, etc.
  • immunologique
  • autres types d'études selon les indications.

Méthodes instrumentales d'examen du foie

Échographie du foie

L'échographie du foie comprend une cartographie couleur tridimensionnelle des structures du foie avec évaluation visuelle et caractéristiques quantitatives complètes du débit sanguin porte et intrahépatique.

L'échographie utilise une combinaison d'ultrasons et de pression sur le foie. C'est pourquoi on l'appelle aussi «palpation virtuelle». Cette méthode donne au médecin des informations beaucoup plus précises sur la stéatose, l'inflammation et la fibrose du foie.

L'échographie montre l'état général du foie. Avec cela, le médecin effectue le "ciblage", trouve les zones suspectes de fibrose. Après cela, un technicien en échographie fabrique un capteur de pression dans la projection du foie et mesure le degré de "résistance". Des études ont montré que la «résistance» au faisceau ultrasonore est fournie par les cellules du tissu conjonctif, ce qui indique la présence d’une fibrose. Le fait est qu'un tissu hépatique élastique et sain conduit un faisceau ultrasonore différemment de celui endommagé par une fibrose.

Élastographie du foie

La méthode des ultrasons avec élastographie vous permet de mesurer ces dommages et de les visualiser à l’écran en temps réel. Ainsi, une échographie avec élastographie fournit au médecin des informations détaillées sur le volume et la gravité de la fibrose.

Grâce à leur grande expérience, nos spécialistes en échographie uniques sont en mesure d'identifier la majorité des maladies du foie: cancer, hépatite, cirrhose. À l'aide de cette méthode de recherche, la présence de métastases et de troubles du développement du foie est également détectée.

Élastométrie du foie

L'élastométrie, ou fibroscanning du foie, est une méthode permettant d'évaluer le stade de fibrose hépatique à l'aide de l'appareil FibroScan (FibroScan, fabriqué en France), qui permet de déterminer le degré de fibrose hépatique en 10-15 minutes (échelle Metavir).

La méthode est basée sur la mesure de la vitesse de passage d'une impulsion électromagnétique dans le foie. À l'aide de l'appareil Fibroscan, le foie est balayé comme suit: des signaux ultrasonores sont utilisés pour mesurer la vitesse de propagation d'une onde élastique dans le foie. Sur la base de la vitesse, l'élasticité du foie est déterminée - en fonction de cette vitesse, la gravité de la fibrose dans le tissu hépatique est déterminée.

FibroSkan a un champ de vision limité, il ne peut «examiner» qu’une «colonne» de tissu d’une profondeur maximale de 4 cm. Les mesures sont effectuées à plusieurs reprises, par points, dans différentes parties. En conséquence, la valeur moyenne qui caractérise le degré de fibrose hépatique est calculée. Le résultat est exprimé en kilopascals (kPa) et permet d’évaluer le stade de la maladie de F0 à F4 en utilisant le système spécifique d’évaluation de la fibrose METAVIR. La procédure est indolore.

La fibroscopie / élastométrie ne montre pas l'état général du foie et l'utilisation d'ondes électromagnétiques impose des restrictions à l'utilisation de la méthode.

Cette méthode n'est généralement pas utilisée pour le dépistage primaire du foie et est particulièrement fiable pour le diagnostic de fibrose sévère et de cirrhose du foie.

Pas détenu dans notre centre.

CT et IRM du foie

La tomodensitométrie du foie permet d'obtenir une image d'un organe sous la forme de coupes horizontales successives grâce à l'utilisation de rayons X.

La tomographie offre l’occasion d’examiner en détail la position, la forme, la taille, la forme et la structure du foie et de toutes ses parties, ainsi que ses relations avec les organes et les tissus voisins. Lors de l'utilisation d'un agent de contraste, il est également possible de voir les vaisseaux du foie. La tomodensitométrie révèle des lésions hépatiques focales et certaines maladies diffuses.

Cette technique est peu informative pour évaluer le stade de la fibrose. La tomodensitométrie peut détecter des ganglions régénératifs (tissu conjonctif) et des zones de malnutrition (atrophie) et des cicatrices. Contrairement aux ultrasons, cette méthode de recherche ne permet pas d’établir la direction du flux sanguin dans le système de la veine porte.

La claustrophobie et la grossesse sont des contre-indications à la tomographie. En outre, le coût élevé et l'exposition aux radiations limitent la fréquence des recherches.

La méthode IRM (imagerie par résonance magnétique) consiste à faire passer des ondes magnétiques et radio à travers le corps. Selon le caractère informatif de l'IRM hépatique, elle est comparable à la TDM.

L'IRM permet de détecter l'accumulation de fer dans les tissus du foie et permet de juger de l'état des vaisseaux sanguins et des voies biliaires intrahépatiques. Cependant, la détection de lésions focales de moins de 1 cm de taille avec l'IRM est assez difficile.

Les contre-indications à l'IRM sont: la présence d'un stimulateur cardiaque, un implant électronique de l'oreille interne ou la présence de vaisseaux clippés chez le patient. Les contre-indications relatives peuvent être: l'âge du patient de l'enfant, les conditions dans lesquelles un appareil de survie est nécessaire, la claustrophobie ou une altération de la conscience. Dans le même temps, l'IRM est la méthode de diagnostic par numérisation la plus chère.

Le rôle de l'IRM dans la détection de la fibrose et de la cirrhose du foie est faible, mais permet d'établir un diagnostic différentiel entre la cirrhose et le cancer du foie.

Le scanner et l'IRM du foie ne sont pas effectués dans notre centre.

Tests spécialisés

FibroTest et FibroMax

Analyses sanguines FibroTest et FibroMax - méthodes de diagnostic de la fibrose, développées en France et officiellement reconnues par les hépatologues européens et américains comme une alternative à la biopsie par ponction. Ils vous permettent de déterminer l'état du foie en fonction des résultats des analyses de sang.

