Principal / L'hépatite

Causes et traitement des flatulences et des douleurs du côté droit

L'hépatite

Une douleur dans l'hypochondre droit associée à une flatulence indique une violation de la fonction digestive de l'intestin. La formulation vague «douleur dans le côté droit» donne au médecin des raisons de considérer une telle douleur comme étant floue. La prise en compte d'un certain nombre de circonstances et de symptômes associés nous permet de déterminer quel organe en était la cause.

Qui fait mal

Toute douleur abdominale est une sorte d’alarme et comporte potentiellement de grands risques. Parfois, les douleurs résultant de la signalisation de changements pathologiques en font partie intégrante, parfois même plus dangereuses que les causes qui les ont provoquées.

Douleur au côté droit pendant l'activité physique, en raison de l'augmentation du remplissage sanguin du foie, ce qui entraîne une augmentation de son volume. La capsule hépatique, qui n’est pas conçue pour cette expansion, s’étire et provoque des picotements. Le déchargement provoque un écoulement rapide du sang et le rétablissement de la circulation sanguine.

Laissant de côté les facteurs externes (traumatiques), on peut dire qu'en général, les causes internes de la douleur sont réduites à des troubles circulatoires et à une accumulation de produits métaboliques toxiques.

La douleur est souvent associée à une sensation de malaise, de lourdeur ou de distension. Les violations de la fonction excrétrice de l'intestin et le fragile équilibre de sa flore bactérienne bénéfique et pathogène entraînent une formation accrue de gaz. L'accumulation de gaz intestinaux viole la géométrie de la cavité abdominale, provoque la compression des organes et la douleur, réduit l'amplitude des ondes péristaltiques et conduit à la stagnation de la masse alimentaire.

Causes de flatulences et de douleurs au côté droit

En raison du fait que la douleur peut irradier - se propager au-delà du corps du patient, un certain nombre de maladies neurologiques, une urolithiase, un infarctus d'une localisation donnée et une pneumonie lobaire pneumococcique droite peuvent provoquer des douleurs régulières dans l'hypochondre droit.

Le système digestif fonctionne normalement comme un mécanisme coordonné. Mais c’est la flatulence associée à une douleur dans l’hypochondre droit qui indique leur lien avec les pathologies du tractus gastro-intestinal et (ou) les erreurs nutritionnelles qui sont souvent à l’origine de ces pathologies.

Pathologie gastro-intestinale

Les causes de la douleur du côté droit peuvent être les maladies suivantes:

  • processus inflammatoires dans les organes du système biliaire, conduisant à un déficit en bile;
  • la présence de calculs dans la vésicule biliaire, créant des conditions préalables à l'apparition de coliques (lorsque les calculs sont en mouvement);
  • gastrite de tout type, ulcère duodénal, provoquant une douleur intense, semblable à l'appendicite;
  • soi-disant colite paraumbar;
  • dyskinésie biliaire;
  • exacerbation d'appendicite chronique.

Séparément, il convient de mentionner un certain nombre de raisons causées par des complications de pathologies qui ne sont pas directement liées à la digestion:

  • accumulations de liquides de toute étiologie (ascite, par exemple), entraînant une augmentation de la pression intra-abdominale, des saignements internes;
  • œdème tissulaire à la suite d'une inflammation, altération de l'apport sanguin aux organes; entraînant une nécrose (la mort de sites tissulaires entiers);
  • spasme des parois musculaires des organes creux;
  • processus adhésifs postopératoires.

Une douleur du côté droit peut entraîner un surmenage et un stress émotionnel.

Malnutrition

Une des causes les plus courantes de stagnation de la bile et de formation de calculs est un repas rare: une ou deux fois par jour. La bile accumulée dans la vésicule biliaire est non réclamée. Il stagne, créant les conditions préalables à la précipitation sous forme de calculs, d’inflammation de la vésicule biliaire et plus loin dans la liste.

Un calcul biliaire qui a bloqué le canal commun peut provoquer une inflammation dangereuse du pancréas. Le secret pancréatique caustique, qui n'a pas trouvé de sortie, commence à ronger les canaux pancréatiques.

D'autre part, un excès d'aliments gras nécessite une grande quantité de bile, sans laquelle une émulsification complète des graisses est impossible: les scinder en plus petits fragments que l'organisme est capable d'assimiler.

L'absence de bile, due à son admission intempestive dans la lumière du duodénum ou à une alimentation excessive, conduit au fait qu'il devient impossible d'activer le suc pancréatique et les enzymes qu'il contient, destinés à une digestion adéquate des protéines et des glucides.

Ainsi, les conditions préalables aux problèmes intestinaux qui conduisent inévitablement à la flatulence sont créées.

Mauvaises habitudes

L’apparition d’une douleur persistante suggère que certaines habitudes alimentaires sont non seulement nuisibles, mais tout simplement dangereuses:

  • l'habitude de trop manger, qui est devenue une seconde nature de la plupart de nos contemporains;
  • dépendance aux plats cuisinés, aliments en conserve, plats cuisinés, restauration rapide;
  • la prédominance dans le régime alimentaire des aliments gras et frits avec des croûtes croustillantes de roux;
  • nourriture en fuite, à toute heure du jour ou de la nuit;
  • habitude générale d'auto-traitement avec des antibiotiques.

Les régimes à la mode, qui, heureusement, ralentissent, peuvent causer un préjudice irréparable aux personnes souffrant de maladies gastro-intestinales chroniques asymptomatiques (pour le moment).

Facteur d'intolérance

Il existe une intolérance alimentaire massive, par exemple en raison d'un déficit en lactase, d'une intolérance individuelle à certains produits ou substances (gluten) qu'ils contiennent.

Le problème est que beaucoup de personnes ne soupçonnent même pas qu’elles souffrent d’un manque d’une enzyme particulière, essayant pendant des années d’arrêter, par exemple, le syndrome du côlon irritable et de rechercher les causes de la dysbiose.

Diagnostics

Les mesures diagnostiques dépendent des symptômes prédominants.

Selon les caractéristiques d’un symptôme - la douleur - le médecin doit déterminer quel organe est la cause de la douleur. Une description détaillée, compétente et informative (pour le médecin) de ses sensations par le patient facilite grandement le diagnostic. Il est extrêmement important de lier la douleur au régime alimentaire, sa durée, son intensité, sa nature et son heure d’apparition. Par exemple, les douleurs dans la gastrite, en particulier en présence d'ulcères duodénaux, surviennent sur un estomac vide (la douleur dite «faim») ou 2 à 3 heures après avoir mangé, ainsi que la nuit.

Les normes médicales décrivent clairement les troubles fonctionnels de la vésicule biliaire. Il s'agit d'une douleur intense qui dure au moins 30 minutes, irradie vers l'omoplate droite, parfois vers le sternum, et s'accompagne souvent de nausées ou de vomissements.

Symptômes d'une maladie du foie dans un tableau clinique incertain de la douleur:

  • goût amer dans la bouche ou un rôti amer;
  • démangeaisons ou éruption cutanée;
  • jaunissement sur la langue, urine foncée et matières fécales éclaircies;
  • lien évident entre la douleur et la nourriture.

Parmi les activités de diagnostic - échographie du foie et des voies biliaires, y compris les déjeuners gras.

Traitement

La nature du traitement dépend des pathologies identifiées et des symptômes associés. Dans les maladies du côlon, accompagnées par la formation excessive de gaz, la nature des selles humaines est très importante.

Mais même la constipation peut avoir une double nature à clarifier. Le schéma thérapeutique des phénomènes intestinaux spasmodiques est fondamentalement différent du traitement de la motricité affaiblie, de la faiblesse de l'intestin ou des polypes intestinaux détectés au cours d'une coloscopie, bien que toutes ces pathologies puissent avoir le même symptôme sous forme de flatulence.

En cas de pathologies du système biliaire, la sortie rapide de la bile et l'état du tissu hépatique sont importants.

