Principal / Les régimes

Que savons-nous sur la vésicule biliaire

Les régimes

La boue dans la vésicule biliaire est une formation dans la vésicule biliaire qui contient des cristaux de cholestérol et des dépôts de sel. Il est considéré comme le début de la maladie de calculs biliaires. Dans le très grand nombre de cas, le syndrome est diagnostiqué lors d'une échographie.

En savoir plus sur les boues, ce qu’elles sont, comment les trouver, les méthodes de traitement et les symptômes, aidez l’article ci-dessous.

Raisons

Ce syndrome de la vésicule biliaire survient à la fois en raison de certaines pathologies et indépendamment de leur présence.

Les facteurs suivants contribuent au développement de la maladie:

  • caractéristiques du corps féminin;
  • âge de 50 à 60 ans;
  • facteurs héréditaires - anomalies du développement du ZHP et de ses canaux;
  • l'obésité;
  • consommation fréquente d'aliments gras, de produits riches et de viandes fumées.

Autres causes de maladie:

  • régime alimentaire et perte de poids rapide (contribue au manque de graisse, stimulant l'écoulement de la sécrétion de bile);
  • opérations reportées d'organes internes;
  • antibiotiques, calcium, contraceptifs;
  • transplantation d'organes internes;
  • grossesse (la compression des organes par l'utérus provoque une diminution de la motilité vésicale);
  • enlèvement de la pierre et procédures d'écrasement;
  • consommation fréquente d'alcool;
  • hypodynamie.

L'état de tous les organes internes est inextricablement lié à l'activité du ZH. La bile est produite par le foie et devrait normalement se trouver sans délai dans l'estomac et lors de la prise d'aliments pour passer dans l'intestin.

Si l'apport alimentaire est irrégulier, la bile stagne dans la cavité de l'organe. L'abus d'aliments nocifs entraîne une charge corporelle, ce qui entraîne une production accrue de bile.

Causes des pathologies

Il y a des pathologies qui contribuent au développement de la boue dans le corps. Ceux-ci incluent les maladies suivantes.

Cirrhose du foie - se caractérise par le remplacement des tissus sains du corps sur le tissu conjonctif. La pathologie survient après une hépatite (toxique, virale ou auto-immune), dans le contexte de maladies cardiovasculaires ou de troubles métaboliques.

Dropsy de la vésicule biliaire - une violation de la sortie, se développant sur le fond du blocage avec des pierres, en comprimant. La cause peut également être une pathologie développementale congénitale.

Diabète sucré - violation de l'insuline, augmentation du taux de sucre dans le sang. Il apparaît dans le contexte d'une prédisposition génétique ou d'une diminution de la sensibilité des cellules au glucose.

La drépanocytose est une maladie du système circulatoire dans laquelle les fonctions et la structure de l'hémoglobine sont perturbées. La cause de l'anomalie est l'hérédité, le transfert des parents à l'enfant.

Maladie des calculs biliaires (ICD) - formation de calculs biliaires. Leur apparition est une conséquence de l'accumulation de cholestérol et de divers sédiments, entraînant une altération du métabolisme du cholestérol, une stase biliaire, des infections et des inflammations.

Pancréatite - inflammation du pancréas. Fréquemment, ses causes sont JCB et la consommation d'alcool. Le développement de la maladie est affecté par une mauvaise alimentation et mode de vie.

La cholécystite est une inflammation de la ZH. L'évolution léthargique de la maladie provoque une forme chronique. Les parois des organes affectés provoquent leur compactage et la stagnation des sécrétions biliaires.

Diagnostics

Au stade primaire, le syndrome est difficile à identifier en raison de l'absence de signes. Mais au premier soupçon, vous devriez immédiatement aller chez le médecin.

Le diagnostic de la maladie est réalisé par un gastro-entérologue. Ses tâches:

  • étude d'histoire;
  • examen externe du patient;
  • clarification des plaintes du patient, de la nature de la douleur.

Le spécialiste posera les questions suivantes concernant:

  • nutrition du patient, consommation d'alcool;
  • des médicaments;
  • troubles digestifs.

En outre, un examen de laboratoire est prescrit - des tests d'urine, de sang et de selles. À l’aide de ces examens, on a constaté la concentration de cholestérol, de bilirubine et la présence d’inflammation. Des enzymes hépatiques qui favorisent un métabolisme approprié sont à l’étude.

Les diagnostics utilisant des ultrasons sont très efficaces en médecine moderne. Il est capable de détecter la présence de caillots et de flocons, l’état des parois de la vessie et d’autres organes.

L'intubation duodénale, en tant que méthode de diagnostic, est prescrite pour l'examen du contenu de la bile. L'IRM et la tomodensitométrie sont prescrites pour détecter les paramètres et les anomalies du foie et du foie.

Que peut indiquer une maladie

Pour déterminer la maladie à temps, écoutez attentivement votre corps. Les boues bilieuses non observées au stade primaire contribuent au développement de JCB.

Avec la manifestation régulière des mêmes symptômes devrait contacter immédiatement la clinique.

Les signes suivants peuvent indiquer la présence d’éducation dans la BM:

  • douleur, engourdissement du côté droit des côtes, aggravé après avoir mangé ou paroxystique. En outre, la douleur peut être incessante et oppressante;
  • perte d'appétit;
  • après avoir mangé, des vomissements surviennent avec contamination par la bile;
  • brûlures d'estomac persistantes, nausée;
  • casser un tabouret.

L'accumulation de matières en suspension se manifeste par les complications suivantes dans l'organisme:

  • inflammation aiguë du cholestérol (cholécystite);
  • une pancréatite;
  • inflammation purulente des canaux (cholangite);
  • des pierres dans le désert;
  • colique bilieuse.

Des pierres de grande taille peuvent endommager les parois du trou de ver ou provoquer leur rupture.

Les symptômes

La maladie ne se manifeste souvent pas, mais avec une cristallisation accrue des dépôts, les signes deviennent plus prononcés:

  • douleurs d'intensité variable, aggravées par le mouvement;
  • fatigue accrue, faiblesse, somnolence (intoxication due à la stagnation de la bile);
  • des vertiges;
  • jaunissement de la peau, des muqueuses (en raison d’une activité insuffisante du ZH);
  • augmentation de la flatulence, flatulences (en raison d'une inflammation du pancréas);
  • nausées fréquentes, pulsion émétique (violation du tractus gastro-intestinal);
  • diarrhée ou constipation.

Contrairement aux pierres, les suspensions se déplacent le long des conduits, irritant les murs et provoquant une douleur intense. L'élimination des boues tout en réduisant l'IG contribue également à augmenter la douleur.

Syndrome de maladie

Qu'est-ce que c'est Sa classification et sa pathogenèse méritent d’être examinées plus en détail.

La maladie est caractérisée par la présence de suspensions de nature différente dans la fièvre. Il se produit chez les adultes et les enfants de l'année. La maladie asymptomatique complique le diagnostic précoce et provoque des complications.