Cependant, ils fournissent une évaluation du foie entier, mais ne permettent pas de considérer l’état des foyers de problèmes locaux. Les indicateurs FibroTest sont calculés sur la base de 10 paramètres biochimiques déterminés dans le sang, en tenant compte de la taille, du sexe, du poids et de l'âge du patient.

FibroTest montre l'activité de l'inflammation dans le foie et le stade de la fibrose.

FibroMax est une combinaison de cinq tests:

  1. Test de fibrose hépatique.
  2. Testez la sévérité de la dégénérescence graisseuse du foie.
  3. Un test pour évaluer l'activité nécroinflammatoire dans le foie.
  4. Test spécial, indiquant l'abus d'alcool.
  5. Test spécial indiquant la gravité des lésions hépatiques dues à des facteurs métaboliques (troubles du métabolisme des glucides et des lipides, diabète sucré, obésité, dyslipidémie, etc.).

Les stades de la fibrose (F0-F4) sont affichés dans FibroTest par le système international d'évaluation de la fibrose hépatique, METAVIR.

Ainsi, FibroTest et FibroMax sont suffisamment informatifs pour déterminer tous les stades de la fibrose du foie. Cela permet à ces tests d'être utilisés en pratique clinique pour surveiller la progression de la fibrose et évaluer l'efficacité du traitement anti-fibrose.

Biopsie du foie

La biopsie hépatique est une mini-opération au cours de laquelle un fragment de tissu hépatique est prélevé pour analyse. Une biopsie est réalisée avec une anesthésie locale, en utilisant une aiguille spéciale pour biopsie, une ponction est faite dans l'espace intercostal droit et un fragment de tissu hépatique est prélevé.

Le matériel obtenu est évalué par un histologue spécialisé qui donne une conclusion sur l'état du foie. Après l'opération, le repos au lit doit être respecté pendant la journée.

Bien que la plupart des experts considèrent la biopsie hépatique comme le «gold standard» pour le diagnostic de la fibrose, cette méthode donne une idée d'une partie spécifique du foie dont le fragment a été prélevé, mais ne donne pas une idée de l'état du foie dans son ensemble. La fibrose peut affecter le foie de manière non uniforme et il existe un risque de "dépassement" et de prise d'une zone légèrement affectée pour analyse, alors que d'autres zones le seront davantage, et inversement.

Cette technique a des contre-indications.

Pas détenu dans notre centre.

Quelle méthode est la meilleure et comment choisir?

La meilleure solution est une consultation gratuite d'un hépatologue, qui recommande l'examen le plus instructif dans votre cas. Toutefois, vous pouvez déterminer indépendamment la méthode d’examen requise et nous vous recommandons d’avoir des informations complètes sur chacune d’elles.

Lors du choix, les hépatologues professionnels sont guidés par des critères spécifiques:

  1. Méthode informative: quelles données sur le foie peuvent être obtenues avec cette méthode et quelle est leur précision? Plus il y a de données, plus l'état de l'organe sera précis et clair pour le médecin, et l'efficacité du traitement sera donc meilleure. Rappelez-vous que pour le foie, le paramètre d'évaluation le plus important est le stade de fibrose. Il est très utile que la méthode donne en outre des informations sur le degré de stéatose, la présence d’une inflammation et l’état des vaisseaux, sur une lésion focale ou diffuse, mais l’évaluation de la fibrose est d’abord.
  2. Reproductibilité et accessibilité de la méthode: combien de fois l’examen peut-il être répété? Les méthodes qui permettent des répétitions fréquentes peuvent contrôler efficacement le déroulement du traitement et, si nécessaire, le corriger. Il est important que la fréquence de répétition de l’étude soit influencée non seulement par les indications médicales et les contre-indications, mais également par son prix.
  3. Contre-indications et complications: pour certaines méthodes, il existe des contre-indications et des complications possibles.
  4. Précision de la méthode: les maladies du foie peuvent être accompagnées de maladies pouvant affecter le résultat des tests ou des examens.
  5. Facilité d'examen: combien de temps l'examen lui-même prend, combien d'attendre ses résultats, que le patient ait besoin de préparation, que l'examen soit invasif (il est nécessaire de percer la peau) ou non. La plupart des tests et méthodes de recherche sont relativement sûrs, mais certains nécessitent une préparation spéciale, un régime alimentaire, voire une hospitalisation.

Vous déterminez vous-même le degré d'importance de chacun d'eux dans votre cas particulier ou le médecin traitant est un hépatologue.

La méthode la plus récente d'évaluation de l'état du foie avec une étude par échographie avec élastographie répond le mieux à tous les critères ci-dessus.

Examen du foie par où commencer

De nos jours, les maladies du foie sont beaucoup plus courantes qu’il ya 100 ans, par exemple. La pathologie de cet organe est due à de nombreux facteurs: aliments raffinés et riches en matières grasses, mode de vie sédentaire, consommation de nombreux produits pharmaceutiques, liberté sexuelle, procédures esthétiques invasives et manipulations chirurgicales.

Malgré la disponibilité des informations, il existe très souvent des formes négligées de maladies qui sont beaucoup plus difficiles à traiter et entraînent des changements irréversibles dans le corps.

Quelle est la base du diagnostic moderne de la maladie du foie? Quelles sont les étapes à suivre pour poser un diagnostic précis?

Symptômes de maladie du foie

Tout diagnostic commence par l'identification des symptômes caractéristiques d'une maladie particulière. Le problème est que différentes lésions du foie donnent le même tableau clinique, parfois très effacé, il suffit donc de sauter le stade initial. Quels symptômes devraient prêter attention à:

Inconfort ou sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit. Comme le foie ne possède pas de récepteurs de la douleur, ce n’est qu’avec un étirement important de la capsule organique que peut survenir une douleur d’intensité variable. Jaunissement de la peau et des muqueuses en raison de l'accumulation de bilirubine dans celles-ci. Modification de la fréquence des selles, décoloration des matières fécales. Démangeaisons de la peau.

