Principal / Des analyses

Comment l'hépatite C est-elle transmise?

Des analyses

Portail sur le foie

L'hépatite C, les méthodes d'infection et s'il est possible de tomber malade au quotidien

L'hépatite C est depuis longtemps une maladie très difficile à traiter. Le traitement était accompagné d'effets secondaires très graves et seuls 60% des patients ont obtenu un résultat positif. Mais la médecine a déjà progressé il y a longtemps, de nouveaux médicaments sont apparus sans effets secondaires antérieurs. Dans le même temps, l'efficacité du traitement est de 98%. Pour en savoir plus sur le médicament indien contre l'hépatite C, cliquez ici.

Comment pouvez-vous être infecté

La transmission de l'hépatite C est possible par le sang. Afin d'être infecté par cette maladie, une petite quantité du virus pénètre dans la circulation sanguine, de sorte qu'une personne développe des symptômes cliniques de la maladie au fil du temps. La plus grande quantité de virus est détectée dans le sang, mais il est présent dans le sperme et dans la salive. La concentration dans les autres liquides biologiques étant négligeable, la probabilité d'infection par l'hépatite est faible. Un fait intéressant est que l'hépatite C est contagieuse même dans le sang séché, car l'activité du virus dans cet état persiste pendant environ quatre jours. Afin de ne pas être infecté par cette maladie, vous devez savoir comment l’hépatite est transmise, s’il est possible de contracter l’hépatite par le biais du ménage ou par le biais sexuel, et où vous pouvez être infecté par cette terrible maladie.

En savoir plus sur ce qu'est l'hépatite C et à quel point c'est dangereux ici.

Les voies d'infection par l'hépatite C sont les suivantes:

  1. par contact accidentel avec le sang du transporteur;
  2. sexuellement (la méthode la moins commune);
  3. avec des transfusions sanguines;
  4. via un toolkit infecté.

Personnes à risque

Pour certaines catégories de personnes, la voie de transmission de l'hépatite C et les causes de l'infection deviennent particulièrement pertinentes en raison de la nature de leurs activités. Par exemple, un virus représente un danger pour les travailleurs de la santé, en particulier les infirmières et infirmiers des cabinets de manipulation qui effectuent quotidiennement des manipulations médicales. Lorsque l’aiguille est piquée, si le médecin est traité avec négligence, le VHC peut être infecté. En outre, les employés des salons de manucure, des salons de tatouage et les amateurs de ces établissements peuvent également contracter l'hépatite, car il existe un risque mutuel d'endommagement de la peau avec un outil infecté par un virus.

Les toxicomanes qui s'injectent des drogues risquent l'infection. Dans un tel groupe de population, les règles d'hygiène ne sont pas respectées et les toxicomanes utilisent une seringue pour plusieurs personnes, ce qui entraîne une infection par une pathologie.

De plus, il existe un certain risque d'infection chez les personnes en détention provisoire. Comme on le sait, dans les prisons, l’une des plus défavorables à tous les égards est la situation, car les détenus consomment souvent de la drogue, nouent des relations homosexuelles, etc.

Où sont le plus souvent infectés par un virus

Comme mentionné précédemment, il existe un risque élevé de développer une pathologie dans les endroits où le sang d'une personne en bonne santé peut entrer en contact avec le sang d'un porteur de virus. Ces endroits sont:

  • salons de beauté;
  • salons de tatouage et de perçage;
  • salons de coiffure;
  • chirurgies dentaires et gynécologiques;
  • empoisonnement du sang en cas d'accident (bagarre, accident de voiture, etc.);
  • points de transfusion sanguine;
  • lieux d'accumulation d'éléments antisociaux;
  • lieux de détention.

Des statistiques

Transmission par le sang

La transmission par le sang s'appelle la voie parentérale. Voici comment la plupart des patients sont infectés. Ce chemin est le plus souvent la cause de l'infection par le virus, car le contenu viral transmis entre directement dans le sang. Les patients sont intéressés par combien de sang infecté est nécessaire pour devenir victime de la maladie? Cette question peut être résolue sans équivoque - le virus est si puissant que même une petite goutte de sang d'une personne infectée suffit pour que l'infection s'installe facilement dans le corps d'un nouvel hôte.

Infection verticale

Dans certains cas, il est possible d’observer comment l’hépatite se produit de manière verticale - c’est ainsi que le VHC se transmet de la mère à l’enfant. L'infection du fœtus ne se produit pas pendant la période prénatale, mais le plus souvent pendant l'accouchement, lorsque l'hépatite C est transmise par le sang. Provoque le plus souvent un virus à cent pour cent donnant à l'enfant une concentration élevée de l'agent pathogène de sa mère. Complique l'évolution de l'infection par le VIH, les problèmes de placenta, les traumatismes de la naissance.

Les enfants nés de mères atteintes d'hépatite C ont des anticorps anti-virus de ce type dans le sang. Habituellement, à la fin de la première année de vie, ces anticorps disparaissent s'il n'y a pas de complication de la maladie. Un traitement spécial dans ce cas n'est pas nécessaire. Le virus à ARN est détecté chez chaque vingtième enfant d'une mère malade.