La boue biliaire de la vésicule biliaire est un terme généralisé pour toutes les suspensions.

La formation de boues est due à l'absence de fonction motrice et de tonus sphincter. Elle se caractérise par une modification de la concentration en acides, cholestérol et phospholipides.

Les étapes du syndrome:

  1. Augmentation du cholestérol dans la bile.
  2. Dépôt de cristaux de cholestérol dans la cavité.
  3. Cristaux composés et leur grossissement.

Le diagnostic par ultrasons définit les types suivants:

  • suspension échogène. Il est visible au stade initial, a la forme de flocons et est de couleur gris foncé. Ce sédiment est auto-détruit et déversé dans la cavité intestinale;
  • suspension hyperéchogène. Un précipité d'ombre légère sous la forme de caillots denses, des boues se forment dans la cavité;
  • déplacer des caillots avec un contour clair;

Les sédiments échogènes sont classés par taille:

  1. Finement dispersé est un mélange de particules hyperéchogènes, dont la taille ne dépasse pas 5 mm.
  2. Les boues sont des caillots ressemblant à de la gelée se déplaçant dans la bile.
  3. Le type de boue est une condition dans laquelle les deux types de brouillard sont trouvés.

La composition du sédiment peut contenir des cristaux de cholestérol, des sels de calcium, de la mucine, des dépôts de protéines et des particules de bilirubine.

Le syndrome des boues existe sous deux formes:

  • primaire - apparaît indépendamment, sans maladies associées;
  • secondaire - apparaît sur le fond des pathologies et des conditions provoquant.

Chez les enfants

La bile de Sladzh chez un enfant est considérée comme assez rare, mais il existe des cas de maladie chez des bébés d'un an.

  • alimentation inadéquate ou insuffisante du bébé;
  • des anomalies du foie, ses enzymes;
  • procédures de transplantation d'organes;
  • anomalies de la ZH et des conduits, ce qui conduit à la stagnation de la bile;
  • prendre des médicaments pendant l'allaitement;
  • chez les adolescents, des situations stressantes entraînant une contraction excessive des tissus des calculs biliaires.

Chez les adultes et les enfants, les symptômes et le traitement de la maladie sont similaires. Les signes commencent à apparaître dès l’année de la vie, notamment la perte de poids, la perte d’appétit et la nervosité. Le diagnostic est réalisé de la même manière que chez l'adulte.

Traitement

Les principes de traitement reposent sur la dilution et la normalisation du contenu du GF, l’élimination des dépôts, l’élimination de la douleur et des mesures préventives.

Le respect d'un régime alimentaire spécial et d'un régime de consommation d'alcool aidera à accélérer le processus de guérison. Dans de rares cas, lorsque la maladie est négligée, une intervention chirurgicale est effectuée.

La pharmacothérapie comprend les médicaments suivants:

  • choludexan - normalise la bile et régule la fonction du foie;
  • L'acide ursodésoxycholique réduit la formation de cristaux et stimule la capacité d'évacuation du LP;
  • antispasmodiques - éliminez les spasmes, normalisez l'écoulement biliaire. Ceux-ci incluent No-shpa, papaverine et autres;
  • analgésiques - prescrits pour les douleurs sévères. Ceux-ci incluent les médicaments Spazmalgon, Analgin et autres;
  • antibactérien - recommandé en présence d'inflammation.

Le mode consommation consiste à prendre une grande quantité d’eau par jour. Le volume de liquide est calculé individuellement pour chaque personne - le poids est multiplié par 30 ml, pas moins de 2 litres par jour. La consommation d'alcool contribue à l'élimination rapide des sédiments.

Traitement folklorique et régime

Dans la lutte contre la pathologie, le traitement traditionnel est considéré comme une méthode très efficace.

Moyens, diluant la bile et améliorant son écoulement:

  • Infusion sable immortelle - a un effet anti-inflammatoire et cholérétique.
  • Thé à la menthe - accélère le flux de sécrétions de bile et élimine les spasmes.
  • La perfusion d'angélique - un agent cholérétique efficace, normalise le tube digestif.
  • Infusion de fraises, millepertuis et rose de chien.

Le régime consiste à limiter la graisse dans le régime du patient. Il est interdit de manger:

  • cuisson au four;
  • bouillons de viande et soupe;
  • herbes et légumes épicés;
  • œufs à la coque et au plat;
  • plats marinés et fumés;
  • chocolat, produits à la crème;
  • café, alcool.
  • pas plus de 50 g de beurre par jour, crémeux ou végétal;
  • des soupes avec des céréales ou des pâtes;
  • du pain
  • fromage cottage et produits à base de fromage faibles en gras;
  • confiture, miel;
  • viande maigre, poulet;
  • légumes verts et plats de légumes.

Les produits doivent être cuits à la vapeur ou bouillis. 30 minutes avant un repas est utile de prendre une cuillerée d'huile de tournesol ou d'olive.

Le soir, il est recommandé de boire des boissons à base de lait fermenté et d'utiliser de l'eau minérale l'après-midi.

Les méthodes préventives sont les suivantes:

  • il est nécessaire de contrôler le poids corporel afin d'éviter l'obésité et une perte de poids drastique;
  • traitement de la maladie à l'origine du syndrome;
  • ajustement des médicaments pour le développement de la maladie.

Le respect du régime alimentaire et des recommandations du médecin exclut le développement de complications et contribue au rétablissement rapide.

Syndrome de vésicule biliaire: développement, signes, diagnostic, traitement

Le syndrome des boues est le nom d’une affection pathologique particulière, caractérisée par la stagnation et la cristallisation de la bile. Traduit du latin, ce terme médical signifie "la saleté dans la galle". Le syndrome survient chez les femmes 3 à 5 fois plus souvent que chez les hommes. Il se développe généralement vers l'âge de 40 ans, mais peut également être détecté chez les enfants.

Les boues biliaires sont la première étape de la cristallisation améliorée des composés organiques et inorganiques, ainsi que du processus de formation de calculs. La maladie manifeste des signes cliniques caractéristiques qui permettent de suspecter la maladie. Il est important de ne pas les manquer et de les déterminer à temps. Les patients présentent une sévérité, une gêne et des douleurs dans l'hypochondre droit et des douleurs épigastriques, aggravées après avoir mangé.

Le diagnostic du syndrome des boues repose sur des données ultrasonores ou sur la détection gastroduodénale de la vésicule biliaire. Le traitement inopportun et inadéquat de la pathologie conduit au développement de pathologies graves - processus inflammatoires dans les organes de la zone hépatobiliaire. Une thérapie adéquate des maladies de ce système vous permet de parvenir à leur développement inverse. Dans les cas avancés, la maladie progresse et conduit invariablement à la formation de calculs.