Traitement de la toxicomanie

En règle générale, les gastrites et les ulcères duodénaux sont de nature infectieuse. Leur diagnostic inclut le dépistage de la présence d'Helicobacter pylori et son traitement spécifique avec des antibiotiques de la pénicilline.

Faites attention! La nature obscure de la douleur n'importe où dans l'abdomen fait des traitements thermiques une contre-indication absolue. Une exception peut être faite avec la ferme assurance du patient que la douleur a provoqué un spasme des voies biliaires: un bain chaud l'aidera à nettoyer et à soulager sa condition.

Régime alimentaire

La sécrétion de toutes les enzymes digestives a le caractère de réflexes conditionnés, ayant une dépendance temporelle et contraignante. Le respect scrupuleux du régime alimentaire contribue à la consolidation de cette liaison: l'intensité maximale de la libération d'enzymes se produit à une certaine heure de la journée.

Par conséquent, il est très important de manger fractionné et en même temps pour que la masse alimentaire ait le temps de subir un traitement adéquat avec des enzymes digestives de l’estomac et un complexe complexe de sucs digestifs formés dans le duodénum. L'insuffisance ou la livraison tardive de tout composant viole la chaîne digestive complexe.

En cas de problèmes du système biliaire, le régime alimentaire doit contenir un minimum de graisse afin de ne pas causer de surcharge.

Le régime alimentaire doit contenir la quantité optimale de fibres, principalement végétales. Les fibres végétales stimulent le péristaltisme intestinal, agissant comme un puissant facteur de nettoyage, soulageant les flatulences.

Médecine traditionnelle

Avec des douleurs sourdes persistantes sur le côté droit, un mélange plutôt efficace d’Hypericum, de racine de pissenlit, d’anis et de coriandre séché de taille égale, ainsi que des stigmates de maïs, est très efficace. Un verre d'eau bouillante verser 1 cuillère à soupe. se mélange avec le dessus et insiste au moins 30 minutes. Cette infusion se boit mais un verre 3 fois par jour avant les repas. En raison des huiles essentielles contenues dans les fruits épicés, la formation excessive de gaz est supprimée dans l'intestin.

Les propriétés protectrices du foie augmentent le chardon-Marie, l’immortelle, les hanches et le plantain. Un mélange de ces herbes dans la quantité de 1 c. Il est nécessaire d'insister dans un verre d'eau bouillante pendant 20 minutes et de prendre 100 g avant chaque repas. Le cours d'admission est d'au moins 15 jours. Après 3 mois, il devrait être répété.

Faites attention! Tous les agents cholérétiques, y compris les herbes, ne sont pris qu'après avoir consulté un médecin. Une pierre aux arêtes vives, soudainement mise en mouvement, peut sérieusement endommager les voies biliaires et provoquer une urgence. Les formes posologiques à base d’huile doivent également être prises avec prudence.

Prévention

L'expansion douloureuse des anses intestinales, une sensation de plénitude et d'inconfort provoquent la formation de gaz résultant de la fermentation dans la chaleur et du volume fermé du tractus gastro-intestinal, ainsi que de l'air avalé parvenant dans l'intestin. Un repas précipité augmente les risques d'ingestion (aérophagie). D'une manière ou d'une autre, les aliments mâchés et non imbibés de salive pénètrent dans le tube digestif sans préparation, ce qui donne lieu à une série de troubles digestifs, y compris dans le duodénum biliaire "irrigué", dont la fin se transforme en flatulence.

À cet égard, il est nécessaire de se concentrer sur le processus de manger, en stimulant l'appétit non pas avec des croûtes rosées, mais avec l'activité physique, l'air frais, des herbes fraîches avec des légumes et une belle vaisselle.

La ration journalière doit être conçue de manière à ce que le même type d'aliments se consomme en une fois: soit des légumes et des fruits frais, des jus de fruits, des boissons aux fruits ou des protéines protéinées par traitement thermique.

La négligence à long terme des règles d'une alimentation saine entraîne une dégénérescence irréversible du tissu hépatique, son obésité. La «perte» de la fonction hépatique menace non seulement la perturbation de l'intestin, mais également la lente intoxication de l'organisme entier, qui devient la cause du cancer.

Douleur dans le côté droit et ballonnements

L'apparition de ballonnements et de douleurs dans le côté droit signifie une défaillance de tout système corporel. Dans ce cas, beaucoup dépend de la localisation de la douleur, ainsi que de sa nature. Parfois, un symptôme correctement décrit est suffisant pour que le médecin identifie la cause de la gêne, établisse un diagnostic précis, prescrive un traitement.

Diagnostics

Plusieurs raisons peuvent provoquer des ballonnements et des malaises à l’estomac. En règle générale, les causes externes sont évidentes (notamment les ecchymoses), alors que les causes internes sont beaucoup plus difficiles à diagnostiquer. Cela est dû aux particularités de la transmission de la douleur.

Les organes internes ont plusieurs terminaisons nerveuses, car ils sont moins sensibles aux blessures: ils sont protégés par le squelette, le système musculaire et la peau. C'est pourquoi il est difficile de déterminer l'emplacement exact et la nature de la déviation. Les plus courantes sont des douleurs à droite, une sensation d'éclatement ou de ballonnement.

Le moyen le plus populaire d'établir la localisation des sensations est la palpation. Dans ce cas, le médecin sent l’estomac de différents côtés pour déterminer la nature des déviations. Ce type de diagnostic peut être réalisé indépendamment. Des précautions doivent être prises pour éviter les complications de la maladie ou les dommages aux organes internes.

S'il y a une douleur intense ou aiguë ou des ballonnements dans le bas-ventre à droite, une consultation immédiate avec un médecin est nécessaire, car ce symptôme indique souvent des formes aggravées de la maladie.

Si le gonflement ou la lourdeur ne cause pas de douleur, un autodiagnostic peut être effectué. Pour ce faire, allongez-vous sur le ventre, détendez-vous, sentez la zone de sensations désagréables avec vos doigts au sujet de leur gravité, de leur renforcement ou de leur affaiblissement. L'estomac est ressenti profondément. En même temps, il est impossible de permettre des mouvements brusques.

Pour un diagnostic correct, vous devez déterminer avec précision les symptômes. Il est important de ne pas confondre le sentiment de distension et de ballonnement, de coup de couteau et de battement, de douleur aiguë et tirante. Souvent, la nature des sensations détermine la maladie.

Raisons

Le fait que le côté droit de l'abdomen soit gonflé est souvent un symptôme de maladies courantes. Si ce symptôme s'accompagne de douleur et d'une augmentation de la température globale du corps, il est très probable que nous parlons d'une appendicite. La maladie est traitée de manière urgente par une intervention chirurgicale.

Une distension abdominale du côté droit de l'abdomen peut indiquer une obstruction de l'intestin. En outre, cette maladie est caractérisée par la constipation, des crampes de douleur soudaine.

Les causes moins courantes incluent le stress, le stress physique excessif, psycho-émotionnel, les maladies du système urinaire, telles que la lithiase urinaire et la cystite. Le gonflement est également un symptôme caractéristique des maladies gastriques telles que la gastrite et les ulcères.

Un régime alimentaire inapproprié peut entraîner une augmentation de la formation de gaz dans les intestins. Les gaz, dilatant les parois du corps, le font gonfler. Si le processus de digestion se déroule mal, une quantité excessive de composés volatils contenant du soufre s'accumule dans le système.

Chez les femmes, les ballonnements peuvent être dus à des causes gynécologiques. Les affections peuvent être très différentes: endométriose, grossesse extra-utérine, muguet, fibromes. L'apparition de douleur pendant la menstruation n'est pas exclue.

Indépendamment de la gravité du symptôme, il est nécessaire de consulter un médecin pour le diagnostic et l’initiation du traitement. Pour déterminer la déviation, il faudra un test sanguin, une échographie des organes, des rayons X.