Transmission sexuelle

La transmission sexuelle de l'hépatite C peut ne pas se produire si les partenaires sexuels utilisent des préservatifs. Le risque d’être infecté de la sorte est l’un des plus faibles, mais il existe toujours. Le médecin pense que l'infection se produit en violation de l'intégrité de la peau des partenaires sexuels. De plus, le partenaire peut infecter le sang menstruel s’il ya eu des rapports sexuels pendant cette période. En ce qui concerne le mode d’infection par l’hépatite C, il est nécessaire de comprendre que l’un des partenaires n’est pas toujours au courant de son état de porteur, il peut donc infecter une autre personne sans le vouloir.

Est-il possible d'être infecté au quotidien?

Les personnes atteintes d'une maladie savent si l'hépatite C est transmise de manière domestique et comment il est possible de contracter l'hépatite d'un parent malade. Notez que la majeure partie du virus est contenue dans le sang et que d'autres liquides biologiques en contiennent une quantité insignifiante, ce qui ne conduit pas à une infection. Par conséquent, les méthodes de transmission de l'hépatite C par des moyens domestiques ne sont pratiquement pas envisagées. Cependant, les patients peuvent infecter leurs proches s'ils se coupent avec un rasoir, un couteau de cuisine, etc. Le sang peut alors pénétrer sur la peau endommagée d'une personne en bonne santé. Afin de ne pas mettre en péril leurs proches, en cas de maladie ou de transport, le patient ne doit utiliser que des articles d'hygiène personnelle: brosse à dents, peigne, rasoir, serviette. Vous devez également disposer de votre propre vaisselle - une tasse, une assiette, des couverts. Ce n'est qu'ainsi que vous pourrez protéger les autres de l'infection par le VHC.

Autres voies d'infection

Parmi les modes d’infection par l’hépatite C, il convient de noter une visite dans les cabinets dentaires, les salons de tatouage et divers centres d’esthétique. Les services fournis ici doivent être de haut niveau et chacun de ces points doit avoir un certificat confirmant la qualité des services fournis. Sinon, faire confiance à de tels endroits est tout simplement impossible. En connaissant le mode de transmission de l'hépatite C, vous avez besoin de certificats à chaque étape et veillez au respect strict des règles d'hygiène par les travailleurs.

Est-il possible de récupérer si infecté?

Si le porteur de l'hépatite a transmis le virus à une personne en bonne santé, cela ne signifie pas qu'il développera tous les mêmes symptômes qu'un patient malade. Avec une forte immunité chez une personne en bonne santé, il peut devenir porteur du virus, qui sera retenu par les mécanismes de défense de cette personne. Par conséquent, nous pouvons parler de récupération dans le sens où le virus ne se manifeste pas, mais est stocké dans le corps d'une personne infectée.

Période d'incubation

À partir du moment où ils sont infectés par l'hépatite C, la période d'incubation dure jusqu'à l'apparition des symptômes cliniques de la maladie. Cela signifie que le virus est dans le corps humain, mais il ne le suspecte probablement même pas. Cette période de VHC est assez longue - de deux semaines à six mois. Pendant tout ce temps, le virus atteint les cellules du foie, s'y multiplie activement, après quoi les manifestations de la maladie commencent. Notez que très souvent, la période d’incubation passe directement au stade chronique, en contournant l’hépatite aiguë.

Les symptômes

Pendant longtemps avec l'hépatite, aucun symptôme n'apparaît, après quoi le corps signale une violation du foie. Malheureusement, ces manifestations se produisent déjà au stade de graves violations. Au stade initial, l'hépatite se caractérise par de la fatigue, une dépression et une diminution des performances. Nausée, problèmes de digestion des aliments. Au stade des lésions hépatiques, les patients présentent des symptômes classiques: jaunissement de la peau et des sclérotiques, ascite possible, certains patients maigrissent. Les valeurs de pression changent, la température augmente. L'hépatite du porteur souffre d'une intoxication du corps due à une fonction hépatique anormale.

Quels tests réussir pour le dépistage de l'hépatite C?

Pour savoir si une personne a une hépatite virale, un certain nombre de tests doivent être effectués, car les signes externes de la maladie apparaissent tardivement et la personne malade peut ne pas être informée de son statut de patient VHC positif. Le premier est un test sanguin pour les anticorps anti-pathogènes. Ensuite, les paramètres de la transaminase sont vérifiés, lesquels sont régulièrement augmentés dans l'hépatite. Pour déterminer l'ARN du virus dans le sang, il est procédé à l'analyse de la réaction en chaîne de la polymérase, qui donne une réponse non ambiguë, que le virus soit chez l'homme ou non. Des recherches supplémentaires portent sur le diagnostic du foie par échographie, ainsi que sur une biopsie. Après avoir été infectés par la maladie, les patients souffrent principalement de modifications nécrotiques des cellules du foie.

Les résultats du test sont transmis au médecin, où il déchiffre et planifie le schéma de traitement.

Traitement

La pathologie a longtemps été traitée par la prescription habituelle de ribavirine et d'interféron selon différentes interprétations. Cependant, cette thérapie avait de nombreux effets secondaires et son efficacité n'était pas élevée. Traitement maintenant

Le VHC est basé sur l'utilisation de médicaments avancés - Sofosbuvir, Daclatasvir et Ledipasvir. Ces médicaments ont la plus grande efficacité contre le virus et leur traitement peut être réduit à trois mois. Ces médicaments sont une thérapie possible de l'hépatite, compliquée par le VIH, de la cirrhose du foie compensée et décompensée.