Selon l’étiopathogenèse, il existe deux types de syndrome:

  • Nosologie primaire ou idiopathique - indépendante, dont la cause n'est pas claire;
  • Secondaire - affection qui se produit dans le contexte de diverses maladies de la zone hépatobiliaire, grossesse, perte de poids rare, troubles endocriniens.

Étiopathogenèse

Des sédiments épais dans la vésicule biliaire sont formés à la suite de la stagnation de la bile - cholestase, de modifications de sa composition - de la dyscholie, du développement d’une inflammation - de la cholécystite.
Ce sont les principaux facteurs étiopathogénétiques du syndrome résultant des états pathologiques et physiologiques suivants:

  1. Cirrhose du foie,
  2. Obturation du canal biliaire par une pierre
  3. Pancréatite
  4. Immunité réduite
  5. Perte de poids nette et rapide due au stress ou à un régime alimentaire prolongé
  6. Chirurgie des intestins ou de l'estomac,
  7. Traitement à long terme avec antibiotiques et cytostatiques, suppléments de calcium, contraceptifs et lipolytiques,
  8. L'anémie,
  9. Transplantation d'organes internes
  10. Longue nutrition parentérale,
  11. Inflammation virale des reins,
  12. Intoxication alcoolique du corps,
  13. Diabète sucré insulino-dépendant,
  14. Surmenage émotionnel,
  15. Abus d'aliments salés, gras et frits,
  16. Mauvaises habitudes - boire, fumer, rester assis,
  17. Fardeau génétique et anomalies congénitales,
  18. Maladies chroniques des organes internes, manipulations et opérations,
  19. Grossesse, ménopause, hypodynamie.

Chez les personnes en bonne santé, les composants de la bile sont à l'état colloïdal. Lorsque le rapport acides biliaires et cholestérol change, ce dernier précipite et cristallise. L’épaississement et la stagnation de la bile contribuent à l’infection de la vésicule biliaire par voie hématogène, lymphogène ou ascendante. L'inflammation du corps s'accompagne d'un épaississement de ses parois et d'une violation de la dynamique de la vidange, ce qui entraîne un dysfonctionnement de l'évacuation et une stase biliaire.

exemples de boues biliaires

Le syndrome des boues se développe généralement chez les femmes de plus de 55 ans en surpoids et prédisposées de façon héréditaire, négligeant une nutrition adéquate et mangeant des aliments sains - légumes, fruits, céréales.

Chez les jeunes enfants, la formation de sédiments dans la bile est associée à une augmentation du taux de bilirubine libre, observée dans les cas d'ictère physiologique, d'incapacité d'allaiter et d'introduction précoce d'aliments de complément. Chez les enfants plus âgés, le développement du syndrome est généralement associé à un facteur de stress, à un dysfonctionnement gastro-intestinal marqué, à un manque d'oligo-éléments dans le sang et à des aliments cholérétiques dans l'alimentation.

Sous l'influence d'un facteur étiologique, l'hypertonus du sphincter d'Oddi et l'hypotension de la musculature de la vésicule biliaire apparaissent.

Liens pathogéniques du syndrome des boues:

  • Excès de cholestérol dans la bile,
  • La formation de gros conglomérats de cristaux de cholestérol,
  • Leur déposition sur les parois de la vésicule biliaire et des lésions organiques,
  • Agrandissement progressif des pierres.

Boues biliaires dans la vésicule biliaire - composition inhomogène de la suspension, indiquant le début de la maladie des calculs biliaires.

Symptomatologie

Le tableau clinique de la pathologie est souvent flou et ressemble à celui de l'inflammation chronique de la vésicule biliaire, en particulier à ses débuts. La cristallisation du cholestérol accélère le processus d'épaississement de la bile, qui se manifeste cliniquement par des symptômes plus prononcés. Lorsque les sédiments épais de la vessie deviennent plus gros que la bile normale, l'état des patients se dégrade fortement et le risque de formation de calculs augmente de manière significative.

Les principales manifestations de la pathologie peuvent être combinées dans les syndromes suivants:

  1. Le syndrome douloureux se manifeste par une sévérité, une gêne et une gêne dans l'hypochondre droit. La douleur a un caractère tirant, picotant ou oppressant et augmente souvent jusqu'à une colique biliaire, donnant au bas du dos, à la ceinture scapulaire, sous l'omoplate, au cou. Le syndrome abdominal persistant se produit spontanément ou augmente pendant une longue période.
  2. Syndrome d'intoxication. Stagnation de la bile - une cause courante d'intoxication, se manifestant par la fièvre, la fatigue, la céphalgie, la somnolence.
  3. Jaunisse Le jaunissement de la peau et des muqueuses est associé à une violation de la sortie de la bile due à une pierre bloquant le canal, ou à son fort spasme. Les matières fécales des patients se décolorent et contiennent beaucoup de graisse, l’urine s'assombrit.
  4. Le syndrome dyspeptique se manifeste par une amertume dans la bouche, une perte soudaine de l'appétit, des éructations, des brûlures d'estomac, des nausées et des vomissements après avoir mangé, une constipation ou une diarrhée, des flatulences et un grondement dans l'estomac. Des signes similaires apparaissent lorsque la petite bile pénètre dans le duodénum.

Diagnostics

Il est presque impossible d'identifier le syndrome de boue seul, car il ne présente aucun symptôme spécifique.

Les experts collectent une histoire de la vie et de la maladie, écoutent les plaintes, effectuent une inspection générale. Dans l'histoire de la vie, il est important de prendre des médicaments, la présence de maladies chroniques du tractus gastro-intestinal, l'abus d'alcool. Au cours de l'examen physique, la douleur a été ressentie lors de la palpation de l'abdomen.

  • Les signes d'inflammation sont déterminés dans l'hémogramme et dans l'analyse biochimique, les modifications de l'activité des marqueurs hépatiques et de la quantité de protéines, de l'hyperbilirubinémie et de l'hypercholestérolémie.
  • L'échographie de la vésicule biliaire vous permet de déterminer les paramètres anatomiques et d'évaluer l'état du corps, d'identifier la cholestase, la cholestérose, la fibrose, les caillots, les conglomérats, le sédiment floculant dans la bile, de déterminer sa quantité. Jusqu'à présent, les scientifiques n'ont pas déterminé si le syndrome des boues était une maladie indépendante ou seulement un symptôme échographique. Cela est dû à l'absence de pronostic pathologique, à l'efficacité des schémas de traitement et aux tactiques de gestion des patients.
  • L'intubation duodénale est réalisée pour obtenir la bile du duodénum 12, qui est envoyée au laboratoire pour une recherche plus approfondie au microscope afin de déterminer la composition des cellules et des éléments chimiques.

Vidéo: boues biliaires en échographie

Événements médicaux

Le traitement du syndrome des boues de la vésicule biliaire est complexe et comporte de nombreux composants, dont la thérapie par le régime, les effets des médicaments et des remèdes à base de plantes, la chirurgie. Pour améliorer l'état des patients et rétablir le fonctionnement de la vésicule biliaire, il est nécessaire de retirer les cristaux et les conglomérats de la bile, de normaliser sa composition, de la rendre plus liquide. Cela aidera à réduire la gravité des symptômes et à réduire le risque de complications.