Maladies possibles et leurs symptômes

De nombreuses maladies surviennent avec des ballonnements de la cavité abdominale et l'apparition de douleurs. Et les maladies peuvent concerner les systèmes les plus différents - urinaire, digestif, reproducteur. Les maladies les plus courantes associées aux ballonnements incluent celles décrites ci-dessous.

Système digestif

La cause la plus fréquente de ballonnements dans le tube digestif est la flatulence, une accumulation excessive de gaz dans l'intestin. Avec cette maladie, il y a une sensation de plénitude et de fermentation dans les intestins, des douleurs aiguës de crampes. Il peut y avoir des problèmes avec la chaise.

De plus, les maladies suivantes peuvent causer une gêne au système digestif:

  • hépatite, cirrhose, helminthiases, thrombose du foie (douleur droite droite et constante, prurit, jaunisse, couleur inhabituelle de la décharge, faiblesse, ballonnements dans les formes chroniques);
  • gastrite (brûlures d'estomac, nausée pendant le repas, troubles de l'appétit et des selles, ballonnements);
  • appendicite (douleur aiguë et intense à droite, apparaissant au bout de quelques heures, distension abdominale signifie péritonite);
  • la duodénite (douleur provoquée par une sensation de faim et s'étendant jusqu'à l'avant-bras, la distension abdominale est caractéristique de la forme négligée);
  • un ulcère (douleur intense, brûlures d'estomac, selles bouleversées, transpiration, distension abdominale);
  • troubles intestinaux (le ballonnement est souvent le principal symptôme, car il peut indiquer une tumeur, des troubles digestifs et du péristaltisme, une obstruction).

Système urinaire

Souvent, distension abdominale, apparaissant de la part du système génito-urinaire, en raison de la présence de fragments de calculs dans les uretères. En outre, ce symptôme se manifeste souvent par une inflammation.

Parmi les maladies les plus courantes du tractus urinaire, on note:

  • urolithiase (sous forme chronique - colique, douleur paroxystique qui se produit lorsque la pierre se déplace dans le corps, moins souvent les symptômes passent dans la cavité abdominale);
  • pyélonéphrite (fièvre, malaise, douleurs dans le côté, douleurs dans le bas de l'abdomen).

Système de reproduction

Pour la sphère gynécologique, la distension abdominale droite est moins caractéristique et se produit donc rarement. Le plus souvent, ce symptôme indique la présence d'un processus inflammatoire chronique.

Maladies caractérisées par une distension abdominale au stade chronique:

  • annexite (douleur aiguë et intense dans le cours aigu de la maladie, douleur faible et faible en chronique, peut-être sensation de plénitude de l'abdomen);
  • kyste (ballonnement, douleur constante et parfois croissante);
  • grossesse extra-utérine (ballonnements, douleur constante).

En outre, les névralgies, les traumatismes et les lésions cutanées externes peuvent provoquer une distension abdominale.

Traitement

Quelles que soient les causes de la maladie au cours de son élimination, une correction du pouvoir est nécessaire. Au moment de la thérapie et de la rééducation, il devrait être strictement limité aux produits sucrés, à la farine, à tous les types d’aliments gras et frits. Exclus tout type d'alcool, ainsi que le tabagisme.

La douleur peut être éliminée avec des compresses appliquées à l'endroit approprié, ainsi qu'avec des médicaments conçus pour réduire le spasme et soulager la douleur. Ces fonds sont libérés conformément à la prescription d'un médecin, puisqu'un calcul précis de la posologie est nécessaire pour chaque cas particulier.

Les remèdes populaires sont capables de soulager les ballonnements. Décoctions particulièrement efficaces d'herbes - persil, calendula, mélilot et aneth. La consommation de yaourt est bénéfique car la composition de ce produit à base de lait fermenté contient de nombreuses bactéries qui sont bonnes pour la digestion.

Le diagnostic détermine le traitement ultérieur de l'anomalie. Cependant, il existe plusieurs directives générales pour le traitement des ballonnements dans l'abdomen de toute nature.

Tout d'abord, vous devez vous débarrasser de la constipation, le cas échéant. Il est nécessaire d'inclure dans l'alimentation quotidienne une quantité suffisante de liquide, de produits céréaliers à grains entiers et de fibres. Requis charge sportive quotidienne.

Les processus de fermentation dans l'intestin stimulent les boissons et les jus fortement gazeux. Il est préférable de les remplacer par de l'eau citronnée, du thé vert ou un bouillon aux herbes. Ces boissons élimineront l'excès d'eau du corps et stimuleront le métabolisme. La restriction devrait être imposée au bonbon. Cela s'applique à tous les sucres simples et à leurs substituts. Ils peuvent causer des ballonnements.

Certains processus peuvent entraîner une ingestion d'air indésirable et, par conséquent, une distension abdominale. Pour éviter cela, il vaut mieux abandonner l'utilisation du chewing-gum. Vous devriez également mâcher la nourriture lentement.

En cas de réactions allergiques, consultez un allergologue. Souvent, les allergies alimentaires sont traitées par des médicaments et l’élimination du contact avec l’allergène.

Il est important de consulter un médecin à temps pour détecter toute sensation désagréable afin d'éviter des conséquences irréparables.

Nous traitons le foie

Traitement, symptômes, médicaments

Ballonnements dans l'hypochondre droit

Douleur dans l'hypochondre droit et ballonnements avec apparition de flatulences

Lorsqu'une personne est dérangée par des flatulences et une lourdeur dans l'hypochondre droit, cela peut signifier que quelque chose dans le système digestif se passe mal. Beaucoup dans ce cas signifie où exactement ça fait mal et quel caractère ont les sensations.

Brûlure, fatigue, nausée - signes de parasites dans le corps! Vous pouvez vous en débarrasser avec un outil éprouvé.

Diagnostics

Assez souvent, un spécialiste du diagnostic suffit à décrire correctement l'inconfort. Ainsi, le médecin, sans attendre les résultats de l’étude, peut prescrire un traitement.

La distension abdominale et la douleur du côté droit peuvent résulter de nombreux facteurs. Il y a deux types principaux de raisons:

  • externe - ecchymoses, blessures;
  • interne.

Il est assez difficile de diagnostiquer les raisons internes pour lesquelles une douleur persistante apparaît dans l'hypochondre droit.

Les organes internes n'ont pratiquement pas de terminaisons nerveuses, ce qui explique pourquoi on ne sait pas toujours exactement ce qui peut causer de l'inconfort. Le plus souvent, les gens s'inquiètent de:

  • gonflement du côté droit;
  • nausée et douleur dans l'hypochondre droit devant;
  • sensation d'éclatement.

Une des méthodes éprouvées pour déterminer les sensations est la palpation. Le spécialiste doit sentir son estomac de tous les côtés pour pouvoir comprendre exactement où la déviation s’est produite.

Important à savoir! Lorsque le patient a des douleurs aiguës du côté droit sous les côtes, vous devez immédiatement faire appel à un spécialiste. Puisque cela peut indiquer le développement de complications ou d'une maladie grave.

Si la lourdeur du côté droit n'est pas la cause de la douleur, vous pouvez alors déterminer vous-même le lieu de l'inconfort. Pour ce faire, allongez-vous sur le dos, essayez de vous détendre et sentez le ventre à l'endroit où l'inconfort est le plus ressenti.

Pour pouvoir diagnostiquer correctement, vous devez déterminer avec précision les symptômes. Si les douleurs ont commencé du côté droit après avoir mangé, il peut s'agir d'une simple indigestion. Et également lors du diagnostic d'une maladie, il est important de ne pas confondre la nature de la douleur.

C'est important! Quelle que soit la nature de la douleur, par exemple, quand elle est vive ou au contraire qu’elle picotera, il est nécessaire de consulter un médecin. Ignorer votre corps n'en vaut pas la peine, car tous les symptômes peuvent être le signe d'une maladie assez grave.