Immunité contre le VHC

L'immunité à ce type de virus n'est pas formée. Par conséquent, même avec un traitement réussi, les infections à l'hépatite C peuvent être réinfectées. Les médecins conseillent vivement aux patients ainsi guéris de suivre un régime et de faire très attention au mode de transmission du virus - en l'absence d'immunité à la maladie, elle peut réapparaître.

Comme le virus de l'hépatite C n'est pas transmis

Comment le virus n'est-il pas transmis? Les personnes qui sont forcées de vivre ou de travailler avec une personne qui présente des symptômes de la maladie en pensent toujours autant. Afin de socialiser au maximum un tel patient, vous devez comprendre que le virus ne se transmet pas comme suit:

  1. pendant l'allaitement (sous réserve de l'intégrité des mamelons et de la muqueuse buccale de l'enfant);
  2. d'une personne avec une poignée de main, un câlin;
  3. pendant la toux et les éternuements;
  4. L'hépatite C dans la vie quotidienne ne se transmet pas par les aliments et les boissons ordinaires;
  5. avec des morsures d'insectes et d'animaux;
  6. lors de transfusions sanguines, s’ils vérifient la présence d’un virus.

Et s'il y a un infecté dans la famille?

Lorsqu'une personne souffrant de cette maladie apparaît dans la famille, il est nécessaire de comprendre que l'hépatite C n'est pas dangereuse pour les autres, elle ne se transmettra pas dans toutes les conditions et le patient pourra mener la même vie entière que des proches en bonne santé, avec certaines restrictions. Pour un tel patient, vous devez organiser un régime alimentaire spécial, donner des vitamines dans les quantités requises. N'ayez pas peur d'être infecté par un virus - si vous respectez toutes les règles, le risque d'infection est réduit au minimum. Vous ne devriez pas non plus être protégé contre une personne malade, afin de ne pas provoquer de dépression - c'est elle qui peut aggraver considérablement l'évolution de la maladie.

L'hépatite est-elle contagieuse pour les autres?

Je suis heureux de vous accueillir, chers lecteurs! Une maladie comme l'hépatite fait craindre les gens. Après tout, sa manifestation pour beaucoup peut n'être qu'une surprise. Chaque année, il existe une dynamique de croissance de différents types d'hépatite et, souvent, au stade initial, ils sont asymptomatiques. Par conséquent, la question se pose: l'hépatite est-elle contagieuse pour les autres et comment peuvent-ils être infectés?

Qu'est-ce que l'hépatite et en quoi est-ce dangereux?

L'hépatite est une maladie inflammatoire du tissu hépatique qui est le plus souvent causée par une infection virale.

Il existe actuellement sept types d’hépatite virale: A, B, C, D, E, F et G. Selon le type, ils peuvent se manifester sous forme aiguë ou chronique.

La forme ictérique est typique des maladies virales aiguës, mais elle est souvent un peu prononcée et passe inaperçue pour le patient. Avec le temps, la personne récupère complètement, mais dans certains cas, la maladie peut devenir chronique.

La forme chronique de l'hépatite est assez insidieuse et, pendant de nombreuses années, presque asymptomatique, détruisant progressivement les cellules du foie.

Souvent, une personne apprend l'existence d'une telle maladie lors d'examens aléatoires, par exemple lors d'examens cliniques et d'examens préventifs.

Le foie a la capacité de restaurer (régénérer) les tissus détruits. Avec une longue maladie chronique, les cellules hépatiques sont remplacées par du tissu conjonctif et des cicatrices se forment. Le processus de cicatrisation est appelé fibrose et lorsque la totalité du foie est recouverte de tissu conjonctif fibreux, la cirrhose commence à progresser.

Avec la cirrhose du foie, le risque de développer un cancer du foie est le plus grand.

Comment pouvez-vous contracter l'hépatite A et E?

Le virus de l'hépatite A, pénétrant dans le corps humain, pénètre dans l'intestin, est absorbé dans le sang, puis envahit les cellules du foie. Il y a un processus inflammatoire, mais sans dommage fondamental au foie. De plus, il n’a pas de forme chronique.

La maladie est commise par des personnes déjà infectées par le virus.

Cela se passe comme suit:

  • sur le tube digestif (fécale-orale) à travers les mains sales (se lécher les doigts, manger, etc.);
  • par voie d'eau en ingérant de l'eau polluée à partir de matières fécales infectées (par exemple, dans des plans d'eau ouverts);
  • en buvant des fruits et légumes insuffisamment lavés.

La contamination fécale-orale est due principalement au non-respect des normes et règles sanitaires et hygiéniques.

Comme l'hépatite A, il est également possible de contracter l'hépatite virale E le long de la voie fécale-orale. Cela se produit principalement dans les zones où l'approvisionnement en eau est extrêmement insuffisant et où la qualité de l'eau est médiocre.

Comment contracter l'hépatite B, C et D?

Le danger de ces maladies est qu’après l’invasion de virus dans le foie, elles détruisent ses cellules.

Très souvent, au stade initial, la maladie ne se manifeste pas et la personne peut se sentir en parfaite santé, et le processus d'infection interne est déjà en cours. Lorsque les gens découvrent cela au cours d’une enquête aléatoire, les médecins déterminent en règle générale la forme déjà chronique de fuites. Le patient ne peut même pas suggérer comment et dans quelles circonstances cela pourrait arriver.