Suivre les recommandations médicales accélérera le processus de guérison. Les patients doivent suivre un régime d'épargne, boire beaucoup de liquides par jour et prendre les médicaments prescrits.

Tous les patients présentant un dysfonctionnement de la vésicule biliaire sont classiquement divisés en 3 groupes:

  1. Les patients ne reçoivent aucun traitement médical ou chirurgical, une thérapie par le régime est indiquée.
  2. Les patients ont également besoin d'un traitement médicamenteux.
  3. Les patients ont besoin d'une intervention chirurgicale - cholécystectomie et régime alimentaire après celle-ci.

Le traitement du syndrome des boues commence par un régime alimentaire. Le régime numéro 5 est prescrit aux patients, interdisant les aliments gras, les viandes fumées, les fruits et légumes aigres, l’alcool, les aliments épicés et frits. Les aliments doivent être cuits, mijotés ou cuits au bain-marie. Il est nécessaire de boire le plus de liquide possible - au moins 2 litres par jour. Il peut s'agir d'eau pure non gazeuse, de boissons aux fruits de baies, de camomille ou de toute autre tisane, bouillon de dogrose.

Les aliments protéiques et les aliments riches en fibres stimulant le système digestif doivent faire partie du régime alimentaire quotidien des patients. Il est nécessaire de prendre des aliments de manière fractionnée - en petites portions, 5 à 6 fois par jour. Le régime alimentaire quotidien doit être équilibré en termes de quantité de nutriments essentiels limitant le cholestérol.

Vidéo: à propos du régime quand il y a des sédiments dans la vésicule biliaire d'un enfant

  • Hépatoprotecteurs ayant des effets cholérétiques, cholélitholytiques, hypolipidémiants, hypocholestérolémiants et immunomodulateurs - Ursosan, Ursofalk, Ursodez.
  • Antispasmodiques à effets myotropes et neurotropes - «No-shpa», «Duspatalin», «Papaverin».
  • Analgésiques ayant un effet analgésique - "Spazgan", "Ketorol", "Analgin".
  • AINS ayant des effets analgésiques, antipyrétiques et anti-inflammatoires - "Nimésulide", "Ibuprofène".
  • Médicaments cholérétiques à action cholécétique et cholérétique - "Holensim", "Allohol", "Holosas".
  • Les médicaments antiémétiques sont utilisés dans diverses conditions accompagnées de nausées et de vomissements - "TSerukal", "Motilium".
  • Pour combattre la déshydratation - solutions colloïdes et cristalloïdes: "Cytroglukosolan", "Reopoliglyukin", "Acesol".
  • Les laxatifs non salés ont un fort effet cholérétique - "Bisacodil", "Fitolaks".
  • En présence d'inflammation - un agents antibactériens à large spectre, souvent du groupe des fluoroquinolones, aminoglycosides, céphalosporines, macrolides.

Lorsque le traitement compensatoire n'aide pas le patient, l'ablation de la vésicule biliaire est prescrite - une intervention chirurgicale assez fréquente. Il existe deux méthodes de cholécystectomie: la laparotomie - en pratiquant une chirurgie abdominale et la laparoscopie - par une ponction dans le péritoine. Cette méthode d’intervention chirurgicale a récemment été utilisée beaucoup plus souvent, ce qui est associé à une lésion minimale, à une rééducation rapide et à l’absence de complications.

le fait d'ignorer le syndrome des boues entraîne l'apparition d'une maladie des calculs biliaires et d'autres complications nécessitant un traitement chirurgical (ablation de la vésicule biliaire)

Médecine traditionnelle, utilisée activement pour traiter le syndrome:

  1. L'infusion ou la décoction de sable immortelle a un puissant effet cholérétique et anti-inflammatoire.
  2. Le jus de carotte ou la décoction de graines de carotte aident à faire face aux symptômes de la maladie.
  3. Les canneberges fraîches et une décoction de baies séchées ont un effet cholélitique.
  4. Herbes qui améliorent la composition de la bile et la diluent: arnica, elecampane, calamus, ortie, pissenlit, chardon-marie, tanasse, chélidoine, absinthe, achillée millefeuille.
  5. Le thé à la menthe et à la camomille a un effet antispasmodique et tonique sur les muscles de la vessie et des voies biliaires.
  6. Les figues décomposent l'excès de cholestérol et activent les muscles lisses de la vésicule biliaire.
  7. L'infusion de soie de maïs et de feuilles de bouleau a un effet cholérétique.

La médecine traditionnelle est auxiliaire et ne peut que compléter le traitement de base du syndrome. Appliquez-les seulement après avoir consulté votre médecin.

Prévention et pronostic

La prévention primaire de la pathologie consiste à éliminer les effets négatifs des facteurs endogènes et exogènes contribuant à la stagnation de la bile - maladies concomitantes et erreurs nutritionnelles.

Pour prévenir le développement du syndrome des boues, les règles suivantes doivent être suivies:

  • si nécessaire, perdre du poids sans recourir à des régimes stricts ni au jeûne,
  • bien manger
  • temps pour traiter les maladies de la zone hépatobiliaire - hépatite, pancréatite,
  • limiter la surcharge émotionnelle et physique
  • refuser de prendre des médicaments pouvant déclencher l'apparition du syndrome des boues,
  • mener une vie saine avec le refus des mauvaises habitudes,
  • marcher au grand air
  • optimisez votre routine quotidienne.

Si le syndrome n'est pas détecté à temps et si le traitement n'est pas commencé, des conséquences désagréables peuvent en résulter. Des complications surviennent dans les cas où les patients ne subissent pas l'intégralité du traitement et ne prennent pas de médicaments. Dans ce cas, les sédiments dans la bile deviennent plus épais et se transforment en pierres qui chevauchent les canaux biliaires. Une cholécystite, une pancréatite aiguë, une colique biliaire, une cholestase, une cholangite aiguë se développent. Les grosses pierres aux bords irréguliers se coincent dans les voies biliaires et endommagent les parois de la vésicule biliaire, ce qui entraîne souvent la rupture de l'organe.

Boues dans la vésicule biliaire

Pour comprendre comment se débarrasser des calculs biliaires, vous devez vous faire une idée générale de la maladie. La présence de tartre dans la vésicule biliaire ou les voies biliaires signifie le développement de la maladie des calculs biliaires. Le plus souvent, cela se produit en raison d'un métabolisme inapproprié ou d'une stagnation de la bile.

Les calculs biliaires sont constitués de cristaux de cholestérol ou de sels de bilirubine. L'éducation est courante, se produisant chez une personne sur dix, encore plus souvent à un âge avancé. Il existe différentes formes et tailles, allant des boues galliques fines et des pierres de 2 cm (20 mm) aux énormes pierres d’un diamètre de 16 cm (160 mm) et plus.