Les maladies du foie peuvent causer divers troubles chez d’autres organes internes. De là, il y a beaucoup de symptômes non spécifiques. Le système nerveux réagit par une insomnie ou une modification du rythme du sommeil, une diminution des performances, une instabilité émotionnelle, une détérioration de la mémoire, etc. Des hormones instables peuvent déclencher une pathologie osseuse (déformation des os plats, fractures spontanées).

Avec la progression de la déficience en hépatocytes, les symptômes d'intoxication peuvent augmenter: perte d'appétit, fièvre, douleurs musculaires, nausée, vomissements et autres. Si l'un des symptômes décrits ci-dessus, vous devriez consulter un spécialiste. Vous devez particulièrement surveiller votre bien-être pendant la grossesse.

Algorithme d'examen du foie

Afin de poser le bon diagnostic et de prescrire un traitement, nous avons besoin d’un algorithme spécifique - une séquence d’études. Recommandons habituellement cette procédure:

numération globulaire complète, urine; test sanguin biochimique; détection de marqueurs d'hépatite virale; Échographie du foie et des organes abdominaux; le fibrototest; tomographie assistée par ordinateur, imagerie par résonance magnétique; biopsie du foie.

Test sanguin général

Cette analyse rapide et accessible peut montrer certains changements qui se produisent dans le corps. Cependant, il n'est pas spécifique pour les dommages au foie. En modifiant le nombre de leucocytes, on peut juger de la gravité du processus inflammatoire. Une diminution du taux de plaquettes indique un dysfonctionnement des cellules hépatiques, ce qui est plus caractéristique de l'hépatite virale. Indicateur ESR - vitesse de sédimentation des érythrocytes, indicateur non spécifique des modifications du corps. À un rythme de 2 à 15 mm / h, il peut augmenter considérablement pendant la grossesse, en présence de maladies inflammatoires (hépatite) et de lésions infectieuses.

Les valeurs normales de la numération globulaire totale sont individuelles. Ils dépendent de l'âge, du sexe, de la grossesse. Vous les trouverez dans le tableau des résultats de chaque laboratoire.

Test sanguin biochimique

Cette étude a plus de 40 indicateurs clés de l'état interne du corps. En présence de symptômes d'atteinte hépatique, il est important de faire attention aux tests suivants: ALT, AST, phosphatase alcaline, GGT, bilirubine.

ALT et AST (alanine aminotransférase, aspartate aminotransférase) sont des enzymes intracellulaires dont la quantité maximale se trouve dans le foie, les muscles cardiaques, les muscles squelettiques. Ils pénètrent dans le sang lorsque la membrane cellulaire est endommagée. À un taux allant jusqu'à 41 U / l, l'ALAT peut augmenter de manière significative en cas d'hépatite virale et toxique, de cancer du foie, d'infarctus du myocarde. AST montre les valeurs maximales pour les lésions du système cardiovasculaire, l'hépatite toxique et chronique. Il est important non seulement le chiffre absolu de l'indicateur, mais également le rapport de 2 enzymes.

La prédominance de l'ALT sur l'AST est un signe de la destruction des hépatocytes.

La phosphatase alcaline est présente dans tous les organes humains, mais la plus grande concentration se trouve dans le foie, les voies biliaires et les reins. L'amélioration de cette enzyme est un signe caractéristique d'obstruction des voies biliaires. Pendant la grossesse, le nombre de phosphatases alcalines peut dépasser la norme physiologique.

Le GGTP (gamma-glutamyltransférase) est une enzyme impliquée dans le métabolisme des acides aminés. Sa concentration maximale se situe donc dans les reins et le foie. Il peut être considéré comme le marqueur le plus sensible de la cholestase - la stagnation de la bile, en raison de l'augmentation rapide de la concentration de l'enzyme dans le sang lorsque les voies biliaires sont obstruées. Les intervalles des valeurs normales du GGTP varient en fonction de la méthode d'analyse.

Il convient de rappeler qu’aucune enzyme spécifique n’indique avec précision les lésions hépatiques, elle peut dépasser la norme dans des conditions physiologiques (grossesse), un abus d’alcool, une maladie d’autres organes et un effort physique intense.

Les raisons de l’augmentation de la bilirubine totale sont notamment les suivantes: lésions hépatiques (toxique, virale), cirrhose, dégradation accrue du nombre de globules rouges (anémie hémolytique), cholestase (cholélithiase). La bilirubine directe et indirecte doit être séparée. La destruction des globules rouges accroît les causes indirectes, hépatiques, et indirectes. Les normes de valeurs dépendent de la méthode d'analyse et des systèmes de test utilisés. Habituellement, ils sont présentés sous forme de tableau sur la forme de publication des résultats d'analyse.

Marqueurs d'hépatite virale

Les anticorps peuvent être divisés en 2 types: IgM et IgG. Le premier indique la phase aiguë du processus, le second - à propos de l'infection et persiste toute la vie.

Pour l'hépatite A, il suffit de déterminer l'IgM. L'indicateur le plus précis de l'hépatite virale B est l'HBeAg. Cet antigène nucléaire montre la présence d'une reproduction active du virus dans les hépatocytes, forte contamination du sang. L'hépatite C est également déterminée.

Il est important de surveiller l’augmentation du titre en anticorps au fil du temps. Étant donné que les virus peuvent être transmis de mère en enfant, vous devez être soumis au dépistage de l'hépatite avant la grossesse.

Échographie du foie

Pour mener cette étude, il faut se préparer. Trois jours avant l’échographie, les produits qui causent des flatulences doivent être exclus du régime alimentaire, si nécessaire - pour faire un lavement nettoyant.

L'échographie examine la taille du foie et de la vésicule biliaire. Des lésions diffuses ou focales peuvent être identifiées.

Les premiers sont:

l'hépatose; hépatite aiguë et chronique; la cirrhose.