L'infection par les hépatites B et C est transmise d'une personne infectée à une personne en bonne santé, principalement par le sang.

L'hépatite D n'est pas une maladie indépendante, mais si elle survient simultanément à l'agent responsable de l'hépatite B, une forme très grave de la maladie se développe, ce qui conduit le plus souvent à une cirrhose du foie. Mais il est extrêmement rare et se transmet aussi bien que les hépatites B et C, notamment par le sang.

Tout le monde peut être à risque dans les cas suivants:

  • avec des transfusions sanguines;
  • au cours de l'hémodialyse;
  • lors d'une intervention médicale utilisant des instruments insuffisamment stériles (par exemple, lors de la fourniture de services dentaires et lors d'opérations chirurgicales);
  • lors du tatouage;
  • lors d'une manucure dans un salon de beauté;
  • avec dépendance à la seringue;
  • d'un enfant atteint de mères atteintes d'hépatite pendant l'accouchement;
  • relations sexuelles non protégées et proches (le virus est contenu non seulement dans le sang, mais aussi dans le sperme);

En termes domestiques, une personne atteinte d’hépatite B, C et D est tout à fait en sécurité, il est seulement nécessaire de respecter les règles de base: ne pas utiliser la brosse à dents de quelqu'un d’autre, ses accessoires de manucure, ses lames, ses rasoirs.

Avec l'intégrité de la peau et des muqueuses, ces virus dans le corps ne pénètrent pas et ne sont pas transmis:

  • avec des câlins;
  • en s'embrassant;
  • en serrant la main;
  • à travers le lait maternel.
  • à travers une serviette, des vêtements;
  • à travers la nourriture, les appareils et les ustensiles.

L'hépatite est-elle contagieuse pour les autres? Bien sûr que oui. Les hépatites virales de tous types ont une résistance significative dans l’environnement et une sensibilité élevée. Vous devez donc surveiller leur état de santé.

Comment pouvez-vous contracter l'hépatite C?

L'hépatite C est une maladie infectieuse qui se propage rapidement parmi la population. Le plus souvent, la maladie est diagnostiquée chez des patients âgés de 18 à 25 ans. Les statistiques de l'Organisation mondiale de la santé montrent que le nombre total de patients dans le monde approche le milliard.

Le problème est exacerbé par les difficultés du diagnostic différentiel. La maladie, quant à elle, acquiert une forme chronique, elle devient une condition préalable à l’apparition de la cirrhose du foie, processus oncologique.

Que se passe-t-il lorsque vous attrapez l'hépatite C?

Après pénétration dans le corps humain, le virus de l'hépatite C avec la circulation sanguine est transféré au foie, inclus dans les hépatocytes et les membranes cellulaires. Dans les cellules hépatiques, le virus infecte le noyau, s’enfonce dans la chaîne de l’ADN et perturbe leur structure.

Le virus, en fait, parasite dans le noyau de l'hépatocyte, utilise l'hôte pour la reproduction active. Dans une seule cellule hépatique, plusieurs cellules virales peuvent être formées en même temps, dont le nombre augmente avec une progression géométrique.

Bientôt, les hépatocytes perdent leur capacité à fonctionner normalement et lorsque les conditions s'aggravent, les premiers signes de pathologie apparaissent. Pendant la période d’incubation, l’immunité du patient essaie de faire face au virus en produisant une substance spéciale, l’interféron.

Les hépatocytes affectés, via des récepteurs, signalent leur état aux cellules immunitaires, qui leur dirigent à leur tour les macrophages. Substances:

  1. allouer une particule virale;
  2. transféré au système lymphatique;
  3. déterminer son type.

Dès que les macrophages reconnaissent un élément viral, le corps produit des anticorps qui lient les particules virales et les évacue. Dans la majorité des cas, les lymphocytes déclenchent des mécanismes de défense cellulaire, mais dans le cours sévère de la maladie, les lymphocytes détruisent des cellules entières affectées.

Si l'hépatite B se transmet dans 90% des cas sans intervention médicale, alors avec un virus de type C, les choses sont beaucoup plus compliquées. Après chaque nouvelle introduction dans la cellule, il mute, ce qui ne permet pas au système immunitaire de former une défense. En conséquence, le système immunitaire est affaibli, l'hépatite entre dans la chronique.

Déterminer si une personne est contagieuse, c'est qu'en apparence, il est peu probable qu'il réussisse. En cas d'évolution chronique, les symptômes sont absents ou légèrement manifestés. La chronique provoque l'apparition de signes asthéno-végétatifs, qui peuvent résulter d'autres troubles de la santé non moins dangereux:

  • insuffisance hépatique;
  • hépatite réactive;
  • la cirrhose.

Même après l'exacerbation d'une hépatite, dans 10 à 20% des cas, l'état pathologique est accompagné d'un changement de couleur de la peau, des muqueuses, de la sclérotique, qui est spécifique à tous les types d'ictère.

Voies d'infection par le virus de l'hépatite C

L'hépatite C est-elle contagieuse pour les autres? Une personne devient une source d'infection, elle transmet le virus de différentes manières. Il est nécessaire de comprendre que pour prévenir la propagation de la maladie, il faut que d’autres personnes procèdent régulièrement à la prévention.