Causes et facteurs prédisposants

Causes connues de la maladie de calculs biliaires:

  • Troubles métaboliques et composition qualitative de la bile avec une prédominance de calcium, de pigments biliaires ou de cholestérol.
  • Cholécystite.
  • Dyskinésie des voies biliaires.
  • Stagnation de la bile due à diverses pathologies (grande papille duodénale, voies biliaires).

Les facteurs prédisposants comprennent:

  • Appartenant à la femme.
  • Poids corporel excessif.
  • Grossesse fréquente.
  • Oestrogénothérapie.
  • Prédisposition génétique.
  • Mauvaise alimentation avec beaucoup de graisse.
  • Régimes épuisants.
  • Certaines maladies (hémolyse, diabète, cirrhose, maladie de Crohn et autres).
  • Chirurgie laparotomique.

Cours clinique

Assez souvent, la maladie est asymptomatique. Progressivement, avec l'accumulation de calculs, les patients présentant les symptômes suivants commencent à se soucier:

  • Crampes douloureuses dans l'épigastre à droite, d'intensité variable.
  • Une sensation d'amertume dans la langue.
  • Nausée, vomissements, éructations.
  • L'hyperthermie.
  • Coloration jaune de la peau et de la sclérotique.

Manifestations de coliques biliaires

Cette condition accompagne souvent les calculs biliaires. Les coliques sont caractérisées par une douleur intense et insupportable du côté droit. La douleur est précédée d'une erreur de régime ou de tremblements.

La douleur est si intense que le patient ne peut pas trouver une position confortable. Les coliques peuvent être accompagnées de vomissements. Si une inflammation se développe dans la vésicule biliaire, une fièvre élevée est impliquée.

Diagnostics

Le médecin est tenu de mener des activités de diagnostic complètes, à l'exclusion des autres pathologies, pour déterminer la gravité de la maladie. En règle générale, les patients consultent un médecin après une crise de colique hépatique. La douleur provoque un inconfort considérable et est source de récidive.

Il est important que le médecin collecte un historique complet et découvre comment la maladie a débuté, comment elle s'est déroulée, quels médicaments ont aidé, quelle est la nature du début des attaques, afin de tracer le lien qui existe entre la maladie et la nutrition. Viennent ensuite l’examen et l’identification des symptômes de cholécystite calculeuse (cholélithiase) - Kera, Murphy, Ortner-Grekov et d’autres. La couleur de la couverture de la bile et de la sclérotique est évaluée, la jaunisse commence à partir de là.

Après la consultation, un diagnostic instrumental des calculs biliaires est effectué:

  1. Échographie - dans la plupart des cas, révèle un calcul de calculs biliaires.
  2. Radiographie de la cavité abdominale:
  • Radiographie d'enquête: elle visait à identifier les calculs contenant une grande quantité de calcium dans la composition.
  • L'étude avec l'introduction du contraste dans la vésicule biliaire - vous permet de trouver des calculs qui ne sont pas visibles sur les rayons X standard.
  1. La tomodensitométrie et l'IRM peuvent distinguer même les petites pierres de la vésicule biliaire, utilisées pour le diagnostic différentiel.
  2. La cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique aide à évaluer l’état des voies biliaires, à détecter les calculs et les néoplasmes volumétriques.

Le diagnostic de laboratoire est effectué - le niveau de bilirubine et les marqueurs d'inflammation (CRP, ESR, leucocytose et autres) sont déterminés dans le sang.

Traitement

Les patients qui ne savent pas où se tourner pour la cholélithiase devraient prendre rendez-vous avec un gastro-entérologue. Le médecin procédera à un examen complet et déterminera les prochaines étapes du traitement. L'autotraitement est strictement interdit, peut nuire. Par exemple, l'utilisation de cholagogue en présence de calculs entraîne des complications.

Si les calculs sont petits (jusqu'à 3 cm.), Il y a peu de formations, il est permis d'essayer un traitement conservateur. Cela inclut la résorption des calculs par l'introduction de médicaments spéciaux, la lithotritie à distance par onde de choc, la cholélitholyse transhépatique transcutanée et autres.

Dissolution médicamenteuse des pierres

Pour cette méthode de thérapie, on utilisait des médicaments contenant de l’acide ursodésoxycholique et chénodésoxycholique. Les substances dissolvent les calculs contenant un excès de cholestérol. Habituellement, la méthode est utilisée lorsque les pierres sont petites (4-16 mm). Lors du choix d'une méthode, la contractilité de la vésicule biliaire doit rester normale.

Les médicaments sont appliqués pendant une longue période, de six mois à deux ans, sous la surveillance d'un médecin. Dans la plupart des cas, la méthode est efficace, mais la maladie peut réapparaître. Prévenir les rechutes, vous devrez continuer à prendre des médicaments à petites doses.

Lithotripsie par ondes de choc à distance

La méthode est conçue pour écraser une grosse pierre de la vésicule biliaire en plusieurs petites pierres, souvent utilisées conjointement avec la méthode précédente. La première étape consiste à broyer de grosses pierres. La seconde est la dissolution du médicament des petits fragments résultants.

La lithotripsie à ondes de choc comporte de nombreux dangers. Durant la procédure, les voies biliaires peuvent être obstruées ou la vésicule biliaire peut être endommagée. Une intervention chirurgicale est nécessaire.

Cholélitholyse percutanée transhépatique

Une méthode de traitement peu invasive rare. Elle consiste en un cathétérisme de la vésicule biliaire à travers la peau et le tissu hépatique. Un moyen (méthylbutyl éther) est introduit à travers le cathéter, ce qui résout le calcul de toute origine.

Traitement chirurgical

Lorsque le traitement conservateur est contre-indiqué ou inefficace, une décision chirurgicale est nécessaire. Effectuer souvent des opérations endoscopiques à travers une petite ouverture laparoscopique. Les interventions sont peu invasives, ne laissent pas de grandes cicatrices, sont relativement peu coûteuses et ont moins de chances d'être compliquées par les hernies.

Il est possible de retirer des calculs ou une vessie entière avec calcul. Le plus souvent, le corps est enlevé, les troubles métaboliques ne disparaissent pas, les calculs peuvent à nouveau apparaître. Si la pierre est grosse, avec d'autres indications (adhérences, obésité, grossesse), une opération laparotomique ouverte est effectuée.

Syndrome postcholécystectomie

L'opération aide la majorité des patients, rarement (deux cas sur dix), il existe des conséquences de traitement ou des effets résiduels qui n'ont pas disparu après l'opération, sous le nom de syndrome de postcholécystectomie. Ceux-ci comprennent:

  • Lésions des voies biliaires, non associées à la vésicule biliaire (troubles du sphincter d’Oddi, calcul choledochus).
  • Complications postopératoires (adhérences, hernie, lésion des voies biliaires, formation de calculs dans le culte de la vessie et autres).
  • Maladies causées par des calculs biliaires, mais non arrêtées après une chirurgie (pancréatite biliaire, hépatite).