L'hépatose est associée à une accumulation de graisse dispersée dans les cellules du foie. En raison de la densité différente d'hépatocytes et de gouttelettes de graisse, le schéma hépatique devient «panaché». Avec l'évolution de la maladie, les tissus fonctionnels sont remplacés par les tissus conjonctifs. Les signes échographiques de la fibrose sont donc clairement visibles. La taille du corps augmente en raison des deux lobes, le bord est arrondi.

Quel que soit le type d'hépatite (viral, toxique), l'image échographique n'est pas spécifique. Les tailles des pièces peuvent augmenter, la forme des arêtes peut changer, la densité reste dans la plage normale. Avec le temps, des zones d'hypoéchogénicité peuvent apparaître.

Les symptômes de la cirrhose peuvent être directs et indirects. Pour le diagnostic direct, 3 symptômes directs ou une combinaison de 2 symptômes directs et 2 symptômes indirects suffisent. Plus de détails à leur sujet dans le tableau.

Les changements focaux dans le foie sont visibles plus clairement que diffuses. Vous pouvez identifier immédiatement les zones de densité accrue (hémangiome, adénome, métastase du cancer, calcifications), réduction d'échogénicité (sarcome, lymphome, abcès, hématome).

Le contenu en informations de l'échographie est assez élevé, mais l'absence de signes spécifiques empêche de poser un diagnostic avec une seule méthode d'examen.

Fibrotest

Dans les laboratoires modernes, une nouvelle méthode non invasive de diagnostic des dommages au foie est activement introduite - le fibrotest. C'est une alternative à la biopsie. La tâche principale est de déterminer le stade de la fibrose et l'activité nécro-inflammatoire. Les indications de fibrotesta peuvent être une hépatite chronique. Depuis 2008 en France, cette étude est reconnue comme une méthode fiable pour déterminer l’hépatite C à un stade progressif. Fibrotest est sans danger et peut donc être utilisé pendant la grossesse.

IRM, scanner hépatique

Les études non invasives du foie comprennent la tomodensitométrie et l’imagerie par résonance magnétique. Ces techniques vous permettent d’obtenir une image du corps sous forme de tranches avec un pas de 5-10 mm. Identifier la pathologie focale la plus commune à l’aide de l’amélioration du contraste. Les méthodes vous permettent de déterminer tout écart par rapport à la norme en taille et en structure. Parmi les inconvénients figurent le coût élevé de la recherche, la présence de contre-indications (grossesse, présence d'un stimulateur cardiaque).

Biopsie du foie

Cette méthode est utilisée dans les cas où d'autres méthodes ne sont pas suffisamment informatives. Cette procédure étant assez traumatisante et constituant une intervention chirurgicale, elle n’est utilisée que dans des cas extrêmes. Il existe plusieurs techniques de biopsie:

Standard - en utilisant une aiguille du patient, prenez une petite partie du foie; Laparoscopie - avec une aiguille, une caméra est insérée dans la cavité abdominale pour une meilleure visualisation du processus; Transveineux - à travers le cathéter veineux à travers les vaisseaux, l'instrument se déplace vers le foie, où le matériel est prélevé pour examen.

La biopsie est la méthode la plus récente pour le diagnostic différentiel des lésions hépatiques.

Un diagnostic de laboratoire précis de la maladie du foie, des méthodes modernes d'examen instrumental, un accès opportun à un spécialiste sont des facteurs qui contribuent à la détection précoce de la pathologie.

Moins de temps s'écoule entre le début de la maladie et le début du traitement, plus grandes sont les chances d'obtenir un résultat positif!

Il convient de noter que les maladies du foie non dangereuses n'existent pas dans la nature. Toute violation des fonctions de cet organe, même à première vue, est lourde de conséquences désagréables et même dangereuses.

La cirrhose, l'insuffisance hépatique et même l'oncologie sont autant de conséquences horribles possibles de soins insuffisants du foie. Il convient de noter que l’apparition de complications et l’absence de traitement complet en temps voulu peuvent être fatales.

Un examen opportun du foie aidera à identifier et à éliminer les problèmes liés à cet organe vital. Si vous ne savez pas comment examiner le foie, cet article vous donnera la réponse à cette question.

Palpation et percussion

La palpation et la percussion constituent la méthode de diagnostic la plus simple couramment utilisée lors de l'examen initial d'un patient. Le fait de toucher et de toucher vous permet de déterminer l'état actuel du foie et de décider d'un diagnostic plus approfondi. La position basse du bord du foie peut indiquer une omission ou une hypertrophie du foie. L'omission d'un organe peut être observée dans un certain nombre de cas, y compris lorsqu'il n'y a pas de problèmes de foie (emphysème pulmonaire ou pleurésie).

La palpation et la percussion constituent la méthode de diagnostic la plus simple.

Échographie abdominale

A ce jour, cette méthode reste la plus accessible et la plus répandue. L'échographie permet d'identifier la majorité des maladies du foie: cancer, hépatite, cirrhose. En utilisant cette méthode, vous pouvez identifier la présence de métastases et de malformations du corps. L'échographie vous permet de détecter les changements dans le foie à un stade précoce et est considérée comme l'une des méthodes de diagnostic les plus efficaces.

L'échographie aide à identifier la plupart des maladies du foie.

Tomographie

Cette méthode de diagnostic repose sur l'utilisation de rayons X. La tomographie permet de détecter des tumeurs à un stade précoce, des saignements du foie et de nombreuses autres maladies. En utilisant également cette méthode, vous pouvez identifier la cause du développement de la bile. La tomographie en tant que méthode de diagnostic n'est pas recommandée pour les femmes enceintes.

La tomographie peut détecter les tumeurs à un stade précoce.

Radionucléiographie du foie

Au cours de cette méthode de diagnostic, des indicateurs radioactifs sont injectés par voie intraveineuse au patient, lesquels, en raison du flux sanguin, sont avancés vers le foie. En fonction de la façon dont les isotopes sont situés dans le foie, le spécialiste détermine la présence de tumeurs, d'abcès et de kystes. Cette méthode vous permet de déterminer le cancer de l'organe, la présence de métastases et l'état du foie après une lésion.