Raisons

Certaines personnes se demandent pourquoi ça fait mal dans le bon hypochondre? Malheureusement, les raisons peuvent sembler inconfortables.

S'il y a un gonflement sous le bord droit, cette zone commence à faire mal, la température corporelle augmente et le patient se plaint de vomissements, le plus souvent des symptômes d'appendicite. Dans ce cas, il est nécessaire d'aller à l'hôpital le plus tôt possible, la maladie ne peut être traitée qu'avec une intervention chirurgicale urgente.

Lorsque la douleur dans l'hypochondre droit s'accompagne d'une distension abdominale, elle indique une obstruction intestinale. En outre, cette maladie peut causer de la constipation et la nature de la douleur provoquera des fourmillements.

La gravité dans l'hypochondre droit peut apparaître chez les patients atteints de gastrite ou d'ulcère. Beaucoup moins souvent, la maladie se manifeste par le stress, l'effort physique, les maladies du système urinaire.

Très souvent, une gêne est provoquée par un régime alimentaire inadéquat. Quand une personne mange des aliments qui causent des flatulences, une production accrue de gaz commence. En conséquence, l'estomac peut gonfler.

Si la sensation de pression est juste sous les côtes, mais qu'il n'y a pas de douleur, il vous suffit de choisir un régime économe.

Les femmes, en raison de leur structure physiologique, peuvent se plaindre d'une douleur du côté droit, généralement pour les raisons suivantes:

  • l'endométriose;
  • grossesse extra-utérine;
  • le muguet;
  • myome;
  • menstruation.

Quelle que soit la cause de la douleur, vous devez faire appel à un médecin. Après une enquête, il sera en mesure de diagnostiquer correctement la maladie et de prescrire un traitement.

Si l'hypochondre droit en avant fait mal, il indique la présence d'une des maladies.

Que pourrait-il être:

  • Ostéochondrose thoracique - dans cette maladie, une personne ressent une douleur dans les deux hypochondries. Ainsi que des sensations douloureuses lors de la respiration, penchez-vous en avant, levant les bras. Il est à noter que la douleur s'étend non seulement à l'avant du torse, mais capture également le dos.
  • Infarctus du myocarde - souvent, la douleur dans l'hypochondre commence à cause de cette maladie. Il donne également dans la région épigastrique. Lorsque cette maladie a mis une hospitalisation urgente.
  • Maladies gynécologiques - grossesse extra-utérine, kyste ovarien. Une femme en raison d'un hypochondre malade devrait consulter un médecin à temps. Comme les sensations douloureuses dans le bas-ventre ne parlent pas de problèmes de santé pendant la menstruation.

Traitement

Étant donné que la gravité et la douleur dans l'hypochondre droit peuvent être le signe de maladies du système digestif, vous avez tout d'abord besoin d'une nutrition adéquate.

Il ne faut pas abuser de la nourriture. Essayez d'éliminer les sucreries et la farine, ainsi que les aliments frits et gras.

La douleur du côté sous les côtes peut être éliminée avec des compresses si elle est appliquée au bon endroit. Sur ordonnance du médecin, les médicaments soulagent la gêne, le principal aspect de la prise d'un médicament est de respecter la posologie. Les médecins ne recommandent pas de prendre des médicaments avant que la cause de la douleur ne soit établie.

Le traitement de la douleur dans l'hypochondre droit doit avoir lieu sous la surveillance du médecin traitant.

C'est important! Si votre côté droit vous fait mal et que le ballonnement en est la cause, vous pouvez soulager vos symptômes à la maison. Les bouillons de diverses herbes sont bons pour le corps.

Avec l'apparition de la douleur dans l'hypochondre droit, il est nécessaire de comprendre s'il s'agissait d'un phénomène ponctuel ou si de telles situations apparaissent régulièrement. Parfois, une personne peut se sentir désagréable en marchant vite ou en se baissant, mais cela ne se produit pas toujours en raison d'une maladie. Et si la douleur est régulière et s'accompagne d'autres symptômes, vous devez vous rendre à l'hôpital et être examiné.

Pourquoi fait mal au bon côté après avoir mangé

Lors de l'apparition de sensations douloureuses dans le côté droit après un repas, il est nécessaire de suspecter des violations du tractus gastro-intestinal ou du foie. La cause de la douleur et de l'inconfort du côté droit de l'abdomen peut également être la nourriture elle-même ou des maladies d'un organe interne spécifique.

Des douleurs dans le côté droit peuvent survenir en raison de la consommation d'aliments épicés, gras, trop froids ou trop chauds, ainsi que de la suralimentation et de la consommation d'aliments riches en gluten. De plus, ce type de sensations douloureuses est caractéristique des maladies inflammatoires du caecum ou de l'accumulation excessive de gaz. En outre, la douleur dans l'hypochondre droit et dans le côté parle souvent d'une vésicule biliaire enflammée, qui ne tolère pas les aliments gras, et d'une hépatite, dans laquelle les produits protéiques sont mal tolérés.

Si la douleur au côté droit est apparue immédiatement après avoir mangé, cela peut être un symptôme du syndrome du côlon irritable. Dans le même temps, les sensations douloureuses s'accompagnent de ballonnements, de grondements, de péristaltisme accru, de diarrhée ou de constipation. Habituellement, cette douleur se calme après le dégagement de gaz et la défécation, ne gêne pas jusqu'au prochain repas et ne s'accompagne pas de fièvre, d'anémie et d'une perte de poids soudaine. La douleur au côté droit après avoir mangé des aliments salés ou épicés peut indiquer une maladie du rein droit. S'il y a un problème d'intestins dans le corps, une douleur au côté droit apparaîtra au bout d'une heure et demie. L'entérite chronique ou l'inflammation de l'intestin grêle, en plus des sensations douloureuses, s'accompagne d'un trouble des selles et des maladies du gros intestin se manifestent par des flatulences, des distensions abdominales et une constipation persistante. Souvent, le côté droit fait mal après avoir mangé en raison d'une gastroduodénite - une inflammation de la muqueuse gastrique et du duodénum, ​​qui s'en écarte. La douleur du côté droit et de la région épigastrique peut également être provoquée par le spasme du pylore, situé à l'endroit où l'estomac passe dans le duodénum. Cette pathologie est le plus souvent diagnostiquée chez les névrosés et se caractérise par une perte de poids importante, car une personne développe des vomissements après avoir mangé et n'a pas le temps de digérer les aliments. Enfin, la douleur dans l'hypochondre droit peut être un symptôme d'inflammation de la vésicule biliaire et des voies biliaires (cholécystite et angiocholite). Ils apparaissent généralement après avoir consommé des aliments gras, des aliments trop cuits et des confiseries riches en matières grasses.

La douleur causée par des maladies de la vésicule biliaire et du foie se manifeste non seulement du côté droit, mais également du côté droit du dos.

La gastroduodénite est une maladie chronique qui se calme et revient ensuite au stade aigu.

Pourquoi fait mal au bon côté après avoir mangé

Quelles maladies provoquent des douleurs dans le côté droit de l'abdomen?

Douleur dans le côté droit de l'abdomen... Elle peut survenir soudainement. Hier, nous avons profité négligemment de la vie et rien ne nous a dérangés. Mais ce matin, nous nous sommes réveillés et avons ressenti ce symptôme déplaisant. Le pire dans cette situation est que nous ne connaissons pas la cause du syndrome douloureux. Nous ne pouvons même pas déterminer exactement ce qui nous fait vraiment mal.

Et ce n'est pas surprenant. En effet, dans cette partie de notre corps, il existe tout un conglomérat de divers organes et systèmes dans lequel le développement du processus pathologique est théoriquement possible. Et cela peut nous hanter avec une douleur d'intensité variable, en raison de laquelle nous ne sommes plus en mesure de poursuivre une activité normale et à part entière, jusqu'à ce que nous ayons établi l'origine de la maladie et pris des mesures radicales pour la guérir.