Voie de contact de l'infection

Comme le montrent les statistiques, le virus est transmis pendant les rapports sexuels sans l'utilisation d'un préservatif, l'utilisation de drogues par voie intraveineuse avec des seringues non stériles.

Le risque d'infection dans les institutions médicales, la dentisterie et les contacts domestiques n'est pas exclu.

Comme le virus de l'hépatite C est également présent dans la salive, il existe un risque d'infection lors d'un baiser avec une personne malade:

  1. le risque d'infection de cette manière est négligeable;
  2. la concentration d'infection dans la salive est insignifiante;
  3. Cependant, le risque ne peut être escompté.

L'infection peut survenir pendant l'accouchement d'une mère malade. Le virus est transmis à l'enfant, à la fois lors de l'accouchement naturel et lors d'une césarienne. Par conséquent, la présence du virus de l'hépatite dans le sang d'une femme enceinte ne devient pas une indication pour une intervention chirurgicale. Cette méthode est recommandée aux femmes qui détectent une concentration trop élevée de virus dans le sang - plus de 107 copies par 1 ml de sang.

En outre, dans environ 9% des cas, les voies d’infection par le virus ne sont pas identifiées.

Lors de la conduite des procédures

Les personnes qui l'entourent peuvent attraper un virus lors d'une séance de tatouage ou de perçage si l'outil de travail n'est pas correctement stérilisé après le patient. Ces cas se produisent dans des institutions ou des prisons non spécialisées. Le traitement doit être soumis à tous les éléments:

Le capitaine doit porter des gants jetables.

Une personne en bonne santé peut être infectée par une transfusion sanguine provenant d'un vecteur de l'hépatite. Il y a des cas où la maladie a été transmise par des coupures causées par un outil de manucure mal traité, un rasoir, lors d'une visite chez le dentiste.

Mode de transmission domestique

N'utilisez pas de bijoux qui traumatisent la peau d'une personne atteinte d'hépatite.

Certains produits cosmétiques peuvent également contenir une petite quantité de salive, comme du baume à lèvres ou du rouge à lèvres. Une personne peut être infectée même en combattant un vecteur d'infection, le virus pénètre dans le corps par des égratignures ou des écorchures.

Il n’existe pas d’informations fiables sur la transmission du virus par les insectes suceurs de sang ou les animaux domestiques. Avec une immunité affaiblie, une personne peut contracter la maladie en utilisant la brosse à dents du patient, en particulier si vous avez:

  • dommages à la membrane muqueuse;
  • des fissures;
  • plaies.

On considère que la transmission par voie aérienne est exclue. Par conséquent, il est impossible de contracter une maladie chez un malade au cours d'une conversation. Mais le risque de contracter le virus apparaît si le patient éternue ou tousse.

Ramassez l'infection par l'eau, par exemple, lors d'une visite à la piscine, c'est impossible. De même, seule la jaunisse est transmise (hépatite A).

Complications de l'hépatite C

Dans environ 85% des cas, l'hépatite virale C est transférée à la chronique. Un tiers des patients développent une cirrhose du foie. Pour 5% des patients, la pathologie menace d'un hépatocarcinome d'une tumeur maligne du foie.

En outre, les patients ont des complications graves des voies biliaires, avec l'aggravation de la situation développe le coma hépatique.

Les maladies des voies biliaires peuvent être guéries, mais avec l’émergence rapide d’un état comateux, le pronostic positif n’est que de 10%.

Les conséquences les plus dangereuses apparaissent lorsque l’infection est associée aux virus de l’hépatite B, D.

Si le patient cache qu'il a l'hépatite C, c'est dangereux pour les autres. La majorité des patients ne sont même pas au courant de leur statut avant l'apparition des symptômes de la pathologie. Les premiers appels d’alarme commencent environ 3 mois après l’introduction du virus dans le corps.

Conséquences de la maladie, prévention

Dans presque tous les cas, l'hépatite C menace de complications graves et dangereuses, la gravité des violations est déterminée par les caractéristiques de la pathologie.

Les anciennes méthodes de traitement ne permettaient pas de récupérer complètement du processus inflammatoire hépatique; le patient présentait des réactions corporelles indésirables: démangeaisons, anémie, réduction du système de défense immunitaire, saignements.

Les médicaments modernes permettent d'éliminer complètement le problème de santé. Parmi les moyens les plus efficaces, les médecins notent les médicaments:

Pour prévenir la propagation ultérieure de la maladie, tous les articles ménagers doivent être désinfectés avec des produits chimiques ménagers contenant du chlore. Purifier les citernes de toilette, les poignées de porte et la vaisselle. Les objets d'un malade sont lavés séparément à une température supérieure à 60 degrés, en particulier en présence de taches de sang.

Pour qu'une personne ne soit pas contagieuse pour les autres, il est nécessaire de prévoir un conteneur séparé pour stocker les objets personnels potentiellement dangereux: un peigne, un rasoir, un épilateur, des ciseaux, un outil de manucure.

Rangez les objets hors de la portée des enfants, cela permettra d'éviter l'utilisation d'objets infectés. Aucune précaution ne sera superflue.

L'hépatite C est-elle contagieuse pour d'autres personnes?