Un traitement bien choisi apporte un soulagement de la maladie: dès les premiers signes de calculs biliaires, il est nécessaire de consulter un médecin.

Régime alimentaire

Si une personne a tendance à former des calculs dans les voies biliaires ou si l'éducation a eu lieu, mais qu'elle soit retirée, il est extrêmement important de suivre un régime alimentaire particulier. Il est nécessaire de manger souvent (6 fois chez la femme) en petites portions. Avec un tel régime, la libération de bile par la papille duodénale est constamment stimulée, le secret ne stagne pas. Si la portion est trop grande, la motilité de la vésicule biliaire augmente, ce qui en cas de calcul peut conduire à une inflammation.

Le régime est censé être équilibré, rempli de nutriments, de vitamines et de micro-éléments. Il est recommandé d'utiliser des variétés de viande et de fruits de mer faibles en gras, des produits laitiers faibles en gras, des céréales, en particulier du gruau et du sarrasin, des aliments végétaux (fruits, légumes, fines herbes, fruits secs), des compotes, des jus de fruits et des eaux minérales. La consommation d'aliments gras, frits, épicés, à forte teneur en caféine, viandes fumées, aliments en conserve, ail, concombres, haricots n'est pas recommandée.

Prévention

Si des facteurs prédisposants sont établis, vous devrez suivre les règles:

  • Maintenez le mode et le régime appropriés (décrits dans l'article).
  • Maintenez un poids corporel normal en faisant de l'exercice et en suivant un régime.
  • Prendre des médicaments qui améliorent les processus métaboliques dans la bile.
  • Chercher en temps utile des soins médicaux en cas de premiers symptômes de la maladie.
  • Ne pas se soigner soi-même, ne pas prendre leurs propres fonds cholérétiques. En cas de douleur intense, il est permis de prendre une pilule antispasmodique similaire ou non-shpy.

Des complications

En cas de traitement inapproprié ou tardif, les complications suivantes surviennent:

  • La cholécystite est une maladie inflammatoire de la vésicule biliaire.
  • Coliques biliaires.
  • Inflammation des voies biliaires.
  • Péritonite biliaire - se produit en raison de la rupture de la vessie avec l'écoulement de la bile dans la cavité abdominale. Extrêmement dangereux.
  • Pancréatite biliaire - se produit en raison d'une augmentation de la pression dans les voies biliaires et de la pénétration de la bile dans les canaux pancréatiques et de lésions des canaux et des cellules du pancréas.
  • Complications septiques en cas d'infection.
  • Tumeurs malignes résultant de lésions permanentes aux parois de la vessie.

Notre corps est un système unique composé de différentes cellules grâce auxquelles nous pouvons respirer, manger, sentir, entendre des sons, etc. Mais toute violation ou défaillance dans le travail d'un organe peut conduire à une condition douloureuse et une personne commence à ressentir un malaise. Certaines maladies se manifestent très nettement avec des symptômes prononcés (accidents vasculaires cérébraux, ulcères, appendicite) et certaines d'entre elles peuvent survenir de manière latente et lente et ne peuvent être détectées qu'avec un certain type d'examen (échographie, tomographie, rayons X). L'une de ces maladies, qui ne se manifeste pratiquement pas, est le syndrome des boues.

  • Que peut indiquer une maladie
  • Qu'est ce qui affecte l'occurrence du syndrome des boues
  • Traitement et prévention du syndrome des boues

Que peut indiquer une maladie

Bien que la médecine moderne ait largement dépassé ses manifestations initiales, même les spécialistes expérimentés ne sont pas toujours en mesure de diagnostiquer certaines maladies à temps et avec précision. Par exemple, si vous perdez de vue les boues biliaires, cela entraînera le développement de la maladie des calculs biliaires. Par conséquent, lorsqu'un patient décide d'exclure / de confirmer non seulement cela, mais également toute autre maladie, le médecin lui prescrit un certain nombre de tests pouvant montrer de manière fiable une image de l'état du corps pour le moment.

En outre, chacun de nous doit également être très attentif à lui-même et noter les divers changements survenus dans son corps. Si vous êtes quotidiennement préoccupé par les mêmes symptômes (maux de tête, cœur, abdomen, vertiges, nausées, etc.), appelez un spécialiste ou contactez le centre médical le plus proche.

Mais quel est le syndrome des boues? Pour répondre à cette question, nous nous sommes tournés vers le livre de référence sur la médecine, l'explication suivante a été donnée à l'auteur pour ce terme:

Le syndrome des boues est une hétérogénéité de la bile ou sa stagnation dans la vésicule biliaire, dans laquelle on observe le plus souvent des formations (sels de calcium, cristaux de cholestérol et protéines), détectées par échographie / échographie.

Si vous êtes attentif à vous-même, ce syndrome peut être suspecté pour les motifs suivants:

  • douleur dans l'hypochondre (principalement sur le côté droit). L'intensité est différente: elle augmente après avoir mangé, parfois paroxystique, puis oppressante et constante.
  • diminution de l'appétit.
  • souvent après un repas, des vomissements se produisent, parfois avec un mélange de bile.
  • les nausées et les brûlures d'estomac ne s'arrêtent pas pendant la journée.
  • chaise cassée.

Qu'est ce qui affecte l'occurrence du syndrome des boues

Comme dans le cas de nombreuses maladies qui progressent constamment et s’attaquent à notre corps, le syndrome des boues peut survenir «de nulle part», c’est-à-dire comme une maladie indépendante. Dans le second cas, il se manifeste dans le contexte d'autres maladies (pancréatite alcoolique, perte de poids rapide). Dans le même temps, les scientifiques identifient un certain nombre de raisons pouvant provoquer une stase biliaire. Ceux-ci comprennent:

  • une forte diminution de l'apport en graisses provenant des aliments (régimes ordinaires), ce qui stimule la circulation de la bile.
  • diverses opérations sur le tube digestif, les intestins ou la transplantation d'organes.
  • inflammation du foie ou cirrhose alcoolique.
  • maladies héréditaires, en particulier drépanocytose.
  • prendre des antibiotiques ou des médicaments qui affectent la division cellulaire.
  • pancréatite associée à la dépendance à l'alcool.
  • combinaison de facteurs pathogènes (une maladie de plusieurs organes simultanément (foie, pancréas)).
  • retrait des calculs des voies biliaires en les écrasant (lithotripsie par ondes de choc).
  • introduction de nutriments par voie parentérale.
  • diabète sucré.

En outre, le syndrome des boues est associé à d’autres facteurs de risque: sexe (la maladie touche surtout les femmes, en particulier au troisième trimestre), âge (les personnes âgées de plus de 55 ans sont plus à risque de manifestation de cette maladie), facteurs héréditaires, obésité, nature de la nutrition (manque de sécurité). dans le régime alimentaire des légumes, des fruits, des céréales et la prédominance des aliments fumés et des produits à base de farine).