Causes de douleur dans le côté droit de l'abdomen

Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles le côté droit de l'estomac me fait mal, regardons donc de plus près.

Diverticulose intestinale

Avec le développement de la maladie dans les parois intestinales apparaissent des diverticules (petite protrusion). Plus tard dans ces foyers pathologiques, des cavités se forment, qui peuvent ne pas se manifester jusqu'à un certain moment. Avec la rétention systématique des masses fécales dans de telles poches, un processus inflammatoire peut commencer.

C’est l’inflammation qui est à l’origine de la douleur, dont la nature ressemble à bien des égards aux symptômes de l’appendicite aiguë.

Une personne malade peut avoir des selles instables avec saignements, nausées, vomissements, gaz et inconfort général. La dystrophie des parois intestinales, qui résulte d'un mode de vie médiocre ou d'une prédisposition génétique, est le principal facteur à l'origine de l'apparition de la maladie.

La duodénite

Sous la duodénite comprendre le processus inflammatoire qui affecte la membrane muqueuse du duodénum. Ses principaux symptômes sont une distension abdominale et une douleur du côté droit, un grondement, une augmentation de la formation de gaz, un manque d'appétit.

Les raisons principales incluent la microflore pathogène, les anomalies intestinales, la production inappropriée d'enzymes. La plus dangereuse est la forme chronique de la duodénite, dans la mesure où des modifications irréversibles de la structure de l'intestin se forment à l'arrière-plan, ce qui conduit finalement à son dysfonctionnement complet.

Hernie inguinale

La hernie est un processus pathologique à la suite duquel les organes internes de la cavité abdominale s'étendent dans la région sous-cutanée de la paroi abdominale. Le plus souvent, cette localisation anormale est observée dans les anses de l'intestin grêle, de la vessie et des ovaires. À l'apparition de la maladie mènent des défauts des muscles abdominaux. Un des signes de la maladie, en plus de la saillie visuelle des tissus, est un œdème douloureux au site de localisation.

Avec des soins médicaux retardés, la maladie peut entraîner un certain nombre de complications, dont les plus courantes sont la péritonite, l'orchite et la coprostase.

Prostatite

La douleur du côté droit de l'abdomen chez les hommes peut indiquer une inflammation affectant la prostate. Dans la plupart des cas, son étiologie est de nature infectieuse. Au début du processus pathologique peut conduire à des perturbations du système immunitaire du corps ou à une infection par une maladie vénérienne. Les principaux symptômes sont:

  • douleur en urinant;
  • dysfonction érectile;
  • douleurs sourdes dans la région pelvienne.

Voir aussi: Quelles pathologies provoquent des douleurs abdominales basses chez l'homme?

Ignorer le problème peut entraîner un certain nombre de complications, notamment une vesiculite, une colliculite, un abcès de la prostate et la stérilité.

Pancréatite

La pancréatite est un processus inflammatoire qui affecte le pancréas. En plus de la douleur, il provoque la diarrhée, une augmentation de la flatulence, une peau bleue, un hoquet, un essoufflement. Dans la très grande majorité des cas, la douleur survient 15 à 20 minutes après un repas et peut durer très longtemps (de plusieurs heures à plusieurs jours). La malnutrition et l’abus d’alcool sont les principales causes de la pancréatite.

En plus des troubles dyspeptiques, la maladie peut être responsable de l'apparition du diabète.

Endométriose

La douleur du côté droit de l'abdomen chez la femme indique parfois une prolifération pathologique des membranes muqueuses de l'utérus. Les troubles hormonaux, les avortements, l'affaiblissement de l'immunité, les facteurs héréditaires, la carence en fer, l'utilisation de contraceptifs, les maladies du foie et l'obésité entraînent l'apparition d'une pathologie.

Les symptômes dépendent de la forme de la maladie et se manifestent individuellement dans chaque cas. Les femmes ont souvent des douleurs abdominales basses à droite et dans la région lombaire, le cycle menstruel est perturbé, des symptômes d'intoxication apparaissent (nausées, vomissements, vertiges). En l'absence de traitement adéquat, l'endométriose peut entraîner une infertilité, une anémie, des kystes ovariens et des tumeurs malignes.

Autres raisons

En plus des problèmes ci-dessus, la douleur cause:

  • L'attaque de l'appendicite aiguë.
  • Lymphadénite inguinale.
  • Pathologie du foie.
  • Maladies des veines et autres vaisseaux sanguins.
  • Maladies des articulations de la hanche.
  • Grossesse extra-utérine.

Parfois, des douleurs dans le côté droit de l'abdomen sont la conséquence de blessures précédemment subies dans cette région. La clarification de l'origine de la douleur nécessite un ensemble de procédures de diagnostic, qui ne peuvent être mises en œuvre que dans les milieux hospitaliers ou ambulatoires.

Diagnostics

En médecine moderne, toute une gamme de techniques de diagnostic a été mise en œuvre, permettant de déterminer avec précision les causes de la douleur. L'examen par des spécialistes qualifiés est le seul moyen valable dans cette situation. Pour déterminer le processus pathologique, tous les détails sont importants, allant des ecchymoses et des écorchures dans la zone du côté droit au changement de teint.

Voir aussi: Douleur dans le bas-ventre à droite chez les hommes - pour quelles raisons?

Comme les maladies qui causent la douleur couvrent presque tous les domaines de la médecine, il ne serait pas tout à fait correct de conseiller à un spécialiste spécifique (ou à un groupe restreint de spécialistes) de consulter un spécialiste. Si vous éprouvez de telles sensations douloureuses et que, en même temps, vous n’avez même pas une idée approximative de la nature de leur occurrence, la meilleure option serait alors de vous adresser à un thérapeute local.

En fonction des résultats de la conversation avec lui, l'ensemble des procédures de diagnostic nécessaires vous seront attribuées, notamment:

  • Étude en laboratoire du sang, de l'urine et des matières fécales.
  • Echographie des organes internes.
  • Rayons X.
  • Sondage des organes internes.
  • Palpation des zones douloureuses.
  • Tomographie par ordinateur.

Il convient de rappeler que le retard ou le non-respect total ou partiel de ces symptômes peut entraîner des complications graves et la mort.

Nous vous recommandons de consulter un médecin à temps.

Que faire si ça fait mal au côté droit de l'abdomen

Enfin, regardons ce qu'il faut faire si ça fait mal au côté droit de l'abdomen. Tout d'abord, ne paniquez pas. N'oubliez pas que de telles manifestations sont extrêmement rarement la cause d'une mort subite. La première chose à faire dans cette situation est de prendre la position la plus confortable. Mieux encore, si vous vous assoyez dans un fauteuil ou si vous vous allongez sur le canapé. Cette posture aidera à réduire l'intensité de la douleur et à analyser sa nature. Dans ce cas, il est important de prendre en compte la présence des facteurs suivants:

  • La grossesse
  • Maladies chroniques disponibles.
  • Autres symptômes (nausée, diarrhée, fièvre, faiblesse).
  • Le pouvoir de la douleur.

Réunissant tous ces symptômes et évaluant sobrement la situation, vous devez choisir l'une des trois options de recherche d'un médecin.

  1. Visite indépendante chez le médecin (avec légère manifestation de symptômes).
  2. Appelez le médecin local à la maison (avec des symptômes modérés).
  3. L'appel de l'équipe d'ambulance (avec un fort syndrome de douleur).

C'est important! Tenter de soulager soi-même une attaque douloureuse avec des médicaments dans une telle situation est contre-indiqué, car cela peut dissimuler le processus pathologique et rendre difficile le diagnostic précoce de la maladie.

Causes de la douleur et de la douleur dans l'hypochondre droit

Une douleur aiguë ou périodique dans l'hypochondre droit souffre, sous une forme ou une autre, d'environ trente pour cent de la population adulte de la planète. Les changements pathologiques dans les organes internes sont à l'origine de près de 90% de ces douleurs.