Tout le monde a besoin de savoir comment se transmet l'hépatite C de personne à personne. Ce type de maladie infectieuse se répand rapidement dans la population. Surtout souvent, il est diagnostiqué chez les jeunes de 18 à 25 ans. Selon l'Organisation mondiale de la santé, le nombre de personnes infectées dans le monde avoisine le milliard. La situation est compliquée par les difficultés de diagnostic de la pathologie. L'hépatite C provoque le développement d'une forme chronique du processus inflammatoire, qui provoque souvent une cirrhose et un cancer du foie.

Infection intraveineuse

Les modes de transmission de l'hépatite C peuvent être différents. Mais selon les experts, dans la très grande majorité des cas (plus de 50%), l’infection est associée à la pénétration parentérale de virus dans le corps. L'infection parentérale s'appelle, dans laquelle l'infection entre directement dans le sang. Car les agents pathogènes de la maladie constituent le moyen de pénétration le plus confortable dans le corps, car ils franchissent en toute sécurité bon nombre des barrières protectrices.

L'infection à l'hépatite C se produit pendant la transfusion de sang de donneur et de ses médicaments. Jusqu'en 1992, le sang n'était pas soumis à un test de dépistage du virus de l'hépatite C (hépatite C). Par conséquent, les personnes qui ont reçu des transfusions sanguines ou qui ont subi une chirurgie cardiaque avant 1992 peuvent être infectées.

Avec les transfusions sanguines, l'infection peut être causée non seulement par du matériel biologique, mais également par des instruments médicaux mal stérilisés. Cette voie de transmission est possible avec toute administration de médicament par voie intraveineuse. Par conséquent, l'utilisation de seringues, aiguilles et cathéters à usage unique est un gage de sécurité pour une procédure médicale.

La croissance du nombre de patients atteints d'hépatite chez les jeunes est due au non-respect des règles sanitaires et hygiéniques pour les toxicomanes qui s'injectent des drogues par voie intraveineuse. Une personne peut tomber malade si elle utilise des seringues ou des aiguilles utilisées par un toxicomane infecté pour s'injecter des drogues. La cause de l'infection devient parfois la filtration non stérile des stupéfiants injectés. Avec la pénétration de microorganismes pathogènes directement dans le sang, la probabilité d'infection est de 100%.

Infection des agents de santé

Certaines personnes ne savent pas comment contracter l'hépatite C et tolèrent de dangereuses négligences lorsqu'elles entrent en contact avec le sang de personnes malades. Il y a eu des cas d'infection professionnelle par le virus VHC chez des travailleurs de la santé qui ont traité l'instrument de manière imprécise après l'injection d'un médicament chez une personne infectée.

Les virus sont entrés dans le sang après une injection accidentelle avec une seringue usagée. Une blessure à la peau est survenue au moment où un professionnel de la santé a essayé de plier une aiguille ou de la coiffer. Une infection survient parfois lors du travail avec le matériel biologique d'un patient atteint d'hépatite, si le gant médical est déchiré. La probabilité de développer la maladie après un tel accident est faible. C'est 5-10%.

Procédures médicales et esthétiques

L’infection à l’hépatite C peut survenir pendant une intervention chirurgicale, une procédure dentaire, gynécologique ou esthétique, une injection intramusculaire ou sous-cutanée, si des instruments contaminés ont été utilisés. Le virus peut pénétrer dans le sang en cas de violation de l'intégrité de la peau ou des muqueuses du sujet en contact avec le sang du patient.

Bien que le virus de l'hépatite C soit instable dans l'environnement externe, il peut exister sur les instruments jusqu'à 4 jours. Les taches de sang séché sont particulièrement dangereuses. En eux, les micro-organismes ne meurent pas plus longtemps. À une température de +60 ° C, les agents pathogènes restent en vie pendant une demi-heure et entre +100 ° C et 2 minutes. Préservation possible à long terme de l'activité pathogène chez les virus à basse température. Ils peuvent survivre 2 minutes dans une solution d'alcool à 95%. Par conséquent, le traitement d'instruments avec des composés contenant de l'alcool ne constitue pas une garantie de sécurité: l'alcool s'évaporera avant la mort des virus.

Le danger est représenté par les procédures de perçage, de manucure, de pédicure et de tatouage, ainsi que par certains services dans les salons de coiffure, s’ils sont effectués sans respecter les règles applicables aux outils de traitement. La maladie peut provoquer une coupure, une égratignure ou une piqûre accidentelle avec un ciseau utilisé après avoir coupé une personne infectée. Ne prenez pas quelqu'un d'autre:

  • des rasoirs;
  • des pincettes;
  • dépilatoires;
  • accessoires de manucure.

Tout ce qui peut contenir du sang du patient est un danger potentiel.

Il existe un risque de pénétration de microorganismes pathogènes même avec des manipulations mini-invasives:

  • l'acupuncture;
  • massage à l'aiguille.

Infection sexuellement transmissible

Le virus du VHC n'est pas seulement contenu dans le sang d'un patient atteint d'hépatite C. Chez l'homme, il est présent dans le sperme et chez la femme - dans les sécrétions menstruelles et vaginales. La possibilité d’être infectée par l’hépatite à la suite d’un contact sexuel dépend du système immunitaire d’une personne en bonne santé, ainsi que de la gravité de la maladie d’une personne infectée. Si un patient est diagnostiqué avec une forme chronique de la maladie, la probabilité de transmission du virus à son partenaire sexuel augmente.