On injecte par voie intraveineuse au patient des indicateurs radioactifs qui, en raison du flux sanguin vers le foie

Biopsie du foie

À l’aide d’une aiguille, un petit fragment du foie est prélevé sur le patient pour un examen de laboratoire complet. Dans certains cas, cette méthode sert d’outil de diagnostic auxiliaire et permet d’affiner d’autres analyses. Malgré sa complexité, la procédure complète prend un peu plus de 5 minutes.

Biopsie par ponction du foie - cette méthode sert d’outil de diagnostic auxiliaire et sert à affiner d’autres tests.

Test sanguin pour ALT

L'alanine aminotransférase est une enzyme dont la présence dans le sang vous permet d'identifier les problèmes de foie. Le fait est que la concentration la plus élevée d'ALT se trouve directement dans le corps. Dans le sang, cette enzyme se trouve en relativement petites quantités. Et si sa concentration augmente, on peut en conclure que le foie est détruit. Le niveau normal d'ALT est de 10 à 40 unités / l. (pour les hommes) et 7-35 unités / l. (pour les femmes).

La présence d'alanine aminotransférase dans le sang permet d'identifier les problèmes de foie.

Test sanguin d'albumine

Cette protéine est produite par le foie humain. Si le taux d'albumine dans le sang diminue, il peut alors être diagnostiqué comme une cirrhose, une hépatite et même un cancer. Le niveau normal d'albumine est de 35 à 50 g / l. pour un adulte.

Si le taux d'albumine dans le sang diminue, il peut alors être diagnostiqué comme une cirrhose, une hépatite et même un cancer.

Test sanguin pour la bilirubine

Ce pigment biliaire est l’un des principaux produits de dégradation de l’hémoglobine. Dans la plupart des cas, cette méthode est utilisée pour diagnostiquer la jaunisse. Si, à la suite de tests, il a été révélé une teneur élevée en bilirubine dans le sang, il s'agit alors d'un des stades de la jaunisse. Sur la base des résultats de l'analyse, le patient reçoit le traitement approprié. Le niveau de pigment normal est compris entre 5,1 et 17 mmol / litre pour un adulte.

Dans la plupart des cas, cette méthode est utilisée pour diagnostiquer la jaunisse.

Test d'hépatite

Cette méthode vous permet de déterminer non seulement la présence mais également le type d'hépatite. L'analyse principale consiste en divers tests de coagulation au cours desquels la réaction dans le sérum et le plasma est étudiée. Pour le diagnostic de chaque type d'hépatite, on utilise des échantillons spécifiques.

Pour le diagnostic de chaque type d'hépatite, on utilise des échantillons spécifiques.

Il convient de noter que dans la plupart des cas de maladie hépatique à un stade précoce, sont asymptomatiques. Parfois, la douleur commence à déranger le patient alors que la maladie est déjà à un stade sévère. Si vous ne parvenez pas à dire que votre mode de vie est sain, vous devez subir un examen complet de votre foie au moins une fois par an.

Cela permettra d'identifier la maladie à un stade précoce et de prendre les mesures nécessaires pour guérir le foie et éviter d'éventuelles complications. Seul un diagnostic complet en temps opportun vous permet de déterminer la maladie à temps et de vous en débarrasser.

Si vous avez commencé à remarquer des douleurs dans le côté droit, un goût amer est apparu dans votre bouche, il commence souvent à vous sentir malade sans raison, alors il est probable qu'il s'agisse de problèmes du foie. Mais ne commencez pas à deviner le café et prenez les médicaments annoncés. Il est préférable de consulter un spécialiste et de procéder à un examen du foie. Ce n'est qu'après avoir étudié les résultats d'examens, d'échographie, de tomodensitométrie, d'IRM, de scannage de radio-isotopes ou de biopsie que vous pouvez attribuer le traitement approprié.

Test sanguin général

Habituellement, la première étape de l'examen du foie - des tests. Tout d'abord, les médecins prescrivent toujours une numération globulaire complète. C'est la plus simple des études qui n'indique pas un problème spécifique, mais fournira une opportunité de déterminer la présence d'une inflammation de l'organe. Et si une diminution du taux de plaquettes est détectée, on peut supposer une hépatite virale, car le fonctionnement des cellules hépatiques est altéré.

Biochimie

Vous devrez faire un don de sang provenant d'une veine, qui déterminera les enzymes hépatiques (aspartate aminotransférase et alanine amino transférase). Cette analyse vous permet de juger des membranes cellulaires endommagées qui autorisent des enzymes cellulaires spécifiques du foie dans le sang. Le taux de ces enzymes est inférieur à 41 U / l d'ALT. S'il est dépassé, cela peut être un signe d'hépatite de formes différentes. Cette analyse s'appelle la biochimie sanguine. Il vous permet de déterminer le rapport ALT / AST, d'identifier la phosphatase alcaline et de déterminer le niveau de bilirubine afin d'évaluer la concentration de gamma-glutamyltransférase (GGTP). Selon l'analyse est déterminée par plus de 40 indicateurs.

Une étape importante de l'examen du foie - l'échographie. Le diagnostic par ultrasons vous permet de définir la taille du foie et de la vésicule biliaire. La méthode montre des modifications diffuses telles que l'hépatose, tous les types de pancréatite, la cirrhose. Par exemple, en cas d'hépatose dans l'organe, il y aura des plaques visibles de cellules adipeuses. Les hépatocytes et les graisses ont des densités différentes, ce qui signifie que l'image ultrasonore aura l'air colorée. Et à mesure que la maladie se développe, les cellules hépatiques vont commencer à être remplacées par du tissu conjonctif, et une échographie montrera des signes de fibrose.