Les médecins ont calculé que ce type de douleur provoque le plus souvent:

  • 1 place: maladies de la vésicule biliaire et des voies biliaires
  • 2 en fréquence: maladie du foie et gonflement du foie en cas d'insuffisance circulatoire.

Où est le bon hypochondre?

En anatomie topographique, on entend par hypochondre droit la zone de la paroi abdominale antérieure limitée à:

  • top - la projection du diaphragme (5 bords)
  • bord inférieur de l'arc costal
  • de l'intérieur - par une ligne verticale passant par le point le plus bas des nervures
  • à l'extérieur - une ligne allant verticalement de l'os pelvien saillant supérieur (crête iliaque)
  • si le bord inférieur de la région est étendu à l'arrière, il passera par la 12ème côte et la troisième vertèbre lombaire.

Pour trouver le bon hypochondre en pratique, placez la paume de la main droite à l'horizontale sur les côtes de manière à ce que le poignet soit situé au milieu du côté et que le bord du petit doigt coïncide avec le bord inférieur des côtes. Si, sans changer la position du poignet, avec une paume pour serrer le dos, vous recevrez une projection arrière de l'hypochondre droit.

Sous certaines conditions, des ombres provenant d'organes internes tels que:

  • foie, vésicule biliaire
  • inclinaison du côlon (partie du côlon)
  • rein droit supérieur
  • glande surrénale et partie péritonéale de la moitié droite du diaphragme séparant le thorax et la cavité abdominale
  • Parfois, les douleurs du pancréas, du duodénum, ​​des voies biliaires, de la veine cave inférieure sont également reflétées ici.

Douleur sous l'hypochondre droit en bonne santé

Dans un certain nombre de conditions physiologiques, même une personne en bonne santé peut ressentir une gêne ou une douleur du côté droit.

Exercice douleur

Une personne non entraînée qui effectue un travail difficile ou une activité sportive peut ressentir des points de suture dans l'hypochondre droit. Le fait est que, d'une part, la libération d'adrénaline réduit le tonus des voies biliaires et contribue à leur étirement de la bile stagnante. Simultanément, le remplissage sanguin du foie augmente, sa capsule s’étire et commence à piquer dans l’hypochondre.

Si nous procédons à la charge après un déjeuner copieux, tôt ou tard, la douleur dans l'hypochondre apparaîtra presque certainement. Particulièrement déconseillé après avoir mangé des courses et des pompes sur de longues distances. Une respiration non entraînée peut également provoquer des spasmes du diaphragme (le muscle qui sépare le thorax et l'abdomen), ce qui peut également provoquer une douleur à court terme, jusqu'à ce que la respiration après l'effort ne soit pas régulière.

Mais l'histoire de l'expansion de la veine cave inférieure sous l'action de l'adrénaline, qui commence à exercer une pression sur le foie pendant l'exercice, est quelque peu fantastique. Bien que cette théorie soit publiée par certains sites à vocation médicale, il est regrettable que l'adrénaline resserre les vaisseaux (les artères et les veines), et que le foie ne possède pas de récepteurs de la douleur et étire seulement la capsule avec douleur de l'intérieur.

La grossesse

Chez les femmes enceintes au troisième trimestre, l'utérus est extrêmement allongé et exerce une pression sur tous les organes avec lesquels il est en contact, déplaçant les intestins, appuyant sur la souche et la vésicule biliaire. Par conséquent, pour les femmes enceintes en bonne santé, les douleurs de compression ou de pression dans l'hypochondre droit ne sont pas rares. En outre, la progestérone, qui préserve la grossesse dans les stades avancés, dilate les voies biliaires et stimule la stase biliaire. Et si vous donnez une charge physique avec une telle alternance, alors vous pouvez ressentir un malaise avec une probabilité élevée.

Douleur chez les femmes

À la fin du cycle menstruel, certaines femmes subissent un déséquilibre marqué entre une faible teneur en progestérone et une teneur élevée en œstrogène, ce qui provoque un spasme des voies biliaires et peut également provoquer des coliques dans l'hypochondre droit.

L'acceptation des contraceptifs hormonaux peut aggraver l'évolution du syndrome prémenstruel et augmenter les douleurs à la couture dues à une perturbation du passage de la bile (voir le pour et le contre des contraceptifs oraux).

Causes de la douleur dans l'hypochondre droit

  • Maladies du foie (hépatite infectieuse ou non infectieuse, cirrhose, hépatose grasse ou alcoolique, carcinome hépatocellulaire, maladies parasitaires telles que l'échinococcose, la trichinose, métastases au foie des cancers de l'estomac, du côlon, du poumon et du poumon)
  • Cardiopathie entraînant une insuffisance circulatoire dans un grand cercle (coronaropathie, myocardiopathie, malformations cardiaques, myocardite, endocardite), notamment une cirrhose cardiaque du foie et un infarctus du myocarde abdominal.
  • Maladies du côlon (colite, colite ulcéreuse, maladie de Crohn, infections intestinales, dysbiose, tumeurs du côlon, diverticulose, syndrome du côlon irritable).
  • Maladies de la vésicule biliaire (cholécystite chronique calcique et calcaire, tumeurs).
  • Maladies du rein droit (pyélonéphrite, abcès du rein, tuberculose rénale, polykystose, urolithiase, échinococcose, tumeurs, lésions métastatiques du mélanome, carcinome bronchogène).
  • Maladies de la glande surrénale droite (phéochromocytome, autres tumeurs)
  • Pathologie de la moitié droite du diaphragme (diaphragmatite, tumeurs).
  • Fractures des côtes inférieures.
  • Névralgie intercostale.
  • Herpès zoster (herpès zoster).
  • Affections chirurgicales, appelées abdomen aigu (perforation, pénétration ou perforation de l'ulcère duodénal, saignements duodénaux, pancréatite aiguë, cholécystite aiguë, y compris calcaire, obstruction intestinale au niveau du côlon, y compris invagination de l'intestin, appendice. lésions de l'abdomen avec lésions du foie, du colon ou du rein droit, blessures contondantes, hématomes ou ruptures du foie, des reins)
  • Quelques variantes de thrombose de la veine cave inférieure.

Si la douleur dans l'hypochondre droit est en avant

La douleur dans l'hypochondre droit donne les organes les plus étroitement adjacents à cette zone.

Maladie du foie

Ils donnent des douleurs sourdes ou cambrées prolongées, une sensation de lourdeur due à la pléthore et au gonflement d'un organe qui étend sa capsule, qui possède des récepteurs de la douleur. Et l'hypochondre droit projette un grand lobe droit de l'organe.

L'hépatite virale, alcoolique ou toxique donne une image d'intoxication (faiblesse, léthargie, invalidité) et de dyspepsie (nausée, perte d'appétit, vomissements). Au milieu de la maladie se joint à la jaunisse avec une nuance de citron de la peau et le blanc des yeux. Au cours de la même période, l’urine acquiert la couleur de la bière et les matières fécales - la couleur de l’argile due aux troubles métaboliques des pigments biliaires.

C'est la mort de ses cellules et la restructuration de la structure avec la formation de nœuds qui pincent les voies biliaires et les vaisseaux sanguins. Cette maladie peut être le résultat d'une hépatite chronique, également appelée cirrhose cardiaque, sur fond de troubles de l'irrigation sanguine du foie. Avec la cirrhose, la douleur dans l'hypochondre droit se manifeste presque au tout début de la maladie, sont de nature persistante. Ils sont combinés avec une hypertrophie du foie et de la rate, une jaunisse, un prurit, une insomnie, une rougeur des paumes. Un débordement de sang dans la veine porte conduit à des varices oesophagiennes, à un risque de saignement et à une accumulation de liquide dans la cavité abdominale. Aux stades avancés, la taille du foie diminue, son efficacité diminue, le patient peut mourir au fond du coma hépatique.