Le risque d'infection après un contact sexuel avec une personne malade est en moyenne de 3 à 8%. Les personnes qui ont un partenaire sexuel régulier et des relations sexuelles stables sont moins susceptibles de développer la maladie que les partisans de la polygamie. Les virus sont le plus rarement transmis par les couples hétérosexuels en Europe du Nord et en Amérique. En Amérique du Sud, en Afrique et en Asie du Sud-Est, les époux sont plus souvent contaminés l'un par l'autre.

Sont à risque:

  • amoureux des relations sexuelles avec des partenaires occasionnels;
  • les prostituées;
  • les homosexuels;
  • les personnes atteintes de maladies sexuellement transmissibles.

La probabilité maximale de transmission du virus est observée chez les personnes qui préfèrent les rapports sexuels extrêmes, causant des lésions aux muqueuses et à la peau. Lors de l'utilisation d'un préservatif, le risque de transmission de microorganismes pathogènes est réduit à zéro.

Déterminer si un partenaire est contagieux est presque impossible dans son apparence. Si la maladie se présente sous une forme chronique, ses symptômes peuvent être absents ou apparaître légèrement. Une maladie chronique provoque des symptômes asthéno-végétatifs, qui peuvent être dus à des causes moins dangereuses:

  • fatigue accrue;
  • légère diminution de l'appétit;
  • faiblesse non motivée;
  • mauvaise humeur

Même lorsque l’hépatite chronique s’aggrave, elle n’est accompagnée que de 10 à 25% des cas de jaunissement de la peau et de la sclérotique, caractéristique des maladies du foie.

Transmission du virus par la salive

Étant donné que le virus du VHC est contenu en petite quantité dans la salive, il existe un risque d’infection lorsqu’on embrasse la patiente. Les virus peuvent pénétrer dans le corps humain lors de l'utilisation de vaisselle et de couverts appartenant au patient. La probabilité d'un tel développement est extrêmement faible, car la concentration d'agents pathogènes dans la salive est insignifiante. Si une personne a une forte immunité, le risque d'infection est presque nul.

De cette façon, les personnes qui ont des gencives qui saignent ou qui ont des maladies de la cavité buccale sont souvent infectées. Il est dangereux d'utiliser une brosse à dents pour un malade même si la membrane muqueuse de la bouche est saine. En vous brossant les dents, vous pouvez les endommager accidentellement et permettre aux virus de pénétrer dans le corps. Des dommages mineurs à la muqueuse buccale peuvent constituer une passerelle pour l’infection.

Si une personne cache qu'il a reçu un diagnostic d'hépatite C, c'est dangereux pour son entourage. Les parents et les proches qui sont constamment en contact avec lui sont particulièrement vulnérables. S'ils ne savent pas qu'ils communiquent avec une personne infectée, ils ne prendront aucune mesure pour protéger leur santé. Des particules de salive contenant des virus peuvent pénétrer dans la brosse à dents d'une personne en bonne santé si ses soies entrent en contact avec les soies d'un patient.

Des recherches sont en cours pour établir la possibilité d'infection humaine par le biais des paires de glandes salivaires situées dans la bouche.

Infection périnatale

Le virus du VHC est de petite taille. Il peut traverser la barrière placentaire et infecter le fœtus en développement. Par conséquent, il est possible que le virus de l'hépatite C soit détecté chez une femme enceinte au cours du développement fœtal, car les virus peuvent affecter l'enfant non seulement pendant la grossesse, mais également lors de l'accouchement. Le risque de transmission de l'infection à un enfant par une mère non infectée par le VIH ne dépasse pas 5%. Plus la concentration de virus dans le sérum d'une femme est grande, plus le risque d'infection de l'enfant est élevé.

Si l’infection à VIH est détectée chez une femme enceinte, le risque d’infection augmente de 11 à 15%. Dans le même temps, la forme chronique de la maladie est diagnostiquée chez 3 à 5% des bébés et dans 8 à 10% des cas, l'hépatite aiguë, qui peut être guérie jusqu'à la guérison complète. Si un traitement par interféron était prescrit aux femmes enceintes, la probabilité d'infection est réduite au minimum. Cependant, le traitement ne peut pas éliminer complètement l'infection.

Les virus peuvent être transmis au bébé pendant l'hépatite chez la mère, à la fois lors de l'accouchement vaginal et lors de l'accouchement par césarienne. La présence d'une infection dans le sang d'une femme enceinte n'est donc pas une indication de cette opération. Ce mode d'administration peut être recommandé aux femmes dont le sérum sanguin est fortement concentré en virus (plus de 106 à 107 copies par 1 ml).

Infection d'allaitement

De nombreuses études n'ont pas confirmé la transmission de l'hépatite C par le lait maternel au nouveau-né. Certains chercheurs ont pu détecter l'ARN du virus dans le lait maternel, mais ses concentrations étaient négligeables. Les femmes malades peuvent allaiter leurs enfants, mais elles ne devraient pas laisser le bébé entrer en contact avec leur sang. Les mamelons présentant des fissures à la surface peuvent être contagieux. Par conséquent, s’il ya des saignements sur les mamelons, l’alimentation doit être refusée. Si la peau n'est endommagée que sur un sein, vous pouvez continuer à nourrir l'autre sein. Si les deux mamelons sont affectés, l'allaitement doit être abandonné jusqu'à ce que la peau soit complètement restaurée.