Traitement et prévention du syndrome des boues

Après avoir effectué divers "tests" de diagnostic, les experts peuvent en toute confiance confirmer ou infirmer l’une quelconque de leurs hypothèses. Si vous présentez des troubles fonctionnels de la vésicule biliaire et qu'une boue biliaire est révélée, en fonction de sa gravité, les traitements suivants peuvent vous être proposés:

  • régime alimentaire (tableau numéro 5) - recommandé pour les formes bénignes de la maladie.
  • traitement conservateur.
  • chirurgical

Afin de prévenir une telle condition, il est tout d'abord recommandé de surveiller le poids de votre corps. Tout en adhérant à des régimes, il est nécessaire de se rappeler qu'ils doivent être équilibrés en vitamines avec des minéraux et des nutriments. Si vous avez une hépatite, une cirrhose du foie ou une inflammation du foie, vous devez immédiatement commencer à les traiter et ne pas les commencer. Soyez extrêmement attentif à la dose et à la durée de la prise d'antibiotiques et d'autres médicaments.

Et si vous voulez savoir plus en détail pourquoi notre pancréas a échoué, alors regardez bien cette vidéo:

Cet article convient non seulement aux personnes qui ont écrit «boue biliaire» dans leur dossier médical, mais également aux personnes en bonne santé pour prévenir ce syndrome et, par conséquent, pour la maladie. Réfléchissez à la question de savoir comment reconnaître la maladie à temps, où vous pouvez être examiné et comment la traiter. Notre sujet est le syndrome des boues. Voyons donc quelle est cette phrase étrange.

De la terminologie médicale au langage simple

Comme vous le savez, les médecins parlent généralement le "langage médical", et plus précisément le latin. Le patient doit souvent utiliser Internet ou des ouvrages de référence pour comprendre en quoi consiste sa maladie.

La boue biliaire est la présence de sable dans la vésicule biliaire, en termes simples. Plus tard seront donnés les raisons de l'apparition de cette maladie. En latin, "sludge" signifie "gall" et sludge est un mot anglais qui se traduit par slurry, slut, tina. En fait, dans la vésicule biliaire, il y a une suspension de petites particules de cholestérol, de calcium et de bilirubine.

Quels sont les symptômes?

Malheureusement, le sable biliaire n’est pas immédiatement détecté car la personne ne ressent aucune douleur ni inconfort. Mais c'est pour le moment. Le plus souvent, ou plutôt presque toujours, une suspension de la vésicule biliaire est due à d'autres troubles du corps. Commencez par commencer par la maladie primaire, puis par des problèmes de vésicule biliaire.

Les symptômes de la boue sont généralement les suivants:

  • picotements ou sensation d'engourdissement dans l'hypochondre droit;
  • des nausées;
  • inconfort dans le tractus gastro-intestinal, y compris dans la région du foie, de l'estomac;
  • en pliant le torse, la douleur survient;
  • douleur après avoir mangé, en particulier des aliments gras, épicés et fumés;
  • perte d'appétit.

Si vous présentez l'un de ces symptômes, vous devriez vous demander s'il est temps de vous rendre dans la salle des ultrasons.

Qui contacter si vous avez peur de la douleur?

Souvent, les gens ne savent pas à quel médecin s'adresser. Eh bien, si dans votre clinique de district il y a de bons médecins, vous devez d'abord contacter le thérapeute. Après vous avoir entendu, le médecin est susceptible de donner un ticket pour l’échographie. Habituellement dans un dépliant avec la direction écrit mémo pour les malades. Il faut suivre les recommandations:

  • avant l'étude ne peut pas manger ou boire pendant 8 heures;
  • emportez avec vous une couche et une serviette;
  • ne rien prendre à l'intérieur avant le diagnostic par ultrasons;
  • apparaissent clairement à l'heure indiquée sur le coupon.

Pour savoir ce qui se passe dans la vésicule biliaire, le foie, l'estomac, dans le duodénum, ​​il vaut mieux mourir de faim. Mais vous aurez les résultats de l'examen et du diagnostic.

Si une boue dans la vésicule biliaire est détectée, il est écrit à ce sujet dans la conclusion, puis le médecin en échographie et le thérapeute vous dirigeront vers un gastro-entérologue. Ce spécialiste s’occupe des patients souffrant d’une maladie de l’estomac, du foie, des intestins et de la vésicule biliaire.

Cela va-t-il se résoudre?

Lorsque les patients découvrent leur diagnostic, ils ne peuvent tout d’abord pas comprendre ce qui leur arrive, s’il est traité ou non, si ça va passer. Il est nécessaire de répondre immédiatement: la boue biliaire ne se résout pas d'elle-même, mais vous pouvez y contribuer. Comment - sera décrit ci-dessous. Tout ce que vous avez à faire est de ne pas vous inquiéter, pas de paniquer. Au contraire, il est bon que vous ayez appris le diagnostic à un stade précoce.

Lorsqu'une suspension est détectée au cours d'une échographie en petites quantités (quantités modérées), le gastro-entérologue diagnostique généralement le «JCB au stade initial». Qu'est-ce que JCB? C'est une abréviation - maladie de calculs biliaires. Ne vous inquiétez pas, pas un diagnostic fatal, l’essentiel est de commencer le traitement à temps, ce qui nécessite volonté et volonté de guérison.

Suivez les instructions d'un gastroentérologue.

Si vous êtes atteint du syndrome des boues, vous devrez suivre un régime strict, boire beaucoup, prendre des médicaments. Comme nous l'avons dit plus haut, la cholélithiase apparaît pour une bonne raison. Il y a une maladie primaire. Très probablement, votre médecin vous prescrira des examens supplémentaires.

Nous avons parlé plus tôt de la clinique de district, où presque tout le monde le fait gratuitement. Et si vous devez aller dans un centre médical payé? Pour ne pas dépenser d'argent, inscrivez-vous d'abord pour une échographie. Si, après l'examen, vous avez écrit sur la carte que vous avez besoin d'une consultation par un gastro-entérologue, n'hésitez pas à vous inscrire auprès de ce spécialiste.

Choisissez un spécialiste compétent, demandez aux patients comment le médecin traite. Soyez prêt pour le fait que vous pouvez être envoyé pour des examens supplémentaires, sera programmé pour les tests. Ne pas refuser.

Suivre le régime

Tout médecin, même le thérapeute, peut prescrire un régime strict. Lequel exactement? Il existe un tel régime, appelé "numéro de table 5". Il est nécessaire de l’étudier attentivement et de suivre les recommandations.

Soyez patient si vous voulez guérir la vésicule biliaire et éliminer la boue. Le traitement est très long - au moins un mois. Mais cela en vaut la peine: vous pouvez apprendre à bien manger.