Ce sont des kystes avec un contenu liquide, qui sont causés par le ver Echinococcus. Les kystes sont le plus souvent situés dans le lobe droit du foie et, en se développant, ils pincent les capillaires et les voies biliaires intrahépatiques, provoquant une lourde lourdeur dans l'hypochondre et un élargissement inégal du foie. Si le kyste infecte, une cavité remplie de pus se développe - un abcès du foie. Dans le même temps, la douleur s'intensifie, la température corporelle augmente et une inflammation du péritoine, voire une infection du sang, peut se développer.

  • Le cancer hépatocellulaire est masqué pendant longtemps pour la cirrhose et n'est raffiné que par l'examen du tissu hépatique.

Insuffisance cardiaque congestive

Cela entraîne une détérioration de la circulation sanguine dans un grand cercle, ce qui entraîne une augmentation du foie, un gonflement des jambes et de la paroi abdominale antérieure et une accumulation de liquide dans la cavité abdominale. Dans le même temps dans l'hypochondre droit se sent lourd. Si l'insuffisance cardiaque entre dans une phase irréversible, le foie peut changer, comme dans la cirrhose.

L'infarctus du myocarde abdominal se caractérise par une très forte douleur épigastrique de brûlure ou de pression dans l'hypochondre droit. Parfois, la douleur commence par un coup de couteau: elle est aiguë et intense, elle peut être administrée à l'omoplate droite ou au sternum. Cette variante de la douleur est caractéristique des crises cardiaques de la paroi arrière du muscle cardiaque. En outre, ces douleurs peuvent être de nature ondulatoire (diminuer et augmenter en 30 à 60 minutes), s'accompagner de troubles du rythme, de chute de pression, de pâleur et de choc.

Plus la douleur est forte, plus elle s’étire. Ainsi, toute maladie intestinale accompagnée de flatulences donnera une douleur aiguë, presque insupportable. Dans ce cas, la douleur résultant de l'inflammation de l'intestin ou de sa destruction sera moins prononcée jusqu'à ce que le péritoine soit impliqué dans le processus, une irritation pouvant entraîner un choc douloureux (lésion de l'intestin). Étant donné que la courbure de l'intestin, qui se situe dans l'hypochondre droit, ne représente qu'une partie de l'intestin, la douleur se propage à la région ombilicale et à l'intégralité du côté droit jusqu'à l'aine.

  • La colite donne des douleurs spasmodiques prononcées et des troubles des selles (constipation pour spasmodique ou diarrhée infectieuse), flatulence et malabsorption.
  • La colite ulcéreuse non spécifique (dans 20% des cas) et la maladie de Crohn peuvent provoquer une inflammation de l'intestin entier, des saignements prononcés, des selles avec du pus et du mucus et peuvent se compliquer d'obstruction intestinale, de suppuration ou de nécrose de l'intestin. La douleur dans ce cas est caractéristique non seulement de l'hypochondre, mais aussi de tout le bas de l'abdomen, elle a le caractère de spasmes et est associée à une distension abdominale.
  • Les tumeurs donnent le plus souvent à la clinique une obstruction intestinale et une image de douleur atroce de l'abdomen, de symptômes d'irritation péritonéale, de pâleur, de sueur froide, de chute de pression.
  • Lorsque l'appendicite, la douleur, commençant dans l'épigastrium, descend progressivement dans la région de l'hypochondre droit dans la région iliaque droite.

Maladies de la vésicule biliaire

Ils présentent le pourcentage le plus élevé de douleurs intenses et aiguës (douleurs coupantes ou lancinantes) caractéristiques d'une inflammation aiguë. Dans le même temps, une pierre mouvante recouvrant la lumière du col de la vessie ou des voies biliaires ou la flore bactérienne peut être la cause de l'inflammation. La douleur dans l'inflammation aiguë se produit au point situé entre le muscle droit d'abdomen sur la droite et l'arc costal. Ils sont crampes, forts, donnent à l'épaule droite ou à l'hypochondre gauche. Il peut y avoir une amertume dans la bouche, des éructations d'air, des nausées et des vomissements de la bile. Parfois, la température corporelle augmente. Pour la cholécystite calculeuse, le développement d'une jaunisse obstructive avec une peau et des muqueuses jaune-vert est typique.

En cas de cholécystite chronique, des douleurs sourdes et sourdes sont parfois plus fréquentes, donnant parfois à l'omoplate, amertume matinale à la bouche, nausées légères, troubles de l'appétit, ballonnements, intolérance de la graisse et du rôti, légère nuance jaunâtre des yeux et de la peau des yeux.

Douleur dans l'hypochondre droit derrière

Dans cette zone, les lésions des côtes inférieures, des nerfs intercostaux, du rein droit, de la glande surrénale, de la veine cave inférieure sont le plus souvent blessées.

Urolithiase

Les maladies du rein droit et, en premier lieu, l'urolithiase peuvent causer une douleur intense. La pierre ou le sable qui a commencé le trajet du bassin rénal le gratte, puis l'uretère, de sorte que la douleur dans la colique rénale se manifestera non seulement dans la projection des côtes inférieures, mais également dans le bas du dos et sur le côté de l'abdomen. La douleur est paroxystique et sévère. Elle donne dans la cuisse, les organes génitaux. En tapotant avec un bord de la paume dans le dos, la douleur augmente et peut donner à l'aine. Dans le même temps dans l'urine peut apparaître des traces de sang. Chez certains patients, la colique rénale est accompagnée de vomissements.

Pyélonéphrite

Inflammation infectieuse aiguë du rein - pyélonéphrite - processus caractérisé par des douleurs dans la région rénale, de la fièvre, une intoxication.

Il peut y avoir une douleur à la fin de la miction, des mictions fréquentes (y compris la nuit) et de fausses impulsions. Sur le visage dans certains cas, gonflement.

La pyélonéphrite apostématique est la formation d’une inflammation purulente du rein, qui peut être limitée (abcès ou anthrax) ou diffuse.

Dans le même temps, les douleurs deviennent de façon permanente putatives, la température augmente et une diminution de l'excrétion quotidienne de l'urine peut être observée (jusqu'à l'arrêt complet de la production d'urine).

Nécrose des papilles rénales

Cela peut être dû au manque d'oxygène dans le tissu rénal lors du blocage des vaisseaux qui l'alimentent (agents infectieux ou diabète). Dans ce cas, la douleur est constante, associée au sang dans les urines. Le patient peut mourir d'un choc septique.

Paranéphrite supérieure aiguë

Il s’agit d’une inflammation des tissus adipeux situés dans la partie supérieure du rein, sur fond d’infection due aux amygdales, aux dents carieuses ou à d’autres foyers d’inflammation. Premièrement, il y a une température allant jusqu'à 38 ° C, douleur modérée au dos du côté affecté. Après 2-3 jours, la douleur bouge et dans l'hypochondre droit, augmente avec une respiration profonde. La douleur dans le bas du dos est aggravée par un redressement du corps et lors de la marche.

Cancer du rein

Si une tumeur se développe dans le rein, elle ne se manifeste pas longtemps. Aux derniers stades apparaissent des saignements et une douleur constante et non intensive dans la projection des reins. Si la tumeur interfère avec l'écoulement de l'urine, une douleur aiguë et des épisodes de rétention urinaire aiguë peuvent survenir.

Glande surrénale droite

donne le plus souvent la douleur pour les grosses tumeurs. Le phéochromocytome est accompagné d'une augmentation persistante de la pression artérielle, d'une dystrophie du myocarde et de troubles du rythme cardiaque. Les aldostéromes modifient l'équilibre hydrique du corps, les corticoïdes perturbent le métabolisme, les corticoestromes contribuent à la féminisation de l'homme, les corticoïdes forment des symptômes secondaires de l'homme chez la femme.