Il est recommandé d'arrêter l'allaitement en cas de douleur dans les mamelons pendant l'acte de succion. Ils peuvent indiquer la présence de micro-cellules à travers lesquelles le sang d'une femme malade peut pénétrer dans le corps du nourrisson. Pour minimiser les risques d’infection par le virus, il est préférable d’utiliser des couvre-tétons spéciaux dès le premier jour.

Mode de transmission domestique du virus

Les virus du VHC peuvent être transmis de manière domestique si une personne infectée présente des lésions ou des processus inflammatoires sur la peau. La probabilité d'une telle infection est extrêmement faible, car il est nécessaire qu'une personne en bonne santé ait également des lésions cutanées. Cependant, dans certains cas, les risques augmentent.

L'infection peut survenir si une personne malade et en bonne santé utilise un gant de toilette, une serviette, un peigne ou des chaussures. La surface interne de la chaussure a un effet mécanique sur la peau du pied lors de la marche et l’endommage ainsi à la fois chez le malade et le sain. Les virus peuvent pénétrer dans l'organisme au quotidien au travers d'aiguilles, de ciseaux, de couteaux ou de tout autre objet blessant souvent la peau humaine.

N'utilisez pas de bijoux susceptibles de blesser la peau d'un parent ou d'un ami infecté. Certains produits cosmétiques peuvent contenir des particules de salive du patient (rouge à lèvres, baume à lèvres). Une personne peut être infectée lors d’une bagarre avec un porteur du virus. L'infection peut pénétrer dans le corps par des abrasions et des plaies.

À ce jour, il n'existe aucune donnée confirmée sur la transmission du virus à l'homme par des insectes suceurs de sang ou des animaux domestiques. On pense que le virus de l'hépatite C n'est pas transmis par les gouttelettes en suspension dans l'air. Par conséquent, il est impossible d'être infecté par une personne malade au cours d'une conversation. Ce n'est pas un patient dangereux qui tousse ou éternue.

Les méthodes de transmission domestiques conduisent à une infection extrêmement rarement. Cependant, il convient de garder à l’esprit qu’il est extrêmement difficile de déterminer la cause exacte de l’infection, car il est difficile de déterminer même la date approximative des dommages. Le virus peut ne pas être ressenti avant longtemps. Même avec la pénétration de virus dans le corps, la maladie ne se développe pas dans tous les cas. Le système immunitaire de 10 à 15% des personnes se débarrasse indépendamment des microorganismes pathogènes. Dans ce cas, il est impossible d'exclure complètement la probabilité de réactivation du virus.

Comment réduire le risque d'infection domestique

Si une personne sait qu'elle est en contact avec le patient et prend des mesures pour protéger sa santé, le risque d'infection sera nul.

Les personnes chez qui on a diagnostiqué la maladie devraient demander à leur médecin comment l’hépatite C se transmet de personne à personne afin de protéger leurs proches de l’infection.

Les patients atteints d'hépatite C doivent éviter les dommages cutanés. Si une plaie ou une inflammation apparaît, vous devez immédiatement sceller la zone endommagée de la peau avec du ruban adhésif. Vous pouvez panser une grande plaie avec un pansement impénétrable. Les membres de la famille ne doivent traiter la peau du patient qu'avec des gants médicaux.

Les surfaces sur lesquelles du sang pourrait rester sont traitées avec des désinfectants contenant du chlore. Il est nécessaire de laver toutes les choses du patient à une température de + 60 ° C, en particulier celles présentant des taches de sang.

Il est conseillé d'attribuer à une personne infectée un conteneur séparé pour le stockage de tous ses effets personnels qui représentent un danger potentiel pour les personnes en bonne santé:

  • peignes;
  • des rasoirs;
  • les épilateurs;
  • des ciseaux;
  • outils de manucure.

Il doit être placé hors de la portée des enfants. Cela évitera l'utilisation accidentelle d'éléments infectés. Toute précaution ne serait pas superflue. Lorsque l'hépatite virale est diagnostiquée, il n'est pas possible d'établir la cause de l'infection dans 50% des cas.

Publications Sur Le Diagnostic Du Foie

Symptômes et traitement de la dyskinésie des voies biliaires (DZHVP)

La cirrhose

La dyskinésie des voies biliaires n’est pas une maladie indépendante, c’est une conséquence du mauvais écoulement de la bile dans le duodénum pour la digestion.

Médicaments pour la cirrhose du foie

La cirrhose

La cirrhose est l'une des maladies du foie les plus courantes. Elle se traduit par le remplacement progressif des cellules des glandes, des hépatocytes et des cellules des tissus fibreux.

Liste des médicaments cholérétiques avec stase biliaire

L'hépatite

Les drogues cholérétiques sont des substances d'origine végétale ou synthétique qui améliorent la séparation de la bile en stimulant le foie. Les médicaments augmentent le contenu en acides biliaires ou l'excrétion de la bile dans l'intestin.

Comment boire de l'avoine pour nettoyer le foie: recettes de décoctions, de kissels et d'infusions

Les régimes

L'homme a des organes qui lient le corps entier. La moindre interruption de leur travail entraîne une maladie grave.