En ce qui concerne les modifications focales, l'examen du foie à l'aide d'une échographie indiquera clairement les zones de densité accrue, telles qu'un hémangiome, un adénome, des métastases d'un cancer et des calcifications. La méthode permet également de déterminer clairement la réduction de l'échogénicité des zones, ce qui peut indiquer la présence d'un sarcome, d'un lymphome, d'un abcès ou d'un hématome.

Après avoir examiné les résultats, le médecin ne sera pas en mesure de poser un diagnostic précis, mais il déterminera la direction à suivre pour un examen approfondi du foie, en excluant les options rejetées.

Pour un patient, une telle étude est totalement indolore. Mais cela prendra un peu de préparation, éliminant les flatulences.

Scintigraphie par ordinateur et balayage isotopique

Les méthodes modernes d’examen du foie comprennent le balayage radio-isotopique ou la scintigraphie informatique plus courante du système organique, y compris le foie, la vésicule biliaire et les conduits. La première méthode a été utilisée activement dans la pratique médicale depuis le début des années 60 et a perdu de sa pertinence. La seconde méthode est apparue relativement récemment et a déjà gagné en popularité parmi les diagnostiqueurs. L'étude permet d'évaluer le degré de fonctionnement du corps, de déterminer sa taille, d'identifier les tumeurs et d'établir la présence de processus chroniques.

La scintigraphie est réalisée avec du soufre colloïdal (ou une autre matière organique), marqué au technétium radioactif 99. L'isotope radioactif est administré au patient par voie intraveineuse ou par inhalation. Puis, à l'aide d'une gamma caméra, ils capturent le rayonnement, le convertissent et le transfèrent sur un ordinateur. L'image est obtenue en couches et en couleurs. L'examen prend jusqu'à 30 minutes, permettant au médecin de surveiller le travail du corps et d'obtenir des informations sur les pathologies.

Le balayage isotopique est également effectué pendant 30 à 40 minutes, mais nécessite une immobilité totale du patient. L'image à plat est affichée sur du papier, pas à l'écran. Ce sont les lignes de couleur ombrées.

Les deux méthodes de recherche sont effectuées à jeun. Une autre formation spéciale n'est pas nécessaire.

CT et IRM

Il existe deux méthodes plus modernes, mais plus coûteuses, pour examiner le foie: l’imagerie par résonance magnétique et la résonance magnétique. Le scanner est réalisé à l'aide de rayons X. Cette procédure permet d'obtenir jusqu'à douze images (sections horizontales) permettant de déterminer l'emplacement et la taille des lésions. En outre, le médecin est en mesure d’évaluer la nature du problème et de comprendre comment il a affecté les tissus environnants. Le scanner est prescrit en cas de suspicion de jaunisse obstructive, de kystes, de lésions du foie, de saignements, d'hématomes, de cirrhose et de tumeurs.

L'IRM est considérée à juste titre comme la méthode la plus précise pour l'examen du foie et d'autres organes. L'imagerie par résonance magnétique révèle le plus précisément possible de nouvelles croissances, même de très petite taille. En même temps, au cours de la procédure, il est possible non seulement de diagnostiquer une tumeur, mais aussi d'établir son caractère, de détecter les métastases, d'évaluer la perméabilité vasculaire, de détecter les modifications diffuses, d'établir le degré de cirrhose et bien plus encore. L'enquête est effectuée dans un appareil spécial de type tunnel. La procédure prend 30 minutes ou plus.

Les diagnostics peuvent être effectués avec ou sans contraste. La méthode est absolument sans danger pour les patients, mais nécessite le contrôle d'objets métalliques. Il est nécessaire de tout enlever: les bijoux, les prothèses auditives et les prothèses amovibles. Une IRM en présence de blessures par shrapnel, d'agrafes métalliques ou de punaises et d'un stimulateur cardiaque est possible uniquement après une consultation supplémentaire avec un médecin.

Biopsie

La biopsie permet de déterminer l'étiologie de la maladie, son stade et son niveau de dommage aux organes. Un morceau de tissu vivant est prélevé pour analyse, qui est envoyé pour examen histologique (tissu), cytologique (cellulaire) ou bactériologique.

Il existe plusieurs types de biopsie du foie:

ponction; aspiration avec contrôle par ultrasons; transveineux; laparoscopie

Pour une biopsie du foie planifiée, la préparation commence dans 7 jours. Le patient est obligé de refuser de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens et d’avertir de l’accueil des anticoagulants. Pendant 5 jours, excluez les produits augmentant la formation de gaz. Pendant 3 jours, commencez à recevoir "Espumizana". La procédure est effectuée sur un estomac vide.

La principale chose qu'un patient devrait comprendre est que si vous ressentez une douleur et des symptômes désagréables, vous ne devriez pas retarder l'appel du médecin. Il est nécessaire de procéder à un examen du foie. Où commencer, le médecin traitant doit décider, car il aura besoin d’un tableau complet de l’état de l’organe. N'oubliez pas que la plupart des problèmes peuvent être résolus avec une aide rapide.

Comment examiner le foie complètement? Méthodes de diagnostic et analyses de laboratoire

Actuellement, les maladies du foie deviennent de plus en plus courantes. Les raisons de leur apparence sont un style de vie peu actif, une mauvaise alimentation, l'abus d'aliments gras, des médicaments à long terme et bien plus encore. Afin d'éviter une exacerbation de pathologies, un diagnostic hépatique en temps utile est nécessaire.

Signes de maladie

La définition d’une maladie commence toujours par l’autodiagnostic, c’est-à-dire définition des symptômes. N'oubliez pas que certaines maladies présentent des symptômes similaires.

Mais néanmoins, lorsque les symptômes suivants apparaissent, il est nécessaire de consulter un médecin:

  • lourdeur et inconfort dans l'hypochondre droit;
  • démangeaisons de la peau;
  • décoloration des matières fécales;
  • constipation ou diarrhée;
  • Couleur jaune de la peau et des muqueuses.
Une douleur dans l'hypochondre droit peut indiquer une maladie du foie

Les maladies hépatiques peuvent perturber d'autres organes internes, entraînant de nombreux symptômes non spécifiques. Un effet similaire peut être produit, par exemple, sur le système nerveux, se manifestant sous la forme d'insomnie, d'altération de la capacité de travail et de la mémoire.