Ecchymoses aux côtes

Les ecchymoses des segments postérieurs de 10, 11 et 12 côtes donnent une douleur constante et prononcée, douloureuse et rongeante, accompagnée de fractures avec un resserrement caractéristique. Les douleurs sont aggravées par une respiration profonde, une toux ou une flexion saine.

Névralgie intercostale

Dans le quadrant supérieur droit, une névralgie intercostale (douleur lancinante, limitation de la mobilité et aggravée par la rotation, la flexion, la respiration profonde) ou une inflammation musculaire (myosite) peut apparaître.

Ostéochondrose de la colonne lombaire

Il donne des douleurs d'intensité variable, qui s'accompagnent d'une mobilité réduite, d'une compression musculaire et d'une tension. Dans le même temps, la douleur peut être d'intensité variable au tir.

Le zona

Des éruptions herpétiques le long du nerf dans lesquelles se trouvent un certain nombre de vésicules avec un contenu boueux sur le fond d’une bande de peau rougie ressemblant à une bosse de ceinture. Il y a une forte sensation de brûlure, des démangeaisons de la peau et une douleur dans la zone touchée.

Thrombose de la veine cave

Une variante rare de la thrombose de la veine cave inférieure (lorsqu'un caillot de sang provient des veines iliaques et obstrue le tronc principal de la veine) provoque une douleur (quadrant supérieur droit) et une clinique similaire au stade avancé des tumeurs du rein. Si le segment hépatique est thrombé, une douleur intense se produira dans l'hypochondre droit avant et sera administrée sous l'omoplate droite. Cela entraînera une accumulation de liquide dans la cavité abdominale et la jaunisse.

Les douleurs aiguës dans l'hypochondre droit sont caractéristiques des états chirurgicaux urgents liés par la notion d '«abdomen aigu».

  • Dommages aux organes internes (foie, rein, côlon endommagé, ruptures du foie, hématomes de la vésicule biliaire ou du rein, du foie et du rein).
  • Inflammation aiguë de la vésicule biliaire, pancréatite aiguë, appendicite au début de l'inflammation.
  • Perforation de l'intestin (duodénal, du côlon), fractures des diverticules.
  • Obstruction intestinale, obstruction des voies biliaires.
  • Thrombose des artères et des veines, alimentant les organes internes et entraînant une nécrose des organes.

Dans le même temps, la douleur est très intense et peut entraîner un choc douloureux, une chute de la pression artérielle, une perte de conscience et une altération de la fonction rénale et cardiaque. L'occlusion des organes creux donne souvent des douleurs spasmodiques. Le saignement est accompagné d'une anémie aiguë et peut entraîner un choc hémorragique. Chez les patients présentant un abdomen aigu, les muscles de la paroi abdominale sont contractés et tentent de protéger l'hypochondre adéquat. La douleur peut être renversée ou aiguë, mais dans tous les cas, elle est suffisamment intense et devient parfois insupportable.

Les douleurs compressives aiguës sous la forme d'une attaque prolongée sont également caractéristiques d'une forme abdominale d'infarctus du myocarde. Mimique abdomen aigu et coliques rénales, parfois infections intestinales, colite ulcéreuse. Des douleurs assez vives et fortes apparaissent lors de fractures des côtes.

Douleur sourde dans l'hypochondre droit

Une douleur sourde et douloureuse est un signe fréquent d'inflammation chronique. Ce genre de douleur dans les pathologies suivantes.

  • Hépatite aiguë et chronique, cirrhose, cancer du foie, lésions parasitaires du lobe droit du foie.
  • Cholécystite chronique aiguë et non calculeuse sans exacerbation, cholangite.
  • Pyélonéphrite, hydronéphrose, néphrite apostématique, tumeurs du rein avancées.
  • Tumeurs des glandes surrénales.
  • Colite bénigne, diverticulose intestinale.

La douleur constante est caractéristique des tumeurs, des lésions métastatiques des organes internes, des kystes parasitaires du foie, des fractures des côtes.

Lourdeur dans l'hypochondre droit

La sensation de lourdeur sous l'arcade costale droite accompagne le foie œdémateux dans le contexte d'insuffisance cardiaque congestive, d'hépatite, d'hépatite adipeuse, de dyskinésie hypomotrice des voies biliaires, associée à une cholécystite chronique.

Douleur après avoir mangé

Manger accélère la sécrétion et la promotion de la bile, augmente l'apport sanguin au foie et stimule le péristaltisme intestinal. Par conséquent, les aliments provoquent des douleurs dans les pathologies du foie, de la vésicule biliaire et des intestins. La nature de la douleur peut être différente: les nausées et la nuance sourde sont caractéristiques de la cholécystite, une douleur aiguë de nature spastique accompagne la colite et la dysbiose intestinale, des douleurs à la couture accompagnent la dyskinésie biliaire ou la cholélithiase.

Douleur après l'exercice

Une douleur à la couture ou à la traction survient après un effort physique avec un foie congestif, une hépatite ou une cirrhose. L’attaque de la cholécystite calcique peut provoquer à la fois une activité physique ou une éducation physique, ainsi qu’un tremblement de terre.

Mais lorsque la dyskinésie hypomotrice de la charge des voies biliaires améliore quelque peu le passage de la bile, une gêne peut même passer.

Ils provoquent des charges et une détérioration de la névralgie intercostale, de la myosite, de l’ostéochondrose, des fractures des côtes, de la thrombose de la veine cave.

Que faire

Quand on s'inquiète de la douleur dans l'hypochondre droit, il est nécessaire de consulter un médecin. Des tentatives indépendantes pour faire face à la douleur à l'aide d'antispasmodiques, tels que la drotavérine ou l'absence de médicament, peuvent atténuer le tableau de nombreuses affections aiguës des organes internes, ce qui peut conduire à des soins inopportuns et à un plus mauvais pronostic pour le patient.

Les bouillottes ou les analgésiques contenant des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont généralement contre-indiqués avant de rechercher la cause de la douleur, car ils peuvent être très nocifs (par exemple, provoquer un saignement interne).

En cas de douleur abdominale aiguë, il est conseillé d'appeler le poste d'ambulance ou de contacter indépendamment le chirurgien de service de l'hôpital le plus proche. S'il n'y a pas d'indication d'hospitalisation ni de traitement d'urgence, les médecins transféreront le patient chez les collègues de la polyclinique afin de clarifier le diagnostic et de choisir un traitement.

L'appel à la clinique doit commencer par une visite chez le thérapeute, qui, si nécessaire, nomme une consultation avec un chirurgien, un neuropathologiste, un cardiologue, un endocrinologue.

Rappelez-vous que la douleur dans l'abdomen endure impraticable, et souvent dangereux pour la vie. Plus tôt le patient est examiné par un spécialiste, plus il a de chances de sortir de la situation de douleur dans l'hypochondre avec des pertes minimales.

Publications Sur Le Diagnostic Du Foie

Liste et noms des comprimés pour le foie - prix et analogues

La cirrhose

Les comprimés de foie ou les hépatoprotecteurs aident à nettoyer le sang des toxines et des substances nocives, à restaurer la structure et la fonction du corps.

Comment comprendre ce qui fait mal au foie: signes et symptômes

Les régimes

Le foie est l'un des principaux organes vitaux du corps humain. Il filtre tous les scories, toxines, malbouffe, alcool, drogues, poisons, produits chimiques.

Comment traiter l'hépatite B

Les symptômes

L'hépatite B est appelée inflammation virale du foie, dont l'agent responsable est le virus de l'hépatite B. Dans la plupart des cas, le pronostic de la maladie est favorable.

Métamyélocytes

Les régimes

La numération globulaire complète est une méthode de diagnostic importante, sans les résultats dont il est impossible d'établir le diagnostic avec précision. Au cours de l'étude, il est possible de déterminer le taux de pourcentage dans le sang des principaux éléments formés, à savoir: les plaquettes, les érythrocytes et les leucocytes.