Que veut-on dire par "numéro de table 5"? Tout d'abord, vous devriez manger en petites portions (pas plus de 100-150 grammes) à la fois. Mais en même temps, vous n'aurez pas faim, car le repas devrait être pris 5 à 6 fois par jour. C'est-à-dire toutes les 2-3 heures. Ainsi, vous ne chargez pas la vésicule biliaire malade.

Deuxièmement, il ne devrait y avoir aucun exhausteur de goût dans votre alimentation, nous excluons:

  • épices, épices chaudes, moutarde, poivre, etc.
  • produits frits, fumés, marinés;
  • soupes sur bouillons de viande et de champignons;
  • produits laitiers gras;
  • baies acides, fruits;
  • les légumes: radis, raifort, oignon, ail;
  • crème glacée, feuilletée de Malmelad, sucreries, chocolat;
  • pain (cuisson du jour), tartes, pain.

Que peux-tu manger? Listons les produits autorisés:

  • thé au lait, boissons aux fruits et boissons aux fruits, jus de fruits, eau non gazeuse;
  • yaourts, crème sure et fromage cottage, écrémés ou en graisse d'au plus 2-3%;
  • poisson maigre;
  • légumes et fruits non acides, de préférence sous forme minable;
  • saucisses et saucisses cuites;
  • pain de la veille ou dates de cuisson antérieures;
  • fromage non tranchant

En fait, tout n'est pas aussi difficile qu'il y paraît. Vous comprendrez qu'un tel régime ne vous sera que bénéfique: le corps ne peut absorber que les substances nécessaires, pas l'excès de cholestérol et de graisse.

Vivifier l'humidité

Une personne doit boire une telle quantité d’eau pendant une journée de sorte que chaque cellule soit remplie d’humidité et que les organes internes, y compris la vésicule biliaire, soient vidés. Mais en cas de maladie, l'eau ordinaire nécessaire au lavage ne suffit pas. Le gastro-entérologue vous conseillera de boire l'eau minérale dans un cours, mais il existe une condition: vous devez libérer les gaz de l'eau minérale, réchauffer légèrement l'eau sur la cuisinière.

Le syndrome des boues biliaires est facilement traité par des eaux telles que: Slavyanovskaya, Donat Mg, Essentuki 17. Rappelez-vous que ces eaux guérissent, vous ne pouvez pas les boire de manière incontrôlable, seulement aux doses indiquées par votre médecin et à des intervalles stricts. Ici, vous ne pouvez pas donner de conseils généraux sur le schéma thérapeutique, car il est différent pour tout le monde. N'oubliez pas de boire de l'eau pure sans gaz pendant la journée.

Médicaments

Un gastro-entérologue, après avoir effectué tous les examens nécessaires, peut vous prescrire le bon médicament. Il faut dire tout de suite que nous ne les énumérerons pas ici, afin de ne pas provoquer l'automédication, ce qui peut entraîner des problèmes et non le rétablissement. En outre, la durée et la dose de tous différents.

Le syndrome des boues disparaît progressivement au cours de la première semaine de traitement. Mais ne vous flattez pas: combattez la maladie jusqu'au bout. S'il a été ordonné de le traiter pendant un mois, suivez cette recommandation. Vous ne devriez pas prendre de pauses pendant un ou plusieurs jours. Le corps est restauré progressivement, y compris la vésicule biliaire. Si vous interrompez le travail, un traitement supplémentaire peut s'avérer inutile.

Méthodes folkloriques

Il existe plusieurs façons de traiter vous-même la maladie des calculs biliaires. Bien sûr, boire beaucoup d'eau est nécessaire. Il est conseillé de boire au moins 1 litre d'eau par jour. Laissez l'eau être absolument pure: exempt de tartre, d'impuretés provenant des conduites d'eau et du robinet. Il est recommandé de le réchauffer légèrement et de boire un verre à la fois.

Dissout bien le sable de cholestérol et la solution de bicarbonate de soude. Le matin, l'estomac vide, dans une tasse ou un verre, mettez une demi-cuillère de soda (pour la première fois) et versez de l'eau bouillante (pour éteindre le soda). Vous devez boire quand il refroidit, mais vous pouvez aussi verser d'abord un demi-cercle d'eau chaude, dissoudre le soda et le verser froid. Au coucher, vous devez répéter la procédure, mais vous ne pouvez boire que 2 heures après avoir mangé. Plus la nuit ne mange pas. Il est conseillé de prendre une solution de soude pendant au moins une semaine si vous vous sentez normal. Le syndrome des boues disparaîtra car la soude étant un alcali, elle est capable de dissoudre les calculs, d’éliminer le sable du corps et de traiter d’autres maladies.

Maladie négligée

En aucun cas, ne jetez pas le traitement, car le sable se transforme lentement mais sûrement en galets. Au début, ils sont petits, puis grossissent. Une cholécystite peut se développer. Nous allons maintenant comprendre quel genre de maladie insidieuse. Notez que la cholécystite est directement liée aux boues biliaires: si le sable n'est pas retiré de la vésicule biliaire, des calculs sont formés qui peuvent bloquer le canal biliaire et casser la cavité de la vésicule biliaire. Une telle condition critique est la cholécystite. En règle générale, un patient avec un tel diagnostic est retiré des calculs biliaires ou l'organe lui-même.

Prévention

Afin de prévenir à nouveau la cholélithiase, il est conseillé de suivre régulièrement le régime «numéro de table 5», de boire des jus de fruits frais: carottes, orange, tomates.

Il est recommandé de vérifier de temps en temps dans la salle d'examen par ultrasons, afin de détecter le syndrome de boue dans le temps: sang, urine.

Pour rester en bonne santé, il faut boire plus souvent de l'eau, ne pas consommer d'aliments gras, salés ou épicés, ainsi que d'aliments contenant des substances cancérigènes.

Publications Sur Le Diagnostic Du Foie

Si les effets de la vésicule biliaire éclatent

La cirrhose

Rupture (perforation) de la vésicule biliaireLa violation de l'intégrité de la vésicule biliaire et des voies biliaires peut résulter d'un traumatisme abdominal ou d'une cholécystite aiguë.

Thé vert et foie

Les symptômes

5 novembre 2016, 23:19 Article d'expert: Nova Vladislavovna Izvchikova 0 4 987Le thé naturel possède de nombreuses propriétés bénéfiques pouvant être utilisées dans le traitement des maladies du foie.

Conditions de livraison et caractéristiques d'obtention des résultats des tests VIH, hépatite, syphilis

La cirrhose

Pour diagnostiquer une maladie possible, il existe de nombreuses méthodes pour identifier la maladie à un stade précoce de développement et pour démarrer une thérapie complexe en temps voulu.

Pneumatose: nature de l'apparition, tableau clinique, caractéristiques du traitement et pronostic

La cirrhose

La pneumatose, malgré sa rareté en pratique clinique, constitue un réel problème pour de nombreux patients.