Avec la progression des dommages aux hépatocytes, les phénomènes d'intoxication vont également augmenter: fièvre, perte d'appétit, nausée, besoin émétique, douleur musculaire, etc.

C'est important! Une attention particulière doit être portée à la santé lorsque ces signes apparaissent pendant la grossesse.

Etapes de l'enquête

Pour un diagnostic précis, il faut se conformer à une séquence spécifique d'études du foie.

La procédure standard comprend les procédures suivantes:

  • test sanguin biochimique;
  • tests généraux d'urine et de sang;
  • détermination des marqueurs d'hépatite virale;
  • échographie de l'abdomen et du foie;
  • le fibrototest;
  • IRM et CT;
  • biopsie du foie.

Outre ces techniques, des radiographies, une scintigraphie (acquisition de données à l'aide de la substance radioactive injectée) et un fibroscanning (prescrit pour la fibrose et une alternative à la biopsie) sont également prescrits.

Test sanguin biochimique

Dans ces analyses, il existe environ 40 indicateurs permettant de déterminer l’état interne du corps.

Des indicateurs tels que la bilirubine, l'ALAT, l'AST, le GGTP et la phosphatase alcaline peuvent indiquer des lésions hépatiques:

  • L'ALT et l'AST sont des enzymes cellulaires, dont le plus grand nombre sont situés dans le foie, les muscles squelettiques et le muscle cardiaque. Si la membrane cellulaire est endommagée, ils pénètrent dans le sang. L'ALAT peut augmenter avec le développement d'hépatites toxiques ou virales, d'infarctus du myocarde et de cancer du foie, tandis que l'AST peut augmenter avec l'hépatite chronique et toxique et les maladies cardiovasculaires. Au cours de l’analyse, on s’intéresse non seulement aux indicateurs individuels de ces enzymes, mais aussi à leur rapport. Si le niveau d'ALAT est supérieur à l'AST, nous pouvons parler de la destruction des cellules du foie.
  • Le GGTP est une enzyme impliquée dans le métabolisme des acides aminés. La majeure partie se trouve dans le foie et les reins. Il est particulièrement sensible à la stase biliaire, donc une augmentation de son nombre peut être due à un canal obstrué.
  • La phosphatase alcaline est présente dans de nombreux organes internes, mais surtout dans le foie, les reins et les voies biliaires. Avec une augmentation du taux de cette enzyme, on peut parler de blocage des conduits ou de grossesse.
  • La bilirubine augmente avec les lésions hépatiques virales et toxiques, la maladie des calculs biliaires, la cirrhose et l’anémie hémolytique. N'oubliez pas que la bilirubine est directe et indirecte. Par conséquent, pour chaque pathologie, l'un des types de cette enzyme se caractérise par un changement. Toutes les méthodes d'analyse de recherche et les systèmes de test se caractérisent par leurs propres indicateurs de performance.

En outre, à l'aide d'un test sanguin biochimique, il est possible de déterminer le niveau d'albumine, une diminution caractéristique du dysfonctionnement hépatique, ainsi que de surveiller les processus du métabolisme glucidique-lipidique et de la coagulation sanguine, lesquels évoluent avec le développement de pathologies chroniques.

Test sanguin général

Les tests de laboratoire sont nécessaires pour déterminer les changements dans le corps, mais non spécifiques aux maladies du foie. La gravité de l'inflammation peut être déterminée par des modifications du niveau de leucocytes et une altération de la fonctionnalité des hépatocytes - en réduisant le nombre de plaquettes.

L'indicateur non spécifique des changements dans le corps humain est la vitesse de sédimentation des érythrocytes (ESR). Son débit est de 2-15 mm / h. Une augmentation significative de ce niveau peut signifier une inflammation du foie, une infection ou une grossesse.

Le taux d'indicateurs de la formule sanguine complète chez chaque patient est individuel. Elle affecte le sexe et l'âge de la personne, ainsi que la présence éventuelle d'une grossesse. Tous les laboratoires devraient avoir des tableaux indiquant les valeurs normales.

Analyse générale de l'urine et des matières fécales

L'analyse d'urine doit être administrée si vous soupçonnez le développement d'une maladie du foie. Le noircissement de l'urine peut indiquer son apparence. Les analyses de laboratoire permettront d'identifier le sucre, la bilirubine et une quantité accrue d'urobilinogène, qui sont également des signes de problèmes hépatiques.

La croissance de la bilirubine affecte également la couleur des masses fécales. Par conséquent, lorsqu’elle change, une analyse générale des matières fécales est également attribuée.

Marqueurs de l'hépatite

Il existe deux types d'anticorps - IgG et IgM. Selon le premier type, il est possible de déterminer si des infections ont déjà été transférées, puisqu'elles persistent dans le corps toute la vie, et pour le second type, de diagnostiquer la présence d'une forme aiguë de la maladie.

La détection de l'hépatite A nécessite la détection des anticorps IgM. Le principal indicateur du développement de l'hépatite B est la détection de l'antigène nucléaire HBeAg, qui signifie une infection grave du sang et la multiplication du virus dans les cellules du foie.

Ce type de diagnostic nécessite une formation, de sorte que les patients doivent savoir par où commencer. Quelques jours avant la procédure (3-4 jours), vous devez abandonner tous les produits susceptibles de provoquer des flatulences. Vous pouvez également avoir besoin d'un lavement nettoyant.

À l’aide des ultrasons, vous pouvez déterminer les paramètres de la vésicule biliaire et du foie afin d’identifier les lésions de ces organes de type focal ou diffus. La cirrhose, l'hépatose et l'hépatite aiguë ou chronique sont des lésions diffuses.

  • L'hépatose se développe en raison de l'accumulation de graisse dans les hépatocytes. Avec l'évolution de la maladie, le tissu actif du foie est remplacé par du tissu conjonctif, ce qui provoque le développement d'une fibrose, facilement détectable par échographie. De plus, dans l'hépatose, les volumes des deux lobes augmentent et leurs bords se complètent.
  • L'image échographique avec l'hépatite est non spécifique, peu importe son type (toxique ou viral). Les principaux signes d'hépatite dans ce type d'examen sont l'augmentation du volume du foie et la modification de ses marges. A l’avenir, apparition possible de zones hypoéchogènes.
  • La cirrhose est caractérisée par des signes indirects et directs. Pour diagnostiquer avec précision la maladie, il est nécessaire d'identifier 3 signes directs, ou 2 signes directs / 2 indirects. Les signes directs incluent une modification des paramètres hépatiques (augmentation à un stade précoce et diminution des lésions graves avec atrophie), un contour inégal et un arrondi des bords des lobes, une modification de la densité et une détérioration de l'élasticité de l'organe. Les symptômes indirects de la cirrhose comprennent une augmentation de la taille de la rate, une augmentation des veines spléniques et portales et une ascite.

Les lésions des organes focaux sont meilleures et plus clairement visibles que diffuses. Il est facile d'identifier les zones de densité accrue indiquant l'apparition de métastases cancéreuses, d'hémangiomes, de calcifications et d'adénomes. Et les changements focaux détectés à l'échographie en tant que zones de faible échogénicité peuvent signifier le développement d'un hématome, d'un sarcome, d'un abcès ou d'un lymphome.

L'échographie est souvent incluse dans l'examen complexe du corps, car cette procédure est très informative. Mais si le patient ne présente pas de symptômes spécifiques à une maladie particulière, il est impossible d'établir le diagnostic à l'aide de cette technique uniquement.

Fibro tests

En médecine moderne, une nouvelle procédure d'examen non invasive, appelée fibrotesta, est utilisée. Cette technique est une alternative à la biopsie. Il peut être utilisé pour identifier le processus nécro-inflammatoire et la fibrose, ainsi que leur gravité. En outre, les fibrotests sont prescrits pour les formes chroniques d'hépatite.

En 2008, ce diagnostic a été reconnu en France comme une étude fiable pour la détection de l'hépatite progressive C. En raison de son innocuité, il peut également être prescrit aux femmes enceintes.

CT et IRM

Un examen complet du corps inclut nécessairement une IRM et une tomodensitométrie. Ces méthodes de diagnostic non invasives vous permettent d'obtenir une image complète du foie, représentée sous forme de tranches tous les 5 à 10 mm. Avec l'aide d'un agent de contraste, une lésion focale peut être identifiée.

Ces techniques vous permettent de diagnostiquer les modifications de la taille normale du corps et de sa structure. Mais ces procédures sont coûteuses et ont des contre-indications à la réalisation (un pacemaker établi et une période de gestation).

Biopsie

Ce type d’examen du foie est utilisé avec une faible informativité des autres méthodes. Mais il est traumatique, par conséquent, n'est nommé que lorsque cela est absolument nécessaire.

La biopsie est divisée en plusieurs types:

  • standard, dans lequel un petit morceau de tissu est prélevé avec une aiguille;
  • transveineux, qui consiste à traverser les vaisseaux d'un cathéter veineux jusqu'au foie et à prendre sa part;
  • laparoscopique, dont l’idée principale est d’insérer une aiguille dans la cavité abdominale pour prélever un échantillon et une caméra pour surveiller le processus.

La biopsie fait référence aux dernières mesures de diagnostic différentiel qui vous permettent d’explorer complètement le foie et ses zones touchées.

Conclusion

Il n’ya pas de récepteurs nerveux dans le foie, de sorte que même les pathologies graves ne provoquent pas de sensations douloureuses. C'est pourquoi le diagnostic est d'une importance primordiale. Seul un médecin peut déterminer comment examiner le foie et quelles techniques utiliser. De nombreux types d’examen vous permettent de rechercher l’alternative la plus appropriée s’il est impossible de poser un diagnostic particulier.

À en juger par le fait que vous lisiez ces lignes à présent, la victoire dans la lutte contre les maladies du foie ne vous appartient pas.

Et avez-vous déjà pensé à la chirurgie? Cela est compréhensible, car le foie est un organe très important et son bon fonctionnement est un gage de santé et de bien-être. Nausées et vomissements, peau jaunâtre, goût amer dans la bouche et odeur désagréable, urine foncée et diarrhée. Tous ces symptômes vous sont familiers.

Mais peut-être est-il plus correct de traiter non pas l'effet, mais la cause? Nous vous recommandons de lire l'histoire d'Olga Krichevskaya, comment elle a guéri le foie. Lire l'article >>

Publications Sur Le Diagnostic Du Foie

Code mkb 10 jaunisse mécanique

Des analyses

Comment traite-t-on l'ictère mécanique?Pour le traitement du foie, nos lecteurs ont utilisé avec succès le Duviron Duo. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.

Votre dermatologue

Les régimes

Grande Encyclopédie Médicale
Auteurs: A. F. Blyuger, E. 3. Krupnikova, S. D. PodymovaChez les enfants, la cirrhose du foie est plus fréquente après une hépatite aiguë causée par le virus B ou C.

Hépatite réactive non spécifique provoque

La cirrhose

Hépatite réactive ou hépatite non spécifique. L'hépatite réactive est un stade secondaire des maladies inflammatoires avec une zone de lésions du foie, du tube digestif, des intestins, des effets toxiques et médicamenteux, des virus infectieux, des effets alcooliques sur les organes et d'autres pathologies possibles du corps.

Quel devrait être le régime après le retrait de la vésicule biliaire dans les premiers jours et après 1 mois?

Les régimes

Le régime alimentaire après le retrait de la vésicule biliaire est une partie importante du processus de réadaptation, nécessaire à l’adaptation du système digestif aux nouvelles conditions de fonctionnement.